Vivre ou ne pas vivre...

 

Dans un monde qui me blesse, jour après jour,

Se révolte et régresse,...Si peu d'amour !

En errance littéraire, je suis ma voie ;

Mon exil immobile, me sauve, cette fois...

 

Dans ce monde qui m'agresse, vous restez sourds,

Pour témoin la rudesse de vos dicours.

Réfugiée dans mes livres, drapée de soie,

Je réinvente ma vie, côtoie les rois.

 

Sur les pages imprimées, pour déprimer,

L'actualité apparaît sans plus d'effets...

Là, un tueur a encore tué,

Là, des casseurs ont bien sur tous cassé.

 

Les xénophobes et les bourreaux d'enfants,

Je les renvoie à l'histoire en un instant.

Je les aplatis du plat de la main,

Je ferme mon livre, je poursuis mon chemin.