Nous voilà arrivés à samedi

Depuis dimanche dernier, chaque jour j’ai pensé : « Tiens, je m’y mets, sans atermoyer. »

Puis la journée est passée et pas le moindre mot n’avait noirci le papier.

Lundi, j’ai ouvert mon PC, mais bizarrement, ma souris m’a résisté, mon clavier est resté muet.

Mardi, j’ai tapé « procrastination », je l’ai regardé ce « gros »  mot, puis je l’ai effacé.

Mercredi, je me suis dit que j’avais encore bien le temps de m’y atteler.

Jeudi, j’étais fatiguée de réfléchir, j’ai résolu de ne pas me créer d’inutiles difficultés.

Vendredi, je me suis sermonnée, puis renfrognée et je n’ai rien dégotté.

Et puis nous y voilà, samedi est arrivé, ai-je bien procrastiné ??