13 août 2022

Ont réussi leur fonte

pas cons

7284

Adrienne ; Laura ; François ; Walrus ; Lecrilibriste ;

Nana Fafo ; TOKYO ; Kate ; maryline18 ; joye ;

 

Posté par Walrus à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Autres rivages, partie six (joye)

longueur

Mes souvenirs d’Artur sont flous comme un vieux Polaroid, j’ai encore des restes de quelques vagues images délavées par les années

Je garde l’impression d’un jeune gars, blond,  tendre, plutôt imberbe, qui souriait avec les yeux.Il était grand et mince, intelligent, sa voix était limpide, il riait doucement.

C’était le genre d’homme auquel on pense lorsqu’on vous parle des librairies d’antan, où il y a un chat, une patronne quelconque, et un client en gros pull qui feuillette des livres moisis, ses yeux bleus et avides cachés un peu par les lunettes à monture métallique.

Il habitait Bruxelles.Je ne savais pas exactement comment il gagnait sa vie, mais il travaillait dans un bureau, comme font beaucoup de gens qui seraient des artistes ou des acteurs ou des écrivains si les vivres et les logements étaient gratuits et si tout écrivain était payé pour son travail.

Nous nous sommes connus sur l'Internet, et pendant que je faisais des projets d'un voyage, je lui ai demandé si l'on pouvait se rencontrer quelque part. Il a dit oui, j'ai oublié il y a longtemps les autres détails, mais j'ai souvent demandé à rencontrer quelqu'un "pour de vrai" lors des voyages. Il n'y a qu'une seule personne sur des dizaines qui m'a carrément refusée.

Alors, c’est Artur qui m’a fait connaître le stoemp, un plat familial peu connu parmi les touristes américaines  qui ne fréquentent pas toujours le genre de restaurant du voisinage qui le sert.

Je me souviens de la soirée, j’avais l’impression de dîner avec un de mes élèves. La conversation était facile, naturelle, agréable, et pas trop intime.

C'était beau comme une chanson qu’on retrouve par accident sur un disque qu’on a acheté, une découverte plaisante, mais sans trop d’importance. 

Nous étions tout simplement deux personnes qui ont fait l’effort de se connaître et qui soupions ensemble en parlant de leurs chats. 

Le mien s’appelait Badebec et le sien s’appelait  Moules-Frites.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

Les bigorneaux (maryline18)

 

J'ai tout mangé les fraises des bois

Et saccagé tes petits pois,

Nourri les poules de tes laitues,

Cassé les oeufs dessous leurs culs !

 

Fallait pas m'leurrer, tu vois,

Tu as fait le mauvais choix !

Je fais rien que des sottises quand c'est la crise...

 

J'ai fait rissoler tes poissons

Pour ton dîner, à ma façon ;

Tu seras juste un peu malade

Sans avoir trop mangé d'salades !

 

J'devrais plus pleurer, je crois,

J'me sens beaucoup mieux déjà,

Garde pour toi tes analyses,

Je garderai, hé ! ma franchise !

 

J'ai pas nettoyé la maison,

Pas secoué le paillasson,

Bien renversé les cornichons,

Les bigorneaux et les oignons !

 

(J'l'ai quand même casé çui-là)

Dis, si tu n' me retrouves pas

Ce n'est pas si grave en soi,

Je pars... Relever un défi...(Un chouette défi tous les samedi).

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

Bronze âge (Kate)

Bronze âge

Serait-ce une incrustation au sol ?

0-2

I comme incroyable invitation

D comme délicieuse dégustation

E comme écriture, écrin

M comme marquage urbain

et autres médaillons

en bronze

alliage

bronze âge

référence hommage...

Ici "Smoutebolle en karikolle"

Les casseroles s'affolent

Là "truffade et farinade"

De croisade à pachade

Potée aux choux

Force tripoux

Petit salé aux lentilles

De Gergovie au pounti

De fil en aiguille...

Non, je n'allais pas oublier

Que pompe aux pommes rime avec brioche de tomme

Pâté aux pommes de terre avec bière

Jambon avec saucisson

Fromage avec pâturage

Gentiane avec gentils ânes...

0-3

Des voyages

Des voyageurs

Vercingétorix

Et des rixes

Des orages

0-1

Des orateurs

Urbain Deux

Et la trêve de Dieu

0-4

De mathématicien

À théologien

Blaise Pascal

Mystique

Et scientifique

Auteur des Provinciales...

0

Alors "Smoutebolle

en karikolle"

D'accord à quelle adresse

Votre Altesse ?

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

Les tarots (TOKYO)

 

On m’avait tiré les tarots.

J’étais sur le point de vivre une histoire d’amour imminente

Ça devait ressembler à une rénovation cognitive.

Mais voilà patatras !

Le cinq de denier était sorti comme si j’avais besoin qu’on me le rappelle. Et là le ciel s’assombrit.

L’union disait les cartes finirait tôt ou tard comme un vieux plat de frites froides.

 Je quittais la maison de Dieu qui était mon adresse permanente.

 

 Fallait en finir avec ses plats indigestes.

Elle a ouvert une boite en ébène , puis elle m’a montre une carte du FOU provenant d’un jeu français vielle de quatre ou cinq siècles.

Dans le coin gauche il y avait un alligator qui mangeait des pommes de terre sautées.

La Bible fait allusion aux crocodiles comme étant les paupières de l’aube non pas les paupiettes !!

Bon enfin cet amphibien me mettait en appétit de vivre.

Il me disait de sortir du marécage que me tendaient mes amoureux, de sortir mon esprit de la boue de manger sain et me tourner vers les végans.

Je devais cesser de me livrer à mes pulsions primaires.

Petit à petit mon sourire se transforma en mine soucieuse

Pourquoi, pourquoi diable le destin prend -il un malin plaisir à mettre sur ma route des maigrichons végans.
 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


728 messages possibles (Nana Fafo)

 728 oiseaux

La version de Ronchonchon de la langue des oiseaux...

A la vue du défi 728 "Smoutebolle et karikolle"
Ronchonchon ne douta pas un seul instant que notre ami Walrus
nous ait concocté un défi pavé de bonnes intentions.

DSC09325


La première idée qui lui est venue entre les oreilles...
c'est de jouer sur les mots (à l'image de la langue des oiseaux)

Ronchonchon caracole haut et fort, sur tous les toits
et la bouche pleine en mangeant ses mots
que ce soir il veut déguster un "Smoutebolle et karikolle"

c'est-à-dire : un Bol de semoule et du Cari qui colle

et pourquoi pas ?
C'est pas pire que croustillons et bigorneaux comme traduction !
Non ?

 

Belle lecture créative

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

Smoutebolles ou karikolles (Lecrilibriste)

 

Si tu as du bol

T’auras droit aux smoutebolles

Si tu es desperado

T’auras droit aux bigorneaux

Ou plutôt aux karikolles

 

Pour gagner des smoutebolles

Il faut avoir des guiboles

Lestes pour les cabrioles

Comme on joue à la marelle

Faut sauter à cloche pieds

sur les chevrons bien lustrés

sans poser le pied levé

jusqu’à la fête foraine

Là, c’est pas d’la gaudriole

Tu te goinfres de smoutebolles

En faisant la farandole

Oh yé !

 

Si tu es desperado

Tu vas droit aux karikolles

Ou plutôt aux bigorneaux

Non pas pour te régaler

Plutôt pour te bigorner

Avec quelque grand nigaud

Et son prêche déplacé

Pour tuer l’ moral  zéro

Faudra bien que tu lui colles

Quelques gnons bien appliqués

Sur son gros nez trop beurré

Oh yé !

 

Si par hasard tu sautais

L’ mitant de la rue pavée

pour choisir les smoutebolles

à la place des karikolles

Alors, toi tout contento

Tu f’rais bien la farandole

Avec tous les rigolos

En t’goinfrant de smoutebolles

Oh yé !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

À votre guise ! (Walrus)

 
Vous connaissez sans doute mon attitude dite "du mari soumis" et vous comprendrez donc pourquoi je ne pouvais pas rater cette plaque de fonte insérée dans le sol du Dockx (un centre commercial assez récent à quelques tours de roues de chez moi).

Stop ! Je vous entends d'ici : "Mais qu'est-ce qu'il peut bien aller foutre dans un centre commercial?!"

Ben comme d'habitude : taxi pour ma petite-fille Louise, laquelle avait ressenti un irrépressible besoin d'y faire des courses ultra-urgentes chez Pandora et le comptoir à donuts.

J'ai donc eu tout le loisir d'observer le sol du complexe et c'est là que cette inscription brussello-bruxelloise pour le moins insolite m'a sauté aux yeux.

Oh, il y en a un tas d'autres mais la majorité d'entre elles se rapportent à l'usage du lieu avant sa transformation en temple du commerce indispensable : les ateliers... Godin!

Parfaitement, le Godin de Guise avec son phalanstère. Phalanstère qu'avec mon épouse nous avons visité il y a bien longtemps lorsque nous campcaravanions dans la région de Chimay et explorions le département de l'Aisne (02) limitrophe (j'adore les mots "prout ma chère").

Je me demande encore pourquoi puisqu'à l'emplacement du fameux Dockx, au bord du canal de Willebroek à Laeken où je réside, se trouvaient ces ateliers Godin flanqués aux aussi de leur phalanstère baptisé "familistère" et qui, lui, est d'ailleurs toujours là aujourd'hui.

Tous ces kilomètres pour rien ! Ne cherchez plus le responsable du dérèglement climatique et des vagues de chaleur à répétition : c'est moi !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

CROUSTILLONS ET BIGORNEAUX (François)

 

7281

 

 

Des pavés, des pavés par milliers,

La voirie en est chaleureusement décorée,

Des briques sur lesquelles on peut rouler,

En terre du pays après avoir été moulés.

 

Ici c’est la coutume,

Il y en a plein les rues,

À la place du bitume,

Depuis longtemps ils sont apparus.

 

Le passant baissant les yeux,

Peut voir le nom de sa friandise favorite,

LES CROUSTILLONS ET BIGORNEAUX

Ce souvenir d’enfance merveilleux,

Que l’on mange tantôt,

Qui réveille des envies subites.

 

Par gourmandise plus que par faim,

Il en achète, pavé de bonnes intentions,

Pour se régaler en chemin,

Sur les pavés, pour les manger avec émotion.

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Paysages (de fruits) de mer et de beignets (Laura)

 

Les huîtres de fin d'année.
Ai-je goûté chez mes parents?
Je trouvais ça répugnant.

Les beignets d'aubergine délicieux
De ma mère. Au restaurant indien,
La semaine dernière à Toulon.

Un jour avec mon mari
Il y a vingt ans, j'ai goûté
Les huîtres  et j'ai aimé.

Les beignets de foires
Et de carnaval de mars
Pour supporter le froid.

Mon mari  adorait les bigorneaux
Et tous les fruits de la mer;
Une cure pour lui en Côtes d'Armor.

Les croustillons du nord
Qu'il pleuve, qu'il vente:
On y dévore la vie.

En bord de mer, ses fruits sont bons
Mais au mois d'octobre en terrasse
Ici, avec mes beaux parents, c'était bien aussi.

J'adore les beignets de fruits  flambées
Le petit restaurant exotique
Les bugnes du sud, la fête des fous là-haut

Sa dernière cure de fruits de mer aphrodisiaques
Entre océan et désert, au Maroc
Vers la Mauritanie

Plus trop de sucre
Allergique aux huîtres
Après trois essais... refusés

Bigorneaux, croustillons
Coquillages et crustacés
Paysages du nord de l'été

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,