7 ETE

Où les  sept croient partir à l’assaut d’une  Cendrillon

 

 

 

 

Déçus par Blanche qui  nous dédaigne pour un prince Hindou, nous tournons la page, et par là-même, celles de notre livre-ouvert   sur les contes  de Grimm

Un tour dans notre bibliothèque d’érudits, nous nous attelons, dès lors,  à lire Charles des contes de Perrault, auteur bien  français.

Une Cendrillon attire notre attention de défenseurs des faibles et  des opprimés….

En page de  garde du manuscrit, de pantoufle de verre, que nenni, à la place,  un escarpin  géant, rouge verre incandescent, copie conforme de celui de miss Miranda (du Diable s'habille en Prada).

Curieux,  nous allons voir ce  qui se passe à l’intérieur

 

Et

 

Hey ho !, Hey ho !,  nous  grimpons tout là-haut....

 ja01

 

 

 

 

 

 

Puis…

 

C’est un  plongeon dès les premières pages, sur l’histoire d’une charmante Andréa,  pimpante  ingénue, fraichement diplômée, désireuse de se mesurer   au monde de la mode. Univers   insatiable où    une    endiablée  Miranda  rédactrice en chef d’un magazine de mode,  règne en autoritaire implacable. Elle torture et harcèle  à qui mieux mieux notre jeune protégée.

Habitués aux folichonneries, nous ne sommes pas déroutés  du changement de personnage.  Après tout si Andréa est mieux habillée que Cendrillon, c’est malgré tout une victime de la tyrannie. 

Notre  intrépidité  se met en action. 

Emus par le sort de cette nouvelle égérie, nous allons venir à sa rescousse  et la sortir de cet esclavage ! Nous ne sommes   pas à court d’intrigues pour dégoter quelques manigances  afin de déboussoler la diablesse. On a déjà donné avec la Sorcière de Blanche.

En fin de compte,  nous gagnerons à tous les coups, en écrivant avant la fin de l’été  une  suite à ce  roman, à lire  à la bougie, le  soir au fond des chaumières.

Cela nous fera une sorte de prime de vacances pour arrondir nos fins de mois difficiles. Avouez qu’avec toutes nos aventures rocambolesques nous l’avons bien mérité.

 

Et ni Grimm, ni Charles Perrault ne pourrons nous contrecarrer : ils sont devenus  de la poussière d’Etoiles !

 

                                                   Le  compère  de service JOYEUX

 

Petite enquête

Êtes-vous pour pantoufle  de verre ou de vair ???

Je préfère verre : la difficulté est plus grande pour trouver pied à la chaussure