09 janvier 2016

Rythmes (Marco Québec)


Printemps, été, automne, hiver
Rythment mon année
Vêtements d’hiver
Pour me protéger
Vêtements d’été
Quitte à en rajouter
Pneus d’hiver
Pneus d’été
Sports d’hiver
Ski, patin et raquette
Sports d’été
Baignade, kayak et bicyclette

Les repas
Rythment ma journée
Déjeuner
Pris avec avidité
Dîner
Que je vais souvent sauter
En raison de mon heure de lever
Souper
Généralement partagé
Sans oublier les collations
Qui arrondissent mon bedon

Ombre et lumière
Rythment mon âme
Les jours de joie
Ma vie près de toi
Les heures de peine
Les heures de haine
Le temps de la fierté
Le temps de la mocheté
La vie à genoux
Et la vie debout

Naissances, maladies et décès
Rythment la vie
La mienne
Et celle des gens que j’aime
Naissance de jumeaux
Maladies chroniques
On diagnostique
Un cancer des os
Et le voilà passé
De l’autre côté

Engagements choisis
Amours et amis
Défi du samedi
Rythment ma semaine
Un rythme que  j’aime
Vous l’avez compris

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,


Rythmes (Emma)

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Participation de Fairywen

Liberté

Chad eut juste le temps de s’écarter lorsque la lourde porte s’ouvrit. Ou plus exactement, claqua violemment contre le mur et se brisa en deux. Le jeune homme aperçut vaguement une silhouette masculine de haute taille passer devant lui avant que des éclairs rouges et or ne se mettent à fuser sur un rythme infernal. Instinctivement, il se plaça devant Taanit pour la protéger de l’espèce de démon qui détruisait tout autour de lui et qui se tourna vers eux dès qu’il ne resta plus un seul être vivant autre qu’eux trois et la panthère. Les muscles tendus, prêt à défendre sa compagne au péril de sa vie, il n’entendit que vaguement les paroles de la jeune fille.

— Nous n’avons rien à craindre, c’est mon frère.

Chad ne bougea pas, fixant toujours celui qui s’approchait d’eux. À présent qu’il ne déchaînait plus ses sortilèges, il reconnut en lui un être humain et non un démon. Ils avaient sensiblement le même âge, et sa ressemblance avec Taanit était indéniable. Pourtant, s’il se détendit légèrement, Chad ne se décidait pas pour autant à s’écarter, ce qui parut beaucoup amuser l’arrivant.

— Je vois que ma sœur s’est trouvé un chevalier servant digne de ce nom. Mais rassure-toi, je n’ai pas l’intention de vous faire du mal, ni à toi ni surtout à elle.

— Tu m’excuseras, mais ta démonstration d’il y a cinq minutes ne plaide pas en ta faveur.

— Disons que j’étais un rien en colère.

Chad remarqua alors que la captivité avait laissé des traces sur le corps de son interlocuteur, qui avait plus que visiblement souffert de sa détention. Il finit par céder à l’injonction de Taanit et s’écarta, laissant enfin la jeune fille sauter dans les bras de son frère, qui la serra tendrement contre lui.

— Merci, petite sœur. Je savais que tu réussirais.

— Jamais je ne t’aurais abandonné. Tu vas pouvoir retrouver ta place, maintenant.

— Oui, et j’ai dans l’idée que des têtes vont tomber très bientôt. Mais avant…

Il refit face à Chad.

— Si j’ai bien compris, je te dois des remerciements à toi aussi.

— Ravi d’avoir rendu service.

— À moi ou à ma sœur ?

Une lueur malicieuse brillait dans les yeux de l’ancien captif. Chad eut une grimace faussement contrite.

— Disons que Taanit n’est pas quelqu’un à qui on peut dire non.

— Oh, crois-moi, ça, je le sais…

— Ce qui veut dire, grand frère… ? intervint une voix dangereusement calme.

— Mais rien du tout, petite sœur, rien du tout…

Le roi se tourna brusquement vers Chad.

— Que penserais-tu de rester dans notre monde ? Comme conseiller royal, par exemple ?

— Moi, un conseiller royal ?

— Peut-être que si vous êtes deux, on arrivera à faire quelque chose de ce royaume… les coupa la voix devenue moqueuse.

— Tu comprends mon problème ? soupira ostensiblement le roi, entrant dans le jeu de la fausse dispute mille fois répétée.

— Oui, je comprends, sourit Chad, pas dupe pour deux ronds.

Il se perdit dans les prunelles émeraude qui le regardaient avec amusement avant d’ajouter.

— Je comprends et je suis tout disposé à te soutenir…

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

Piqure de rappel (Vegas sur sarthe)



Le rythme est affaire d'outils et si l'on n'a pas les bons instruments, le rythme n'y est pas.
Certains disent avoir le rythme dans la peau; je ne pense pas que ce soit le meilleur endroit, à moins d'avoir une peau de timbale ou de conga.
Alors pour ceux qui auraient manqué mon cours de percussions du 5 mars 2011, voici à nouveau un extrait de mon lexique: La percussion pour les Nuls


Congas: De la famille des fûts elles se reproduisent dans les caves et vont du supertumbas au quinto en passant par le fameux ricardo qu'on sert toujours bien frais.


Claves: Grosses clavettes utilisées pour jouer la clave et tenues fermement en main contrairement aux chevillettes qui choient ou qui cherront. (Voir Chaperon Rouge)


Cymbales: Eléments de la batterie dite de cuisine encore appelés couvercles, elles permettent de jouer comme une casserole.
La cymbale porte le nom charmant de charleston lorsqu'elle est agitée par une pédale.


Mailloche: Dès 1930, celle de Lionel Hampton vibra tôt. (Voir vibraphone)
Elle est utilisée pour battre le rythme et accessoirement les jaunes d'oeuf additionnés de moutarde, d'où l'expression "Passe-moi la mailloche"


Maracas: Quenouilles que l'on secoue comme des idiophones pour en prendre de la graine. Tenues à l'envers, elles perdent leurs graines et portent alors le nom de sacaram.


Tam-tam: Son répété produit par l'écho d'un vieux gong qui fait Tam.
Le vieux gong qui fait Pouet produit également des Pouet-pouet appelés claque-son.


Timbale: Chaudron à déconfiture utilisé avec bonheur par Mahler dans sa 3ème symphonie et aujourd'hui très recherché pour son cuivre.
Proche de la cymbale par le nom et aussi par la pédale qui lui tire la peau.
La timbale possède sa tessiture comme le chaudron sa confiture.


Triangle: Originaire des Bermudes où il fut théorémé par Pythagore, c'est le plus petit idiophone de l'orchestre et aussi la terreur des potaches.
Pythagore est aussi l'inventeur de la corde tendue ou hypoténuse qui fait partie des cordophones et non pas des percussions.


Vibraphone: xylophone dont le xyloto est remplacé par un vibrato. On dit très justement que dès 1930 Lionel Hampton vibra tôt.


Xylophone: vibraphone dont le vibrato est remplacé par un xyloto.
Très populaire dans les bals où il porte le nom de balafon ou baladonf.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

Laughing in rythm (Walrus)

Quand MAP a parlé rythme, comme je ne suis ni enseignant ni élève, je n'ai pas pensé "rythmes scolaires", un sujet qui, vu d'ici, semble passionner la France entière. Je n'ai même pas non plus imaginé qu'elle nous demande de pondre des bouts rimés rythmés.

Non, en ex-grand-amateur de la chose, j'ai immédiatement pensé "Jazz" et singulièrement à un morceau de Slim Gaillard et Slam Stewart intitulé comme ce billet. Je l'ai retrouvé sur Youtube mais je ne l'ai pas trouvé très convaincant, comme quoi les souvenirs sont parfois trompeurs.

J'ai par contre retrouvé les mêmes gaillards (si j'ose dire) participant à une scène forcément endiablée puisque tirée de Hellzapoppin' (ce qui signifie quelque chose comme "ça pète en enfer" ou "ça pète d'enfer").

Et ne me dites pas que ça manque de rythme !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,


Alors on danse (Laura)

Qui dit que le temps est pourri
Et qu’il n’y a plus de saisons
Alors on se tait et on sourit
Alors on danse sous la pluie !
 
Qui dit que les Bleus sont des zéros
Sans avoir jamais couru après un ballon
Alors on chante « La Marseillaise » à fond
Et on danse sur « We are the champions »
 
Qui dit que les politiques sont des salauds
Sans avoir jamais voté une seule fois
Alors on serre les fesses et on danse
En attendant que ça passe
 
Qui dit que la poésie ne marche plus
Sans jamais acheter livre ou revue
Alors on serre les dents et on écrit
En chantant très fort avec Nagui
 
Qui dit que tu bouquines sans cesse
Avec un air un peu méprisant
Alors on chante en lisant
Et on danse dans la bibliothèque

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

02 janvier 2016

Défi #384

Quel rythme !!!!!

 

Quel rythme

Nous attendons avec grand plaisir

vos participations rythmées 

 

Rythme

à samedidefi@gmail.com

 

A tout bientôt et

Très belle nouvelle année

à toutes et à tous !

 

Feu d'artfifice

 

 

 

Posté par MAPNANCY à 00:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

À vendre (Marco Québec)


Profitez d’une offre exceptionnelle
Donnez votre nom à une étoile
Disait la publicité
Un certificat de propriété
Vous sera délivré

Fallait tout de même y penser
Vendre les étoiles
Comme on vend une toile
Ou une auto de l’année

Ajoutez donc un rayon de soleil
Il n’y a rien de pareil
Pour impressionner
Tous vos invités

Quant à l’arc-en-ciel
Il fait des merveilles
Dans les fêtes d’enfants
Ou celles des mamans

Non c’en est assez
Boudons cette société
Qui veut tout marchander
Ne touchons pas aux étoiles
Aux rayons de soleil
Ni à l’arc-en-ciel
Tout cela est gratuit
C’est tellement joli
Ces morceaux d’infini

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

Participation de trainmusical

trainmusical

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,