02 juillet 2022

Ont promené leurs calicots

pas cons

7222

Nana Fafo ; Laura ; François ; Kate ; Walrus ;

Lecrilibriste ; Joe Krapov ; joye ; maryline18 ;

Alain André ;

 

Posté par Walrus à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


LIBEREZ LES ELECTRONS ! (Alain André)

 

Libérez les électrons !…Libérez nous !

C’est vrai, quoi !

Nous sommes enfermés dans des fils métalliques jour et nuit, obligés de sauter d’atomes en atomes, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an !

Nous en avons marre !

Moi aussi !

Je suis un simple électron électricien de base, mais j’ai tout de même mon mot à dire, non ?

Nous voulons l’égalité avec nos cousins les photons !

Les photons, eux, ils sont libres, ils se promènent dans la nature, se posent ça et la sur une feuille, une fleur, ils font naître à leur gré des couleurs qui sans eux n’existeraient pas, ils caressent délicatement la peau diaphane d’une naïade sortant de la mer, sur la plage, effleurent la main de l’amant sur son sein bronzé, courent d’un site à l’autre en dansant joyeusement dans l’air pur ( enfin pas si pur parfois, mais, bon ! ) .

Et puis ils travaillent le jour et se reposent la nuit ( sauf dérogations, bien sûr : ceux qui éclairent les magasins, dans les zones touristiques par exemple ) ! 

Oui, nous sommes jaloux des photons !

Nous réclamons l’égalité !

Regardez mes collègues, les électrons électroniciens : Comme me dit mon pote, ( lui, il a passé le concours de semi-conducteur, il travaille dans les transistors )

Nous sommes compressés dans des fils toujours plus petits, dans des puces minuscules, on  nous découpe en unités d’information binaires, réunis en brigades par 8, ( des octets )  et on nous fait transporter , des images, des messages internet !

Il me dit : Ils nous demandent d’agiter des bits ! On en a marre ! Ils ont cas se les agiter eux même, leurs bits «  quand c’est des messages d’amour, ça va, encore, mais on transporte de plus en plus de messages haineux, des engueulades et des menaces : on en a marre !

 

FAITES L’AMOUR, PAS LA HAINE ! 

 

Nous sommes des prostitués : Vous êtes nos proxénètes et nos clients. Nous voulons une loi pour punir les usagers !  Nous voulons la semaine de 135 heures : Vous pourriez, par exemple éteindre les éclairages des vitrines la nuit, éteindre les lampes quand vous faites l’amour, vous chauffer au bois (ça fait du CO2 ? nous, on s’en fout !

 

LIBEREZ LES ELECTRONS !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Cent grillons (maryline18)

 

Cent grillons grillonnaient

Dans un très vieux grenier.

Grenade et pigeons niais

Gisaient dégoupillés.

 

Sandria, grill au nez

La fête battait seau plein,

Si trop niais, tu l'as bu

Ta tête battait son teint.

 

Je t'ai vu dans la rue

Mat et haut, Matéo,

Scander sur l'avenue

Des grands maux, des gras mots...

 

Je t'ai vu, tu m'as plu

Tu m'as eu, je n't'ai plus

Mat, hé ! oh !... N'en parlons plus.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

tourisme, quand tu nous tiens... (joye)

manifester les vacances

(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

NDLR:  Je travaille maintenant pour la maison de tourisme locale chez moi et j'ai passé cette semaine à rédiger des pubs pour beaucoup de publications, m'occuper du site web, Instagram et Facebook, préparer un char pour le défilé du 4 juillet lundi, et planifier une visite guidée pour le 5 août, alors, vous comprendrez un peu que je suis encore en mode Syndicat d'iniative...la semaine dernière, j'étais à la radio, et cette semaine, le journal local m'a interviewée pour un article...

À propos, si vous voudriez booker une visite chez moi, n'hésite pas à me contacter, je connais une nénette qui s'occupera bien de vous !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

Ce n'est qu'un combat, continuons le début (Joe Krapov)

- C’est quoi toutes ces femmes aux seins nus qui défilent dans la rue, Lardu ?
- C’est une manifestation de Femen et d’employées d’Amazon qui protestent contre le port du burkini, Loreille.

***

- C’est quoi, ce bordel, aujourd’hui Lardu ? On ne circule plus !
- C’est la manifestation des chauffeurs-livreurs qui protestent contre l’emprunt du trajet Bastille-Nation par les manifestations. Ca crée trop de bouchons, disent-ils. Surtout à Bercy.
- Ils ont raison, je vais me joindre à eux. C’est quoi le trajet de leur manif ?
- Bastille-Nation, Loreille.

***

- C’est qui ces drôles d’excités en Loden avec leurs pancartes incompréhensibles ?
- C’est la manifestation contre l’emploi du sigle LGBTQIA+…
- Ils n’ont pas le genre pourtant !
-… comme mot de passe pour accéder au site web des amis de Christine Boutin.
- C’est qui ?
- C’est personne, juste une suite de caractères alphanumériques minuscules pour un mot de passe sécurisé.

***

- Tiens, Loreille ! Est ce que ça te dirait de participer à une marche des fiertés hétérosexuelles ?
- Ça ne va pas Lardu ? Je ne vois pas pourquoi on devrait être fier de ce qu’on fait avec sa zizounette ! Non, je n’irai point. Par contre la manif qui a trait au retrait de la réforme des retraites dont le principal attrait est qu’elle est calculée par points, là oui, j’irai !
- Tu parles en morse avec tes traits et tes points ?

***

Pourquoi tu mets ta main sur mon épaule, Loreille ?
- C’est rien, juste une manifestation de sympathie, Lardu !

***

- C’est qui tous ces gens qui défilent dans la rue avec une veste verte ?
- C’est rien non plus. C’est juste pour changer des gilets jaunes.

***

- Moi, une chose est sûre : la Manif pour tous, on ne m’y verra pas !
- Tu n’y es pour personne ?

***

- J’ai croisé une manifestation qui visait à interdire à Joe Krapov de polluer Youtube avec ses reprises pourries !
- Les gens sont pourtant bien libres de ne pas l’écouter !
- Faut croire que non ! Ou qu’ils sont scato-masochistes ! 

Les paroles de cette chanson de 1967 de Jean Ferrat se trouvent ici.

***

- Salut Lardu ! Est-ce que tu voudrais bien te joindre à une manifestation contre la vulgarité des slogans de manifestations
- Volontiers, Loreille ! Aucu, aucu, aucune hésitation !

***

- On devrait faire une manifestation des gens qui refusent de fermer leur gueule au prétexte qu’ils n’ont rien à dire !
- Celle-là, j’y vais, sans faute !

DDS 722 050715_8192

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


La manif à Papa ! (Lecrilibriste)


Il a chaussé ses souliers qui font pas mal au pieds
Car il va marcher, marcher, marcher
Des Brotteaux jusqu’aux Terreaux
Joindre ses pas à des milliers de pas
Pour râler contre ce qui ne va pas
Il a mis 2 journaux pliés dans son béret
Pour amortir la matraque des CRS
La dernière fois il l’a sentie passer
Il était devant, tenait la banderole
« Dernière sommation avant l’insurrection »
Pourtant il ne faisait que scander
Des slogans bien tortillés
Qu’un camarade avait trouvés
Ça d’vait un peu les énerver !
Il a dans la tête un petit air de fête
De voir tout ce monde enfin bouger
Car le grand Manitou va peut-être flipper
Parfois, il faut savoir hurler avec les loups
Quand ceux qu’i ont les commandes deviennent fous
Il faut bien renverser la vapeur
Refuser la concurrence, défendre les emplois
Combattre le libéralisme qui gagne le secteur
Et les pancartes se balancent et dansent
Au-dessus de la foule qui se déploie, immense
Y’en a une qui l’a fait marrer
De nous la révéler il ne peut s’empêcher
« En haut des couilles en or, en bas des nouilles encore »
Ce soir, les yeux perdus au fond de l’horizon
Il vivra sa journée en hochant le menton
Mais nous ne saurons rien, car il n’explique rien
Alors nous déduirons !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Une, deux... (Walrus)

 
Ma première manifestation, c'était à Bruxelles*. je crois bien que c'était la première fois que j'y mettais les pieds. C'est mon père qui m'y avait emmené. Je ne sais pas qui avait réussi à l'embarquer là-dedans parce que les manifestations, c'était pas tout-à-fait son genre, ce ne l'était même pas du tout. C'est sans doute pour se sentir moins seul au milieu de ces énergumènes qu'il m'avait pris avec lui.

J'ai rien compris ! Cette horde humaine censée être unie dans un même élan vers Dieu seul sait quel idéal ne marchait même pas au pas. Désolant !

Ce dont je me souviens le mieux, c'est qu'en quittant ce cortège, nous sommes passés devant un magasin d'outillage dont la vitrine exhibait une hachette de marque canadienne au galbe de lame étonnant, on a les intérêts qu'on peut !

Ma seconde (oui, je dis "seconde" parce qu'il n'y en a jamais eu de troisième, mais c'était déjà deux fois plus que mon père) j'y avais été convié par mon employeur. Si mes souvenirs sont bons, c'était pour une sombre histoire  de PVC. J'ai fait le parcours en grignotant des carottes. On ne marchait pas plus au pas dans celle-là que dans la précédente. Même le grand patron était là avec son épouse (une personne charmante). J'ai même pris le métro avec eux à la fin du cortège. Le boss dans le métro, il a pas dû voir ça tous les jours le métro !

Je ne sais pas si elle a eu de l'effet cette manif et de  toute façon, depuis, la branche PVC a été revendue.

Bon, c'est pas tout ça, y a mon épouse qui m'appelle, va falloir que je me manifeste !

 

* Bruxelles, ma ville, c'est la capitale mondiale de la contestation, si tu veux manifester, ce ne sont pas les occasions qui manquent. En 2018, avant le Covid qui a un peu calmé les choses, il y avait eu 995 manifs (dont 80% n'avaient rien à voir avec notre pays, siège des institutions européennes, de l'OTAN et cosmopolitisme effréné obligent).

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

La manifestation de la vérité (Kate)

 

Juridiquement, elle se réfère à l'article 10 du Code civil stipulant que chacun est tenu

de dire la vérité

toute nue

même dans sa forme la plus ténue

et permettre ainsi la manifestation de la vérité.

 

Pour autant, il en faut des enquêtes,

des contre-enquêtes,

des interrogatoires,

des contre-interrogatoires

pour y arriver

voire tenter

de s'en approcher.

 

En effet, la vérité ne se manifeste pas si facilement

et c'est là que les amateurs de romans

policiers

ou genres associés

se délectent

de cette quête.

 

De fait, ma dernière lecture

(juste après "Broadway" de Fabrice Caro où le mec de quarante-six ans

reçoit la fameuse enveloppe bleue destinée aux personnes de cinquante ans

suspense insoutenable

qui le met minable

une vraie torture...)

oui, ma dernière lecture

est celle de "Jeux de miroirs"

fidèle au titre original "The Book of Mirrors"

de E.O. Chirovici

(la couverture, la voici)

manifestation OK

Effectivement, la vérité

tant recherchée

sous la couverture effet métallisée,

la crue vérité

prendra du temps à se manifester.

Tout à la fin de la "Note de l'Auteur",

je cite l'auteur :

"Je dirais que mon livre s'attache moins au "qui"

qu'au "pourquoi""...

Et l'on cherche vraiment "qui",

et l'on découvre tant de "pourquoi"...

 

Quoi ? Pâle ?

Je dois aller au Pal ?

J'en reviens.

Je dois laisser ma PAL ?

Partir en safari ?

Ah ! En photo safari

pour faire le plein

pour l'été

feuilletonner

photos à l'appui ?

Walrus, merci !

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

A BAS BAS MOTS OBSCURS (François)

 

Fr

 

 A bas les mots obscurs,
Derrière lesquels certains se cachent,
On ne les comprend pas à coup sûr,
Dans notre tête ils font taches.

A bas ces mots abscons,
Qui nous mettent en déroute,
Sortis de quelques lexicons,
Qui ne croisent jamais notre route.

Ils sont le privilège,
D’un inconnu savoir,
Qui souvent nous assiège,
En nous laissant choir.

La connaissance peut être transmise,
Avec simplicité,
Les mots quotidiens sont de mise,
Ils savent porter une vérité.


Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

À bas la manifestation! (Laura)

 

J'ai failli participer à une manifestation... à cause d'un garçon et qui était en tête de cette manifestation. Je me suis rendu compte depuis que cette manifestation allait à l'encontre de mes idées.

La seule manifestation à laquelle j'ai participé c'était contre l'antisémitisme il y a quelques années; j'ai même entraîné mon mari: sa première fois aussi. Nous étions beaucoup moins qu'à d'autres classiques manifestations de protestation type gilets jaunes et anti pass-sanitaire.

Quant à la formidable manifestation pour Charlie, ma façon à moi d'y participer est de lire la presse et de voter: devoir et droit qui nous engage car les manifestations sont un peu partout réprimées, voire interdites. Appeler notre pays une dictature(qu'on guillotinerait) est aussi scandaleux que de dire que le ministre de l'intérieur serait un éborgneur.

À bas les mots obscurs!

Mon mari et moi, nous n'avons jamais compris le principe de la manifestation :"Rassemblement, défilé de personnes, organisé, en un lieu donné, sur la voie publique, ayant un caractère revendicatif ou symbolique 1 ."

À bas les mots obscurs!

Ces manifestations, notamment celles que j'ai citées plus haut, s'opposent à ma liberté de circuler et de profiter de mon week-end après ma semaine de travail. En effet, chaque samedi pendant des mois (une courte interruption sans et à nouveau chaque samedi) ces protestataires bloquaient la circulation des trams, donc la mienne (et celles des autres) Parfois, des biens étaient détruits, une vie de travail. Parfois, même, on porte atteinte à des personnes dont les policiers.

À bas la manifestation!

 

1 https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/manifestation/49161

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,