16 mars 2013

Drôles de numéros (Joe Krapov)

20 000 a peur des profondeurs et craint les capitaines comme personne.

69 ne prend jamais le volant quand il y a du verglas : il n’aime pas l’idée du tête à queue.

666 a peur qu’on l’envoie se faire voir chez les Grecs. Il aime bien Aphrodite mais pas trop ses enfants.

813 a peur qu’on le cambriole pendant que sonnent les huit coups de l’horloge dans l’ile aux trente cercueils.

747 souffre d’aérodromphobie et 714 ne veut pas s’envoler pour Sydney.

3,1416 est hypocondriaque : il peur que ça ne tourne pas rond dans sa p’tite tête ou pis encore.

6,35, 7,65 et 12,7 ont peur des armes à feu.

5000 craint de tomber du quai en arrivant au port.

22 a en horreur les bavures policières et 36 craint de voir des étoiles au même n° du quai des Orfèvres.

404 n’aime pas les erreurs.

732 se met martel en tête à cause des migrations internationales.

421 a du mal à entrer en piste : il se sent mal armé face aux coups du hasard.

451 a peur pour sa bibliothèque quand il fait chaud.

33 est comme moi : il traîne les pieds et tire la langue chaque fois qu’il est nécessaire d’aller chez le médecin !

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :


Sacrés Nombres ! (Walrus)

Au livre des Nombres, l'Éternel, Seigneur des armées, enjoint à Moïse de faire le décompte des membres des tribus d'Israël.

Enfin... de la seule chose qui semble lui importer : le nombre des combattants potentiels.

Ce dénombrement donnera comme résultat six cent trois mille cinq cent cinquante.

Tsahal navigue toujours dans cette zone aujourd'hui, mais elle a dû incorporer les femmes...

Qui qu'a dit "Même pas peur !" ?

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags :

1, 2, 3 partez (Prudence Petitpas)

 

Ces nombres qui nous font peur…

Ils sont partout dans notre vie et la rythment parfois à un train d’enfer…

 1 2 3 partez !!!!

 C’est le coup de feu qui nous propulse en avant et nous envoie comme un boulet dans la vie des grands…

 1 2 3                                   Je m’en vais au bois, mais de ces trois là, je ne me souviens pas !

4 5 6                                   Cueillir des cerises, et  là les souvenirs se précisent !

7 8 9                                     Dans un panier neuf, je ris, je joue, je pleurs, l’âge de raison ? Tout semble si neuf…

10 11 12                             Elles seront toutes rouges, le temps des copines, il faut que ça bouge !

13 14 15                             Le premier amour, la vie se complique parfois en un jour !

16 17 18                             Le temps des copains et de l’aventure, de l’amour tout plein à la déconfiture !

19 20 21                             Et puis la rencontre qui change une vie, serait-ce déjà lui, l’homme de ma vie ?

22 23 24                             Déménagement, emménagement... une vie qui démarre, déjà deux enfants arrivent en fanfare !

25 26 27                             Un enfant de plus s’ajoute au panier, on ne compte plus, c’est la panacée !

28 29 30                             Les petits plaisirs d’une jeune maman, les petits soucis de trois jeunes enfants…

31 32 33                             Les Scouts, la maison, pas le temps de souffler, la vie va trop vite, faudrait s’arrêter !

34 35 36                             Un petit dernier, comme ça pour la route, un dernier bébé à nous tous s’ajoute !

37 38 39                             4 beaux enfants, 1 super mari, une nouvelle maison, un boulot aussi !

40 41 42                             Le train-train qui vient, s’installe tranquillement, la vie qui oscille entre noir et blanc

43 44 45                             Les copines qui prennent tout plein d’importance au fur et à mesure de nos confidences !

46 47 48                             Une tempête passée, on refait le point, il ne manque rien… mais on a tant craint !

49 50 51                             Une nuée folle d’enfants qui s’envolent pour  construire leur nid et vivre leur vie!

52 53 54                             Des petits enfants qui  bousculent le charme discret d’une vie conjugale qui redevenait                                                      calme !

55 56 57                             La vie qui passe trop vite, ce tourbillon me fatigue…

58 59 60                             Des voyages en vue, des rêves de retraite…la tête dans les nuages… je n’ai plus envie d’avoir d’âge !

61 62 63                             Ca y est j’y suis enfin, la retraite est comme un refrain… j’en chante dans mon bain…

64 65 66                             Je lis, je croise les mots, je voyage dans des pays lointains

67 68 69                             On est de plus en plus nombreux aux réunions de famille… et ça c’est vraiment bien !

70 71 72                             Suis encore pleine forme, yoga ou sport de tout ordre !

73 74 75                             Dernières randonnées…. un peu bousculée par toutes ces années…

76 77 78                             Les petits enfants grandissent, il nous font des petits…

79 80 81                             Je suis arrière grand-mère, j’en ai pourtant pas l’air…

82 83 84                             Le temps des regrets... bilan du passé… on s’est bien amusé !

85 86 87                             L’aventure ralentie, les voyages virtuels me trottent dans la tête

88 89 90                             Mon dernier achat ? un dentier tout neuf, quelques rhumatismes

90 à 99                               cette maison de retraite, vais-je y échapper… ? 

100                                      je  tire ma révérence, le temps n’a plus d’emprise…

                                            3, 2 1 et c’est fini ! Retour à zéro…

Et on a compté ainsi tout ce  temps pour apprivoiser ces chiffres qui dirigent notre vie… 

Ces nombres qui nous font peur parce qu’ils s’ajoutent encore et encore à ceux qui les précèdent

 Et nous emmènent là-bas dans cet inconnu qui s’appelle DESTIN ! 

Ces nombres qui nous font peur : Moi ? J’en veux ENCORE…

Chiffres

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

De zéro à cinq (MAP)

En ce qui me concerne,

pour ce qui est des chiffres de 0 à 5 je suis au TOP !!!

Même pas peur !!!

 

chiffres

 

Au delà de 5 ... je ne réponds plus de rien !!!

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

Participation de Sandrine

(Dans la catégorie absurde)

Un psychiatre reçoit un patient, un habitué, la séance dure depuis un moment, et depuis le début,le médecin lui      pose des tas de questions et prend des notes en se grattant le cuir chevelu (le   psychiatre a des poux, il les élève pour conjurer sa propre peur d’en attraper  un jour…  Les poux venant d’une tête inconnue l’inquiètent      grandement et      c’est même pour ça qu’il est devenu psychiatre et pour couper les  cheveux en quatre).

Le psy : De quel chiffre avez-vous le plus peur ?

Le patient : D’aucun.

Le psy : C’est impossible,  vous devriez avoir peur de tous et il doit bien y en avoir un qui  vous effraye plus que les autres.

Le patient : Non, non, vraiment aucun.

Le psy : Bon, c’est  vous ou moi le médecin ? Je vous dis que vous avez forcément peur des nombres alors autant s’attaquer à la racine du mal et au chiffre qui vous  effraye le plus.

Le patient : Mais enfin je   suis comptable la nuit et prof de math le jour. Je suis même  astrophysicien le week-end, c’est dire si je n’ai pas peur des nombres.

Le psy : Le zéro peut-être ?

Le patient : Mais non !! Et puis, c’est quoi le rapport entre ma peur du vide et les chiffres à la fin ?

Le psy : Comment ça, c’est  quoi le rapport, mais c’est la racine du problème, la racine même.

Le patient : ???

Le psy : C’est une simple  question de logique et d’étymologie… Chiffre vient de l’arabe siffr et veux dire vide, si vous êtes sujet au vertige, vous avez DONC peur des nombres.

Le patient : ???

Le psy : Mais si  vous ne  voulez rien entendre, je ne peux rien faire pour vous ! Avec les  25 autres  séances, ça fera 1600 euros, mais je vais vous faire une fleur et  arrondir à  2000.

Le patient : 2000 ? Quoi ? Mais enfin, ce n’est pas possible !!

Le psy : Eh bien voilà, on y  vient… Alors, est-ce le deux ou les trois zéros qui vous font le plus peur ?   

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags :


Crise de conjoncture (Vegas sur sarthe)

“Surtout docteur, ne me demandez pas de dire Trente Trois! Aïe!!”
“Mais enfin Monsieur Dupont, il doit bien y en avoir un qui ne vous effraie pas?”
“Croyez-moi j'ai fait le tour docteur, ce n'est pas une question de taille, ils sont tous plus terrifiants les uns que les autres”
“Hum, quel âge avez-vous?”
“Voyez! Je n'ose même pas vous dire mon âge, et puis ça change sans arrêt”
“Puis-je vous faire remarquer que le jour où ça ne changera plus, vous n'aurez plus besoin de venir me voir... Disons que vous serez guéri de façon définitive! Et bien alors, montrez-moi votre Carte Vitale”
“O.K. c'est vous qui voyez, docteur”
 
“Mais elle est vierge!”
“C'est à dire que j'ai effacé toute trace comme sur toutes ces maudites cartes”
“Vous voulez dire: comme bon nombre de cartes”
“Ahhh! Vous n'auriez pas dû prononcer ce mot docteur! Voyez ces petits boutons qui reviennent partout sur le visage”
“Mais c'est très gênant, ça!”
“Je ne vous le fais pas dire, docteur. En plus ça démange”
“Je veux dire... si votre carte bleue est effacée, comment allez-vous me régler la consultation?”
“Depuis que j'ai chopé ça, je paie en liquide”
“Et les chiffres sur les billets ne vous démangent pas?”
“Euh... je crois que ça démange tous les gens qui paient, docteur. Vous savez, la crise, la conjoncture, les réformes et tout ça. Mais j'ai une astuce, docteur! Je colle des gommettes de couleur sur les chiffres, ainsi ce bleu vaut... euh”
 
“Combien?”
“Je ne sais plus, docteur. Toutes ces contraintes me perturbent énormément”
“Enfin Monsieur Dupont, notre vie entière est faite de codes, de mots de passe, de Nombres, que sais-je et vous devriez...”
“Aaah! Vous l'avez encore dit docteur! Si vous pouviez le remplacer par un autre mot - n'importe lequel - vous m'éviteriez une nouvelle poussée d'urticaire”
“Hum... est-ce que le mot Number vous conviendrait?”
“Redites ça plusieurs fois pour voir?”
“Number, Number, Number, Number... ça va toujours?”
“Ca a l'air d'aller, docteur. Et ça veut dire quoi?”
“Quelle importance? Et si je vous le dis, vous allez hurler”
“Oui mais si je ne sais pas, ça complique les choses”
“A ce stade Monsieur Dupont, rien n'est plus compliqué. Permettez que je résume la situation:
vous êtes atteint de Numberophobie, votre couverture sociale est - disons - plutôt râpée, vos moyens de paiement sont inexistants au point que vous allez me régler avec des billets bleus d'une valeur inconnue!! Voyez-vous ici on n'est pas au Monopoly!”
“Vous voulez dire qu'il y a des gens atteints comme moi en Monopolie, docteur?”
“Pardon?”
“Et comment les a t-on guéris?”
“Faites-moi plaisir Monsieur Dupont, restons en là, rendez-vous directement à la case Prison et - Pardon, vous me faites dire n'importe quoi - n'en bougez plus. Je peux compter sur vous?”
“Ahhh... Ne me demandez surtout pas de compter sur moi, c'est au dessus de mes forces”
“Alors donnez-moi trois billets bleus et n'en parlons plus”
“Trois billets bleus! C'est pas donné chez vous”
“Je sais Monsieur Dupont, ça démange toujours un peu: ça s'appelle la conjoncture économique et je ne suis pas compétent dans ce domaine. Adieu”

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

TROIS étapes en chiffres (KatyL)

k1 k2 k3

 Toute petite je regardais plus          

 Les papillons que les chiffres sauf à Noël j’avais appris à compter les jours jusqu’au soir De NOEL

Et j’avais une boite à chiffres et un boulier, c’était bien pour apprendre à compter.

k4 k5 k6

             

Plus tard adolescente je savais mes tables de multiplications par cœur, et j’avais peint un abécédaire en bois,  je savais compter les heures, le temps qui passe pour retrouver mes amies,  je savais gérer un budget et faire les courses, compter ma monnaie, faire les achats utiles  pour les repas …

k7 k8 k9

                   

Maintenant comme femme, je jongle avec les statistiques dans mon travail, je gère ma vie, je calcule tout pour faire au mieux …Mais les chiffres je n’aime pas , j’aime écrire , peindre, faire de poèmes, de la cuisine et des grandes randonnées dans  la nature.. J’aime créer  en couture, faire des nounours et poupées et raconter des histoires aux enfants, j’adore chanter et danser…..

Celui qui trouvera le chiffre du cadenas de mon cœur sera le seul, je ne compterai pas il sera unique

Nous ne ferons qu’un pour les décisions et pour regarder vers l’avenir, tout en étant deux personnalités différentes et distinctes , nous aurons trois enfants ou plus, et nous diviserons mes tâches, nous multiplierons les efforts , nous essaierons de nous soustraire aux mauvaises ondes et aux gens négatifs, nous additionnerons notre amour et nos rêves

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags :

La peur des nombres (EVP)


Ils sont arrivés en nombre
Ça fait peur, ça fait peur
Ils sont sortis de l’ombre
Quelle frayeur, quelle frayeur
Le ciel est devenu tout sombre
Aïe terreur, aïe terreur !

Ils parlaient d’équations
Cornichons, cornichons
Et d’intégrales à foisons
Quels cochons, quels cochons
D’un type qu’on Fermat au fond
Frémissons, frémissons.

Et aussi d’une constante Fibonacci
Quel gâchis, quel gâchis
Enfermée pour un nombre d’or terni
Que de soucis, que de soucis
Pour une proportion d’argent aussi
Les bandits, malappris !

Des nombres naissent les divisions
C’est pas bon, c’est pas bon
Et leurs multiplications
Pour pas un rond, ça tourne pas rond
Additions et soustractions,
T’as plus rien, t’es couillon !

Les nombres moi ils me font bien peur
Pas d’erreur, pas d’erreur
Avec leurs algorithmes réducteurs
Quand des énarques pinailleurs, radoteurs
Font de nous de simples facteurs
Dans leurs calculs de menteurs, de sans cœur !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags :

Participation de rsylvie

rs1

rs3

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :

Les nombres complexes : (Porphyre)

Répétons quelle à été la technique constante de notre fabrication. Un nombre passif, soumis à l'action d'un opérateur, devient un résultat. Connaissant le résultat et, soit l'opérateur, soit le nombre passif, retrouver le terme manquant est une opération qui n'est pas toujours possible. Quitte à perdre en route quelques propriétés, nous avons franchi les barrages naturels : ils nous ont permis de trouver, de l'autre côté, des êtres mathématiques suffisamment ressemblants aux précédent pour mériter aussi le nom de nombre.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :