Ma Grand-mère avait raison

 

Je sors de chez mon psy,  sonnée, déconcertée

 Lui qui est peu bavard, me laissant   d’habitude  dans mon déballage logorrhéique, m’a posé à brûle pourpoint la question ;

Sauriez-vous décrypter un secret ???

Interloquée, m’attendant à ce qu’il  me révèle quelques confidences croustillantes je lui ai répondu :

J’ai pour principe d’appliquer la sagesse des 3  singes  je vois, j’entends, mais je ne dis rien.

Pour ne pas changer je n’avais rien compris (j’avais flashé sur le mot  secret et mon cerveau avait interprété à sa manière)

 Il  m’a rétorqué sèchement (ayant  dû décoder ma curiosité malsaine)

-Qu’il voulait simplement que je l’aide à résoudre un problème  de code secret qu’il devait d’urgence dénouer.

Alors là !, lui ai-je répondu,

Au prix ou vous me faites payer les consultations, vous êtes un peu gonflé  de me demander des conseils gratuitement !

Furax, (je l’avais habitué à plus de soumission=, il m’a désigné la porte, en me disant de ne plus revenir, que les séances étaient finies !

Stupéfaite, je n’ai pas saisi le pourquoi du comment. Tant mieux, mon budget en sera  allégé, et me voici  trottant dans la rue, me sentant   de plus  en plus légère, je vais mieux, beaucoup mieux.

Finalement ma grand-mère avait raison, un secret n’est plus un secret si il est révélé, et ne comptez pas sur moi pour que je laisse filtrer négligemment quelques indices, en vous décryptant quoi que ce soit : je resterais  muette comme une carpe

ja01