01 juillet 2017

Nostalgie (Walrus)


Fer à souder et pinces coupantes
Fils torsadés, résine fumante,
C'était le temps du bidouillage
Mais aujourd'hui, c'est bien dommage,
Avec leurs circuits intégrés,
Y a plus rien à bidouiller...

w

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


Participation de Venise

 

Je crois que les bidouilleurs sont à l’origine de tous nos ennuis.

Avec eux la conversation tourne toujours autour de la manière dont on va bidouiller sa vie pour s’en sortir .

Alors que moi je suis partisane du bel adage ‘vis ta vie et laisse faire les événements .

Quand je rencontre un bidouilleur d’instinct mon nez flaire le danger et je lui rappelle illico que je ne supporte le contact de la boue qu’en thalassothérapie.

Je hais leur improvisation et ne cherche jamais à les aider ce sont des créatures ingrates.

 

Le dernier je lui ai mordu l’oreille pour ne pas mourir d’insolation.

 

ve

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Hommage au bidouillage (Laura)

 

Je voudrais rendre hommage au bidouillage bien que je ne sois pas sûre que le terme corresponde à ce que vais évoquer. Vu d'ici, on pourrait parler de bidouillage mais l'ayant vu là-bas, je parlerais plutôt de débrouillardise  confinant parfois au grand art.                              

Quand je parle de là-bas, c'est pour parler de Casablanca où j'ai vécu(et travaillé) trois ans.          

Je ne veux pas généraliser au Maroc car je ne connais pas le Maroc, je n'ai passé que quelques jours dans quelques villes aux alentours.                                                                                                   

Par contre, Casablanca, j'y ai vraiment vécu et contrairement à beaucoup d'Occidentaux(et de marocains) vivant là-bas, je n'ai pas voulu prendre de bonne et nous faisions donc nos course nous-mêmes.                                                                                                                             

Pour ma part, j'aimais beaucoup aller dans les souks , non pas seulement les souks pour touristes mais des souks pour les casaouis où certains marocains n'envoient même pas leurs bonnes. Dans ces souks, on trouve de tout dans la quantité qu'on veut, sous la forme qu'on veut. Vendre à l'unité des vis, des lentilles oculaires, des "trucs" pour les rideaux etc.       

 Alors que chez nous, on se met péniblement au recyclage avec la volonté de préserver l'environnement, là-bas, on pratique  un recyclage, peut-être moins écologiquement correct mais on le fait à la source. Quand mon mari sortait de l'appartement et portions une poubelle(avec la chaleur, six mois par semaine, on change très souvent les poubelles) pour la mettre dans le container, peu de temps après, je pouvais me mettre au balcon et voir se faire le tri sélectif directement dans le container par un ou des casaouis qui recyclent tout ou presque. Rien se perd, tout se prépare. Cela permet à beaucoup de gens de vivre, peut-être chichement mais vivre... en travaillant, réparant ce que chez nous, on jette, faute de solutions.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Participation d'Emma

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juin 2017

Défi #461

 

 

Bidouillage

 

4611

Laissez-vous aller,
bricolez-nous un truc génial
comme vous savez si bien le faire !

 

 

Posté par Walrus à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Acrostiche par bongopinot

 

Accroche tes espoirs sur ton cœur

Cramponne-toi à tes idées

Rêve, crois en ton ciel étoilé

Ose écrire sans honte ni peur

 

Sur un simple petit cahier

Tes mots vont s'accrocher

 

Imagine, fouille en toi

Crois au pouvoir de tes mots

Harmonieusement dévoilé dans un flot

Ecris encore cherche et trouve ta voie

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

All in the Family (joye)

Oui, je sais qu’on n’aime pas les vantards, mais c’est plus fort que moi, et il faut que je vous le dise : ma famille est tout à fait extraordinaire !

En faisant des recherches sur génialogie.com, j’ai appris que mon arrière-arrière-grand-père, Pa, aura fondé cette famille impressionnante. Lui, un simple apprenti à l’atelier U. Gaux à Paris, est devenu un des plus grands satiristes du XIXe siècle. Certains critiques l’ont traité de « copiste littéraire », mais c’était surtout des jaloux, on peut s’en douter.

emmy stiche

Sa fille, Emmy, mon arrière-grand-mère, était poète à Césures, un petit village perdu dans les Pyrénées. Non ? Vous n’en avez jamais entendu parler ? Même pas de… « poète à Césures » ? Non ? Eh bien, vous m’étonnez !  Tant pis, hein ?  En tout cas, Emmy s’est mariée avec Ambrose Alexandrin, un autre grand poète. Malheureusement, il est mort quelques jours après leur mariage. Toutefois, de cette union est née leur petite Pauline qui aurait décidé de garder le nom de jeune fille de sa mère.

 Or, l’histoire de Pau – c’est ainsi qu’on l’appelait – est quelque peu mystérieuse. Soit elle s’est noyée à bord La Bourgogne avec le capitaine Antoine Deloncle, soit elle s’est enfuie en Bourgogne avec son oncle Antoine…quoi qu’il en soit, on peut comprendre pourquoi les détails de son histoire restent trompeurs.

 D’autres étoiles parmi mes ancêtres glorieux étaient mon arrière-arrière-grande-tante, Faure. Au début, je n’avais pas vu le rapport, mais il paraît que la famille, ayant honte de cette femme bien en avant de son ère à cause de son talent pour le boxe, a changé l’orthographe de leur nom afin d’échapper à sa renommée, certainement ignominieuse à l’époque.

tatie faure tiche

C’est sûr que Faure était une « originelle », ayant fait un enfant d’amour avec un mannequin anonyme. Cet enfant, Fé,

cousin fetichea eu une carrière impressionnante dans les salles d’exposition de haute couture et à part une aventure libertine avec un bûcheron et une meunière, autant que je sache, Fé n’a pas fait d’enfants.

 Et moi ? Eh bien moi, vous avez compris maintenant…j’adore mes ancêtres, les Tiche (Faure et Fé) aussi bien que les Stiche (Pa, Emmy et la pauvre petite « Po »).

Après tout, c’est grâce à eux que je suis devenu poète et lettré. Permettez-moi de me présenter. Oui, c’est moi, le dernier des Stiche.  Ma mère m'a prénommé Acro, ce qui peut expliquer mon grand intérêt pour mes ancêtres illustres ainsi que pour tout ce qui concerne l'écriture.

 

Acro Stiche

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

Quatre auteur(e)s sur la hauteur (Joe Krapov)

1

DDS 460 Vargas

Forcément
Retors
Et
Décalé

Voici
Adamsberg de
Retour.
Gare à l’
Araignée
Sournoise !


2

DDS 460 madeleine-proust

Mortifèrement
Affalé,
Reclus,
Cherchant l’
Endormissement
Libérateur, ce

Plumitif
Refile à notre
Oncle
Une allergie au
Snobisme
Terrifiante !


3

DDS 460 molièreJoie 
Baroque !

Médecin
Origénial !
L’
Ironie
Est
Royalement
Envoyée !

 

4

C’est
Hebdomadaire,
Eblouissant,
Roboratif,
Eclatant !

DDS 460 IowaJ’
Ouïs son
Yoddle
Enthousiasmant,

Drôlissime,

Issu
Orgasthmatiquement du Middle-
West
Américain.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Participation d'Emma

Etends la main, ma douce, Esquisse

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,