21 avril 2018

Ont coincé la bulle

pas cons

5032

Ghislaine53 ; Cavalier ; Pascal ; Laura ; Venise ;

Kate ; JAK ; Nana Fafo ; joye ; petitmoulin ;

bongopinot ; Walrus ; Tilleul ;

 

Posté par Walrus à 00:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


JACUZZI sans bulle (Tilleul)

 

JA : jardin, celui qui me donne bien du travail en ces beaux jours de printemps... Désherber le pied des rhododendrons, des hortensias... Aller à la chasse aux orties, tondre la pelouse... etc.

CU : prononcer « cou » comme couleur que je suis occupée à changer dans ma chambre : nouvelle tapisserie, nouvelle peinture au sol, au plafond... etc. et cou douloureux après avoir regardé en l'air un peu trop longtemps.

ZZI comme zibeline, mais ce n'est pas cet animal qui squatte nos greniers, c'est la fouine... dommage que le mot donné pour le défi ne soit pas JACUFOUI...

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

Vous croyez que je bulle ? (Walrus)

 

Eh bien pas du tout ! Ça fait trois semaines que nous avons appris que nous allions devoir déménager, alors, c'est la recherche (oui, comme Marcel, ne rigolez pas !). Épluchage des sites des agences immobilières, téléphone, visites...

Passionnant !

Nous voyons de tout : toutes gammes de prix, tous étages, avec ou sans ascenceur, avec ou sans garage, chauffage central ou individuel, cuisine équipée ou semi-équipée, plaques de cuisson électriques ou au gaz, quartiers calmes ou passants, peinture fraîche ou pas tellement, parquet (en bois ou synthétique), dallage, lino, avec ou sans terrasse, avec ou sans double vitrage.

Bref, la variété dans toute sa splendeur !

Une seule constante :

Jamais de jacuzzi !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

Dans un Jacuzzi par bongopinot

 

Dans un jacuzzi
Ont gentiment fleuri
Mes bulles de poésie
Dans une eau qui sourit

Sur ces petites vagues
Mon poème vogue
Mon esprit navigue
Et mon âme fugue

Sur cette eau ridée
Volent mes idées
Et toutes mes pensées
Se sont libérées

Et tout se dénoue
Dans ce bain à remous
Tout à l’air plus doux
Dans ce monde flou

Et dans ce silence
Moi je me ressource
C’est une délivrance
Au parfum d’enfance

Dans ce jacuzzi
Ont gentiment fleuri
Mes bulles de poésie
Dans cette eau qui sourit 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,

Zen (petitmoulin)


Se glisser     doucement     
Et goûter la caresse
Des bulles sur les hanches

S'allonger     doucement
Et jouer  cabotine
La sirène lutine

Barboter     doucement
Et rêver d'océans
D'embruns et de marines

Plonger    doucement
Et s'étonner   naïve
Que l'eau n'est pas salée

Émerger     doucement
Et goûter la caresse
Du soleil sur la peau

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


haïkuzzi (joye)

homarde alors

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

Ça va chier des bulles (Nana Fafo)

 

14_Retrouver_JP

Episode 14 : ça va chier des bulles

 

Saint Michel de Maurienne.

 

Pour y voir plus clair, il faut parfois revenir au point de départ.

Se laisser porter comme une bulle de savon, incertaine, vers son destin.

Pingouinnot n’avait pas le temps de se prélasser dans un bain à remous, il fallait devancer ce cAnard. Il devait se bouger les fesses, sinon ça allait chier des bulles carrées...

 

Pingouinnot avait compris en voyant la destination que la boussole indiquait sur la carte, qu’il devait poursuivre sa quête seul.

Ça tourbillonnait dans son petit cerveau d’intello, il était en effervescence.

La vie est faite de cygne ou de canard, d’animaux porteurs de messages.

On était loin de l'hydrothérapie que Walrus suggérait, ça ressemblait plutôt à une glacio thérapie.

Et ça s’SPAssait au mont Brequin. Evidemment.

 

JP, le Chat jaune poilu, était là, un coffre à la main.

Il le tendit à Pingouinnot :

“J’espère que vous aurez plus de chance que ce cAnard”.

 

Ce coffre étrange avait une serrure et un digicode.

Pingouinnot réussit à l’ouvrir très facilement, il avait tous les éléments en mains depuis le début.

 

L'Énigme disait

Au fil des départements où toi héros, mis un pied, tu as

Des chiffres, tu additionneras.

Du total, Valentino Rossi tu ôteras

2 chiffres il restera

Le nombre clé tu trouveras.

Tu n’as droit qu’à un seul indice : l’épisode en 4 t’aidera.

 

Si Pingouinnot résout cette énigme, le livre 2 l’attend pour une autre histoire slip-less.

Il reste à se rappeler, un devoir de mémoire.

Ensuite il pourra prendre un bon bain chaud au SPA (ou à la SPA) sans faire d’antonomase et se verser une petite coupette, histoire de fêter ça.

 

Et vous…

Comment auriez-vous ouvert le coffre ?

Avez-vous trouvé le nombre clé qui aidera Pingouinnot à poursuivre sa quête ?

 

 

 

Le fichier pdf de l'histoire se trouve ici :
http://pasdetempspourmi.canalblog.com/pages/livre-i---retrouver-jp/36039641.html

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

Scènette JAKuzzienne

defi 503 JAK uzzi

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

De bulles en sources (Kate)

De bulles en sources

Pardonnez-moi, c’est ma période BD. Ma pensée semble s’exprimer plus facilement par ce biais iconique que par des mots se suivant en  enfilades de phrases.

 

Que voulez- vous ! Je lutte bien contre cette tendance vers la facilité (cf. le dernier défi sur le thème « improviser » où il n’y avait nulle BD mais une photo bien triste)... Là, je ne résiste pas à exploiter cette mine d’or !

 

Comme j’ai cru il y a fort longtemps déjà qu’on pouvait inventer une méthode de grammaire anglaise à partir des titres des chansons des Beatles (ex. « When I’m sixty-four » pour le futur ; « Here comes the sun » pour le présentatif… and so on), pourquoi ne pas utiliser la BD ?

Paul McCartney - When I'm 64 Original

Bon, un petit délire et je m’égare même si une pointe d’humour ne fait pas de mal...

Résumons : c’est ma période BD et le mot est « jacuzzi », mot d’origine italienne, du nom de son inventeur (antonomase) qui a inventé le bain à bulles, grosso modo e la nave va !

Côté  bulles, la région Champagne, ma seule et unique préférence et d’ailleurs Dom Pérignon est plus célèbre que les sept frères Jacuzzi qui en 1917 délaissèrent la culture des oranges en Italie (et certainement la misère) pour se lancer aux States dans la construction de pompes hydrauliques, etc. 

Ah, oui ! J’oubliais presque ! C’est ma période BD.

Donc :

1°) Période gréco-romaine/Antiquité :

Cléopâtre, reine d’Egypte, invite son chien dans son bain pour qu’il agite l’eau et qu’elle bouillonne (d’après Voici). 

L’eau serait du lait d’ânesse et le chien un lion (d’après Gala).

Enfin, elle se lave avec une éponge naturelle très en vogue à l’époque (d’après Elle).

Unknown-3

Unknown-4

Le lourd maquillage convient puisqu’elle ne met pas la tête sous l’eau, ayant beaucoup de choses sur la tête l’en empêchant (d’après Coiffures Magazine).  D’autre part, (d’après Historia), attirer l’attention sur ses yeux aurait été un bon plan afin de faire oublier la longueur de son nez qui, « s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé. », (d’après une pensée de Blaise Pascal).

images

Enfin, c’est une reine en son palais et force domestiques et gardes l’entourent (d’après Terre information magazine).

 

2°) Epoque gauloise, revue par les années 60/70 :

Obélix dans son baquet avec force mousse. Si les Gaulois avaient inventé le savon lustrant (surtout pour les longs cheveux de ces messieurs) dit « sopo », à partir de cendres et de suif, ils avaient également inventé le tonneau et les deux sont ici parfaitement associés à une époque où les salles de bain arrivaient dans les HLM (d’après L’Huma).

63e55a1d5275b3455fcaa1585bfb5f7c

Je soupçonne Obélix de « passer un savon » à un ami plutôt que de se préoccuper d’ablutions personnelles (d’après Le Point).

a12p6c9

Enfin, un Romain de passage n’en revient pas de voir le chef Abraracourcix, habituellement représenté sur un bouclier tel un piédestal, sortir de la Hutte gauloise (d’après La Montagne), dans un baquet porté par deux poteaux, mais c’est une autre histoire et ça va faire des bulles ou tout du moins du remous ! (d’après Ouest France).

 

3°) Version US vue de l’Europe :

Lucky Luke dans son baquet avec une brosse vraiment GÉANTE !

Unknown-5

Normal, beaucoup de poussière à cette époque même s’il y avait moins de nanoparticules (d’après Bio Info).

 

 

 

 

 

 

 

4°) Tintin au bain :

Unknown-6

Non, ce n’est pas un tableau de Watteau ni du Tintoret (d’après Beaux-Arts Magazine) ! C’est Hergé qui nous montre que si Tintin prend un bain avec éponge naturelle (d'après GQ) et savon, il ne perd pas son temps pour autant et écoute la radio (BFM), réagit immédiatement (gouttes de sueur géantes). Tant de choses en une image !Hergé = génie (d’après Philosophie Magazine hors série).

 

5°) Picsou navigue sur ses sous :

Picsou Magazine nous montre Onc’ Picsou dans son état le plus habituel : la transe (d’après Psychologie Magazine). Oui, le liquide il aime, il adore ! (d’après Investir).

Ses études de physique abandonnées très tôt pour la finance (d'après L'Étudiant), il ne renonce pas à l’énonciation de la loi de Newton : tu lances une pièce en l’air et elle te retombe sur la tronche ! Si c’est pas du bol, ça ! (d’après Enfant Magazine).

images-1

 

 

 

 

 

 

 

 

6°) Encore un chien mais pas un vrai non plus (d’après « 60 millions d’amis »)

Unknown-7

Piégé le toutou et quand on en a un, on comprend quelles ruses inimaginables il faut déployer pour arriver à le baquer de temps en temps, même dans une marmite !

 

 

 

 

 

 

7°) Un Schtroumpf qui schtroumfe rien !

L’eau est tellement bonne, qu’on n’y schtroumpfe pas à Schtroumpf les Bains (d’après Piscine magazine).

Unknown-8

Sous le soleil exactement (d’après Gainsbourg) ; mais pas nu au soleil (d’après Bardot) : on garde son bonnet de bain et son maillot (d’après Inexpliqué magazine). Un verre de cocktail avec une paille pour ne pas se déshydrater (d’après Notre Temps) et rigidement allongé sur un flotteur et en suspension sur son matelas pneumatique, pas un neurone en mouvement (d’après le magazine Lire).

 

8°)  Enfin le jacuzzi !

Mais le voilà le jacuzzi ! Tout chaud, tout bouillonnant ! (d’après le druide Panoramix)…

 

Unknown-2

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,

Participation de Venise

 

Je crois qu’on est pourchassé. On avait laissé derrière nous la colère et le chaos.

On aurait pu tomber en charpie sous les flèches, alors   on a fait une halte dans cette forêt amazonienne.

J’ai sorti mon mouchoir tout neuf que ma défunte grand-mère m’avait donné en souvenir.

Je ne sais pas pourquoi je le porte toujours sur moi, mais je sais qu’il va jouer un rôle capital dans cette histoire comme le fusil de Tchekhov si longtemps accroché au mur.

Je vous taquine, mais cet indice marque une pause nécessaire dans cette fuite en avant pour échapper aux Indiens .

 

Toute seule j’étais trop vulnérable, ce compagnon de fortune , mon guide ne cessait de jeter des coups d’œil sur sa gauche .

Je lui tendis mon mouchoir en soie brodé de délicates roses rouges.

Je crois que ce fut notre premier incident.

Jette ce mouchoir et allons-nous en cria -t-il.

Pour accroitre l’Énergie dramatique de mon récit, je dois à cet instant respecter la sincérité narrative des personnages.

Mais d’un autre côté, je me refuse à dépeindre ceux-ci comme des êtres froids et sans sentiments.

Alors que faire ?   v01

Laissons œuvrer ces vieux mots et voyons ce qu’ils écriront tous seuls !!

 

Va te faite voir c’est le mouchoir de mon aïeul je ne peux m’en séparer espèce de tartignole.

À cet instant j’ai compris que mon roman prenait l’eau et que je pouvais dire adieu au Prix Nobel.

Furieuse et déterminée à sortir de cette jungle avec ou sans mon guide  je pris mes jambes à mon coup quand je fus saisi d’effroi .j’étais  nez à nez devant ces sauvages .

En dépit de leurs apparences, je suis contrainte ici d’appliquer une certaine censure socioculturelle

On dira d’eux pour faire bref qu’ils étaient tout droit sortis des contes des mille et une nuits.

Pourtant je n’étais pas une vraie blonde alors pourquoi nous kidnapper et nous jeter dans ce géant jacuzzi. ?

Demandez-moi pourquoi et je vous expliquerai

Chers amis les jacuzzis existent chez les cannibales depuis des milliers d’années. Ici ils n’ont pas une fonction aussi inutile qu’en occident.

Voilà pourquoi ils ne fabriquent pas de bombes atomiques eux !!!

Vous allez sans doute répliquer jusque-là ton récit a pas mal avancé, mais là tu prends l’eau.

Mon prochain problème sera de démontrer à ces êtres candides que je panique facilement et qu’une photo de famille serait d’un meilleur effet plutôt que de conserver ma tête réduite.

Je suis arrivée à leur démontrer que le magazine Times serait prêt à leur verser des sommes considérables pour acquérir ce genre de cliché. Mais nous n’avions aucun photographe à proximité.

Alors j’ai sorti mon mouchoir brodé et je l’ai posé délicatement sur la tête du guide sacré roi du TIMES magazine .Ce fut un jeu d’enfant !!

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,