10 juillet 2010

Hommage à Barcelone (Venise)

Venise1

Venise2

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


Le Grand Pari (Vegas sur sarthe)

Nous voilà tout droit en tôle, sans même repasser par la case Départ!
Pourtant 20000 euros nous auraient bien arrangé pour acheter ce p'tit hôtel rue d'Paradis... juste un p'tit hôtel de rien du tout pour épater les voisins.
Mais à Pigalle il a fallu que Charles fasse des siennes avec cette poufiasse qui l'avait harponné Gare de Lyon ... Môssieur confond aventure et aventure!

A l'agence y nous z'avaient dit :

Gagnez le Grand Pari ! De Belleville à la rue de la Paix en passant par Pigalle, vivez une aventure inoubliable et si la Chance ou la Communauté vous sourient, devenez propriétaires!

Tu parles Charles... (Lambda)

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

Un drôle de client (Joe Krapov)

Safari ? Safari ?

Pour un peu je confondrais Safari et Daktari et du coup Clarence trouverait ça louche. Elle diagnostiquerait de la confusion mentale et de l’Alzheimer précoce. Sans compter que je mélange peut-être avec Hatari, laissant quand même de côté Mata-Hari et les rastafaris dondaine, la Castafiori dondon.

090508_109Pour Aloys, ma toubib repassera. Je me souviens très bien d’Isaure Chassériau dans les années 60, de son Agence de Flânerie Amoureuse de Rennes, de son manteau de cuir rouge, de ses robes roses et des deux poignées en forme de baigneuses à l’entrée de sa boutique dans la rue d’Antrain : aujourd’hui encore, elles y sont toujours.

Et de toute façon, ça ne s’appelait ni safari, ni jokari ni panari. Ca s’appelait « Le jeu des animaux ». L’objectif était de constituer un zoo rennais. Voici les règles :
- Le jeu se joue à deux ou à deux équipes de deux ou trois personnes.
- On détermine à l’avance, sur le plan de sa ville, un parcours dans les rues les plus commerçantes de la cité.
- L’équipe 1 se positionne sur le trottoir de gauche, l’équipe 2 sur celui de droite. Chacun a un crayon et un carnet. Chaque fois qu’il aperçoit, dans une vitrine, sur une enseigne, une affiche, la représentation d’un animal, il le note dans son journal de bord et marque un point par animal.
- La carpe et le lapin valent deux points, on ne compte pas la demoiselle d’honneur sauf si c’est une morue salement dessalée. Le lièvre et la tortue valent deux points aussi. Le meunier, son fils et l’âne ne comptent que pour un. Dans ce jeu l’homme n’est pas un animal, il compte donc pour beurre, même et surtout s’il est marchand de kouign-amann.
- Les animaux vivants que l’on croise en chemin, chat errant, petit chien à sa mémère, gorille, petit cheval dans le mauvais temps, ne comptent pas non plus.
- A l’issue du parcours, l’équipe qui a marqué le plus de points à gagné.
- Au retour, on change de trottoir et de calepin afin de vérifier que l’équipe adverse n’a pas triché.

J’y joue encore maintenant à ce jeu, tout seul, et j’ai remplacé le carnet et le stylo par un appareil photo numérique. Dans les années 60, il était rare que les enfants possédassent autre chose qu’un Instamatic à eux offert lors de leur première communion (Chez nous, par radinerie, les parents s’étaient hâtés de devenir athées avant l’heure du thé mais les enfants étaient quand même gâtés ! A Noël !). De surcroît le coût des pellicules, du développement, du tirage des photos semblait coûter une fortune alors qu’aujourd’hui le moindre bambin de quatre ans est doté d’un ordinateur, d’un lecteur MP3, d’un APN et d’un téléphone portable qui le branche sur Internet, fait des frites et fournit du ketchup. C’est que le commerce a fait de sacrés progrès. On arrive à faire croire aux jeunes parents que tout est gratuit – roule mon ampoule ! -alors qu’ils continuent de douiller un max !

Ce sur quoi Clarence pourrait vraiment me chercher des poux dans la tête, c’est sur cette Isaure Chassériau ! Il semble, pour la majorité des Rennais, qu’elle soit une parfaite inconnue, voire qu’elle n’ait jamais existé, que son agence soit du pipeau. Même le tableau la représentant au Musée des Beaux-Arts, ma voisine de pavillon, Stella Monétoile qui a emmené là-bas ses marmots en sortie scolaire, ne l’a pas vu.

Il doit bien exister d’autres Rennais que moi que leurs parents ont confiés il y a plus de quarante ans à la dame en rose de la rue d’Antrain. Chez elle ils ont joué au trappeur le jeudi après-midi, capturant des hérissons, des chats qui pêchent, des lions porteurs d’anneaux dans le nez et des tricératops-laveurs, non ? Il faudra que je pose la question sur Copainsdavant. Mon pseudo c’est Davy. Davy Croquette mais il faut créer un compte avec son vrai nom sinon personne ne vous retrouve ou reconnaît, là-bas.

Je me souviens avoir joué aussi chez elle au jeu des girafes. Ca consiste à traverser la ville en relevant tout ce qu’on peut apercevoir de remarquable au 1er étage des immeubles. Evidemment, de nos jours, les gens ne risquent plus d’y jouer, à ce jeu. Ils sont trop occupés à regarder où ils mettent les pieds par terre, histoire de ne pas marcher dans les déjections laissées par les animaux vivants écartés du jeu précédent. Une vengeance, peut-être ?

100624_007100624_008100624_030100624_043100624_048100624_051100610_027100604_256100604_246

P.S. Je ne parlerai pas non plus de Kate à Clarence. Kate est sans doute une demoiselle anglaise qui fait partie de mon « harem virtuel ». Elle me suggère de parcourir la ville à la recherche de représentations de signes du zodiaque. J’ai essayé : ça marche aussi ! Kate ne serait-elle pas un pseudonyme qu’Isaure Chassériau utiliserait pour reprendre contact avec nous, ses clients rennais de jadis ? Mystère. Elle connaît plein de choses sur les chansons des années 60, elle sait que dans Danyel Gérard, Danyel s’écrit avec un « y ». Elle n’ignore pas que Minnie est une petite souris ni que la grande Zoa autour du cou porte un boa. Elle a une mémoire d’éléphant !

Je ne parlerai pas de Kate ni de mes autres « fans » à Clarence. Car, non contente d’être ma psy attitrée, Clarence est aussi mon épouse. Et elle est jalouse. Une vraie tigresse !

070909_071



Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

Les dormeurs (Jo Centrifuge)

Assis dans leurs fauteuils, Monsieur et Madame Lambda patientaient . Elle, sac à main sur les genoux, se tordait les cervicales à contempler les vieilles affiches de destination touristiques qui dissimulaient la décrépitude des murs. Lui le buste en avant, agitait frénétiquement ses pieds, faisant mine de détailler le globe terrestre qui trônait sur le bureau.

De son côté, Monsieur Alpha alignait méticuleusement, selon une géométrie connue de lui seul, une feuille de papier et un stylo-plume sur le cuir craquelé d'un antique sous main. Costume trois pièces, cheveux blancs plaqués en arrière, eau de Cologne, malgré une apparence surannée, son regard clair et sa voix éraillée faisaient merveille pour rappeler à l'ordre son auditoire :

-Bien, comme à l'accoutumée, nous allons faire le point sur votre escapade. Voilà longtemps que nous ne vous avions plus réveillés. Votre secteur est devenu plus calme. Malheureusement, nous ne sommes pas à l'abri d'impondérables. Votre safari s'est bien déroulé?

-Oh ça oui, hein maman? s'exclama Monsieur Lambda. On était tout excités quand on a vu l'annonce. Alors vous pensez, c'te nuit là on a tourné un peu en ville avec not'bétaillère. Mais l'GPS nous a vite indiqué ousqu'y fallait aller. On les a trouvé dans un vieil immeuble tout miteux. 'Sont tellement radioactifs du ciboulot qu'ils pensent jamais à un mouchard dans leurs frocs.

-C'est bien pourquoi il convient de les ramener au laboratoire en toute discrétion. J'en conclue que vous avez fait bon usage du matériel qui vous a été affecté.

-Ooh, c'est bien c'qu'on a fait m'sieur Alpha. Maman est un vrai tireur d'élite. Tsouf! Tsouf! Deux coups de pistolet pneumatique et les voilà endormis, les garennes.

Madame Lambda, cramoisie, lança un grand sourire à l'adresse de son mari.

-Et pis, on les a chargé dans la pétrolette... Seulement... Bon, le clodo, c'était la routine, le bon vieux mutant. Mais la fille, elle avait l'air bien, quoi, prop' sur elle, bien mignonne, pas le genre des sent-la-pisse de d'habitude. Moi ça m'fait rien, vous nous payez assez cher pour une ou deux évasions tous les 5 ans, mais maman ça l'a gêné un peu, vous voyez.

Monsieur Alpha appuya ses coudes, mains jointes, sur son bureau :

-Votre activation ne pouvait pas mentionner qu'une de nos biologiste s'était entichée de son cobaye, vous le comprenez bien. Heureusement l'incident est clos et je vous en remercie. Vous êtes remis en sommeil jusqu'à nouvel ordre.

Monsieur Lambda, gêné, se tortillait sur son siège :

-A ce sujet... en fait...on aimerait arrêter, voilà. On commence à se faire vieux, 'faut pas s'le cacher. Et pis, après toutes ces années, on a gagné assez de fric pour prendre une retraite bien méritée.

Monsieur Alpha accusa le coup :

-Ah... Je vois... Eh bien je ne peux pas vous retenir, n'est-ce pas? Je vous demande seulement de ne pas prendre de décision hâtive. Vous avez toujours rendu de grands services au laboratoire. Peut être pourrais-je rémunérer cette expérience par un bonus? Quoi qu'il en soit ne surveillez plus les petites annonces, je vous contacterai en personne cette fois, et vous me ferez part de votre souhait.

Le couple sorti, Monsieur Alpha resta un instant immobile les deux mains posées à plat sur son bureau.  Puis, il se saisit de son stylo plume et rédigea avec une grande application cette invitation qui devait paraître dès le lendemain.

annoncedef

Posté par Old_Papistache à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :


Safari City Adventure 2010 (Adrienne)

« Dis donc, Denise, écoute un peu ça ! J’ai ici deux mails de gens vraiment pas contents de leur Safari City… Je ne comprends pas ce qui s’est passé… Jojo et Riri ont pourtant fait leur tour habituel, non ? Tu en sais quelque chose, toi ? Bon, je te le lis, hein :

Objet : Safari City Adventure 2010

Nous étions inscrits pour un Safari City Adventure. Vous nous aviez promis du glauque, nous avons eu du glamour. Nous devions voir la pègre, nous avons vu des palaces. Nous allions explorer les bas-fonds, nous avons sillonné les beaux quartiers…
Aussi, je tiens à vous dire que… etc. etc. les réclamations habituelles, quoi.

Et puis l’autre, tu m’écoutes hein, c’est bizarre, tu vas voir :

Objet : Safari City Adventure 2010

Nous étions inscrits pour un Safari City Adventure. Nous devions voir du glamour, nous avons vu du glauque. Vous nous aviez promis des palaces, nous avons eu la pègre. Nous allions explorer les beaux quartiers, nous avons sillonné les bas-fonds …
Aussi, je tiens à vous dire que… etc. etc.

Tu y comprends quelque chose, toi ?

- Ben à mon avis, ils se sont trompés de bus… ou alors c’est Riri qui a fait les bas-fonds ce jour-là et Jojo les beaux quartiers, va savoir, avec ces deux zozos ! »

 

***

adri11adri21

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

Chers humains (KatyL)

Chers humains!
visite de Thélème

Etant depuis peu sur terre , et ayant ouvert cette agence de voyage je vous propose une visite particulière de votre environnement urbain, tels que nous "vénusiens " nous l'avons vu.. :-\

rendez vous place du marché un autocar vous attendra à 10 h le dimanche 26.06.2010

Vous découvrirez le mode de nourriture terrestre et le guide vous dira ce qu'en pensent les vénusiens
Vous découvrirez l'urbanisme revu et corrigé par nous pour un meilleur confort de l'ensemble des habitants
Vous découvrirez quelles sont les plantes que vous devriez avoir dans vos jardins pour une parfaire santé
Vous verrez comment vivre en communauté sans que la diversité pose un problème
( sur Vénus ) tout le monde vit en osmose.... ;-)

Vous verrez des animaux dans la ville , adaptés à leur environnement, par contre les zoos seront fermés
car nous avons renvoyés les animaux sauvages dans leurs pays d'origine.
Vous verrez une cité écologiste et humaine comme nous en avons sur Vénus... 8-)


Je suis venue sur terre à la demande d'une personne, depuis j'ai beaucoup travaillé pour faire de votre ville ce coin de paradis, bien entendu  il reste beaucoup à faire
sans votre aide et votre adhésion RIEN ne sera possible
aussi ce "safari photo " de l'espace revu et corrigé
vous pourrez interroger les habitants


Vous pourrez visiter Thélème car accessible à chaque humain ayant fait le voeu
de vivre en conformité avec la planète sur laquelle il se trouve
LE SAFARI est gratuit , retour prévu vers 18h... repas gratuit ( produits fermiers )

la vénusienne KATYL

Une fois dans l'autocar
les touristes en ont pris plein les mirettes !!
Quoi, des maisons qui fonctionnent en auto suffisance , avec renouvellement d'air et eau gratuite venue du ciel et transformée !!
Quoi, des jardins suspendus avec fruits à foison ( non traités ) petites abeilles butinantes et heureuses
des oiseaux qui font leurs besoins dans des bacs réservés à cet effet car ils reçoivent de la paille pour faire leurs nids, déchets d'oiseaux eux mêmes recyclés en carburant ..
Quoi, des fleurs qui avaient disparues et qui fleurissent à qui mieux mieux, des plantes aromatiques gratuites....
Des écoles gratuites pour tous, avec des aires de jeux ombragées, des piscines à eau naturelle juste épurées par des plantes prévues à cet effet.... des écoles où les enfants y vont avec plaisir, des profs qui enseignent avec joie à
des enfants polis!! des parents épanouis car leur travail est à 5 mn à pied, avec des poses éducatives écolo, des poses cuisine santé le midi , des poses culturelles le soir....
Quoi des personnes de toutes les couleurs de toutes origines sociales ou ethniques et qui se parlent, qui mangent ensemble , qui s'apprennent leurs différentes  cultures , qui rient ensemble et fraternisent, des gens qui se rendent service, qui se prêtent des livres ....des personnes qui parlent une seule langue universelle ( tout en gardant la leur pour le plaisir)
Quoi des cinémas plein air gratuits, des théâtres gratuits, des transports sur l' eau gratuits, par air gratuits le tout ne consommant aucun des carburants connus , mais juste basés sur la connaissance des Vénusiens....
les touristes en avalent leurs tickets de bus !!!!
Ils sont médusés ....
Ils n'ont pas tout vus

à Thélème l'emblème est : "fais ce que voudras "

lieu de vie aisée et plaisirs raffinés sont les pancartes des magasins environnants !!
Ils se rendent rapidement compte qu'il n'y a pas de cris, pas de klaxons , pas de gens énervés , pas de jeunes "loubards" pas de papiers par terre, aucun chewing-gum sur les trottoirs ou monuments , les gens ont l'air souriants,
détendus, sympas .....
Lorsque les touristes leur parlent ils répondent aimablement, avec un langage châtié, voir plutôt évolué, ils semblent
tout simplement HEUREUX!!!!!!

moralité

aucun n'est rentré dans son HLM ....ils ont tout de suite signés un engagement , d'apprendre, d'aimer, d'être tolérants et bienfaisants, écolos et pacifistes .....
et le bus est à nouveau rentré vide pour une nouvelle cargaison de touristes....


Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

Lambda Elle et Il en GSU (Kate)

Lambda Elle : "Grand Safari Urbain", t'as vu ce truc ?IMGP2393

Lambda Il : Ouais, on s'renseigne ?

Aussitôt vu ce propectus dans le présentoir des spectacles, fêtes, brocantes, ateliers d'écritures, rencontres avec des écrivains, aussitôt inscrits auprès de la bibiothécaire.

"Pas difficile. Un safari en ville, vous prenez en photo des animaux, des bêtes, enfin ce que vous pouvez trouver dans le genre. Vous avez deux heures. Vous nous apportez vos photos à seize heures et ensuite on les mettra en ligne. C'est gratuit."

Lamba Elle : Regarde la Deuche !IMGP2333

Lamba Il : C'est le point de départ, je crois qu'on doit la photographier : clic ! Ca y est, première photo, c'est parti !

Première photo de l'étrange véhicule vantant un étrange breuvage à l'étrange slogan, ça en a la couleur, le goût mais ça n'en est pas. De toute façon, ils partent en Safari à pied et le premier animal à quatre pattes a fait l'affaire mais pour arriver à la photographier sans alarmer le Papy, alors là, ça n'a pas été facile ! IMGP2354Il a même fallu ruser plus qu'en Afrique où on doit être embusqué dans une cachette protégée, camouflée et non tourner en rond autour de la bête pour la capturer de justesse, la contournant par l'arrière, au risque d'encourir les foudres du Papy protecteur !

IMGP2329Les vendeurs du marché ayant remballé, restait la plaque de la rue du Marché-au-Poissons, vestige d'autrefois, ça devait être du poisson de rivière, à quatre cents kilomètres de la mer... Pas jeune le magasin non plus, tiens, je ne l'avais jamais remarqué !

- Si on prenait le tram, on verrait des bestioles à Gardenpays ?

- OK, ça roule. On s'arrête là.

- Regarde, un écureuil.

- Ah, cui-là, il va pas nous filer entre les pattes !IMGP2389

Gardenpays : on traverse les plantes, les fleurs (hum, les gardénias !), le rayon décoration, les paillassons, les savons et ron et ron...

- Ca y est ! C'est là !

- Attends, le vendeur est à côté, attends pour photographier, il va nous tomber dessus, le droit à l'image, le droit à la propriété, etc.

- Oups ! Vite, le gars s'en va, recule un peu et vise les fauves !IMGP2391

- C'est bon, partons, y'a une mamie qui nous a vus. Tu lui demandes l'heure et je file tirer le portrait des poissons.IMGP2392

- Super, ouf ! J'ai eu chaud ! On rentre ?

Seize heures, juste à temps pour le retour au point de départ deux heures après, le Grand Safari Urbain gratuit terminé !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

Voyage en Lyon sauvage (captaine Lili‏)

Au fond du grenier, dans une boite en carton fatigué, une petite fille trouva :

- Un prospectus.

lili01

- Des photos, annotées au dos.

lili02

ONI (volant ?) vu dans un square, en haut sur la colline.

lili03

Centaure rose impérial. De la même famille que certains éléphants.

lili04

Canards boueux filants.

lili05

Girafe à deux têtes.

lili06

Gargouille des maisons. Rare !

lili07

Grand ours brun philosophico-mélancolique.

lili08

Manchot géant argenté. De la région des Immeubles Rouges.

lili09

Bobléponge aérien.

lili10

Croc’odile de Queneau. Spécificité : rit en dormant.

lili11

Oiseau blanc, surnommé vilain petit canard lorsqu’il est bébé.

La petite fille découvrait un monde inconnu. Elle se souvint que Grand-mère avait rencontré Grand-père à Lyon. Etait-ce lors de ce voyage ?

Note de l’auteur : les photos ont toutes été prises à Lyon, par moi.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

tourisme low cost (Poupoune)

Poupoune

Après avoir parcouru des milliers de kilomètres hors des sentiers battus dans le monde entier, j’étais prêt à tout pour un peu de sensations nouvelles. L’accroche était laconique, mais tentante et vu que je connaissais la ville comme ma poche j’étais curieux de voir ce que cette agence proposait. J’en ai parlé à ma femme et on s’est inscrits dans la foulée, pressés de découvrir ce « tourisme d’un nouveau genre », comme l’annonçait la brochure.

Le jour du départ du safari, une douzaine de personnes était là quand on est arrivés. Le guide nous a accueillis d’un « Ah, voilà les basiques ! » et j’ai supposé qu’il parlait de la formule que nous avions souscrite. Les « conforts » ont fait volte-face pour nous dévisager, ce que j’ai trouvé limite inconvenant, mais ils ont rapidement été distraits par le guide qui leur a distribué leur équipement : jumelles, lunettes à vision nocturne, cartes et boussoles, couvertures de survie, fusils et balles. Tout ce petit monde faisait des essais et rangeait son barda dans des sacs. Comme personne ne s’occupait de nous j’ai fini par appeler le guide pour lui demander ce qu’on avait, nous, pour nos 100 € forfaitaires. Il m’a répondu « Une heure d’avance ». J’ai ri. Il a regardé sa montre et a dit « Ça commence dans 5, 4, 3, 2, 1… go ! ». On a mis un moment à réagir. Le temps de comprendre qu’il ne déconnait pas.


On est très bien planqués dans cette cave. On y est depuis deux jours. Mais je vais bien devoir sortir tôt ou tard : ma femme perd beaucoup de sang et il va falloir de quoi la panser et nous nourrir très vite. Si on s’en sort, on s’est jurés de plus jamais mégoter sur le budget « loisirs ».

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :