18 octobre 2014

Deux bons copains (MAP)

J'arrive !

Tu viens

 

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :


26 janvier 2013

Ont espionné la cellulite (qu'elle soit Grâce ou Parque)

Ceci n'est pas la consigne mais la liste des participants

Rubens

 Joye ; Walrus ; Venise ; rsylvie ; Vegas sur sarthe ;

Teb ; Anémone ; MAP ; EVP ; Adrienne ; Porphyre ;

Joe Krapov ; Célestine ;

Posté par Walrus à 00:02 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

Le culte de Paros (-Guirec !) (Joe Krapov)

Département de Seine-Maritime
Ville de Vascoeuil
Service de police municipale
N° 67/2012

Le 14 juillet 2012

Rapport d'intervention

Le brigadier-chef Gadoon
A Monsieur le Maire
Sous couvert de la voie hiérarchique

Objet : Arrestation de trois jeunes mineures pour attentat à la pudeur

Le 13 juillet, exécutant notre ronde de surveillance de la localité afin d'empêcher les débordements liés à la célébration de la prise de la Bastille et de quelques libations subséquentes, l'agent Gweltaz de Santrèze et moi-même le brigadier-chef Brice Gadoon avons interpellé trois gamines court-vêtues. Très courts-vêtues. A vrai dire il y avait même attentat à la pudeur vu que lesdites demoiselles étaient toutes nues.

Les avons sommées de nous présenter leurs papiers. Elles n'en possédaient pas présentement. Leur avons demandé de décliner leur identité, rogntudju.

L'aînée des trois a dit s'appeler Euphrozyne Kharitès, être la fille de Mathurin-Joséphin Zeus et d'Eurynomée-Aude Issava.

La seconde des sœurs, car il s'agit de sœurs a dit que pas du tout, leur papa s'appelait Hélios Iliaque et leur maman Eglé-Eglé Hellèdénôutre. Elle-même s'appelait Thalie et accusait son aînée de cacher son vrai prénom Charis.


La troisième a prétendu que les deux autres avaient bu et fumé et racontaient n'importe quoi. Leur père était Archibald Dyonisos et leur mère Coronis Corona, que c'était pas de la petite bière et qu'elle-même s'appelait Aglagla Aglaé.

- Pas du tout, à rétorqué l'aînée. Tu t'appelles Pasithée et tu es promise en mariage à Hypnos, l'opticien du village.
- Et toi , par Pausanias, tu t'appelles Cléta et je ne dirai pas les bruits qui courent sur toi, comme quoi tu es la spécialiste de la la sexualité en dehors du mariage !
- Arrête, Auxo, a dit la seconde. Si tu crois qu'on t'a attendue pour croquer la pomme et mener la danse !

Hégémone les a interrompues.

- En tant qu'aînée, si vous ne cessez pas de proférer des insanités, je vais faire appel à Antéros, Pothos et Thémis
- Parce qu'à titre grâcieux et avec constance mademoiselle joue les Bonacieux pour ces trois mousquetaires ? Laisse-moi rire, Phaenna !

L'agent de Santrèze et moi-même avons-mis fin à la diatribe des hétaïres en leur passant les menottes et en les poussant dans le fourgon où elles ont continué à raconter leurs salades.

Les avons mises en cellule de dégrisement puis avons tapé ce compte-rendu. Comme elles en étaient rendues à protester bruyamment et à nous dire d'aller nous faire voir chez les Grecs pour un motif que nous avons oublié, nous sommes allés ensuite terminer de surveiller la fête nationale qui est bien sympa aussi chez les Normands. Le Calvados vaut le détour et les gisquettes sont bien girondes.

Nos respects à vous-même et bien le bonjour à votre dame, Monsieur le maire !

***

- Bonjour. Ce serait pour déposer une plainte.
- Bien sûr, Monsieur. De quoi s'agit-il ?
- Je suis Monsieur Carzou, le conservateur du château-musée de Vascoeuil. Des individus malveillants ont profité de la fête nationale pour dérober dans le parc un groupe sculpté représentant les Trois Grâces.
- Les trois Grâces ? Vous savez leur nom ?
- Eh bien... A vrai dire, non.
- Nous non plus mais je pense que mes hommes les ont coffrées hier. Venez-voir.

Il entraîne le visiteur vers la cellule.

DDS 230 vascoeuil

- Ce sont elles ? Vous reconnaissez les faits ? Euh, les fesses ?
- Miracle ! Dieu soit loué ! En me présentant ces fesses, vous me tirez une belle épine du pied !
- C'est à mon corps défendant. Je vous prie d'accepter mes excuses au nom de mes troupes. On a arrosé un départ en retraite hier soir. Je pense qu'ils se sont livrés ensuite, un peu imbibés, à un enlèvement de statue. Ca arrive souvent à Rennes aux statues des baigneuses de la place de Bretagne.
- Mais... nous ne sommes pas en Bretagne ?
- Nous non mais Brice Gadoon et Gwen.. Gwerlt... l'agent de Santrèze viennent d'être mutés ici par sanction disciplinaire. Le chouchen tape dur là-bas, plus que le soleil dans le ciel et je ne sais pas si c'est une bonne idée, pour leur reconversion, de les avoir envoyés en Normandie. Je vous ferai livrer la statue au château cet après-midi par ces deux idiots, ça leur fera les pieds.
- Merci infiniment à vous commissaire. Commissaire... ?
- Gérard Mancinque !
- Mille grâces à vous, commissaire Mancinque !

***

Après le départ de l'homme de l'art, le commissaire se replonge dans la lecture de « C'est un métier d'homme » et il pense :
- C'est bizarre que plus personne ne connaisse les noms des trois Grâces. Il me semble que DeMonac, Amazing et Gunther, c'est pourtant facile à retenir, non ? »

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

Statue des trois grâces‏ (Porphyre)

« Vous avez vu le groupe qui approche ? »

« Une classe de première apparemmant »

« Des petits jeunes, et les mecs à cet âge c'est un peu con, ils vont encore faire des réflexion sur le volume de nos cuisses »

« Moi j'aime mieux les ados que les vieux pervers qui ont acheté la carte de fidélité du musée pour venir nous reluquer tous les jours avec leurs yeux perfides ! »

« Tu as raison, mais demain c'est jour de fermeture nous pourrons nous reposer tranquillement »

« Sauf que l'homme d'entretien profite de cette journée pour nous passer sa chiffonette sur les fesses, et je n'aime pas trop ça »

« Ne te plains pas trop, regarde la Victoire de Samothrace, personne ne lui passe la main aux fesses et pourtant elle aimerait peut être bien ! »

« C'est vrai, nous ne sommes jamais contentes, je préfère effectivement être parmi vous, quitte à séduire malgré moi »

« Chut ! Ils arrivent »

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

Bonne ou mauvaise grâce? (Adrienne)

82956424_p[1]

- Aglaé, arrête, enlève ton bras de là, tu me casses le cou!
Euphrosyne, passe-moi ma serviette, que je me sèche. Fait froid, ici ! Dépêche-toi !
Aglaé, arrête, je te dis ! et puis tu me défais mon chignon, tu m ‘énerves à la fin !
Euphrosyne, ma serviette ! Tu le fais exprès de lambiner, ou quoi ?

Mais qu’est-ce que vous avez toutes les deux ce matin ?

- Thalie s’est encore levée du pied gauche, chuchote Aglaé en souriant doucement.
- Bah, tu la connais, fait Euphrosyne en levant les yeux au ciel d’un air faussement excédé. Elle est toujours comme ça quand elle est amoureuse sourireadri1  

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :


Les Trois Parques (EVP)

Oh  Morta ! Comme ta lame affutée s’agite,
Encore un conflit, une épidémie de rhinite ?
Nenni Nona, mais les humains m’exaspèrent,
Et leur déni de nous me mets fort en colère.

Même leur Dieu unique, piquant notre labeur,
Leur rappelait qu’ils ne savent ni le jour ni l’heure,
Ils ne cessent d’occulter mon seul moment de gloire,
Et cachent leurs trépassés dans de froides armoires.

Décima, ma sœur, est-elle possible l’harmonie,
S’il n’y avait une fin, au bout de chaque vie ?
Nona, tu t’épuises à ta quenouille, pour ces pantins,
Décima, ton beau fil des destins, pour ces crétins !

Nona et Décima, calmaient l’ire de leur sœur.
Vrai, ils sont bien pathétiques, on leur fait toujours peur,
Mais calme ton courroux, certains destins sont doux,
Conviens que quelques défis les rendent un peu fous.

Ils s’appliquent alors à pondre en alexandrins,
Des poèmes ridicules qui nous remettent en train,
Allons, fais donc rallonge, au moins pour quelques uns,
Laisse-les se dépatouiller jusqu’à la fin.

Tu vas voir, comment elle finit ces Parques à thème,
Je t’assure, ça n’a rien à voir avec Athènes,
Mais c’est bien rigolo, regarde elle tire la langue,
Et s’emmêle tant les pieds qu’à la fin, elle s’étrangle.

MORTA !! PAR JUPITER ! TU FAIS CH…

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :

Mine de rien (MAP)

-        Tu as vu Aglaé ce bonhomme qui nous tourne autour depuis quelques jours !

-        Oui Thalie, et il a un micro en main dis donc !

-        Un espion ?

-        Tu crois Euphrosine ? Mais espion de quoi ? On fait pourtant bien attention de ne pas parler quand il y a du monde !

-        Bien sûr ! On ne s’est jamais fait prendre ! Tu te rends compte si ça se savait !

-        Oh là là ! Je vois ça d’ici !!!  Ça se saurait jusque dans un certain défi qui a lieu le samedi ! Cela pourrait commencer par :

« Ont entendu dire les Grâces : »

 … et puis suivrait tout un tas de noms de personnes qui rapporteraient nos conversations !!! AH non !! Pas de ça !!!!  Et notre intimité alors, hein !!!!

-        Tu as raison, taisons-nous il se rapproche, faisons mine de rien, restons de marbre, comme d’habitude !!! Hi,hi,hi !!!

…………………………………………………………………………………………………............................................................

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

Pouvoir des Parques (Anémone)

Celle qui tenait le fil marchait en tête.

Elle était jeune encore, primesautière.
Elle tenait l'écheveau serré contre elle,
Et en guettait, avide, les entrelacs.
Comme la compagne qui la suivait
Ne touchait guère à la bobine,
Elle l'encouragea, mutine:
 Déroule donc, et mieux que ça.
 Ne te montre pas si mesquine.
La seconde qui de la vie
Connaissait mieux les aléas,
Répondit sans hâter le pas:
 Je ne suis pas pressée.
 Que cette petite profite
 Comme il se doit.
 Le moment viendra bien assez vite
 Où la poussière elle mordra.
    
 D'accord, fit la troisième, mais déroule ce fil.
 C'est pour cela que nous sommes là.
 Je m'arrangerai pour que le sort lambine
 Et retarderai l'assassinat.
La plus jeune, entendant cela,
Eut un brusque revirement,
Retenant la pelote
Pour en freiner le mouvement.
Mais la deuxième finalement
Suivait la marche des événements.
D'un train égal elle avançait,
Niant tout attendrissement.
Tout se passa ensuite très rapidement.
Perfide et mal intentionné,
Il surgit d'un bosquet du parc.
L'aînée déjà levait le bras
Pour couper l'étroit filament.
Alors d'un seul coup d'oeil,
Les jeunes femmes se consultèrent.
Aujourd'hui elles dérogeraient à la règle.
Le couteau qui devait mettre fin à un jeune destin
En faucherait un autre.
On le trouva planté sans autre procédure le lendemain
Dans le ventre du malandrin.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :

Participation de TEB

"La taille, la couleur, l'origine, la façon d'être et de penser, tout passe au crible de l'intolérance... Grrrrrrbouhhhhgnarfffffff...
à quand un monde plus tolérant ?"

Intolérance

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

Sonnet mytho (Vegas sur sarthe)

Sur une blanche stèle trois grâces papotaient
de chiffons, de ménage et de mites au logis
de régime minceur, d'amour et de beauté
de beau temps, de pluie, bref... météorologie


Attiré par la scie de nos jeunes pucelles
un vieux libidineux qui les croyait de marbre
à défaut d'attributs brandit son escarcelle
espérant monnayer leur vertu dans sa chambre


Mais les trois Euphrosyne, Thalie et Aglaé
à refaire le monde bien trop accaparées
ignoraient le voyeur lorgnant leurs nudités


Le découvrant enfin au bord de l'AVC
les moulins à paroles consentant à un break
le sommèrent d'aller se faire voir chez les Grecs


Moralité: La grâce ne s'achète pas... la garce, oui.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :