08 février 2020

Ont brisé une lance

pas cons

5972

joye ; TOKYO ; brindilletartine ; Lecrilibriste ;

Vegas sur sarthe ; Laura ; Kate ; Walrus ;

bongopinot ; Joe Krapov ;

 

 

Posté par Walrus à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


99 dragons : exercices de style. 53, Joute oratoire un poil insultante (Joe Krapov)

DDS 597 San-Antonio N'en jetez plus

- Aboyeur Abruti et Acariâtre ! Abcès du cul ! Affameur !

- Va te faire encadrer, Alcibiade à la manque ! Alcoolo allumé ! Affairiste à la mords-moi le nœud ! Agité du bocal !

- Anchois analphabète ! Andouillasse ! Ane bâté ! Animalcule ! Anormal ! Anthropopithèque ! Anthropophage !

- Argousin ! Apparatchik ! Arpète ! Amerloque attardé ! Apache ! Amputé de la balayette !

- Avale-lasagnes aux petits pieds ! Artichaut architaré ! Antéchrist pas coté à l’argus !

- Avorton aventurier et babillard ! Avocaillon du lundi, azimuté la tête dans le cul !

- Babouin aztèque ! Bâfreur bas du cul ! Baleine à pattes à balloches molles !

- Bachi-bouzouk de banlieue ! Vieille baderne ! Adjupète à la gomme !

- Bandit de grand chemin ! Bambocheur ! Balourd ! Balayure !

- Baise-pantoufle ! Balaye-églises ! Baragouineur bande-mou !

- Gros tas de barbaque pour asticots ! Assassin barbare ! Barbon arriéré ! Arsouille !

- Barbouze de baudruche ! Baratineur barjo ! Va donc, eh, banane ! Baltringue ! Bâtardon aviné !

- Batracien bavard ! Bibendum ! Bestiasse béotienne !

- Bébé Cadum ! Bécasson bêcheur ! Béjaune ! Va donc artiller ta belle-doche !
DDS 597 San-Antonio Les cochons sont lâchés

- Bourrique ignare et boursouflée ! Boudin hors d’usage ! Bout de cul ! Bovidé !

- Boy scout boutonneux et braillard ! Branleur des tasses ! Commis-voyageur fourbu ! Branquignole !

- Broute-paille ! Cachalot ! Cague vivante ! Triple buse ! Brutasse ! Cageot !

- Remballe ton braquemart, le bravache, c’est rien qu’une burette ! Pouet pouet camembert, Capitan ! Si c’est tout ce qu’il a trouvé l’amphytrion burgrave parmi ses capons et ses ruffians à la mie de pain comme chevalier cagnagoux pour me chercher des noises, dis-lui qu’il me fait bien rire, le branlocheux du chef entouré de ses chauves édentés à la con!

- Ferme ton claque-merde, calamité des cambrousards, vieille carne cannibale, caramantran !

- Un cacou ! Une bleusaille à burnes molles ! Un caïman de pacotille ! Une tranche de cake de calotin mal culotté !

- Casse-toi, tu pues, vieux plat de ma bande ! Castapiane de Castafiore ! Chaloupe en chaleur !

- Chafouin ! Casse-burettes ! Chat crevé ! Chicaneur chiatique !

- Chameau malcommode à bosses nases ! Fleur de bidet ! Chancre merdeux ! Je vais t’enfoncer un cactus dans le cul pour te faire reluire !

- Cataplasme ! Carafon caractériel ! Cercopithèque cérébreux !

- Charognard de la pire espèce ! Chasse-mouches de Prisunic ! Vieux chapon puant !

- Châtre-pourceau ! Chercheur de merde ! Pseudo chevalier blanc ! Commis charcutier ! Charlot !

- Chiasserie déambulante ! Poubelle de chiftir ! Christ de calice de chienne, tu ne mérites que le chtar ou la chtouille !
DDS 597 San-Antonio Baisse la pression

- Ferme donc ton clapet, chieur de travers ! Chouineuse ! Cinoque des cinq cent mille diables ! Ciron sans rien dans le citron !

- Tu vas la déposer ta chique, espèce de chnoque ? Choléra choucrouté ! Cinquième roue du carrosse de la Fée Carabosse !

- Court-la-route cradingue ! Second couteau ! Crampon craignos !

- Colombin colonisateur ! Compisseur de Sainte Verdiana ! Coliquard collabo à la noix !

- Et moi je te conchie, gros con-conclaviste ! Condottiere de demi sel de quart de vautour ! Confetti de carnaval !

- Arrête ton charre, chie-musc, tu vas faire exploser le conomètre ! Constipé cophrophage !
!

- Coquecigrue ! Carabistouille ! Calembredaine ! Corsaire cosmopolite !

- Tu ratiocines, cornemuse ! Comique ! Bécassine de mes deux !

- Couchailleur cossard ! Mou des couilles ! Couilles en bois ! Boit sans soif !

- Coupe-bourses crapoteux ! Courante de couloir à lentilles !

- Coupeur de cheveux en quatre ! Coureur au cul des courges ! Courtisan courtaud ! Crâne d’œuf !

- Crocodile de Cro-magnon ! Crougnat ! Crevure criminelle ! Crétin crasseux !

- Cuitard cyclothymique ! Cul de plomb bénit ! Curaillon !

- Culbuto à pustules ! Crapaudaillon fielleux ! Cyclone ambulant !

- Mais ferme donc ton grand ton claque-merde, clabaudeur ! Tu jactes un sabir de clown triste !
Clématite ! Coloquinte ! Glaïeul !

GONG !

- Chers téléspectateurs ! Vous venez d’assister en direct à l’élimination surprenante de Monsieur Ledragon qui est sorti de la zone des ABC en utilisant le mot « glaïeul ». Enfin, cher candidat, Monsieur Ledragon… Qu’est-ce qui vous a pris ? Glaïeul ! Voilà un G qui vous coûte très cher. Vous étiez parmi nous dans ce «Jeu des gros mots» depuis vingt-cinq semaines et Monsieur Saint-Georges, pour sa première participation, a réussi à vous détrôner de la plus belle des manières qui soient en vous poussant à la faute. C’est donc lui que nous retrouverons la semaine prochaine en vue d’affronter un nouveau candidat avec cette fois-ci les injures des lettres D à F. Chers téléspectateurs, nous vous souhaitons de passer une très bonne soirée sur Télé- Rabelaisie 1. Après notre générique fumeux vous aurez droit à quelque publicités bien pourries et à la météo qui nous a promis hier un temps merdique et ne s’est pas trompée. Bonne soirée quand même !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

Le bistro par bongopinot

v

 

C’était un petit bistro

Sympa et plein de charme

Le lundi il y régnait le calme

Jusqu’au début d’une impro

 

De quelques poteaux

Avec leurs joutes verbales

Et leur voix amicales

Rebondissant chacun sur des mots

 

De ce spectacle improvisé

Ils se livraient un duel en vers

Avec des rimes jamais amères

Et un rythme endiablé

 

Dans une atmosphère de gaieté

J’écoutais émerveillée

Ces poèmes dialogués

Avec une joie non dissimulée

 

Dans ce petit bistro

Sympa et plein de charme

Beaucoup sont venus faire leurs armes

En commençant pour une petite intro

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

Dédoublement (Walrus)


Quand la partie "jouteur" (ou "joueur") de ma personnalité a pris connaissance du vocable proposé par la partie "emmerdeur" de la même entité, elle s'est demandée si, d'une part, l'autre moitié n'était pas folle et si, d'autre part, il y avait un lien entre jouter et jouer, entre joute et jeu.

Elle est donc partie consulter ses amis nancéiens du CNRTL , lesquels à l'entrée "joute" se montrent peu prolixes sur l'étymologie de la chose.

Têtue, elle s'est adressée, via Gallica, au dictionnaire étymologique du sieur Brachet pour découvrir ceci :

w597brachet

Avant de s'apercevoir, à sa grande confusion, que les Nancéiens donnaient eux aussi la même origine pour peu que l'on veuille bien s'intéresser à l'entrée "jouter" plutôt que "joute".

Donc jouter n'a rien à voir avec jouer (lequel dérive du latin jocus : plaisanterie, badinage), contrairement à jouxter. Ces deux-là n'étant que les deux faces d'une même idée de proximité l'une statique (jouxter) l'autre dynamique (jouter).

C'est fou comme on peut se tromper !

Comment ? "C'est pas de jeu" ?

Ben,  je viens de vous le dire...


Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

C'est à Sète (Kate)

 

Fêtes-Saint-Louis-2019-Sète-Hérault-Programme

Mon année de jouteur

Je sais me tendre

J'hoquète même sobre

J' ne veux pas me rendre

J'descends, je ne suis pas ultrasobre

J'envie et les spectateurs et les entraîneurs

J'ai la fièvre, ça y est

J'en ai marre, si, j'ai peur

J'ai vrillé, j'suis trop tombé

J'mets plus les pieds sur le bateau

J'ai joint un docteur

J'l'ui ai dit : "J'suis pas beau !"

J'août, j'ai des doutes

Mais c'est l'heure !

C'est la fête

C'est à Sète

 

Soulages et moi

Le peintre Soulages

Je le vois

Près de chez moi

Quand je vais au musée

Garder les tableaux

0-2 2

Si beaux

Qui me font rêver

À d'autres bateaux...

0 20-1 2

Affiche de la Saint Louis 2019 (internet) et photos de l'auteur, avril 2019, Musée Paul Valéry,  "Le contournement de Sète par Hannibal"  d'Hervé Di Rosa (exposition permanente) et exposition temporaire CharlElie Couture, "Down Town Manhattan"

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,


Joute (Laura)

 

Je voulais vivre à St Etienne, toi à Valence

Où il y avait des joutes, mais comme

Un choix s'imposait; le textile

T'entraînait d'usine en usine

Et c'était à moi de choisir ma racine.
 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

Le mot de trop (Vegas sur sarthe)


« C'est quoi ce mot que tu viens de poser ? JOUTE ? On avait dit Pas de mots inventés ! »
« Euh ... »
« Je comprends que tu veuilles te débarrasser du J qui vaut 8 points sauf que Goutte s'écrit avec un G et deux T »
« Euh ... j'avais pas prévu de mettre un G puisque j'en ai pas»
« Alors parce que Madame n'a pas de G elle met un J et elle croit que je vais accepter ça»
« Euh … j'ai posé JOUTE parce que c'est un mot qui existe»
« Dans tes délires, oui ! Tu vas encore me prendre pour une brelle et me sortir ta science … une histoire genre remède de grand-mère en patois ou un combat médiéval. On joue pas à la bataille navale, que je sache ! »
« Euh justement, il s'agit d'une bataille»
« Franchement t'avais le choix entre JUTE et JOUE … ou même JOUET. Remercie moi, je te tends la perche»
« Justement, il s'agit bien de perches mais comme tu le suggères je remplace par JOUET puisque c'est les mêmes lettres »
« T'es gonflée ! Madame a décidé qu'on pouvait changer les lettres comme ça en dépit du règlement »
« Mais je permute juste le T avec le E »
« Pas question ! »
« Mais un E ça vaut un point comme le T … ça change quoi au total ? »
« Ca change que tu remplace ton mot foireux par un mot valide et que t'as pas le droit »
« Bon, ben je laisse ce mot foireux que tu vas chercher tout de suite dans le dictionnaire »
« Dans le quoi ? Tout de suite les grands mots ! Pas de dictionnaire ici ma p'tite dame, on joue à l'instinct, sûr de sa culture sinon c'est pas la peine de jouer. Tu ferais ça dans un tournoi officiel ?»
« Justement, une JOUTE c'est un tournoi »
« Ne m'embrouille pas»
« Et puis t'as jamais entendu parler de joute verbale ? »
« Non Madame »
« Et bien c'est ce qu'on fait depuis cinq minutes »
« N'importe quoi »
« Et t'as jamais non plus entendu parler de joute amoureuse ? »
« Ne change pas de sujet, enjôleuse. Pose ton JOUET si tu veux mais c'est la dernière fois»
« Oui Môssieur, c'est bien la dernière fois »
 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

Jeu de joute (Lecrilibriste)


Joue contre joue
on joue, on joue
le rose aux joues
on se chouchoute
avant les joutes
que l'on redoute
sur notre route

Joute contre joute
On s'arc-boute
c'est la déroute
la banqueroute
En avant toutes
On en rajoute
plus rien à foutre
y a plus d'écoute

Et puis on doute
C'est l' lock out
On est « out »

On croque un Mars
et ça repart …

Joue contre joue...

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

La joute me met le doute si je puis me permettre (brindilletartine)

brind

Et je me permets d’ailleurs 

Car oui la joute me rend toute floue
Elle ne m’inspire pas 
Alors pourquoi 
Pourquoi écrire
De quel droit
Pourquoi transcrire?
Juste pour savoir 
Si transmuter le doute
Me mettra capoute 
Alors surtout pas ne pas céder
Pas question de parler du mois d’août 
Merde c’est fait
Je m’étais pourtant juré 
D’éviter les libertés oubliées du mois de janvier
Du coup la question se pose 
Vont ils me pardonner 
Je les connais à peine
Et en plus j’en rajoute
Et s’ils s’en foutent
Ça je le redoute
Tant pis je prend le risque cède à la facilité 
Ou est le mal
Vivre dans le confort de ma moumoute 
Manger de la choucroute 
Avoir oublier son casse croute
Zut zut zut que m’arrive t’il 
Je suis possédée par la rime 
Vite je saute dans ma chaloupe
Il me faut conjurer le sort qui m’habite 
Ne plus rimer 
Juste ramer
En avant toute
Oups raté 
Je pedale dans le yaourt  et retourne vivre dans ma ⛺️ yourte

Désolée

https://www.gettyimages.fr/detail/photo/yogurt-with-granola-berry-fruits-and-chocolate-image-libre-de-droits/959868924

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Joute (TOKYO)


Attends un peu Andy est ce que j’ai bien compris ?
Le prix pour rentrer dans ces terres, c’est d’accepter une joute oratoire avec le grand guerrier ?
Ce paradis de faune endémique ne te sera accessible que si tu acceptes la règle .
.Ecoute mon pote je t’ai versé une somme rondelette pour que tu me montres  la richesse de cette faune . Tu ne m’as jamais parlé de joute oratoire avec ces aborigènes armés jusqu’aux dents.
Et je ne t’ai jamais dit que cela ne serait pas le cas.
Et puis de toute façon on y est, autant continuer.
Et si je refuse cette joute avec ces guerriers dis-je d’un ton arrogant ?
Je te le déconseille vivement si tu tiens à ta vie.
Ecoutes me dit Andy tu fais tout un plat pour pas grand-chose. Je suis désolé de pas avoir tout expliqué avant ,mais c’était à mes yeux un détail si insignifiant qu’il est sorti de mon esprit.
Et après la joute oratoire avec les aborigènes on ira voir cette faune exceptionnelle ?
Oui si tout se passe bien.
Comment ça si tout se passe bien ?
Il nous fallut une journée entière pour arriver dans le village des aborigènes. Là nous furent reçus par trois géants.
Ils semblaient de mauvais poils. Comme j’ai la peur facile l’adage ‘ ne montre jamais ta peur devant un serpent avait fondu comme neige au soleil.
Au début de la joute j’ai du faire de gros efforts de concentration. Mais au fil du temps rassuré par ma petite taille et mon absence d’intention belliqueuse, ma peur s’évanouit et je me sentis parfaitement à l’aise.v
 Ce que j’ignorai c’est que la joute oratoire chez eux consistait à boire des centaines de verres de cognac.
 L’alcool ne fait pas bon ménage avec mon humeur habituellement de nature cordiale .
Je me disais que mon métabolisme éliminait l’alcool à mesure que j’ingurgitais les verres qu’ils me tendaient en riant .
Cette situation aurait dû me mettre la puce à l’oreille et j’aurai dû  être traversé par une question existentielle /qu’est-ce tu fiches ici ?
Puis j’entendis Andy crier /  ne les frappe pas, sur un ton de conférencier monotone,/ calme-toi .
Je te déconseille de lever le ton t’as vu le nombre d’aborigènes qui nous observent ?v2
Un égarement de ta part et on est mort .On a un petit problème me chuchotait  Andy à l’oreille . Tu n’as ni l’assurance ni l’expérience pour te battre avec l’un d’eux.
Lâche ce bâton. A cet instant j’avais besoin de faire un exploit scientifique alors j’improvisais histoire de casser la monotonie de la joute oratoire cognac à volonté.
Andy murmura alors veux-tu que je te ramène le fusil ?v3
Parce que là ils sont très contrariés.
Fichons le camp !!
Andy a été super sur ce coup là en rentrant à Londres il n’a rien raconté à personne c’est franchement un chic type cet Andy .

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,