Spleen (Célestine)

 

Cé01

 

Une rose a percé la pierre de la neige

Une rose a percé la pierre de l'hiver

Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges

Une rose a percé la pierre de la neige

 

Une rose de vent en haut du Mont Saint Clair

A capté, fugitive, l’or du premier soleil

Sur la ville endormie dans ses troubles merveilles

Et dardé ses rayons sur mon cœur entr’ouvert

 

Alors j’irai m’asseoir au bout des crépuscules

Regarder le soleil s’effondrer dans la mer

Et les bateaux me paraîtront si minuscules

Du haut des Pierres Blanches où le ciel est si clair

 

Dans le port, les marins tutoieront les étoiles

Et l’ombre de Brassens enserrera mon cœur

Cependant que la nostalgie comme une voile

Bercera en mon âme une morne douceur

 

Et de l’Etang de Thau au bar de la Marine

De la Corniche en fleurs à ton blanc cimetière

Je trainerai partout un indicible spleen

La rose aura percé la pierre de l’hiver

 

Les blancs chevaux d’écume en leur mousseux cortège

Crieront comme les mouettes ce malheur fatal

Une rose a percé la pierre de la neige

De ses maudits piquants  sur le pont du canal

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags :

99 dragons : exercices de style. 27, Villanelle (Joe Krapov)

Galopez dans le ciel, blancs chevaux des cortèges !
Une rose a mis fin au règne de l’hiver,
Une rose a percé la pierre de la neige !

Nous voici libérés de l’affreux sacrilège,
Du monstre qui sema ici un bel enfer !
Galopez dans le ciel, blancs chevaux des cortèges !

140429 596

Répandez la nouvelle en délicieux arpèges !
Notre libérateur nous a sauvés hier :
Une rose a percé la pierre de la neige !

Il s’appelle Saint-Georges et son Dieu le protège.
Dans l’infâme dragon il a planté son fer.
Galopez dans le ciel, blancs chevaux des cortèges !

140501 077

Dîtes à l’étonné l’étrange sortilège :
Des entrailles glacées, de ce frigo ouvert,
Une rose a percé la pierre de la neige !

Clamez-le haut et fort, plus rien ne nous assiège !
Portez la foi nouvelle aux bornes d’Univers !
Galopez dans le ciel, blancs chevaux des cortèges !
Une rose a percé la pierre de la neige !

140429 336

N.B. Les trois photos qui illustrent cette villanelle
ont été prises à Barcelone en avril et mai 2014

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

Je possède une rose par bongopinot

bo01

Je possède une magnifique rose

Douce et belle comme du velours

Et qui se métamorphose

Quand le malheur frappe un jour

 

Elle est toujours là me protège

Elle sait adoucir ma vie

Un matin sombre d'orage et de neige

Une rose de velours m'a aidée m'a ravie

 

Une rose a percé la pierre de la neige

Elle a peint un chemin d'univers

Avec un magnifique attelage

Une rose a percé la pierre de l’hiver

 

Tout est blanc plus d'horizon, de paysage

Galopez dans le ciel

Chevaux blancs des cortèges

Glissez sur l'arc-en-ciel

 

Une rose a percé la pierre de la neige

Elle a fait fondre son manteau blanc

Elle a déchiré son camouflage

Une rose a façonné le temps

 

Et moi je possède cette rose

Et la garde posée sur mon cœur

De mes larmes de joie je l'arrose

Pour que jamais elle ne meure 

 

bo02

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :

Participation de Mamido

ma01

Une rose a percé la pierre de la neige. Puis elle a frappé à ma porte. C’était tôt ce matin. L’aube rosissait à peine la longue nuit de l’hiver. La robe en haillon de la pauvrette était raide et mouillée. Rien d’autre pour la protéger de la froidure qu’un capuchon de laine mitée sur ses cheveux givrés.

Une rose a percé la pierre de l’hiver. Ce matin. Malgré sa triste allure, je l’ai laissée entrer. Dans le ciel, chevaux blancs des cortèges lancés au triple galop, la bourrasque a bien tenté de s’engouffrer à sa suite. Mais je lui ai fermé la porte au nez. Hennissements et ruades, claquements de fouet ! De se sentir ainsi évincée, ivre de colère, elle a longtemps ébranlé les murs de ma chaumière. La demeure est solide, elle est restée dehors.

Une fois à l’abri, j’ai ôté à la rose son capuchon de laine et l’ai accompagné près du feu pétillant. Sous l’effet de la chaleur, effaçant peu à peu sa couronne de reine, le givre a quitté sa chevelure, fondant sur le parquet.

Ce matin, une rose a percé la pierre de la neige.

Ce matin, une rose a percé la pierre de mon cœur.

 

Rive de Gier, le 24 Mai 2014.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


Poétique virée départementale (Epamine)

 10 - Extrait de "La nuit d'Aube" (Luc Bérimont)

Une rose a percé la pierre de la neige
Une rose a percé la pierre de l'hiver
Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges
Une rose a percé la pierre de la neige.

11 - Extrait de "La nuit d'Aude"

Et sa main caressait le visage endormi
Et sa main caressait le visage de l'enfant
Emportez loin d'ici le mal de mon petit
Et sa main caressait le visage endormi.

30 - Extrait de "La nuit en Gard"

Le vieux train se reflète dans l'eau claire du ruisseau
Le vieux train se reflète dans l'eau claire du Gardon
Contemplez dans ces pierres la maîtrise de l'eau
Le vieux train se reflète dans l'eau claire du ruisseau

34 - Extrait de "La nuit du Hérault"

Une flèche a percé le coeur du grand sonneur
Une flèche a percé le coeur du combattant
Entendez dans la nuit cette triste clameur
Une flèche a percé le coeur du grand sonneur.

27 - Extrait de "La nuit de l'Eure"

Les aiguilles sans arrêt entourent le temps qui court
Les aiguilles sans arrêt entourent le temps qui passe
Savourez les instants de bonheur et d'amour
Les aiguilles sans arrêt entourent le temps qui court.

 67 - Extrait de "La nuit du Bas-Rhin"

La vie et ses mystères vous a fait bourlinguer
La vie et ses mystères vous a fait voyager
Asseyez donc ici vos fesses fatiguées
La vie et ses mystères vous a fait bourlinguer.

33 - Extrait de "La nuit de la Gironde"

Le regard a frôlé les rondeurs de la belle
Le regard a frôlé les formes généreuses
Devinez sous la lune la couleur des dentelles
Le regard a frôlé les rondeurs de la belle.

  89 - Extrait de "La nuit de l'Yonne"

La féline a percé un tonneau de Chablis
La féline a percé un tonneau de Bourgogne
Goûtez ce doux breuvage et vous serez ravis
La féline a percé un tonneau de Chablis.

86 - Extrait de "La nuit de la Vienne"

Les violons font tourner les belles crinolines
Les violons font tourner les têtes et les regards
Valsez sous les étoiles, mocassins et bottines
Les violons font tourner les belles crinolines.

40 - Extrait de "La nuit sur les Landes"

Le petit peuple a dansé dans les ajoncs
Le petit peuple a dansé dans les bruyères
Fredonnez avec moi les mots de leurs chansons
Le petit peuple a dansé dans les ajoncs.

 

 

DSC02834

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags :

Participation de Nhand

Participation de Nhand (défi#300)

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags :

Pensées (Stella No.)


"Une rose a percé la pierre de la neige
Une rose a percé la pierre de l'hiver
Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges
Une rose a percé la pierre de la neige"

Tel un mantra, je me répète ces quelques vers que ma mère se plaisait à réciter quand elle était contrariée. Je ne parviens pas à me souvenir de la suite et ça m’agace considérablement.
Remarquez : au moins j’oublie de penser à ce qui me préoccupe vraiment.

"Une rose a percé la pierre de la neige
Une rose a percé la pierre de l'hiver
Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges
Une rose a percé la pierre de la neige"

Ma valise est prête, je suis attendue à 16h. L’opération a lieu demain. J’ai peur. Je ne peux pas me défaire de l’idée que même si elle est censée me sauver la vie, cette intervention peut aussi me l’ôter.

"Une rose a percé la pierre de la neige
Une rose a percé la pierre de l'hiver
Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges
Une rose a percé la pierre de la neige"

J’ai pris quelques feuilles et mon stylo préféré. J’ai décidé d’écrire une lettre à ceux que j’aime. Je voudrais y coucher les mots d’amour que je ne leur ai jamais dit, par pudeur, par idiotie ou parce qu’on pense qu’on a toujours le temps.
C’est en lisant le livre de David Servan-Schreiber « On peut se dire au revoir plusieurs fois » que j’ai pris conscience de tout ce que je ne leur ai jamais dit.
Et si ils étaient amenés à les lire ces lettres ? Par quoi commencer ?

"Une rose a percé la pierre de la neige
Une rose a percé la pierre de l'hiver
Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges
Une rose a percé la pierre de la neige"

Une pour mon mari, une pour ma mère, une pour ma belle-mère, un mot pour mes frères, un mot pour ma sœur de cœur. Et la plus dure, c’est qui me déchire le cœur : une lettre pour ma fille. Pour la fille qu’elle est mais aussi celle qu’elle deviendra. Sans moi. J’ai peur, je pleure.

"Une rose a percé la pierre de la neige
Une rose a percé la pierre de l'hiver
Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges
Une rose a percé la pierre de la neige"

C’est l’heure. Les lettres sont posées sur ma valise dans la chambre d’hôpital. Je les ai mises dans une enveloppe où j’ai inscrit « au cas où ». Avec des petits cœurs dessinés. Pour adoucir leur chagrin. Ou le mien ?

"Une rose a percé la pierre de la neige
Une rose a percé la pierre de l'hiver
Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges
Une rose a percé la pierre de la neige"

Je ne me souviens toujours pas de la suite, mais j’ai survécu. Ma famille, mes amours ne m’ont pas quittée. Et les lettres sont restées sur la valise. Sans les relire, je les ai rangées précieusement. Pour me rappeler de dire ces mots avant que la fin ne survienne.

"Une rose a percé la pierre de la neige
Une rose a percé la pierre de l'hiver
Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges
Une rose a percé la pierre de la neige"

Maintenant, il ne reste qu’à guérir. Et à aimer.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :

Participation de Walrus

Une rose a percé la pierre de la neige

Une rose a percé la pierre de l'hiver

Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges

Une rose a percé la pierre de la neige

.
.
.

 

Elle avait des épines,

La coquine,

Et croyait me faire peur

Avec  ses  dents de fleur,

Me shooter d'adrénaline

De ses allures félines...

 

Mais caché dans mon cœur,

J’avais un sécateur !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags :

Participation de JAK

ja01

Une rose a percé la pierre de la neige

Une rose a percé la pierre de l'hiver

Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges

Une rose a percé la pierre de la neige"

 

Au printemps rose éclatante, perce neige advenu

Fièrement  tu  égrènes  tes  clochettes ingénues

Galopent alors nos espoirs, de revif, de liesse,

Et dans cette belle allégresse de renouveau divin

Bel avril tu  as su retrouver ton chemin…

 

Et s’acheminent  ainsi   les cycles de l’existence

De la vie qui  flambe, battant son plein intense,

Puis qui file à l’anglaise, en une suite de fuites 

Comme flambe en nos âmes l’envie d’aller plus vite,

Celle  d’aller toujours, là-haut, là-bas,  plus loin,

Vers on ne sait quoi, vers on ne sait quel coin  

 

Et à chaque printemps  revenu, persiste et signe

 Le même étonnement, le même  recommencement.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :