Ilias a le sens de l’orientation.

Après deux années dans le général, il est allé suivre une formation sportive. Maintenant il a décidé de venir en professionnelle. Electricité.
- Pourquoi l’électricité ? je lui demande.
Il hausse les épaules. Faut bien faire quelque chose, en attendant d’avoir dix-huit ans et le droit d’être vautré dans un fauteuil toute la journée, comme son frère.

Marie a le sens de l’orientation.

Elle a fait deux ans de technique puis une formation de mode. Aujourd’hui elle s’est inscrite en informatique. Mais elle n’aime pas travailler à l’ordinateur.
- Tu es tout de même un peu motivée ? je lui demande.
Elle prend son air le plus bougon et dit avec hargne en regardant sa mère :
- Je veux faire de la photographie mais il paraît que ça coûte trop cher.

Driss a le sens de l’orientation.

Il a fait du latin. Des maths. Des sciences. Il est revenu au latin. Il est revenu aux maths. 
- Tu es satisfait de ton parcours ?  je lui demande.
Alors il se lance dans des explications très compliquées d’où il ressort que la seule chose qui l’intéresse, c’est la philosophie.
Mais il n’a toujours pas de cours de philosophie.

Voilà ce que c’est que de voyager sans boussole sur la mer immense du savoir !

                                                                        Hi,hi,hi !

Vagues