Si vous pouviez me trouver un titre, ce ne serait pas de refus (par joye)

Jai googlé « Merci » chez Google.  Je pensais que j’avais de la chance, je suis une chanceuse, moi, alors, j'y ai cliqué.  Et Google m’a dit « Merci pour ce moment » et moi, j’ai répondu, poliment, « Je vous en prie ». Et puis j’ai vu ce que c’était et je me suis dit que cela allait faire qu’EnlumeriA et Nhand saignent des yeux. Alors, non merci, sans façon, ma’am Elle Concubine, je chercherai ailleurs !

Ensuite, je suis allée sur le site de poésie classique. Et j’y ai vu mon plus vieux pote des cours de littérature, Pontus de Tyard. Ouais, celui-là, qui vivait au XVIe siècle, oui, c’est lui. Son nom m’a toujours fait sourire. Alors, j’ai cliqué pour voir ce que ce vieux Pontus savait des remerciements…eh ben, waouh. Le titre, c’était Je fumais tout en mon fort soupirer ! Dis donc, Pontus, mon vieux, ressaisis-toi, hein ? ! Ces jours-ci, si tu écris comme ça, on va te rendre ta copie tout rouge ! Donc, j’ai passé mon chemin. Merci pour rien, Tyrus !

Bon, il se fait tard, faudra que je trouve un truc pour ma participation…Sur Vous-Tube, il y a Stromae qui chante « Merci ». Euh…Oui, c’est un gars très intelligent et doué, mais il est trop maigre. Faudra qu’il mange un sandwich, la pauvre chose. Je ne voudrais pas qu’il chante « Anorexie, Anorexa, ce soir, j’ai faim, j’ai faim et bon, ça ne va pas ! »  Alors, merci, jeune homme, mais, j’ai déjà bien écouté.

Ouille, que faire, que faire…l’inspiration se fait prier ce soir…trouverai-je peut-être un bon point de départ dans le dico…voyons, des synonymes pour « merci », qu’est-ce que cela pouvait donner ? Eh ben, le Dico des synonymes en ligne m'a dit que j'étais à son merci. Ça alors ! Comment savait-il que je comptais sur lui de me sortir de cette impasse d’inspiration ? Hein ? Oui, c’est le Halloween chez moi, mais quand même, ça m'a fichu une chair de poule...

Ah, les poules ! Oui, elles ont commencé à pondre ! Trop top ! On a des omelettes et bien d'autres sortes de délices, et je leur en suis reconnaissante. Alors, merci à qui ? comme chantait Bruel avant que ce maigrichon de Stromae ne le remplace ?

Ben voilà.

Merci à vous, mes poules. Parce que vous  me rendez œufs-reuse.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :

Confondu en remerciements (Joe Krapov)

Je me suis confondu en remerciements :
J’ai dit « Merci Tintin » au capitaine Haddock !
J’ai dit Deo gratias dans un congrès d’athées !
J’ai chanté « Merci patron » de Pierre Perret et « Les jolies colonies de vacances merci papa merci maman tous les ans on voudrait qu’ça r’commence » des Charlots !
J’ai dit « Merci Garrett » alors que ce n’était pas Pat mais bien Billy the Kid !
J’ai lu « Merci pour ce moment » de Claude Chabrol au lieu de regarder « Merci pour le chocolat » de Valérie T. si je mens.

Après toutes ces gaffes je me suis fait un sang danke mais pas longtemps car après je me suis perdu en conjectures : Etais-je pris de boisson ? Confit en dévotion ? Entré en déliques-adoles-cence ?


Ce qui a mis un terme à mes tergiversations c’est que l’armoire normande – mais n’était-ce pas en fait un placard breton ?– m’est tombé sur le buffet. SPLATCH !


Alors auprès de tous ceux que j’avais mal remerciés et auprès de tous les autres à qui je n’avais pas dit merci je me suis excusé. Platement.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Un petit mot de cinq lettres par bongopinot

bo01

Un tout petit mot,

Qui en dit long,

Qui n'est pas idiot,

Sucré comme un bonbon

 

Un  tout petit mot

Qui veut dire beaucoup

Si doux et si beau

Cinq lettres c'est tout

 

Ce tout petit mot

 J’ai envie de le dire

Ce mot vieillot

 J'aime aussi l'écrire

 

Ce tout petit mot

Pour celui qui le reçoit

Est comme un joyau

Et redonne la joie

 

Ce tout petit mot

Qu'on apprend petit

Et qui me fait écho

Encore aujourd'hui

 

Ce tout petit mot

Vous l'avez compris

Estcomme un cadeau

Ne soyez pas surpris

 

Merci merci merci

Amis de toutes heures

Amis du samedi défi

Merci de tout cœur

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

Surprise (MAP)

La belle surprise

Hi,hi,hi !!!

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :


Mes 50 ANS (Prudence Petitpas)

Ca va peut être en étonner certains, mais OUI j’étais au courant qu’il se tramait quelques choses autour de moi ces derniers temps…. Alors je me suis dit, si jamais c’est moi qui remporte le César cette année, ce serait bien de préparer un petit discours…  Il faut dire que mon adorable mari a essayé de préparer cette fête comme une surprise, mais il me connait depuis plus de 30 ans et a bien comprit que ce n’était pas facile avec une femme aussi curieuse que moi ! Et puis pourquoi me priver du plaisir de la préparation de semaines précédent une fête alors que j’adore ces moments magiques où je m’imagine cette soirée et le bonheur qui en découlera forcément…  Pour moi une fête : c’est Avant, Pendant et Après….

Pour ce qui est des Césars, je remercie le jury de m’avoir retenue pour cette année encore : j’ai adoré faire ce film et même s’il a duré 50 ans de ma vie… je crois que toutes les prises sont bonnes puisqu’on n’a retenue que les meilleures…  Ce film est passionnant à vivre et je suis heureuse de vous dire que le producteur et le réalisateur se sont mis d’accord pour m’accorder les futurs crédits nécessaire à la réalisation de la suite… Je vous donne donc rendez vous pour la diffusion suivante d’ci une dizaine d’année, en espérant que vous resterez les acteurs qui m’entourent dans ce rôle. Pour ce qui est  des acteurs principaux : mon mari, mes enfants et petits enfants (déjà presque deux) et tous ceux à venir, je les remercie de supporter les caprices de l’actrice qui se situent surtout sur l’envie constante de les avoir autour de moi dans Mon Film….  Mille mercis à eux, à vous et au Grand Réalisateur.

pr01

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

Merci la vie (Enluméria)

 

Ce que venait d’expliquer ce type à Derreck l’avait cloué sur place ; pour ainsi dire laissé sans voix. Derreck plongea son regard dans les yeux flous de son interlocuteur en essayant d’y mettre tout le mépris et le dégoût qu’il ressentait en cet instant pour cette espèce de bisounours défoncé au mousseux qui lui souriait d’un air tellement niais que c’en était comique.

Plus tôt dans la soirée, la conversation avait lentement dérivé vers des considérations philosophiques de comptoir, ou plus précisément de fin de gueuleton trop arrosé. L’amour, la vie, les grands idéaux, tout ce fatras d’inventions à la gomme résultant de cogitations désœuvrées de poètes petit-bourgeois dont les seuls soucis avaient été de soigner un rhume des foins ou un chagrin d’amour collégien.

Qu’avait dit ce type en déposant son regard de prophète de salon sur les convives en général et sur Derreck en particulier ?

« Que la vie était belle et qu’il fallait chaque jour la remercier pour ses bienfaits. »

Derreck termina son verre, se leva et enfila son blouson avec le plus grand calme. L’autre continuait de le regarder de l’air benêt d’un missionnaire de banlieue.

— Tu nous quittes déjà, mon ami. Quelque chose te fait peur ? N’as-tu pas confiance dans ta destinée ?

Derreck leva les yeux au plafond en tortillant ses lèvres d’un air faussement embarrassé. Puis, il se pencha légèrement vers le type :

— Écoute, heu…

— Benoit.

— OK ! Benoit. Bon alors ouvre bien tes oreilles. Tu vois, moi, je suis venu au monde dans une famille de flic tricolore jusqu’au slip. Mon père était une brute alcoolique qui ne savait s’exprimer qu’à grands coups de ceinturon. Tu vois, la cicatrice que j’ai là, juste au-dessus du sourcil, c’est cet enfoiré qui m’a cogné le crâne contre un lavabo quand j’avais six ans. Quand j’ai eu seize ans, ma mère en a eu tellement marre des coups qu’elle a fini par partir en nous trainant ma sœur et moi dans les rues en pleine nuit. Elle est belle la vie, hein ! Tu sais ce qu’il a fait mon vieux, il nous a retrouvés pour nous menacer de nous massacrer tous les trois avec son arme de service. Il projetait de se faire justice ensuite pour faire les gros titres dans les journaux. Au final, il s’est buté tout seul, dans sa haine et sa vinasse. Bon débarras. J’ai réussi à m’en sortir je ne sais pas trop comment puis j’ai rencontré une chouette fille. On a eu une petite fille qui s’est fait violée par son grand-père maternelle aux alentours de huit ans et des poussières. Je l’aurais bien étripé le vieux, mais le cancer l’a eu avant moi. Là, elle sort d’un nième séjour en H.P. tellement elle ne sait pas comment faire pour le remercier son grand-père. Quant à mon fils, il est né avec une putain de merde de maladie génétique qui le laisse handicapé à vie. Merci la vie, hein ? Là maintenant, j’ai soixante ans, deux divorces sur le dos, une putain de maladie orpheline qui me bousille de plus en plus chaque jour et pour seule perspective d’avenir, une vingtaine d’années de solitude dans le meilleur des cas. Merci la vie ? C’est ça que tu veux que je dise ?

Le bisounours de salon s’était recroquevillé sur lui-même et on avait l’impression qu’il cherchait désespérément une réplique qui ne souhaitait pas venir. Derreck prit le chemin de la sortie mais il se ravisa et dit en pointant l’autre du doigt :

— Toi, tu peux dire merci. Tu peux me remercier de ne pas te mettre mon poing sur la gueule pour t’apprendre à donner des leçons aux gens sans réfléchir plus loin que ton nez d’intello mystique. Pas la peine de me raccompagner, je trouverai la sortie.

 

Évreux, 29 octobre 2014

 

 

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

merci à qui ? (Fairywen)

 

Merci à qui ?

 

Dire merci ?

Merci à qui ?

Merci à quoi ?

Il y en a trop

Qui comptent pour moi

Des gens, des animaux,

Dans mon cœur au chaud,

Alors je dis

Merci la vie !!

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

Non Merci! (Vegas sur sarthe)

Un thème sur les remerciements? Non merci!
Pas de temps à perdre avec ça. Les remerciements, c'est du temps perdu.
La meilleure preuve: les rares fois où j'ai eu à dire “Merci”... on m'a répondu: “De rien!!” comme si j'avais pissé dans un violon.
Quelquefois même, on m'a répondu: “Je t'en prie”...
Je t'en prie de quoi?
On m'a parfois répondu: “Pas de quoi”
Pas de quoi, quoi?
Alors je répondais: “Je vous demande pardon?”
Et la confusion s'installait et on me répondait: “Autant pour moi”
Autant quoi pour moi?
Déjà tout petit, quand j'avais le malheur de dire “Merci”, on insistait: “Merci qui?” et si je n'avais pas la réponse à la question subsidiaire on me proposait: “Merci mon chien” et comme on n'avait pas de chien je n'étais pas plus avancé.
J'ai souvent entendu des “Merci beaucoup” aussi stériles qu'un “Merci” normal et des “Merci mille fois” tout aussi stériles, comme quoi le nombre de Merci importe peu... d'ailleurs ça s'écrirait comment Merci au pluriel?
Je ne veux même pas savoir si c'est masculin ou féminin. Manquerait plus que ça déclenche une guerre des sexes!
Des Merci, on en sert à toutes les sauces et pas seulement au restaurant.
Et Merci de m'avoir lu
Et Merci de ne pas m'avoir lu
Et Merci de bien vouloir rapporter ce livre après lecture
Et Merci de votre compréhension, de votre obligeance
Et Merci du compliment
Et Merci de vos remerciements
Et Merci d'être venu
 
J'ai fini par péter les plombs et puis - Dieu merci - j'ai réparé les plombs et j'ai choisi de me spécialiser dans le Merci.
J'ai longuement étudié le sujet et j'ai remarqué que plus on remerciait les gens et plus ils avaient envie d'en refaire des tonnes, alors même qu'on les remerciait uniquement pour qu'ils en restent là!
Je crois que le pire des Merci, c'est le “Non, merci”, quand tu dis Non à quelqu'un tout en le remerciant de bien vouloir agréer ton Non!
Et le “Merci quand même”? C'est pas hypocrite, ça? Remercier quelqu'un en lui disant d'aller se faire foutre?
Quant au “Merci d'avance” c'est la pire manière de forcer la main aux autres! Remercier quelqu'un pour quelque chose qu'il n'a pas encore fait et qu'il n'a peut-être jamais l'intention de faire, c'est gonflé.
Dire Merci pour rien, c'est comme quand on me répondait “De rien”... ça ne sert à rien!
 
Et puis quand on sait que la vie est un combat sans merci, pas la peine d'en rajouter.
Alors votre thème sur les remerciements... Non merci!

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

Participation de Venise

Merci à ceux qui savent encore s’évader de nos grandes prisons

Merci à tous ceux qui disent ‘je t’aime par inadvertance à un chat de gouttières

Merci à toutes ces promesses qui s’envolent de nos bouches comme des oiseaux

Et qui vont remplir le ciel comme des prières.

Merci  à celles qui aiment encore les maladroites les manchots avec obstination.

Merci à ceux qui éduquent  les enfants avec une plume.

Merci à ceux qui font bon usage de leur liberté

Merci à TITIEN, VERMEER ,GOYA, Rimbaud, et tous les autres

Merci à tous ceux qui n’ont jamais fait du camping et à ceux qui n’ont jamais récidivé.

Merci au vaccin contre le  poliomyélite qui a conservé intact notre volonté d’agir sur le monde .

Merci pour toutes ces affaires classées on ne peut tout de même pas vider le lac.

Merci à vos infidélités, la vie de couple ne devrait pas être cette ascension d’une montagne en plein hiver encordé jusqu’au cou les poings  gelés.

Merci à  Rabelais de m’avoir donné l’envie d’écrire à quelqu’un d’autre qu’au fisc.

Et pour la fin merci aux défiants à tous ces amis si proches et si lointains qui sont comme un immense feuillage chatoyant  dans l’arbre de ma vie .

ve01

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :