bo01

 

Sur une route toute droite et bordée d'arbres

Un vendredi calme, bien agréable et doux

Il roulait depuis le matin il se rendait en Anjou

Où tout le monde l'attendait en ce jour de décembre

 

Toutes les deux ou trois heures il donnait des nouvelles

Il riait nous disant qu'enfin bientôt il serait parmi nous

Qu'il était pressé de nous embrasser sous le houx

Et de nous raconter toutes ses aventures providentielles

 

Toutes ces années passées loin des siens l'avaient changé

Mais maintenant il avait un besoin viscéral de tous nous revoir

Bien de l'eau avait coulé sous les ponts depuis son départ

Il avait envie de se détendre et d'enfin se poser

 

Son dernier appel fût bref car, disait-il, il captait mal

Et voilà deux jours que nous sommes sans nouvelles

Il est depuis introuvable il s'est volatilisé en ce jour de noël

tout cela est vraiment trop bizarre voire anormal

 

Il s'est évanoui ne laissant aucune trace

Sur cette route toute droite bordées d'arbres

Un vendredi de décembre

Il s'est envolé et depuis personne ne le remplace

 

Et, nous on attend un signe et les années passent

Reviendra-t-il un vendredi de décembre

Disparition volontaire ou autre

Et, nous on attend un signe et les années passent

 

 Le monde regorge d’histoires de disparitions

Ces affaires sont troublantes car rarement élucidées

Elles continueront encore à hanter et à intriguer.

Ne trouvant comme solution qu'hypothèses et spéculations.