17 mai 2008

Si le monde etait different - Tilu

Si le monde était différent ,je t’offrirais une île, verte et sauvage, aux falaises vertigineuses et aux plages de sable blanc, une île vaillante à l’assaut des tempêtes, une île douce sous le vent, une île perdue dans l’océan…. Pour que tu m’y emmènes de temps en temps…

ile

 

Si le monde était différent, je t’offrirais un long chemin bordé de bruyères et de fougères qui longerait la côte, au dessus de la mer moutonnante, où tu sentirais les embruns et le parfum des genêts au retour du printemps, et où tu pourrais tout en marchant, prendre ma main dans la tienne…

chemin

 

Si le monde était différent, je t’offrirais une petite maison de pêcheur sur cette île, au bout du chemin. Une maison toute simple, avec juste une petite chambre et une grande pièce avec une cheminée que tu ferais crépiter et devant laquelle, pour ne plus que j’aie froid, tu pourrais m’enlacer…

maison

 

Si le monde était différent, je t’offrirais un lit pour cette chambre de marin. Un grand lit de bois cérusé avec des draps de coton blanc brodés à tes initiales, des couvertures en laine douce, et un édredon à l’ancienne moelleux et chaud, sous lequel tu pourrais m’attirer …

lit

 

Si le monde était différent, je m’offrirais à toi… au creux tendre de tes bras… dans le lit de bois blanc de la petite chambre de la maison de pierre au bout du chemin escarpé de l’île sauvage au milieu de l’océan gris bleu… comme tes yeux…
 

Mais le monde est comme il est… et rien ne m’appartient…

tout

Posté par Janeczka à 09:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :


Tendre cadeau - MAP

Coq_cadre

Ma poulette adorée
toi qui fut si longtemps
privée de liberté
permets moi de t’offrir
ce cadre de verdure
que je viens de trouver
là-bas sur le grand pré.
Oui j’ai pensé à toi,
à ta tendre couvée,
tu es si bonne mère
avec nos chers poussins :
 Poussi, Poussa, Pousso
Poussine et Poussinet.
Viens vite, je t’attends,
avec tous nos petits !
……………………..
Allons nous mettre au vert !

***

Une_poule_

Posté par Janeczka à 09:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

Le Cloitre (Brigou)

Puisque je n’ai pas de blog et que vous n’avez pas l’occasion de découvrir mon univers, je vous invite à m’accompagner sur un lieu que je côtoie régulièrement. Il ne m’appartient pas mais je suis une fidèle spectatrice de cet endroit.

En effet, depuis toutes ces années où je suis installée dans les montagnes, j’ai le privilège de travailler auprès d’un édifice restauré pour le plaisir des yeux. Un lieu mystérieux où l’âme et le corps s’harmonisent.

Au milieu d’une plaine, éloignée des habitations de la commune, tout proche d’une rivière escarpée et implantée sur un léger relief, une Chartreuse et son Cloitre offrent une vue totalement dégagée en direction des quatre points cardinaux.

Ce lieu si fort, si chargé d’histoire est devenu un site contemporain. L’on pourrait croire à une contradiction, il n’en est rien. La chapelle, datant du XIIIe siècle accueille des œuvres modernes. Ces créations nous interrogent sur le présent et l’avenir. Il suffit de se laisser emporter par sa propre interprétation, par l’émotion que suscitent les formes et les couleurs et de faire son chemin personnel.

J’aime venir me réfugier dans ce cloitre et me ressourcer au calme. Il inspire la méditation et l’observation. Je retrouve dans ce lieu la simplicité et la sobriété qui caractérisent l’esprit de la règle des chartreux. Seul, un chat est sculpté dans l’édifice. Adossé à l’église, la tête légèrement inclinée, il s’apprête à se lécher pour une toilette consciencieuse et appliquée. Nul ne sait quelle intelligence l’a conçu, ni quel sculpteur a manié le burin qui l’a taillé dans cette pierre de tuf.

Futurs visiteurs je détiens les clés ! alors n’hésitez pas je vous y accueillerais avec plaisir.

CIMG0062_1_CIMG0063_1_

CIMG0010_1_CIMG0012_1_CIMG0014_1_

CIMG0059_1_

Posté par valecrit à 09:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

Je te quitte (Aude)

Je te quitte.

Je t’offre cette maison qui était celle de ma grand-mère bien avant que je naisse, cette maison qu’elle me laisse habiter. Cette maison que j’ai tant aimée, cette maison entourée de ce petit bois qui cachait une clairière ensoleillée à l’herbe généreuse et moelleuse où je m’allongeais en lisant Colette et ses Claudine. Je te donne le petit étang aux libellules dansantes et aux nénuphars éclatants. Je t’offre aussi la tonnelle du jardin qui ploie sous la glycine et les roses grimpantes et où il fait si bon déjeuner les matins d’été. Voilà je t’offre cette maison.

Cette maison était pour moi l’ultime refuge, le lieu où rien ne pouvait m’arriver, lieu de réconfort et de douceur. Ces murs réconfortants portent aujourd’hui la trace des coups que tu me donnais, traces imperceptibles qui ont marqué le plâtre. Moi je les vois toujours, même la nuit je les devine. Depuis que je te connais, les murs de cette maison sont devenus gris comme ton âme.

La petite clairière n’est plus. Tu ne voulais pas de la petite chèvre qui l’entretenait. La petite clairière est aujourd’hui ronces et orties et les chemins qui menaient à elle ont disparu.

L’étang s’est changé en mare noirâtre et profonde. Les libellules sont mortes, comme les jolis tritons. Tu as laissé s’y déverser un bidon d’huile de vidange.

La tonnelle n’existe plus. Tu l’as sacrifiée à la hache pour faire un barbecue.

Voilà je t’offre une maison aux murs gris, entouré d’un bois sombre et froid derrière lequel se cache une mare aux eaux saumâtres et sans vie.

Ne te prends pas les pieds dans les racines mortes de la glycine et ne t’écrase pas le nez sur les épines des roses fanées.

Je t’ai donné la maison de ma grand-mère mais tu ne m’auras plus moi.

Posté par valecrit à 09:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

11 mai 2008

Défi 10

Le voilà, le dixième !

 Non ! Pas d’expo photo en string, au grand désespoir de ma camarade…  C’est qu’on a une image de marque, nous !

Par contre, un petit message :

Merci de participer. Merci de lire. Merci de commenter. Merci ! Merci !  

Je suis très heureuse de co-animer cet espace. Je pense, sans me tromper, que Janeczka a le même sentiment que moi : 

Publier trois défis par samedi, c’est déjà aller au delà de nos attentes, alors…  

Alors, Merci !

Cet espace est aussi le votre. N’hésitez pas à nous soumettre vos consignes, remarques et idées. Nos boites mail vous attendent les bras ouverts.

 

La consigne :

Offrez un lieu qui ne vous appartient pas (un monument, une ville, un pays, la maison de votre voisin…) à la (aux) personne(s) de votre choix.

 

Comme d’hab’, les textes sont à envoyer avant samedi à :

janeczka@hotmail.co.uk ou pitch30@wanadoo.fr

 

Bonne semaine…

Posté par valecrit à 11:11 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags :