12 janvier 2019

Enfin une réponse ? (Walrus)

 

Cela fait en effet bien longtemps que je me pose deux questions à propos
d'une célèbre série de posts :

  1. mon neveu va-t-il arriver au bout du pélerinage ?
  2. son titre se lit-il quatre-vingt-dix-neuf ou nonante-neuf dragons ?

 

w5412

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,


05 janvier 2019

Des macaronis, tu m'épates ! (Walrus)

 

Au moment où j'écris ces lignes (parfaitement, je suis capable d'écrire plusieurs lignes, lecteurs de peu de foi !), j'ai déjà reçu les textes de trois participantes. Deux d'entre elles évoquent une situation à laquelle j'avais moi-même pensé : l'utilisation du vocable "Macaroni" pour désigner les Italiens d'importation dans leurs pays respectifs (qui sont paradoxalement le même, enfin, faut encore voir ce qu'on entend par "pays", le français ne brille pas par la précision de son vocabulaire).

Donc, je ne vous raconterai pas que chez nous aussi la chose était commune, que mon meilleur ami quand j'habitais Montignies-sur-Sambre au début de mes études primaires s'appelait Roberto Botti, qu'il habitait un peu plus loin dans ma rue (Bois Monceu) que son père était mineur, que sa famille italienne était bien sympathique. Que chacun d'entre nous connaît, à l'instar de Brassens et du curé de chez lui, le seul étranger différent de toute la racaille de son espèce (tous les Italiens ne sont pas de bonnes pâtes, n'est-ce pas), si vous voyez ce que j'aurais voulu dire...

Non, je ne vous le raconterai pas, je vais plutôt vous parler du macaroni de mon enfance : le macaroni Soubry !

Soubry, marque belge, fabriquait des macaroni (et des vermicelli) dès 1921, soit bien avant la vague d'immigration italienne d'après la deuxième guerre mondiale (y en a qui disent seconde, mais je crains fort qu'ils soient dans l'erreur). À l'époque dont je vous parle, celle de ma prime jeunesse donc, les macaroni n'existaient que dans leur version longue. Si vous en vouliez des courts, il fallait les casser.

w5401

 

Donc, avant que les Italiens et leurs (délicieuses) traditions culinaires ne débarquent chez eux, les Belges mangeaient déjà des macaroni... à la cassonade et au beurre salé (en Belgique on dit salé, pas demi-sel, on laisse ça aux Français pour leur beurre et leurs maquereaux).

La recette est d'une simplicité navrante : disposer les macaroni dans une assiette dès leur sortie de la casserole de cuisson, saupoudrer de cassonade (vergeoise) et déposer quelques morceaux de beurre à leur surface. Mélanger et manger à belles dents. Conserver un morceau de macaroni et l'utiliser comme paille pour aspirer la sauce résiduelle en faisant le plus de bruit de succion possible. C'est ce dernier point qui fait tout le charme de la recette, parce que pour le reste...

C'est les Italiens qui ont été surpris quand ils ont découvert cette façon de "déguster" les macaroni !

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,

29 décembre 2018

Idée fixe (Walrus)

 

- C'est quoi Papou un lycoperdon ?

- Un prou(s)t de loup !

 

w539

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

22 décembre 2018

Carillon (Walrus)

 

C'est le matin, tout est calme dans la cuisine tandis que je prépare le petit-déjeuner.

Soudain, dans mon dos, un son léger se produit, comme le chant d'une harpe éolienne.

Toutes les portes sont pourtant closes.

Plaisanterie de Korrigan ?

Nous ne sommes pas en Bretagne mais les filles auraient pu en ramener un de leurs dernières vacances.

Bien sûr, en Belgique nous avons des lutins, des gnomes, des farfadets, des nutons, des sottais, des kabouters et même des kobolds.

Ils partagent tous le fait d'avoir l'esprit farceur et d'être petits (faut bien qu'on explique que, si on en parle souvent, on ne les voit jamais).

Bon, j'ai beau ne pas y croire, je me retourne quand même brusquement, qui sait ?

Qui donc joue du vibraphone sur mes couvercles de casserole ?

w538

Ah, c'est l'air chaud qui monte du grille-pain !

Un petit toast en l'honneur des nains (de jardin) ?

w5382

Eux aussi font du vent...

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

15 décembre 2018

Rhéopexique ou thixotrope ? (Walrus)

 

Vous savez certainement, comme tout un chacun, que la viscosité (dynamique parce qu'il y a aussi la cinématique liée à la première via le volume spécifique) est le rapport entre le taux de cisaillement et le gradient de vitesse. On la mesure aujourd'hui en Pascal·seconde, question de m'emmerder. En effet de mon temps on la mesurait en poise, non, il n'y a pas deux s, même si quand on vous dit "visqueux" vous pensez "poisseux". La poise vient de Jean-Léonard-Marie Poiseuille, un polytechnicien français ayant étudié la mécanique des fluides et plus particulièrement l'écoulement laminaire dans les tubes cylindriques, étude singulièrement liée à l'écoulement du sang dans les vaisseaux sanguins (l'hémodynamique). Mais passons...

Lorsque sa viscosité reste constante lors de variations du taux de cisaillement, le liquide est dit newtonien (ouais, le cher Newton ne s'est pas intéressé qu'à la chute des pommes).

Quand ce n'est pas le cas, il est soit rhéopexique, soit thixotrope.*

Bien que j'aie passé dix ans dans un laboratoire de mesure des propriétés physiques des corps et qu'à cette occasion j'aie effectué des milliers de mesures de leur viscosité, je ne me rappelle jamais quel mot est associé à quel comportement. Comme j'ai vaguement appris le latin mais pas du tout le grec, leur étymologie ne peut me servir de pense-bête.

Vous voudriez bien savoir quand même ?

Pas de problème j'avais déjà évoqué le problème sur mon blog personnel, mais c'est pas ça qui aide ma mémoire pour autant.

 

* Et je vous épargne la digression sur les mystères de notre jargon commun (la langue française) qui dit rhéopexique mais pas thixotropique, pourquoi ?

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,


08 décembre 2018

In principio erat verbum ((Walrus)

 

En dépit du fait que le sujet de mon billet ait été dévoilé, défloré peut-être même, par Vegas sur sarthe dans un de ses commentaires, je persiste et signe !

Le titre de ce billet est un des incipit (non, je n'ai pas oublié le "s", incipit est invariable comme bien des mots empruntés par le français à un langue étrangère (et même morte, en l'espèce)) les plus connus : celui de l'évangile selon Saint Jean (un de mes patrons).

Je le traduis dans notre langue (loin de moi la pensée que vous pourriez ne rien entraver au latin, mais il y a peut-être des lecteurs cachés) : "Au commencement était le verbe". On comprend pouquoi on ne l'a pas écrit en allemand.

Le verbe !

C'est là que je me suis retrouvé aiguillé sur un autre d'incipit, parodié par mon neveu, lui aussi dans un de ses commentaires,  celui écrit par un verbeux majuscule :

"Longtemps, je me suis couché de bonne heure"

le plus insipide de tous les incipit (pour le pluriel, voir remarque plus haut), merci Vegas !

Il débute le grand œuvre de Marcel, une quarantaine de pages avant la tristement célèbre Madeleine, tout aussi insipide puisque marinée dans un peu de tisane au fond d'une cuiller. (Ce goût, c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l'heure de la messe), quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul.)

J'avais l'intention de malmener un peu cette phrase immortelle mais là aussi, un oulipien cette fois, m'avait coupé l'herbe sous le pied :

 

00 Texte-souche
Longtemps je me suis couché de bonne heure

01 Réorganisation alphabétique
B CC EEEEEEEE G HH I J L MM NNN OOO P R SSS T UUU

02 Anagramme
Hé, Jules, ce môme chenu de Proust songe bien !

03 Anagramme (autre)
Je cherche le temps bougé ou semé d’un sinon…

04 Lipogramme en A
Longtemps je me suis couché de bonne heure

05 Lipogramme en I
Longtemps nous nous couchâmes de bonne heure

06 Lipogramme en E
Durant un grand laps on m’alitât tôt

07 Translation
Lugubrement je me suis couronné : honteusement

08  Palindrome strict
Eru, eh ! En no bed ! Eh cu oc si usé me j s.p. met gnol…

09 Bourdon
Longtemps je me suis coché de bonne heure

10 Double bourdon
Longtemps je me suis coché de bonne hure

11 Épenthèse
Longtemps je me suis coluché de bonne heure

12 Négation
Longtemps je ne me suis pas couché de bonne heure

13 Insistance
Pendant longtemps, pendant très longtemps, pendant très très très longtemps, oui, moi,  je me suis couché, je suis allé au lit quoi, de très bonne heure, de très très très bonne heure, vraiment de très très très bonne heure…

14 Ablation
Je me suis couché de bonne heure

15 Ablation (autre)
Longtemps je me suis couché

16 Double ablation
Je me suis couché

16 bis Triple ablation

17 Triple contresens
Jadis, j’acceptai de perdre le match à l’aube

18 Autre point de vue
Marcel, au lit !!!

19 Variations minimales
Longtemps je me suis bouché de bonne heure
Longtemps je me suis douché de bonne heure
Longtemps je me suis mouché de bonne heure
Longtemps je me suis touché de bonne heure

20 Antonymie
Une fois, l’autre fit la grasse matinée

21 Amplification
Éternellement, je me recouche de plus en plus tôt

22 Diminution
Parfois, je m’étendais pas trop tard

23 Permutation
De bonne heure, je me suis couché longtemps

24 Contamination croisée
a) Le 15 mai 1796, je me suis couché de bonne heure
b) Longtemps, le général Bonaparte fit son entrée dans Milan à la tête de cette jeune armée qui venait de passer le pont de Lodi, et d’apprendre au monde qu’après tant de siècles, César et Alexandre avaient un successeur

25 Isomorphismes
Une fois sur deux le confiteor se chante a capella
Généralement le peroxydase de potassium s’évapore vite

26 Synonymie
Pendant plusieurs années j’allai au lit tôt

27 Fine déduction
Dès mon plus jeune âge, je me suis intéressé à des histoires de plume

28 Contamination (autre)
Comme il faisait une chaleur de 33°,  je me suis couché de bonne heure

29 Isoconsonnantisme
L’art toujours mou se cachait dans Ben Hur

30 Isovocalisme
Qu’on rende le fruit fourré cher aux veuves

31 Isophonisme
L’honte en germe, est-ce huis ? Coup chez deux bons heurts !

32 Boule de neige clinamenoïde
J’
ai
été
long
temps
couché
dorloté
embrassé
rondement
diablement
suprêmement
debonneheure
marcel proust

33 Hétérosyntaxisme
De nombreuses années me connurent couche-tôt

34 Alexandrin
Fort longtemps je me suis / couché de très bonne heure

35 Interrogation
Je me serai longtemps couché de bonne heure ?

 

 Merci M'sieur Perec !

Bon, ben, puisque le boulot est fait, je ne vais pas me fatiguer !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

01 décembre 2018

Houlààà ! (Walrus)

 

Oups !

Ne tournons pas autour du pot...

Je crois que j'ai encore raté le coach !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

24 novembre 2018

Quoi ??? (Walrus)

 

Un estomac sur pattes ?

 

N'en dites pas plus, je l'ai reconnue :

 

C'est Jackie Russell !

 

Câline

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

17 novembre 2018

Sacré Stevenson (Walrus)

 

Pour m'être une fois fait vertement tancer sur la question, je n'emploierai pas le mot schizophrène.

Je dirai simplement que je suis victime d'une sorte de dédoublement de la personnalité :

Pour mon côté Mister Hyde je ricane en disant "Je vais leur coller Fanfreluche, ça va bien les faire ch..."

Et du côté Jekyll (quoi de neuf Docteur ?), je me creuse la cervelle (comme l'homme du conte de Daudet, sauf que moi, côté cerveau je ne roule pas sur l'or) pour trouver quelque chose à raconter.

Et cette fois encore, ça n'a tenu qu'à un cheveu...

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

10 novembre 2018

Snotneus (Walrus)

 

Si vous avez, comme moi, un peu farfouillé sur le net pour trouver l'inspiration sur le sujet proposé cette semaine par le bachi-bouzouk qui sévit sur ce blog, vous avez peut-être vu cette photo :

w5322

Trucage ! Vous écriâtes-vous, indigné.

 

Faut voir...

J'ai assisté personnellement à une manifestation similaire, et j'ai  pris moi aussi une photo !

w5323

Ah !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,