05 octobre 2013

Ont découvert leur marotte

Flash

266

JAK ; Venise ; EVP ; KatyL ; Vegas sur sarthe ;

AlainX ; joye ; MAP ; Walrus ; Joe Krapov ; MCL ;

Célestine ;

Posté par Walrus à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Monomanie (Célestine)

Elle en a eu, tant et tant, des passe-temps, des amusements, des distractions, des divertissements, des égaiements, des loisirs,  des violons d’Ingres, des dadas, des tocades, des tics, des tocs, des lubies, des manies …

Elle a bien souvent égaré la règle du jeu.

Elle en a fait, tant et tant,  des albums, des collections, des compilations,  des amas, des amoncellements, des empilements, des assortiments, des panoplies…

Elle a bien souvent cherché la pièce manquante.

Elle en a eu, tant et tant,  des  hobbies, des coups de cœur, des penchants, des fantaisies, des coups de folie passagers, des engouements furtifs, des déraisons fugaces, de douces habitudes, de folles turpitudes, des frasques  et des écarts, des fredaines, des incartades …

Elle est bien souvent tombée dans le puits, ou retournée à la case départ sans toucher vingt mille francs.

Elle a éprouvé, tant et tant,  des emballements, des enthousiasmes, des entichements, des caprices, des extravagances, des frénésies, des fureurs, des passions, des hantises, des obsessions…

Et puis, un jour, elle est devenue monomane.

Elle sait à présent que sa seule marotte, la seule qui vaille que la vie soit vécue, la seule qui allume des étincelles dans ses yeux d’opale…

C’est l’Amour. 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags :

Une nouvelle marotte (MCL)

MCL


La première fois que je l’entendis, je sus que je ne pourrais pas lui résister. Au fond, le voir m’importait peu et son contact ne m’attirait pas davantage. En revanche, le velours de sa voix grave, aux tonalités chaudes, pouvait m’emporter très loin. Comme si j’avais été droguée ou privée de mon libre arbitre, je subissais malgré moi son bon vouloir, j’étais sous influence. Robert... Quoiqu’il me demande, je le faisais. J’avais une confiance aveugle dans son jugement au point de m’effacer derrière la moindre de ses décisions. Convaincue qu’il ne se trompait jamais, je le suivais les yeux fermés. Pourtant, si j’avais su...

C’était au mois d’avril. L’hiver s’éternisait. Malgré un soleil resplendissant l’air vif piquait mes joues rosies par le froid. La maigre végétation était recouverte d’un manteau neigeux qui donnait un air de désolation à ce paysage aux teintes blafardes. Je sortis mon téléphone portable du fond de mon sac et composai un numéro, tout en piétinant sur place pour tenter de me réchauffer. Pas de tonalité. Rien. J’étais bel et bien perdue. Il était pourtant si sûr de lui. Ce raccourci, connu de lui seul, me ferait éviter les traditionnels bouchons des vacances de Pâques. C’est ce qu’il avait prétendu, sans la moindre hésitation. Balivernes ! La confiance aveugle que je lui avais témoigné jusque là commençait à sérieusement s’effriter. Je n’étais pas folle, il était clair que je n’étais pas dans la bonne direction. Je remontai dans la voiture en claquant la porte avec une rage contenue, mis le moteur en marche et fis demi-tour pour refaire le chemin inverse. Il me fallait retourner sur mes pas jusqu’au prochain village. Une vingtaine de kilomètres plus loin, un hameau apparut et je pus enfin demander ma route.

— Vous continuez et juste avant le pont  vous prenez la petite route à droite. A cinq cent mètres, vous suivez la route de gauche. Ensuite, votre GPS vous guidera jusqu’à la nationale.

La dernière phrase finit par m'exaspérer pour de bon.

— Parlons-en du GPS ! me fis-je.

Et dire que je lui faisais confiance. Pour la première fois, il m’avait trahie. Ne parvenant pas à se repérer, il n’émettait plus le moindre son. Sur l’écran, là où aurait dû s’afficher le trajet, un message était apparu, toujours le même, inlassablement : « Veuillez effectuer la mise à jour ». C’en était trop. Je l’éteignis et le débranchai, bien décidée à ne plus faire appel à ses services. Le soir même, à peine arrivée chez moi, je procédai à la mise à jour et modifiai son paramétrage. Robert avait vécu. Je jetai mon dévolu sur une voix féminine.

— Bienvenue Charlotte !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

Love and only love (Joe Krapov)

Oui, j’ai une marotte

131004 002 réduite

et Marina Bourgeoizovna aussi en a une

131004 003 réduite

Nos marottes ne sont pas aussi diaboliques qu’il n’y paraît. 

Elles adorent, et nous aussi,
partager nos récoltes botaniques et photographiques.

130724 180

130724 182

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

Quelle question ! (Walrus)

Bien sûr que j'en ai une !

La marotte n'est-elle pas le sceptre du fou ?

joker

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :


Dites donc ! (MAP)

Animaux, paysages, sculptures, fleurs, portes, tableaux, coquillages,curiosités  ...

Capture N°1

fruits, dessins, monuments, reflets, chats, compositions ...

Capture N° 2

 pancartes, paysages, horloges,chevaux, tags, moutons ...

Capture N° 3

lampadaires, murs, écorces, étangs, saisons ....

Capture N° 4

 neige et glace,rivières,compositions, affiches, vitrines ....

Capture N° 6

roses, poissons, fontaines, coussins, nature, céramiques ....................

 

Capture N° 8

Bon, au cas où vous ne l'auriez pas compris

ma marotte, c'est la photographie ....

Comment ça vous le saviez

Je ne m'en serais jamais doutée !!!

*

Il peut y avoir parfois quelques difficultés !!!

.

.

.

.

.

.

Mouette

 

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

׺°”˜`”°º× ⓜⓐ ⓜⓐⓡⓞⓣⓣⓔ ׺°”˜`”°º× (par joye)

 ⓛⓐ ⓛⓐⓝⓖⓤⓔ ⓕⓡⓐⓝçⓐⓘⓢⓔ :

 ⓤⓝ ⓞⓢ ⓖⓞûⓣⓔⓤⓧ à ⓡⓞⓝⓖⓔⓡ, 

 ⓑⓔⓐⓤ ⓒⓞⓜⓜⓔ ⓘⓓéⓕⓘⓧ

idefix

 

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags :

Mes marottes (AlainX)

*
Au château,
où je défie le roi
Embauché comme bouffon
j'ai la marotte cinglante
Le grelot discordant
Chez moi, j'ai une Marotte
servante incrédule
elle est précieuse et ridicule
avec ses mots-lierres
et sa manie de parler en vers
Le soir,
à l'abri des regards
ma marotte en carton
je la sors de son coton
et la peigne à foison 
Parfois on me chuchote
que j'aurais une marotte
— Tu es trop internaute
ton clavier te garrotte
Sur l'écran je poireaute
attendant l'antidote.
*

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

Vibrante marotte (Vegas sur sarthe)

Marie couche-toi-là, pauvre marionnette
il ne manquait que ça à ta triste binette
voilà donc cet objet, inquiétante obsession
qui pousse ta manie jusqu'à la dépression.
 
Quand tu seras lassée de ce sceptre grotesque
d'un manche bigarré encombré de grelots
qu'au secret du boudoir tu offres à ton brûlot
en poussant ces soupirs par trop gargantuesques
 
combien d'autres dadas te faudra-t-il encore
pour étancher ta soif et tes envies lubriques
un bouffon de carton, un canard à ressort?
 
un plumeau baladeur, un aspic d'Amérique?
Et comment ai-je pu avoir cette idée sotte
de t'offrir à Noël ta première marotte?

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

Participation de KatyL

k1

k2

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :