J'ai  six ou sept  ans .

Ma maison est située dans une rue calme ; il y a une grande cour , une terrasse .

Je vais à l'école, à côte du magasin de mon papa. J'aime plonger mes mains dans les sacs de céréales et faire glisser les grains de blé entre mes doigts 

 Mon grand père enveloppé  de son châle  blanc et bleu récite les prières en hébreu, il ne faut pas le déranger. Mes grands mères font de la pâtisserie à base de pâte d'amandes et de miel. J'aime l'odeur des piments qu'elles font griller  pour les faire sécher au soleil sur des planches de bois.

 Il m'a été offert, à cette époque, d'apprendre à lire en français puis en hébreu, c'est l'un des plus beaux cadeaux que j'ai reçus.

Quand je sors de l'école, je passe aussi voir mes oncles et tantes qui m'offrent quelques friandises. La famille n'est jamais bien loin,  c'est bien agréable et pas seulement pour les bonbons.

On m'a inscrit au conservatoire de musique,  mes profs sont sévères, mais j'aime le solfège et mes parents ont acheté un piano sur lequel je tapote les premières notes de la toccata de Bach .

  L'hiver n'est jamais froid ici. .Il parait qu'en France(en métropole) il neige souvent, on me dit que l'herbe y est bien  verte et  que les vaches sont belles.

  Je rêve devant les photos de la falaise d'Etretat ou des alignements de Carnac que je découvre dans mes livres de classe. J'aime  aussi regarder les images des potagers et des arbres en espalier ...

Avec les copains nous grimpons dans les vieux oliviers du champ voisin, puis nous assistons  à la récolte et à la préparation des olives dans de grandes jarres de terre cuite.

Il fait  très chaud en été .Sieste obligatoire pour tous. 

Fatima, notre jolie nourrice, se couvre de  son grand  voile blanc pour nous emmener au jardin public . Juché sur une balançoire,  je me gave de mûres . Parfois nous allons sur la place Carnot où je fais de la trottinette ou du vélo.  zigmung1

(Photos extraites du site Mekerra  merci à Francis Rodriguez)

Il y a aussi la piscine et son toboggan et le théâtre de verdure où j'assiste à des spectacles de danse ou de chansons. A la sortie, nous mangeons des glaces au créponné puis rentrons à pied dans la fraîcheur du soir.

Mon papa est passionné de cinéma, il m'emène souvent avec lui et me transmettra pour toujours le virus du septième art. Il m'emmène aussi au stade et  parfois je suis étonné de le voir, lui si calme d'habitude,  hurler aux footballeurs :"vas jouer aux billes !"

 Je regarde avec méfiance ce petit frère qui braille dans son berceau et monopolise l'attention de mes parents.

Il y a aussi l'impressionnant défilé de la légion étrangère.dernier-camerone-01     

Photo José Crespo (site mekerra)

Il y a les pique nique avec les cousins à l'Orange, et je rêve d'un baptême de l'air dans l'un des coucous du petit aéroport proche.

Il y a les paysages méditerrannéens, les orangers, les oliviers, les agaves.

Un jour, il y a ma première éclipse totale de soleil qui va me marquer pour le restant de ma vie.

Et ces villes blanches et la mer bleue transparente...

C'est cette mer que je vais traverser deux ans plus tard pour un voyage sans retour.

 Vue d'ici elle n'aura plus jamais la même couleur.

Voilà je vous laisse le fauteuil à voyager dans le temps....

Zigmund2Prenez en soin...