16 mars 2019

Nous l'ont écrit en gothique

pas cons

5502

Laura ; Lecrilibriste ; Vegas sur sarthe ; Venise ;

bongopinot ; joye ; Walrus ; maryline18 ;

Joe Krapov ; Fu ; Nana Fafo ;

 

Posté par Walrus à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Question pour un wisigoth (Nana Fafo)

Question pour un Gothique 

ronchonchon le wisigoth

 

Quand on lui a proposé de jouer à ce jeu, Ronchonchon s'est dit...

Cool de la "contre culture" , j'aime bien être contre.

 

Peut être que s'il avait mis des rayures noires ça se serait mieux passé,

son talent naturellement "contre" a encore parlé.

 

Le présentateur a lu l'énigme, Ronchonchon était prêt à buzzé...

 

Top c'est parti :

"Dès la première migration, le vent de l'Ouest les a guidés"

"Pas toujours sages, d'une maladie mortelle ils ont été affublés"

"De chef en chef, la barbarie est devenu un signe distinctif"

"Je suis... Je suis... ?"

 

D'après vous qu'est-ce que Ronchonchon a bien pu répondre ?

 

ronchonchon wisigoth

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

Barbares à bâbord ! (Fu)


Ce sont de vrais jumeaux
wisigoths monozygotes
qui sont dans un bateau
qui gigotent qui gigotent

Qui va tomber à l'eau ?
dit le cap'taine du rafiot
qui sifflote qu'ici flotte

- C'est toi ! hurla le mono
- Non toi ! cria le zygote
et tombèrent tous deux à l'eau

Z'êtes bien des vrais jumeaux !
ria l'amiral du vaisseau
Vigie-goth ! Vigie-goth !
et de sacrés wizigotos !!!

Mais le cap'taine-amiral 
n'était qu'un vandale
D'abord il aborda
puis saborda le bateau

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

Bingo ! (Joe Krapov)

DDS 550 Wisigoth Couv_4264

Le Wisigoth n’a inventé ni le jeu de go ni les Lego.

Il ne se nourrit pas que de veau Marengo. Il aime bien aussi le gigot, la tome d’aligot et apprécie les berlingots.

Il ne boit pas de ton Château Margaux de derrière les fagots si tu l’as rangé au frigo. Il préfère le whisky à gogo.

Il ne danse jamais le pogo même à Glasgow où les punks sont des pousse-mégot ravagés par l’impétigo.

Il trouve que « Tintin au Congo » est une lecture pour les nigauds qui n’entravent rien à l’argot.

Il a planqué tout son magot et ses lingots dans la cale de son vieux cargo qu’il a baptisé « Reine Margot ».

Il monte souvent sur ses ergots car il n’aime pas tous ces ragots sur ses déboires conjugaux.

Il dit que devant sa hachette qu’il brandit à tire-larigot
Tous les hommes se retrouvent égaux
Et tous les moyens sont légaux
Pour écrabouiller l’Ostrogoth,
L’autre crocodile du marigot,
Son saligaud d’alter ego un poil dingo 
Qui danse le tango avec Anne Hidalgo
Mange des escargots et voyage au Togo 
D’où on le rapatrie pour cause de lumbago.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

Herman Hesse, (maryline18)

 

Je ne me lassais pas de t'écouter.

Je refaisais la visite pour la troisième fois. Ton beau regard calme et un rien amusé avait soutenu le mien à plusieurs reprises. Ta voix, posée et claire comme les chutes d'eau de Triberg, me devenait peu à peu familière. Je me laissais bercer par la mélodie de tes phrases. Je n'en saisissais plus le sens, puisque la visite que tu commençais alors, s'adressait, cette fois, aux Allemands.

Une force tranquille se dégageait de tes gestes et postures. Je te suivais dans les vastes pièces du château de Holenzollern. Tes yeux d'un beu si pur, semblaient contenir le Danube. Comme lui tu aurais pu m'emmener tranquillement visiter ces pays aux beautés insoupçonnées tels que l'Autriche, la Slovaquie, la Hongrie...la Modavie, l'Ukraine.

En quittant le château, tu m'avais embarquée dans une balade romantique sur le lac de Titisee...

Je te voulais et toi tu prononçais des mots comme : Wisigoths, et Ostrogoths. Ces mots étaient plaisants à entendre dans ta langue. La Forêt Noire et les peuples qui y vivaient jadis, semblaient passionner les touristes. Je me surprennais à être jalouse des sourires que tu adressais à ces jeunes femmes qui te comprenaient.

Perchée au sommet de la passerelle de bois en colimaçon, je regarde cette forêt de hêtres, d'épicéas, de sapins et l'envie me saisit brutalement de sauter pour m'écraser vingt mètres plus bas, pour tout effacer... Mon plus beau souvenir d'Allemagne, ce n'est pas le coucou sculpté à la main de Triberg, non, mais c'est le goût du Pinot noir, si parfumé sur tes lèvres si douces, qui est à jamais gravé dans ma mémoire.

Je me souviens de la photo pour laquelle tu avais pris la pause devant les maisons de style médiéval à colombages...

Je ferme les yeux, je titube, j'ai mal, j'ai froid, mes oreilles sifflent.

Comme ton homonyme, tu étais "l'homme qui voulait changer le monde"...Tu avais de grands projets, mais je n'en faisais pas partie.

Je prends place sur le toboggan et je me laisse glisser, comme ce jour où nous avions partagé une énorme part de forêt noire au café Schaefer.

Tu me manques...

Encore une halte à Baden-Baden et mon pélerinage arrivera à sa fin. Si seulement sa fontaine avait pu me rajeunir, tu serais peut-être à mes côtés...

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,


Il creuse (Walrus)

 
Walrus, ce saligoth

Insiste, ce gogo,

Sur l'endroit qui fait mal.

Infâme ou infernal,

Grandiloquent et pire,

Où va-t-il donc chercher l'objet de son délire ?

Tout au fond de son âme incurable,

Haïssable.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

Double-goth (joye)

wictor le wisigoth

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

Un gnome chez les Wisigoths par bongopinot

b


Je suis un Wisigoth
Avec mon médaillon
Mes bijoux mes joyaux
Je creuse mon sillon

Dans mon royaume
J’ai tout pouvoir
Je suis le gnome
Au regard noir

En un bref éclair
Devant vous je surgis
Entendez ma colère
Résonner dans la nuit

Assis sur une sculpture
Les lèvres contractées
J’écoute le murmure
De toute une armée

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

Visigoth (Venise)


Teodorika ma fille n’a toujours pas de prétendant, son prénom visigoth ferait-il à lui seul obstacle à toute union ou son caractère triste et réservé a-t-il joué un rôle ?
Je me pose ici une question faut-il rebaptiser Téodorika d’un prénom quelconque et qu’elle abandonne ses origines ancestrales .
Serait-il possible que ce monde actuel n’inspire aucune histoire d’amour à ma Théodorika !!

Elle a bien saisi l’autre matin mes allusions voilées et mes avertissements implicites.
Il y a plusieurs années déjà lors de la distribution des prix lorsqu’on annonça le prénom de téodorika
Et qu’elle monta sur la scène pour recevoir son premier prix elle se retrouva devant un public franchement hostile.
Elle tendit la main pour recevoir son prix et reçu un regard visigoth du président du jury dont elle se souvient encore.

Elle n’a jamais porté attention à toutes ces flèches jusqu’à ce qu’un jour l’une d’elles se loge dans son casque .

Ha oui j’avais oublié de préciser que théotorika sort toujours casquée comme ses ancêtres .

v



Elle aurait pu se coiffer d’un foulard comme toutes les jeunes filles de son âge et tout simplement tête nue .

Où en étais je ?
Utilisez votre matière grise pour faire le lien entre son allure improbable et son célibat.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

La vie d'Alaric 1er pour les Nuls (Vegas sur sarthe)


Vers 370 c'est à dire juste après que ses semblables se soient carapatés des Carpathes naquit Alaric, dans un endroit où le Danube fait un machin pointu que les grecs appelleront delta, véritable sanctuaire pour les oiseaux de passage et les roms aussi.
Comme il se trouva être le premier à porter le nom d'Alaric (Alarico en mexicain) on décida de l'appeler Alaric Premier de Wisigothie pour ne pas le confondre avec Alaric Deuxième.
Très tôt avec ses troupes gothiques il participe à la grande transhumance des Wisigoths pour échapper à ceux que l'on nomme les Huns malgré leur nombre et qui inspireront la devise Huns pour tous et tous pour Huns.

En 394 il participe sous les ordres de Stilicone – venu de la Stilicone valley – à la campagne contre l'usurpateur Eugène (on dit dès cette époque, là où il y a Eugène, il n'y a pas de plaisir) dans les « parages » de la rivière Frigidus, une rivière de l'Ouest de la Slovénie connue pour ses migrants et ses travailleurs détachés qui viennent piquer le boulot des Huns et des autres.
A l'époque on disait « parages » car on n'avait pas la notion exacte des distances, toujours est-il qu'on se les gèle grave sur la rivière Frigidus où se déroule la Bataille de la rivière froide et c'est pour cette raison qu'Alaric 1er aura la Gaule … contrairement à son adversaire l'eunuque Flavius Eutropius qui eut droit à l'ablation totale.

Le 12 juillet 400 – 2 jours avant le 14 juillet dont ils ignorent l'importance – les Goths assiègent Kônstantinoúpolis (Constantinople en wisigoth) mais se font massacrer ; Alaric1er en profite pour s'allier avec Ostrogoth Radagaise et marche sur l'Italie, y entre du pied droit ce qui porte bonheur et ravage le Nord mais il sera défait à Vérone – dite la petite Vérone – et quittera l'Italie en 403 (l'année, pas la bagnole), la gaule entre les jambes après s'être retiré un an sur le Pô soit en 402 (l'année, pas la bagnole).

En 408 (l'année, pas la bagnole) – je sais, c'est énervant – il refait le siège de Rome et pour mettre fin à la guerre, il réclame et obtient 2500 kilos d'or, 15000 kilos d'argent, 4000 robes de soie, 3000 peaux teintes en pourpre et 1500 kilos de poivre pour son fromage pecorino de brebis.
Peu de temps avant sa mort il pille l'Italie du Sud car il le vaut bien et entre dans Rome; c'est ce qu'on appelle le fameux sac de Rome, inviolée depuis des siècles, sac de chez Del Giudice, 24 via della Stelletta qu'il offrira à son otage la belle Galla Placidia.

« Plus l'herbe est drue, plus elle est facile à faucher » dira t-il à propos de la toison pubienne de Galla, à moins qu'il n'ait fait allusion aux hautes murailles de Rome, ville éternelle tombée aux mains des barbares ; c'est là qu'il mourra de fièvre en 410 après avoir reçu la facture chez Del Giudice.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,