jeu de dupes (Zigmund)

Pris en otage depuis le premier janvier 2011 par un cyclope, (qui par définition ne voit que d'un oeil) je me vois obligé d'accepter votre jeu et de télé transmettre.
Vous m'avez suffisamment menacé :  si je continue à jouer les Don Quichotte, et à regarder d'un oeil torve la jolie carte verte dite VITALE que me tend le malade, je risque, non pas la suspension(quand même pas) mais je serai considéré comme un roi malfaisant , un moloch en quelque sorte.
Cette décision  masque à grand peine  le désir de la caisse primaire d'assurance maladie d'envoyer les petites mains qui géraient nos feuilles de soin papier faire le pied de grue au rez de chaussée du pöle emploi puis pourquoi pas de délocaliser la gestion informatique.
J'ai étudié la règle du jeu avec soin dans l'espoir de trouver une faille dans cette fortification administrative. Mes collègues rentrés dans le jeu de bonne grâce me traitent de martien ou d'Atlante.
J'ai donc reçu cette sal*perie de fer à repasser à double fente qui va me faire rentrer dans le rang. Je sais déjà que ça va me prendre un temps fou, que je vais payer cher cette chaine qui m'attache et que ce n'est pas le pourboire minable que me versera la sécu en retour qui calmera ma colère.(c'est comme si mon banquier me prenait des sous sur chaque remise de chèques).
Lorsque j'étais étudiant, je croyais devenir médecin et voilà qu'aujourdhui j'ai l'intuition que  je vais payer pour faire le travail de bureautiers  que vous allez licencier.
Dame Sécu, votre jeu ne me fait pas du tout  rigoler, et si ça avait été autorisé je me serais offert un beau retour à l'envoyeur.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

Défi 131 (Adrienne)

Votre enfant a reçu en cadeau un "Jeu de mots". MAIS ..... Il n'y avait pas de règle du jeu dans le coffret. A vous d'inventer la règle du jeu puis de la mettre en application en utilisant les 10 mots proposés.

adri

C’est Walrus qui débloqua la situation en faisant une première proposition:

- Barrons tous les mots qui ont entre eux un point commun. Le gagnant sera celui qui en gardera le moins à la fin.

Et il en fit immédiatement une brillante démonstration, barrant les trois mots en –ion (qui de plus sont tous féminins), les trois noms propres (qui de plus relèvent tous de mythologies), les deux mots possédant une famille avec verbe et adjectif et même les deux derniers, l’otage et le rez-de-chaussée, vu qu’ils étaient totalement sans famille et tous les deux masculins.

Tout le monde se rendit compte qu’à ce jeu-là, Walrus serait toujours gagnant . Aussi, chacun se mit à proposer des règlements dans sa propre spécialité, comme d’utiliser les dix mots piochés pour en faire l’histoire la plus poupounesque possible, le poème le plus délicieusement lorrainien, la chanson la plus joyeuse, le récit le plus Tendreman soft spice…

On n’écouta même pas les propositions de Joe Krapov, vu que de toute façon il aurait été le gagnant dans toutes les catégories. Map, Venise et Vanina avaient pensé à une sorte de Pictionary photographique, Pivoine avait déjà un Delly en tête et Sebarjo des haïkus. Il lui en vint d’ailleurs spontanément deux :

Masque de Moloch
En suspension d’Atlante
Cyclope en otage

Au rez-de-chaussée
Intuition d’étudiant
Otage du masque

Et vu qu’il venait de terminer la lecture de Cien años de soledad, il leur donna même une structure cyclique, ainsi que chacun put le constater.

- Bon, tout ça ne nous avance pas trop, fit Walrus. Qui a d’autres idées ?
- Transposer le tout en argot des banlieues ? fit Vegas, qui n’avouera jamais que Cobra le Cynique, c’est lui. Et si vous ne me croyez pas, la preuve est là
http://www.dictionnairedelazone.fr
- On pioche dix cartes et on doit les utiliser dans une histoire avec les mots ‘queue’ et ‘culotte’, proposa B*** (qui préfère rester anonyme, vu son boulot d’institutrice)
- Moi, dit Captaine Lili, je formerais deux équipes avec onze mots et on ferait un match poético-verbal !

Mais on ne lui demanda pas d’expliquer son propos : le docteur Zigmund avait enfin débarrassé sa table de sa comptabilité, de sa nappe flashy antitaches et des reliefs du réveillon et mis la main sur le règlement.

Qui était d’une si navrante banalité qu’on regretta de l’avoir retrouvé…

(à suivre…)

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

Règle du jeu de mots dont la règle a été égarée (32Octobre)

Vous connaissez l’OuLiPo
Non…
Pourtant vous connaissez Georges Pérec, Raymond Queneau
Mais si Zazie dans le métro
Ça y est, vous y êtes
Donc vous allez vous prendre pour un des émérites successeurs de ces célèbres hommes.

Plusieurs règles à ce jeu, suivant votre âge
Car ce jeu est fait pour tous de 7 à 107 ans (pourquoi s’arrêter à 77 ans… dans ce siècle des nombreux centenaires)

1. Vous avez moins de 10 ans, cette règle est pour vous

Classer les mots par ordre alphabétique[1]
Sur la première lettre
Ou sur les dernières lettres
Par nombre croissant de lettres
Par nombre décroissant de lettres

2. Vous avez plus de 10 ans, cette règle est pour vous

Écrire une définition pour chacun des mots dont le maximum de termes commencera par les lettres des mots en question :

 

 


 

[1] 

   

Atlante

Cyclope

Étudiant

Fortification

Intuition

Masque

Moloch

Otage

Rez-de-chaussée

Suspension

 

Rez-de-chaussée

Otage

Cyclope

Atlante

Masque

Moloch

Fortification

Suspension

Intuition

Étudiant

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

le jeu de maux (bonne annee à tous)‏ (titisoorts)

Voila,c'est le moment .Je ne comprenais pas,la fille du voisin l'a déjà reçu depuis fort longtemps.Pourtant,tout est calculé dans ce monde.Moi qui rêvait de grande famille,il a fallut que le gouvernement nous inflige ,ordonne ,nous impose un seul enfant par foyer.C est déjà difficile de le voir deux jours par mois.Je ne sais même pas qui il est.Enfin ,quoi qu 'il arrive son livre est là, devant moi ,je n'y crois pas encore.Tellement d'enfants se sont sentis apaisés de savoir tout sur leur passé.Le jeu de maux qu ils appellent cà,vivement ce soir que mon fils arrive, je ne serais attendre plus longtemps.
La journée n'est pas passé vite, ce n est pas grave, j'entends l'hydraucar,il arrive.La porte s'ouvre je redécouvre mon enfant,il a encore grandi.Il me manque tellement mais je ne dois pas le lui montrer.Je l'embrasse et lui apprends que le livre est arrivé.Il change de couleur, cours me demandant ou est il?. Il l'aperçois ,le récupere et cours dans sa chambre.Il s'enferme, et avant de l'ouvrir fait une pose et se demande se qu'il va devenir.Il pose sa main sur la couverture,le livre le reconnait instantanement.Il s'ouvre et là ,dix mots apparaissent.L 'apprentissage à son ecole d'ame superieur l 'a formé sur le livre.Il place sa main gauche sur la page de droite et son autre main sur la page de gauche.Il commence à rentrer en transe,les images défilent,quoi le frein que j'avais en moi n 'était que cette histoire ,qu'il m est arrivé il y a si longtemps.Mon ame n'était pas encore completement lavée.
Au temps de l 'ancienne grece "j ai mal à la tête ,les images défilent" lorsque j'étais encore bébé,un moloch m 'avait pris en otage,pour me sacrifier au milieu des braises et se fut un valeureux étudiant cyclope qui me sauva."Mon coeur s 'accelere,je vois les scenes , les ressents,la violence ,la douleur".Et j ai depuis ce temps construit une fortification autour de moi, des barrieres à toutes sortes d'amours ainsi qu'aux autres.
"je commence à comprendre pourquoi je suis si renfermé, si réservé, si timide et surtout pas epanouis." Je n'es pas le temps de me poser de questions que l 'autre côté du livre s'active.Les conseils affluent, je dois pour mon futur , suivre mon intuition, laissé tomber mes carapaces , mes masques.Ne plus rêver être moins tête en l'air,rester au rez de chaussée ,plus terre a terre et profiter des moments présents.Je dois me construire,mon âme me pousse à batir .Architecte du nouveau monde la terre est saturée ,je batirais un empire sous l eau et serais le premier atlante .Mon imagination sera sans limite,je reussirais à batir des jardins en suspensions."Merci mon  livre j'ai hâte de commencer ma nouvelle vie..."

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


Règle du jeu (Sable du temps)

Cher monsieur Atlante virgule à la ligne

Je vous écris pour vous dire virgule que j'ai un sérieux problème avec le coffret ouvrez les guillemets mystères et intuition fermez les guillemets que vous m'avez vendu point Où est le règle de ce jeu point d'interrogation Je ne vois que des cartes virgule toutes plus énigmatiques les unes que les autres point d'exclamation En étudiant chacune de plus près virgule je cherche comment utiliser deux points Moloch ouvrez la parenthèse il est effrayant fermez la parenthèse virgule otage virgule fortification et rez-de-chaussée point De plus virgule que vient faire dans cette histoire virgule ce cyclope et pourquoi porte-t-il un masque point d'interrogation à la ligne

J'attends de vous des explications et vous en remercie à l'avance point

      Signé deux points madame Sable trois points de suspension

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Je vais téléphoner... Na ! (trainmusical)

Étant donné qu'il manque le mode d'emploi, j'ai passé des jours et des nuits pour essayer de comprendre le jeu de mots, afin de pouvoir l'expliquer à mon fils. Cependant, aujourd’hui ma patience est à fleur de peau! Heureusement que j'ai une bonne intuition: c'est de retourner l'emballage. En effet, je découvre avec mon œil de Cyclope cette notice : « En cas de problème ou de doute avec le produit, n'hésitez pas d'appeler à toute heure le n° 08734 4567 1389; un de nos collaborateurs se fera un plaisir de vous aider. »

Je compose le numéro indiqué et je tombe sur une musique de circonstance :

♪♪♪ Petit Papa Noël ♪♪♪

Après déjà 5 minutes, on entend une douce voix automatique:

Bienvenue à la maison des jeux.
Pour continuer à écouter cette chanson de Tino Rossi, tapez 1.
Pour écouter une autre chanson, tapez 2.
Pour poser votre question, tapez 3.

Je tape la touche 3.

Si vous habitez en France, tapez 1.
Si vous habitez en Belgique, tapez 2.
Si vous habitez en Suisse, tapez 3.
Si vous habitez au Canada, tapez 4.
Si vous habitez dans un autre pays, tapez 5.
Si vous ne savez pas où vous habitez, tapez 0.

Je tape la touche 3.

Si vous logez au rez-de-chaussée, tapez 0.
Si vous logez au premier étage, tapez 1.
Si vous logez au deuxième étage, tapez 2.
Si vous logez au troisième étage, tapez 3.
Si vous logez au quatrième étage, tapez 4.
Si vous habitez au cinquième étage, tapez 5.
Si vous logez au sixième étage, tapez 6.
Si vous logez au septième étage, tapez 7.
Si vous logez au huitième étage, tapez 8.
Si vous logez au neuvième étage, tapez 9.
Si vous logez encore plus haut, alors vous vous prenez pour un atlante en haut d'un chapiteau et tapez étoile.

Je tape 0.

Pour le jeu de l'histoire, tapez 1.
Pour le jeu des sciences, tapez 3.
Pour le jeu de mots, tapez 4.
Pour le jeu de phrases, tapez 5.
Pour le jeu de notes de musique, tapez dièse.
Pour le jeu de chiffres, tapez 7.
Pour le jeu de nombres, tapez 88.
Pour le jeu de calculs, tapez 2 + 2 et tapez la réponse.
Pour le jeu de sexe, tapez 69.
Pour le jeu de l’argent, prenez un rendez-vous secret dans une banque suisse.

Je tape la touche 4.

En cas de défaut du matériel, tapez 1.
En cas de manque d'une pièce, tapez 2.
S'il n'y pas de mode d'emploi, tapez 3.
Si l'emballage est vide, tapez 0.

Je tape la touche 3.  

Si vous êtes cadre, tapez 1.
Si vous êtes salarié, tapez 2.
Si vous êtes étudiant, tapez 3.
Si vous êtes retraité, tapez 4.
Si vous êtes chômeur, tapez 5.
Si vous êtes un défiant du samedi, tapez 6.
Si vous êtes fonctionnaire d’État, tapez 0.

 Si vous êtes politicien, cachez-vous derrière un masque.

Je tape la touche 6.

Désolé, nous ne pouvons pas accéder à votre demande pour vous faire parvenir le mode d'emploi, nous devons honorer une décision des administrateurs du Défi du Samedi.
Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir avec le jeu de mots.

Alors là ! Je deviens fou comme un moloch en captivité dans une fortification !

Me voilà donc un otage du Défi du Samedi… Veut-on ma suspension ?

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

Le Monomalpoly des Papous (Joe Krapov)

Le Monomalpoly des Papous est un jeu inspiré d'une émission dominicale de France-Culture. Il est tout à fait possible que vous ne connaissiez pas France-Culture car c'est la radio officielle du FBI (le FaceBook des Intellos) et c'est vrai que ça n'a pas grand chose à voir avec les émissions de téléréalité ni avec la presse « people ». Par contre, en tant que futur étudiant(e) en économie des périodes de crise, il est essentiel pour vous de connaître les règles du Monomalpoly.

Le jeu est composé d'un plateau circulaire où sont représentés, vus de dessus, différents studios de la maison ronde qui abrite l'ORTF, 116, avenue du président Kennedy, Paris 16e, de quatre pions de couleurs différentes et de deux séries de cartes. Le dos des cartes « Malchance » représente un cyclope qui se met le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Le verso des cartes « Caisse de singularité » représente un masque de Venise en blazer. Au recto les cartes « Malchance » indiquent une épreuve à réaliser et les cartes « Caisse de singularité » proposent deux mots qui n'ont rien à voir ensemble comme, par exemple, « Moloch » et « pistache ».

Le premier joueur lance les dés, compte les points et avance son pion d'autant de cases qu'il veut sur le plateau. Il tire une carte « Malchance » et une carte « Caisse de singularité ». Les second, troisième et quatrième joueurs font pareil. Quand chacun est doté de deux cartes il prend une feuille de papier et un crayon et essaie de réaliser  ce qui lui est demandé par les deux cartes. On a un quart d'heure devant soi et on sent bien, derrière, la pression du désir de qualité littéraire.

A titre d'exemple voici quelques unes des épreuves que l'on peut être amené à réaliser pendant l'heure et quart que dure le jeu. Toutes les parties durent en effet une heure et quinze minutes.

Ecrire des bouts rimés à partir des mots qui riment avec « atlante » et « suspension ». Ca peut donner:

« LE CANCRE MOU »

Sur les cariatides, en la ville de Nantes,
On voit le grand balcon de l'ancienne pension
Où Jules Verne rêvait d'épopées exaltantes
Dans des mondes lointains, toujours en expansion.

Sa copie d'SVE, oeuvre de dilettante,
Restait pendant ce temps un peu en suspension,
Bloquée sur cette idée à vrai dire navrante :
« Si mon oncle n'en avait pas, on l'appellerait Atlante »


Ecrire, à l'exemple de Raymond Roussel, une homophonie approximative de « otage des fortifications ». Il y a par exemple « potage des mortifications » ou « Cottage des nidifications ». Imaginer l'histoire qui mène de l'une mise au début du texte à l'autre mise à la fin.

Exercices de style : écrire sous forme de dialogue de théâtre, de nouvelle policière, de fable de La Fontaine ou de tout autre chose la scène suivante : une dame dont le mascara coule quand elle rit ou quand elle pleure reçoit un coup de téléphone. Sa correspondante lui demande ce que c'est que « l'autobus S ». Plus tard elle est à la caisse du supermarché et engage la conversation avec un historien belge qui lui fait du rentre-dedans avec son caddie.

Du côté de chez Signe : faire le portrait d'une personne dont le signe astral est « rez-de-chaussée » et dont l'ascendant est « autobus ».

Etat de chose : vous êtes une suspension et ça fait des lustres que personne ne vous a écoutée. Racontez votre vie en y glissant les mots « Iowa » et « Lorraine ».

Les grands airs des aires de repos : sur l'autoroute des vacances, vous vous êtes arrêtés sur l'aire de Moloch. Expliquez pourquoi on appelle ainsi ce lieu. Racontez ce qui s'est passé ici de remarquable.  Résumez ensuite votre histoire sous la forme d'une chanson sur un air connu.

Experts contre faussaires : pour les faussaires, réécrivez les phrases de début et de fin d'un roman peu connu d'un auteur célèbre. On mélange vos tentatives avec l'original et les experts doivent retrouver qui a écrit quoi. De même que ceci n'est pas une pipe, ceci n'est pas du Flaubert, même si ça y ressemble :

Nous étions à l’étuve, quand le maître-nageur entra, suivi d’une nouvelle vêtue d'un bikini et d’un garçon de bains qui portait une grande serviette. Ceux qui dormaient se réveillèrent, et chacun transpira comme surpris dans sa sieste.

Diagnostic littéraire à l'aveugle : en vous aidant de votre intuition, essayez de deviner quel auteur célèbre a écrit ce texte méconnu :

«  La jeune femme avait franchi les fortifications. Après les portes mordelaises, le pavé de la ville devenait glissant. Au coin de la rue du Chapitre et de celle de la Psallette un Arlequin aux yeux bleus derrière son masque noir invitait à entrer dans une pizzeria au rez-de-chaussée d'une maison à pans de bois. L'inconnue se souvint qu'ici, jadis, un étudiant avait été pris en otage par une serveuse de crêperie que l'on disait plus belle que la reine des Atlantes. Quand elle arriva en vue de la place du Calvaire elle eut l'intuition que quelque chose de bizarre allait se produire... (Ici, des points de suspension).
A l'entrée de l'ancien cinéma Gaumont un cerbère borgne filtrait les entrées. Le Cyclope ouvrait l'oeil et le bon. Il eut soudain l'air effaré en voyant devant lui la jeune femme vêtue de rose et coiffée de macarons.
- Isaure Chassériau ? Vous ici ? Alors comme ça vous aussi vous aimez la musique d'Ivan Le Moloch et de ses potes les gitans ? »


Sans oublier les lettres inattendues : imaginez la lettre que pourrait écrire le Cyclope de l'Odyssée à Jean-Marie Le Pen en y insérant les mots « borgnes » et « rois ».

Vous l'aurez compris, le Monopoly des Papous peut se jouer tout seul comme à huit ou à dix ou à plus, cela même sans pions, sans dés ni plateau de jeu. Quand c'est comme cela, on l'appelle « atelier d'écriture ». Personnellement, ça fait plus de douze ans que j'y joue toutes les semaines et je ne m'en lasse pas. Je pousse même le vice jusqu'à écouter l'émission originale «Des Papous dans la tête» chaque dimanche à 12 h 45 sur France-Culture, la radio du FBI. Amusez-vous bien vous aussi ! Comme dit le poète Charles Trénet, "Il suffit pour ça d'un peu d'imagination !".

P.S. Tout ce texte était en fait une Publipapoucité ! Y a de la mise en abyme au château !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

TANAGRAM© - un mot qui fait image – (Vanina)

But du jeu
Dessiner des figures à partir des lettres d’un mot tiré au hasard. Les figures doivent, si possible, évoquer la définition du mot en question.
Les lettres (majuscules de la police Myriad) peuvent être déplacées, agrandies ou diminuées, elles peuvent subir une rotation (maximum à 90°).
 
Exemple de définitions pour les mots dessinés :
Moloch
: Chef - Dieu cruel…
Otage : Captif -Prisonnier…
Cyclope : Géant qui n'avait qu'un seul œil au milieu du front…
Etudiant : Personne qui suit des études supérieures - Ecolier …
Fortification : Ouvrage fortifié - Citadelle - Fort, forteresse, fortin - Place forte…
Intuition : Divination – Inspiration - Prémonition - Vision (3e œil)…
Masque : Empreinte du visage - Faciès - Figure…
Rez-de-chaussée : Partie d'un bâtiment au niveau du sol, de la chaussée…
Suspension : Système formé par des éléments suspendus -Lampe, lustre…
Atlante : Statue d'homme servant de support - Cariatide, colonne…

Vanina

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

Jeu de mots (Lorraine)

     J’eus tout de suite l’intuition que ce jeu de mots allait devenir un casse-tête: la règle manquait! L’Enfant ne s’en émut guère, il était étudiant, studieux et prit simplement le dictionnaire pour chercher avec application le sens exact de Moloch et de cyclope.

     Ce ne pouvait pas être si simple, voyons, un jeu de mots est un jeu de mots! Il faudrait donc manipuler, triturer, trouver l’astuce, jongler un peu, louvoyer peut-être. Je mis ma raison en veilleuse. Et ils apparurent...

     Je ne sais lequel survint le premier. Ce fut aussitôt l’échauffourée. Devant mes yeux hallucinés, l’immonde dieu Moloch lançait des regards de feu vers l’innocente cariatide de marbre dont la tête soutenait gracieusement le temple. Se souvenait-elle du temps où elle dansait, drapée et gracieuse dans ses voiles d’atlante? Son énigmatique sourire voyait-il la bévue de Moloch qui la croyait de chair? Je n’eus pas le temps de m’interroger, le cyclope surgissait, brutal chevalier défendant sa belle. Puissant, amoureux et idiot, (et peut-être myope) N’a qu”un Oeil se ruait sur Moloch en un tournoiement belliqueux; les corps se heurtèrent, la suspension dégringola du rez-de-chaussée, je crus un instant être prise en otage, mais non, derrière la fortification nul ne me voyait, d’ailleurs j’avais un masque.

     - Maman, dit l’Enfant, il est nul, ce jeu. Je connais tous les mots...

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :