09 mai 2015

Sont complètement marteau

Flash

349

Venise ; Fairywen ; Vegas sur sarthe ; bongopinot ;

joye ;

 

Posté par Walrus à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Pour joindre l'outil à l'agréable (par joye)

Vous me connaissez peut-être, j'étais une journaliste internationalement connue avant de devenir inspecteur dans le nouveau service spécialisé de renseignement en France, c'est-à-dire, Valls' Défense Mondiale, ou la VDM

Non, c'est vrai, vous n'avez pas encore entendu parler de mon nouveau département, enfin, j'espère que non parce que tout cela est encore top-secret  (pour ceux qui ne maîtrisent pas l'anglais, je vous le traduirai : top-secret, c'est le secret de toupie). 

Et si je vous dévoile tout cela, c'est d'abord parce que la France doit rester laïque...plus rien de voilé, même les voiliers. Deuxièmement, c'est pour vous rassurer que vous pouvez avoir toute confiance en moi.

Alors, vous avez peut-être déjà deviné qui je suis.  Mantheur-Defoir. Bonnie Mantheur-Defoir. À votre service.

J'ai eu mon plus grand succès investigateur à la Foire de Dijon en mai 2015. Je faisais semblant d'être une touriste américaine - une certaine Candy Cotton -  pendant que j'essayais de savoir pourquoi tous les marteaux du monde avaient disparu, je me mettais ça en tête, voyez-vous.

Tous ces marteaux ! Ceux des ouvriers, ceux des pianos, ceux des océans, ceux des portes (et toc !), ceux qui se trouvaient dans les oreilles (ce qui serait une autre raison pour laquelle vous n'avez pas entendu parler de moi, mais passons...)

C'était un grand scandale international. Même l'Américain Mike Hammer avait disparu !

Bon, si vous êtes abonnés au journal Le Monde, vous avez certainement appris ce qui s'était passé. L'Interpol a pu retrouver le responsable de la disparition de tous ces outils, ces gens, ces poissons, ces autres [sens que nous sommes censés mentionner dans le texte cette semaine, NDLR], grâce à mon enquête ! Et j'ai des preuves ! Les voici !

Journal

Eh ben oui, hein ?  C'est moi qui ai écrit tout cela ! Hein ? C'est pas pour rien que je porte le nom Bonnie Mantheur-Defoir !

Qu'est-ce que j'ai découvert lors de mon enquête ? Vous voyez, mes amis, c'était très simple : les outils et les poissons avaient été volés !

Oui, volés !  Évidemment !

Bah, non, ces gens n'avaient pas été volés, non, c'est vrai, on kidnappe  les gens, mais veuillez patienter, je vous expliquerai. 

Bon, comme je disais, tous ces objets - et ces gens, ne pinaillons pas - avaient été volés.

Mais par qui ?

Pour moi, c'était comme une évidence !

Logique comme pas possible !

Ils avaient été volés par...

...un marteau-piqueur !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

Sur un marché par bongopinot

Sur un marché, un attroupement de personnes

Et sur une estrade en bois, un hercule habile

Persuade séduit et à l’occasion trompe, et il jubile

Et nous badauds doucement il nous emprisonne

 

Avec de beaux mots de belles phrases

Le doigt levé il  devient un conteur

Aux allures de commissaire priseur

Et c’est pour lui son instant d’extase

 

Percutant, comme le marteau sur l’enclume

Ce beau parleur bonimenteur avec son style,

Si bien rodé, que, tout son public l'écoute immobile

Tel un athlète lançant sa sphère de missive de brume

 

 Un exposant expert qui éclaire nos lanternes

Avec un indéniable talent pour vendre l’improbable

Avec un aplomb et une sérénité imperturbable

Dit : « achetez mes marchandises pour une vie plus moderne »

 

Tête de fer et manche de bois impossible de lui clouer le bec

Et la voracité de ses dires martèle un des osselets de mon oreille

De ses paroles bourdonnent et se heurtent et s’embouteillent  

Tout cela se termine en ouvrant mon sac et en lui faisant un chèque

 

 Et je passe sous silence tous ses propos persuasifs

Qui m’ont fait acheter un couteau à couper la pierre

Et une échelle à repasser et un parapluie de lierre

Et le spectacle continue toujours plus inventif et plus intensif

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

Le clou du spectacle (Vegas sur sarthe)

Approchez! Approchez!

Qu'est-ce que vous croyez? Que je vais vous faire les poches? Non, pas tout de suite...

N'allez pas vous mettre martel en tête... si je vous demande d'approcher ce n'est pas tant pour vous afin de mieux voir, que moi pour vous entendre.

A force d'avoir tiré sur la corde du tympan - depuis trente ans que je fais les marchés - j'ai le marteau de l'oreille collé à l'enclume, si vous voyez ce que je veux dire! Non?

Et bien ce charlatan de toubib dit que j'ai un problème d'apophyse mastoïde mais on n'est pas là pour se prendre la tête ou alors la tête d'un clou, Hi Hi, n'est-ce pas jeune homme?

 

Qu'est-ce que je tiens à la main, là?

Comment ça? Un bout de bois?

Mieux que ça, jeune homme. C'est une massue, comme un marteau vieux de 400 millions d'années... l'ancêtre de nos marteaux modernes.

Comment Monsieur? Euh, ça c'est une réplique! Si je possédais la massue originelle je serais riche et pas là à vous raconter mes “histoires”.

Tout ça pour vous dire que cet objet ne date pas d'hier! C'est dire s'il est utile, très utile, indispensable sinon pourquoi l'homme de Néandertal se serait-il décarcassé à l'inventer?

Comment Monsieur? Néandertal c'est seulement 250 000 ans?

Oui d'accord, j'ai un peu plombé les dates... c'est ce qui arrive à chaque fois qu'on en parle, on en rajoute un peu, c'est le défaut des bonimenteurs: on rabâche, on rabâche, on enfonce le clou, quoi... Hi Hi

A propos, qui a déjà eu à enfoncer un clou et pas l'outil adéquat sous la main?

L'outil adéquat... adapté, idoine, approprié quoi! Vous comprenez?

Comment jeune homme? Non, l'homme de Néandertal n'enfonçait pas de clous. Il aura fallu attendre l'âge du fer ou du bronze, enfin un autre âge quoi... Hi Hi

Comment? A quoi lui servait la massue?

Et bien il chassait le gros gibier avec la technique du lancer du marteau, comme en athlétisme avec un boulet au bout d'un câble.

Comment jeune homme? Si le câble existait au temps des massues?

Non mon garçon, le câble n'existait pas mais je connais un boulet tout près de moi!!

Comment petite? Il y en a un au fond de la mer dans... Le monde de Némo? Euh... je ne connais pas le nom de tous mes concurrents.

 

Revenons à notre marteau, ce précieux et indispensable outil dont aucun ménage moderne ne saurait se passer aujourd'hui sous peine de … devoir s'en passer.

Comment jeune homme? Si l'homme de Néandertal utilisait une liane à la place du câble pour lancer le marteau?

Ecoute gamin, le Néandertal et ses potes ont dû en avoir marre de faire des noeuds à leur liane jusqu'à ce que leur cousin d'Australie leur envoie des boomerangs pour leur petit Noël! Ca te va?

Mesdames, Messieurs, regardez bien avec quelle facilité je vais enfoncer ce clou de 4 cms dans ce bloc de chêne!

Comment Madame? Pourquoi le boulet du marteau ne fait que 4 kgs pour les femmes alors qu'il en fait plus de 7 pour les hommes? Heu... disons que c'est pour que les records de distance soient à peu près égaux...

Comment? Mais non! Je n'ai pas dit que les femmes lançaient plus mal que les hommes!

 

Revenons à notre marteau et à ce clou de 4 cms en acier galvanisé et comptez avec moi s'il vous plait... Un, Deux... je ne vous entends pas!

On n'est pas chez le commissaire-priseur! Ce qui se passe à l'instant ici c'est du lourd, du viril!

Allons! Un, Deux,Trois!

Et voilà, en troix coups seulement ce marteau incassable, indémanchable, équipé d'un noyau en graph...”

Comment Madame? En cinq coups? Mais j'ai compté jusqu'à Trois!

Comment ça j'ai compté deux fois puis trois fois? Est-ce ma faute si je ne vous entends pas?

Vous allez me rendre marteau à la fin!!

Non jeune homme! Ce n'est pas une blague vaseuse comme en fait votre père.

Comment Monsieur? Mais je n'ai pas dit que vous faisiez des blagues vaseuses! C'est votre gamin qui me le fait dire...

Comment ça? Si mes marteaux peuvent aussi enfoncer les “charlatans”? Mais je ne vous permets pas de toucher à un outil que vous n'avez pas payé!

Attendez! Ne partez pas Mesdames, Messieurs! Exceptionnellement aujourd'hui, le coffret de trois marteaux équipés d'un noyau graphite est à 49.99 euros!

Comment Monsieur? A 39.99 euros? Euh... D'accord.

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Participation de Fairywen

Le chant du bonimenteur.

Oyez, oyez bonnes gens !

Venez céans

Écoutez mon chant,

Achetez mon liniment !

 

Grâce à lui vous verrez

Des mondes enchantés !

Là-bas dans l’eau

Vous verrez danser

Les requins-marteaux !

Dans cet atelier,

Vous entendrez chanter

Les clous et les marteaux !

Dans les jeux

Du stade des Dieux,

Vous verrez s’envoler

Les marteaux lancés !

Et dans votre oreille

Toujours en éveil

Vous sentirez vibrer

Le marteau-osselet !

 

Non je ne suis pas marteau,

Ni fou, ni rigolo !

Des rêves je vends !

Oyez, oyez bonnes gens !

Venez céans

Écoutez mon chant,

Achetez mon liniment !

Défi 349 du samedi 2 mai 2015

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Participation de Venise

Quel passage ce dimanche sur ce marché.

Des caravanes chargées d’ivoire, des encens turcs, des parfums iraniens et ce nomade qui martèle de sa voix stridente la valeur de son magot.

Je voudrai prendre des notes comme une simple touriste curieuse mais sa voix comme un marteau piqueur défonce les textes sacrés.

Alors je m’arrête là comme si j’avais reçu un coup de marteau sur la tête qui aurait effacé ma mémoire.

Je m’approche de lui et regarde cette belette empaillée posée à ses pieds.

Je l’ai observée longuement la bestiole avec un œil  nouveau à en devenir marteau.

Ce marché m’a enchanté  l’impression qu’on m’avait joué un bon tour ne me lâchait pas

Quand surgit devant moi comme un requin marteau l’homme qui allait bouleverser ma vie.

Prise soudain d’un appétit d’essentiel je le vis d’abord comme un humble accident et habituée à ne pas être sujette à un coup de marteau je remarquais immédiatement sa finesse si courante dans ce peuple afghan. La lenteur de ses gestes sa frugalité  effaçait la mesquinerie de ce monde.

Pris entre le marteau et l’enclume, il me sourit et cela suffit à transformer mon vide intérieur en espace.. Un autre nomade continuait à vociférer à la pointe du minaret

Et j’espérai  qu’une grue marteau vienne l’y déloger. Bien que le soleil se cache derrière les collines je continuais à observer les magnifiques  reflets  du visage de mon cavalier.

Pourquoi ajouter des mots qui ont trainé partout comme de vieux clous frappés au marteau ?

Pourquoi m’obstinai-je à reparler de ce voyage. ?

Quel rapport avec ma vie présente ?

Étais-je en train de devenir marteau ?

Par peur de compromettre ce récit plein de fantômes, si je pouvais au moins d’un coup de marteau le faire disparaitre dans le sable  du temps.

Je reviens donc à ce trou de mémoire dans lequel  loge le bruit d’un marteau piqueur

Qui  fait sécher sur pied tous les souvenirs de ce voyage.

Ce jour là pourtant j’ai bien cru tenir quelque chose et que ma vie s’en trouverait changée. Pour un instant mon afghan m’a prêté ses couleurs et nous avons lâché un instant les marteaux de la peur de l’autre.

Depuis je ne suis plus la pédante que j’étais, mes convictions assénées  comme des coups de marteau ont laissé place à la merveilleuse  tolérance des frontières franchies

A BON MARTEAU SALUT !!

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

02 mai 2015

Défi #349

Rapportez-nous les propos persuasifs

d'un bonimenteur de foire

en vous servant des différentes acceptions

du mot "MARTEAU" !

marteau

A tout bientôt à

samedidefi@gmail.com !

Posté par MAPNANCY à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,