20 août 2011

Qu'est-ce qui est chouette ? (MAP)

Une pêche veloutée

DSCF0205

De très jolies fleurs d'été

DSCF0469

Un dahlia bien pomponné

DSCF0493

Un bon vieux moulin à café

DSCF0504

Au creux d'un mur, un nid douillet

DSCF0617

Une "chouette" publicité !

DSCF0612

Il fallait bien en profiter !!!

*{:-)

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


Elle peut être chouette (titisoorts)

Moi aussi j'ai couru comme toi
Pour un télé ou une nouba
pour un concert, un cinéma
un resto, une femme sous chaque bras
 
un jour on sera sur le pont à faire la fête
arrête de tendre ta main pour tes amphets
allez oublie là tu me prends la tête
j'te dis que la vie peut être chouette
 
Même pas le temps de s'arrêter
pour un enfant un paysage
la vie il faut que ça déménage
faudrait juste être heureux d'exister
 
un jour on sera sur le pont à faire la fête
arrête de tendre ta main pour tes amphets
allez oublie là tu me prends la tête
j'te dis que la vie peut être chouette
 
comme vous dans ton super costard
pour les mendiants pas un regard
j'ai bien trop de problèmes à m'occuper
pas le temps de révasser
 
un jour on sera sur le pont à faire la fête
arrête de tendre ta main pour tes amphets
allez oublie là tu me prends la tête
j'te dis que la vie peut etre chouette
 
bouge toi la pluie est bientôt là
on va sous le pont si ça te tente
et puis l'étoile qui veille sur toi
comme ta vie elle est fuyante
 
un jour on sera sur le pont à faire la fête
arrête de tendre ta main pour tes amphets
allez oublie là tu me prends la tête
j'te dis que la vie peut être chouette

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Chouette! (Adrienne)

Chouette! Dans peu de temps j'entendrai miauler les jeunes merles!
 
C'est bien le moins qu'ils puissent faire: leur père et mère les nourrissent exclusivement des croquettes de mes chats.
 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

Un bonheur d'Augustin Dieu (Joe Krapov)

110426__68 

Aujourd'hui il m'est arrivé quelque chose de chouette !

J'ai retrouvé la pelle avec laquelle j'ai créé le monde !

 

 

110428__154

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :


30 avril 2011 (32Octobre)

Défi #148

 

Chouette ! Venait-il de penser… demain, je pars en vacances.

 

Chouette ! Venait-elle de penser… le sac Vuitton dont je rêvais tant est en solde, - 50 %

 

Chouette ! Venaient-ils de penser… match de foot avec les copains demain au stade vélodrome à Marseille !

Chouette ! Venaient-elles de penser… demain, soirée entre copines, bavardages et commérages à gogo sans nos hommes partis au stade vélodrome !

 

Chouette ! Venait-il de penser… la belle blonde du bureau d’à côté m’a souri.

Chouette ! Venait-elle de penser… le sublime mec du bureau d’à côté m’a souri.

Chouette ! Venaient-ils de penser… avançons prudemment, mais surement. Osons !

 

Chouette ! Venait-il de penser… la vieille chouette du 3ème déménage.

Chouette ! Venait-elle de penser… un Québécois vient d’emménager au 3ème.

Chouette ! Venaient-ils de penser… la locataire désagréable du 3ème s’en va.

Chouette ! Venaient-elles de penser… il faut qu’on invite pour la fête des voisins le nouvel occupant du 3ème.

 

Chouette ! Venait-il de penser… c’est vraiment chouette que mon TGV ait été à l’heure aujourd’hui !

Chouette ! Venait-elle de penser… mon TGV bloqué en pleine campagne… je vais pouvoir finir le dernier livre de (l’auteur de votre choix) !

Chouette ! Venaient-ils de penser… en pensant à leur train.

 

 

Chouette ! Venait-il de penser… demain samedi, c’est mon jour de faire la chouette à notre partie traditionnelle de tennis. [1]

Chouette ! Venait-elle de penser… demain samedi, séance avec mon coach personnel de gym !

Chouette ! Venaient-ils de penser… ils allaient être en pleine forme !



[1]"Faire la chouette" pour jouer seul contre deux adversaires

 

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

Participation de Captaine Lili

La chouette n’est pas cigogne, hélas.

Oiseau solitaire, j’aimerais que deux viennent habiter chez moi.

L’une aux yeux doux d’amour nicherait dans une maison vieille à l’âme simple et belle.

L’autre à l’envol sûr emmènerait mes écrits à la rencontre de lecteurs.

La chouette est-elle oiseau guérisseur ?

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

La chouette et la pintade (Jo Centrifuge)

 

 

Suite du #147

 

-Allo !

-Léa ? C'est bien toi ?

Elle se lança dans un grand rire qui fit grésiller le combiné :

-Quoi de neuf Dom Juan ! Oh je sais ! Vous allez vous marier et vous voulez que je sois témoin !

-Arrête de délirer, Léa ! Karine est une psychopathe. Je lui ai démoli son grigri et maintenant elle veut me buter !

-Je suis désolée. Elle m'avait discrètement demandé si je n'avais pas vu sa chouette en terre cuite et… je lui ai tout raconté. Je ne sais pas mentir de toute façon, et surtout pas à elle.

-Oh c'est pas vrai !

-Arrêtes de t'exciter comme un grosse dinde, Dom. T'es un grand garçon. Tu vas gentiment t'excuser et vous pourrez reprendre vos mamours écoeurants. Beurk !

-Mais tu ne comprend rien ! s'emporta Dom. Je te dis que Karine est barge. Elle est là, en bas dans la rue, à me mater par la fenêtre et...

 

Diiing... Doooong ...

 

Dom se paralysa au retentissement de la sonnette. Les bras ballants dans un garde-à-vous halluciné, il laissa choir son téléphone. Cette folle de Karine était là, tapie derrière sa porte, sans doute en train de lécher la lame d'une machette en se ressassant des insanités haineuses.

 

Diiing... Doooong...

 

Ses pensées filaient à toute vitesse, se bousculaient, s'entrechoquaient. Sauter par la fenêtre, appeler police secours, saisir un objet...

 

Un petit cliquetis à la porte... la serrure... Elle n'était pas fermée à clef! Le loquet s'abaissait lentement. Il allait falloir lutter.

 

Karine ouvrit la porte brusquement. Les yeux injectés de sang, le visage éclaboussé de tâches brunes, elle grimaça en le pointant d'un index enragé :

-Je n'en ai pas fini avec toi !

-Je t'en prie, lâche ce sac à main, bredouilla Dom en reculant d'un pas. Ça ne servira à rien de me massacrer, ça ne te rendra pas ta... ton... machin là...

-Ma statuette de chouette ! Répondit-elle plus calmement. Tu flippes ou je me trompe ?

Elle entra et se saisit d'une chaise, s'assit en croisant les jambes, le plus naturellement du monde. Dom en était complètement déboussolé.

-Il se trouve que je tenais beaucoup à cette chouette, dit-elle doucement.

-Attend, tu.. tu n'es pas une de ces tarées qui massacrent leur mec, style mante religieuse ?

-Note bien qu'après les aveux de Léa ça m'a bien traversé l'esprit. J'attendais mon heure. Lorsque tu m'as embrassé (mal d'ailleurs) j'ai voulu te faire bien flipper. Bizarrement, te voir détaler comme une pintade ne m'a pas du tout soulagée. Cette histoire me travaille à un point tel que je n'arrive pas à fermer l'oeil. De toute façon, on ne dort jamais bien la première nuit dans une nouvelle piaule, alors j'ai décidé de venir te persécuter, pour passer le temps.

-Mais ce sang là sur ton visage,... partout...

-Hein ?  Zut, j'ai oublié mon masque au carotène ! Mais t'es con ou quoi ?

-Et ce que tu faisais avec tes yeux, là dehors ? Hein ? On dirait que t'as la myxomatose.

-De la poussière sur mes lentilles, sûrement le déménagement. Ça me démange c'est une horreur ! En tout cas c'est bien délicat de me le faire remarquer !

 

Dom sentit ses jambes le lâcher. Il se raccrocha au bar.

-P'tin, la frousse ! Je t'offre quelque chose ?

-Non merci ! Il faut qu'on parle, mon vieux !

-Ben moi je vais quand même boire un coup... Si ça ne te dérange pas.

Les mains encore tremblantes Dom se versa un grand verre d'arquebuse qu'il engloutit d'une traite.

-Bien, résumons nous, fit Karine en allumant une cigarette. Tu as pété ma babiole préférée, sans elle mon nouveau logement n'est plus qu'une masure sans intérêt.

-Bah ! 'Faut pas exagérer, répondit mollement Dom qui accusait difficilement le coup de cordial, ce qui lui donnait un sourire un peu niais.

-T'es fautif, mon pauvre garçon. Mais bon, étant donné que tu m'as prêté main forte pour le déménagement, je vais être magnanime. Demain c'est dimanche. Je passe te prendre à 7h. Toi et moi, nous allons nous procurer une nouvelle statuette. Mais j'aime autant t'avertir, n'attend pas une promenade de santé.

Sur ce, elle se leva et s'en vint aussi brusquement qu'elle était apparue. Elle répandit dans le sillage de sa longue chevelure une ensorcelante fragrance de carotte et, passant l'encadrement de l'entrée, décocha un clin d'oeil ravageur.

 

Dom en resta époustouflé.

 

Ce serait chouette une gentille ballade dominicale avec Karine, mais que diable a-t-elle voulu lui signifier avec son histoire de promenade de santé ?

 

Bof, de toute façon il était bourré.

 

 

 

 

 

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

Chouette et autres volatiles (Berthoise)

Et me voici sautant au plafond telle une élégante cabrette. Et vous brûlez de connaître la raison de ma joie. Quelle chouette nouvelle allège mon quotidien ? Sachez que qu'il faudrait plus qu'une cage pour enfermer mes émerveillements, une volière n'y suffirait pas. Quoi ! Diantre ! Emprisonner la joie ? Mais vous n'y pensez pas ? Ben, si, j'y pense.Vous êtes fous, comment voulez-vous faire cohabiter tous ces oiseaux-là :

Un colibri joli pour la chanson que j'ai entendue ce matin à la radio.

Une mésange bleue pour le baiser qu'il m'a déposé dans le cou.

Un pingouin dandinant pour la dame qui m'a fait rire à la caisse du supermarché.

Une hirondelle bavarde pour le coup de téléphone de Poulette.

Une pie pour les jacasseries partagées sur le banc pendant la récréation.

Un merle pour les ouvriers qui travaillent chez les voisins en échangeant des blagues.

Une mouette pour le ciel bleu et cette sensation d'infini qui vient quand je le regarde.

Non, non, chers amis, pas de cage, fut-elle dorée, ces oiseaux ont besoin de liberté pour nous enchanter.

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

rien à faire... (Joye)

rien___faire_gif_gif

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :