bongo

 

Une folie ma p’tite lubie

Elle est étrange et passagère

Mais vous l’avouer je n’ose guère

Elle m’appartient ma p’tite lubie

 

Arrivée un matin d’hiver

Sans frapper à me porte

Mais bon qu’importe

Je la garde et je la serre

 

Sur mon petit cœur

Tendre comme du beurre

Elle est là les jours de malheur

Pour m’apporter espoir et lueur

 

Elle est comme ça ma p’tite lubie

Comme une folie un gros caprice

Elle passe et me caresse

Elle m’appartient et je lui souris