Arbre et toile

 -Viens vite voir ! Incroyable !  Notre voisin, monsieur Frileux,  a accroché sur tous ses arbres de grandes toiles représentant ... des arbres! Il est tombé sur la tête ou bien?
-Il a certainement atteint la forme aiguë de sa houssomanie...regarde donc dans le dictionnaire médical!

Houssomanie, n. f., (de housse, et de manie)
Syndrome dont souffrent certains individus ( appelés houssomaniaques) après l'achat d'un matériel neuf ( table, canapé, voiture etc.) et déclenchant chez le sujet l'irrépressible besoin de dissimuler les choses sous une toile cirée, une couverture ou une housse.
Dans la forme aggravée de la maladie, c'est sa vie toute entière que le sujet met sous une housse.


-C'est grave, non?

-Non!  Enfin si!  Le monde est plein de gens comme monsieur Frileux...ils laissent consciencieusement les pellicules de protection sur les écrans et les fours à micro-ondes...ils protègent leurs sols en bois magnifiques avec un linoléum tout moche, ils ne sortent jamais leurs jolies assiettes de peur de les casser, ils passent des heures à choisir un magnifique sofa rouge, pour le recouvrir aussitôt et pour toujours d'une affreuse couverture beigeasse. Et les sièges de leur voiture restent désespérément neufs... pour le prochain propriétaire!
-C'est plutôt triste!
-Oui, tu as raison...Ils gardent aussi leurs beaux habits pour une hypothétique "grande occasion", laissent faner leurs fleurs au jardin sans jamais, surtout, en cueillir quelques unes pour éclairer leur table d'un bouquet, en somme ils vivotent à la petite semaine sans jamais vraiment profiter de la vie...ils regardent l’existence à travers des tissus de protection, des filtres, des écrans, des objectifs de caméras, mettent leurs beaux objets sous cloche, leurs papillons punaisés dans des cadres et leurs bijoux dans des coffres forts fermés à quadruple tour...Une vie de naphtaline, d'argenterie inutile dans des écrins qui se mitent  et de patins de feutre pour glisser sur les parquets…
-Moi, je serais sa femme j’aurais peur de me retrouver sous un drap blanc comme un meuble ancien que l'on ne sort que trois fois dans l'année !
-Muahaha ! Tu es drôle ! Je ne sais pas...mais pauvre Monsieur Frileux, tout de même! Comme si on pouvait avoir hâte de se retrouver dans un linceul, qui n’est jamais qu’une housse de plus, l’ultime housse…brr! C'est qu'en réalité, il est mort depuis trente ans, et il ne s'en est pas encore aperçu...Qui lui dira que la vie, c'est tout de suite? Ici et maintenant? Quand on en a envie...Qui lui chantera que la beauté des choses  étincelle, illumine le quotidien, et qu'elle n'a nul besoin d'être emballée dans un cache-pot?
-Et si on allait  dans son jardin décrocher les toiles?
-Et si on allait plutôt lui apprendre à décrocher les étoiles?