Pourtant... (Walrus)

 

... j'étais bien décidé à m'y mettre dès samedi matin !

Mais d'empêchement en empêchement...

Et j'ai failli ne pas y arriver : depuis cet après-midi, je suis malade comme un chien.

Il y a en tout cas une chose que je ne risque pas de reporter, c'est l'heure de mon coucher d'aujourd'hui (enfin, de demain...)

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

Demain (Jaqlin)

 

Nous voilà arrivés à samedi

Depuis dimanche dernier, chaque jour j’ai pensé : « Tiens, je m’y mets, sans atermoyer. »

Puis la journée est passée et pas le moindre mot n’avait noirci le papier.

Lundi, j’ai ouvert mon PC, mais bizarrement, ma souris m’a résisté, mon clavier est resté muet.

Mardi, j’ai tapé « procrastination », je l’ai regardé ce « gros »  mot, puis je l’ai effacé.

Mercredi, je me suis dit que j’avais encore bien le temps de m’y atteler.

Jeudi, j’étais fatiguée de réfléchir, j’ai résolu de ne pas me créer d’inutiles difficultés.

Vendredi, je me suis sermonnée, puis renfrognée et je n’ai rien dégotté.

Et puis nous y voilà, samedi est arrivé, ai-je bien procrastiné ??

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Ça vous dit ? par bongopinot


Pourquoi ne pas procrastiner aujourd’hui
Remettons donc nos travaux à demain
Offrons nous la liberté jusqu’à midi
Car la vie est trop courte les copains
Rien qu’une heure une heure durant
Allons flâner, rêver, se reposer
Si ça vous dit amis défiants
Toute une journée si vous préférez
Installons-nous confortablement
Ne pensons qu’à notre bien être
A ciel ouvert tout doucement
Tranquillement et sans montre
Evadons nous loin du tumulte
Utilisons nos forces pour ne rien faire
Retrouvons la joie qui virevolte
Sans s’en vouloir car ces moments sont salutaires

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

Chanson des amours de Platon (Joe Krapov)

1

DDS 449 Gaston aux tortues

Quoi ? On voudrait que je convole
Avec une plus ou moins frivole ?

Que je sois fidèle
A Adèle ?

Que j’aille à la mairie
Pour épouser Marie ?

Que derrière Michelle
Je tire un peu l’échelle ?

Que je trace une bissectrice
Sur ce qui n’est pas Béatrice ?

Que je jure fidélité
A la belle Félicité ?


Refrain

DDS 449 gailuron11_01042002

Mais moi mes bons amis
Je ne fais rien à demi !

Je procrastine
Avec Christine.

Dans l’escalier, au fond d’la cour,
C’est le meilleur moment d’l’amour.

On en est aux préliminaires
Au moins depuis l’année dernière !

On a toute la vie pour conclure :
Plus on attend et plus c’est dur !

Je procrastine
Avec Christine

Et d’temps en temps,
Pour le changement,

Je joue à la bataille navale
Avec Chantal !

2

Pourquoi ferait-on aujourd’hui
Ce qu’on appelait le déduit ?

DDS 449 Aragon-Louis-Le-Con-D-irene

On voudrait que je m’extasie
Des orgasmes d’Anastasie ?

Que je m’étonne
Du con d’Yvonne

Ou de la queue de sirène
D’Irène ?

Qu’a d’exceptionnel
Pimprenelle ?

Pourquoi fonder famille
Avec la belle Camille ?

(au refrain)

[Parlé :]
Est-il bien raisonnable de remettre à deux mains, fussent-elles innocentes, le soin de tirer au sort des plans sur la comète quant à notre avenir ? A quoi bon décider du futur ? « Demain » sera, demain, devenu « aujourd’hui » et « hier » après-demain. Qu’est-ce que cela changera au fait que rien ne change, qu’on ne peut rien changer sans prendre le pouvoir et qu’il faut pour cela être un peu dérangé ou accepter de l’être ?

Voilà pourquoi avec Christine on procrastine. Voilà pourquoi avec Yvonne on s’abandonne. Les bras en croix sur le gazon on se fiche de l’horizon. On regarde le bleu du ciel, on se récite notre missel sous le hamac de Moustaki : " Carpe diem et lapin noctem !", « Vive le droit à la paresse ! »

3

Ainsi est dite notre messe !
On peut discuter de tout cela
Mais croyez-moi :
Y’a rien qui presse !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


Plus tard... (petitmoulin)


Plus tard, demain peut-être
Recoudre à petits gestes
L'accroc aux intentions
Balayer la cendre
Des projets différés
Essuyer la poussière
De l'urgence oubliée
Déterrer de pauvres mots
Enfouis sous la paresse
Relever le défi
Fût-il du samedi

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

Retard à l'allumage (Vegas sur sarthe)

 
Procrastiner c'est remettre à deux mains ce qu'on peut faire avec une seule

J'en étais là de cette masturbation intellectuelle quand Germaine a déboulé sous l'appenti où j'avais envisagé de désosser la tondeuse à gazon pour retrouver la mèche de cette foutue bougie.
Tu sortiras les poubelles, chou” m'a t-elle sussuré de cette voix de crécelle dont raffolent les voisins à l'heure de la sieste.
Je n'ai jamais compris pourquoi la délicate opération de transport des poubelles est le propre de l'homme alors que la vue de mains féminines cramponnant les anses et celle d'une croupe vacillante au bord du trottoir sont un ravissement pour les yeux... bref je venais d'écoper d'une corvée rébarbative et sans aucun intérêt pour un mâle normalement constitué.

Tu sortiras les poubelles, chou” répéta t-elle comme un écho tandis que l'homme au sommet de son art s'essuyait le front d'un ample revers de main crasseuse, soulignant ses rides viriles d'un sillon de cambouis digne de Jean Gabin dans la Bête humaine.
J'eus alors droit à un baiser fougueux doublé d'un balayage de cheveux embroussaillés aux fragrances head&shoulder Air fresh car Germaine le vaut bien.
Je réalisai que pour elle la coupe était pleine et peut-être aussi les poubelles.

J'ai marmonné un “J'le f'rai demain” auquel a répondu un “Demain, ça s'ra trop tard” et j'ai repris mon autopsie: chant stérile, clés à haleine, compresses ou plutôt sparadrap, Chatterton... admirative, Germaine m'observait.
Depuis le premier jour j'avais prisé cette ténacité chez Germaine, cette manière de camper sur la ligne de front avec deux yeux revolver prêts à défourailler, sa choucroute blonde à la Pamela Anderson et ce tremblement de la lèvre inférieure qui m'ôte toute envie de quémander un baiser.
C'est ainsi que je l'aime... rebelle, belle et rebelle – c'est marrant, ça rime avec poubelle –
indomptable!
C'est le mot qu'elle emploierait mais je préfère têtue.
Têtue c'est moins blessant qu'incurable et je n'ai pas envie de la blesser à cet instant crucial où je sens que cette foutue tondeuse à gazon va repartir de plus belle.
C'est aussi l'instant où Germaine entame les négociations à coups d'arguments crescendo:
et que les éboueurs passent demain matin à cinq heures
et que si on manque le rendez-vous il faudra faire dix bornes pour aller à la déchetterie
et que les voisins eux ont déjà sorti leurs poubelles
et que si la tondeuse redémarre il y aura de l'herbe coupée à mettre dans des poubelles pleines
et que au pire la tondeuse à gazon en kit finira dans la poubelle
… et pour finir, l'argument qui tue: sa mère arrive ce soir et elle ne supportera pas cette odeur de rat crevé!

J'évacue ce sarcasme sur mes capacités à réparer car il y a de quoi s'étrangler: “Ta mère débarque ce soir?
Les yeux revolver crachent le feu façon Kalachnikov :”D'abord ma mère ne débarque pas... elle nous rend visite
Je ne me risquerai pas à faire un parallèle entre un débarquement et l'arrivage de trois grosses valises et deux labradors séniles.
Celle-là elle a toujours eu du retard à l'allumage! La prochaine fois, si j'ai le choix je prendrai une autoportée
Germaine explose :”En vingt ans t'avais jamais parlé comme ça d'ma mère!
Le tournevis m'échappe des mains :”Euh... j'parlais d'la tondeuse, poussin
Poussin ravale un sanglot, remet de l'ordre dans sa choucroute et resussure :”Tu vas me les sortir ces poubelles, hein chou?

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Participation de JAK

 

Qu’il est bon de ne rien faire quand tout s’agite autour de soi

 

 

 Chuis stressée, culpabiliséej01

Tant de choses à m’okuper

Les poils de mon chien à raser

Ceux de mes oreilles à prohiber

 Chuis stressée, culpabiliséej01

Et mes dents deux minutes chrono à brosser

Mes ongles de pieds, de rouge  à vernisser

 Chuis stressée, culpabiliséej01

La bouffe toujours  à renouveler

La plonge, le bagne à perpétuité

Le potager à bien ordonner

 Chuis stressée, culpabiliséej01

Les mails à parfaitement manipuler,

Google et ses virus  à bien surveiller

 Chuis stressée, culpabiliséej01

Réfléchir pour qui il faut voter :

Au dessus de mes capacités

 Chuis stressée, culpabiliséej01

 

Quand prendra fin cette galère

Qui fait de nous des pauvres hères

Assujettis, ponctionnés, verbalisés,

Imposés,  souvent escagassés,

Par tous ces Malotrus,

 Mauvais coucheurs, Mal Embouchés

Donneurs de l’çons de probité

 Chuis stressée, culpabiliséej02

Finalement

 j03Au pieu j’m’en  vais  aller

j04

Pour pouvoir enfin, selon ma méthode préférée

Un peu, beaucoup, à la folie   :

 

P R O S C R A N I S E R

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

PROCRASTINATION (Laura)


Parole de fumeuse, demain, j'arrête la cigarette, promis, juré, craché, demain, j'arrête!

Ras le bol de cet esclavage du bureau de tabac, avoir peur de tomber en panne

Oyez bonnes gens qui passez sans me voir, j'ai décidé d'arrêter de fumer

Caresse de tes volutes, baisers de nicotine, orgasme de tabac, quel plaisir je laisse

Rassurez-vous, j'ai de quoi vous remplacer en faisant plus l'amour, plus de sport

Assez de curiosité pour remplir ma vie d'autres paquets que ceux de cigarettes

Sirènes de la connaissance, je gagne de précieux instants pour vous suivre

Tabac, je t'aime, tabac, je t'adore; nicotine, tu es ma compagne de vie et de haine

Instinct de mort, quitte-moi, attends un peu, j'ai senti ton souffle quelques fois

Nager, marcher, monter sans s'essouffler, attraper froid sans s'asphyxier

Aromes de Craven ou Gauloises manqueront à mon café, à mon apéritif

Tant de bulles dorées et de malt sec ont accompagné mes taffes gourmandes

Instinct sexuel, Eros et Thanatos étaient mes compagnons, je garde Eros

Odeurs de tabac, je vous abandonne, vous ne masquerez mes ennuis et dégoûts

Non, non, je te dis non depuis plus de six ans mais à tout jamais, je reste fumeuse!
 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

Safe, hey ? (joye)

procrastination

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,