27 mai 2023

Ah ! Vous aussi (Walrus)

 
... vous y avez pensé ?

Babel, bien sûr, vu le mot-sujet et l'illustration !

Mais moi, quand on évoque Babel, je ne me lance pas comme Monsieur Schmitt dans un de ses derniers opus (opi ?), à la recherche de Nemrod et de son projet insensé, ni, comme la bible, dans l'évocation de l'orgueil des hommes et de la vindicte de Yahweh à leur égard ! (L'était pas commode le Dieu chatouilleux et vindicatif de l'Ancien Testament)

Non, moi quand on me dit Babel, je pense à Bruxelles où dans l'idiome local, "babeler" c'est parler et un "babeleir" un bavard.

J'ignore s'ils existent encore, mais à un moment dans ma bonne ville il y avait des "Babelbus" où les gens se rassemblaient pour le plaisir de bavarder.

Quoi ?

Oui, ils sont fous ces Brusseleirs, c'est bien connu !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,


20 mai 2023

Yso quoi ? (Walrus)

 
Je savais même pas que ça pouvait s'écrire avec y.  Dans ma petite tête d'obscur chimiste je voyais ça avec un i comme isobutane.

Comment ? Vous c'est isobutane que vous ne voyez pas très bien ? Bon, je vous montre :

w7681

Si vous souhaitez plus de détails, je vous fais le tuto du joyeux petit chimiste pour une somme modique.

Si la chimie ne vous botte pas, je peux vous le faire avec ISO 9000 : je fus aussi à une époque auditeur qualité : un truc encore plus marrant que la chimie, c'est vous dire !

Mais revenons au sujet ! Y ou i, "Les deux sont bons !" comme s'écriait Oscar, mon prof de physicochimie quand il hésitait entre deux orthographes.

La question d'orthographe résolue, restait à voir la définition...

"Un recueil de fables" !

Ben merde alors, le défi du samedi serait un ysopet ?!

On apprend tous les jours !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mai 2023

Allo ? (Walrus)

w7672

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

06 mai 2023

Pénalité ! (Walrus)

 
... peut-être même carte jaune !

(Oui, depuis que je me passionne pour le rugby, particulièrement le féminin, bien sûr, j'ai tendance à en emprunter le vocabulaire.)

C'est le tarif pour une faute volontaire !

Et où aurais-je commis cette faute me demanderez-vous...

Mais en proposant le mot de la semaine, bien sûr :

J'ai assimilé le Watt au Voltampère !

Hérésie ! Particulièrement en courant alternatif. Pour votre smartphone qui œuvre en continu (nomophobe, va !), c'est du pareil au même, mais pour votre four à microondes (évitez d'y fourrer le dit smartphone) c'est une toute autre histoire pour une sombre raison de condensateurs et de selfinduction.

Comment ?

Ben oui, je le savais, c'est pour ça que j'ai commis une faute volontaire.

Torturé par le remords, en guise de pénitence, j'ai eu une petite conversation avec Chat GPT sur la question. Le croirez-vous, il partage mon opinion ! Mais n'a pas l'air d'être beaucoup plus précis que ça. Pour la défense de la "chose", je dois préciser que j'ai abandonné à la fin du troisième échange.

D'accord, je vous donne mes questions (mais je vous laisse imaginer ses réponses, c'est ça le jeu)

  • Quelle est la différence entre voltampère et watt et d'où provient-elle ?
  • ...
  • Peut-on en conclure que cette différence n'existe que pour le courant alternatif ?
  • ...
  • Dans ces conditions, pourquoi ne pas tout faire fonctionner en courant continu ?
  • ...

 

Mais qu'est-ce qui faut pas faire pour participer à ce bête jeu (depuis août 2008, vous voyez le turbin ?)

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

29 avril 2023

Erratum (Walrus)

 
Dans votre grande mansuétude, vous voudrez bien excuser mon erreur :

Dans l'annonce de ce défi, je me suis emmêlé les pinceaux dans le choix de l'illustration !

Mais j'arrange ça immédiatement !

Voilà qui est fait !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,


22 avril 2023

Et ça, c'est quoi ? (Walrus)

 
Juste pour voir, j'ai consulté ChatGPT sur la distinction entre "ustensile" et "instrument".

Le machin m'a fourni une réponse satisfaisante tenant en une bonne page dont je vous fais grâce. Je n'ai pas poussé la plaisanterie jusqu'à inclure "accessoire" et "outil", mais j'y penserai s'il échet...

Ma question d'aujourd'hui est la suivante : dans laquelle de ces quatre catégories classeriez-vous ceci :

choseQuoi, c'est quoi ?

Mais comment voulez-vous que je le sache ? Pourquoi sinon le soumettrais-je à votre immense sagacité !

Je peux néanmoins, si c'est de nature à vous aider, vous dire où je l'ai découvert : dans une vitrine du musée du béguinage d'Anderlecht, un site associé avec la Maison d'Érasme (La Maison d'Érasme est en réalité la maison du chanoine Pierre Wichman, Érasme, qui était de Rotterdam, y a simplement séjourné en 1521).

Comme personne ne semble savoir ce que c'est, il est difficile de classer la chose. Elle est donc jusqu'à preuve du contraire non pas un ustensile (un ustensile a une destination d'usage précise) mais une chose, l'exemple même de "la chose en soi" ou "la chose en tant que telle" comme se plaisait à dire Monsieur Hainaut (marrant de porter le nom de la province où l'on vit) notre prof d'électrochimie évoquant au passage Kant et Schopenhauer pour notre plus grand ébaudissement.

Évidemment, dès que vous m'aurez révélé son usage, la chose deviendra immédiatement un objet classé, mettant enfin fin (comme le sel fin fin) à l'angoisse métaphysique qui m'étreignait depuis le 25 septembre 2010. Merci !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

15 avril 2023

Mais qu'il a du flair ce Vegas ! (Walrus)

 
En effet, parmi les commentaires se référant au billet annonçant le défi actuel, on peut découvrir ceci :

w7631

Et celui que j'avais en tête, c'était... Toffée !

Ce truc est une sorte de caramel au beurre et son nom vient de l'anglais mais en creusant un peu, j'ai découvert ceci :

w7633

Ce qui ne manquerait pas de provoquer une réaction du genre :

J'ai donc abandonné l'idée au profit d'un mot à consonance voisine : Trophée !

Et à propos de trophée, d'accent et de vocables belges, j'ai vu, il y a bien longtemps, un film avec de Funès où tandis qu'il creuse un tunnel pour pénétrer dans la banque voisine, des membres de la famille belge d'un des protagonistes débarquent.

On apprend incidemment qu'ils viennent de Liège mais on les a affublés de l'accent belge présumé par les Français, soit celui des Brusseleirs, assorti de ce bout de phrase que nous utiliserions plutôt deux fois qu'une : "une fois !"

Confondre Tchantchès et Woltje ! C'est pas comme ça qu'ils vont gagner le trophée de la meilleure documentation préalable !


Quoi ?

"C'est un peu court jeune-homme !" et "tangent" ?

Si vous le dites...

Je vais donc vous raconter une vraie histoire de trophée :

Dans ma jeunesse, dans les westerns, il était souvent question d'un trophée d'un genre particulier : le scalp ! Fort en vogue chez les indiens (dénomination impropre bien sûr mais on ne peut plus dire "Peaux rouges" aujourd'hui) et parfois même chez les trappeurs.

Peu après j'ai découvert les aventures d'Oumpa-Pah (le peau rouge).

L'autre héro de cette BD se trouvait être un officier français : Hubert de la Pâte Feuilletée, nobliau portant perruque, ce qui lui valut de recevoir le nom de "Double Scalp".

w7634

Bon, là vous l'avez votre histoire de trophée, non ?

Tiens, je vous fais une petite rallonge : dans une de ces aventures on faisait également connaissance d'un officier prussien envoyé parlementer avec les Français. Moi qui ai déjà bien du mal à me rappeler mon propre nom, j'ai parfaitement retenu le sien : Franz von Ktazenblumerwisch und Wagenplatfembom. C'est bizarre la mémoire, non ?

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

08 avril 2023

Décidément, il est partout ! (Walrus)

 
Comment ça, "qui ?" ! Je pensais que vous l'auriez deviné (et même, je suis certain que mon neveu Joe l'a fait...).

Mais Marcel, bien évidemment !

En cherchant une illustration pour la liste des participants, je suis tombé sur celle-ci

Dessin de Agranska Krolik

... mais je l'ai mise de côté pour mon usage personnel, parce que devinez où je l'ai trouvée...

Ici !

Voilà ! Comme vous pouvez le lire, "Miss Sacripant" est un surnom donné à Odette par le héro principal de La Recherche, ce grand œuvre dont vous ne retrouverez jamais le temps perdu à le lire.

Là, je pourrais prendre l'air supérieur de celui qui, connaissant l'œuvre en question sur le bout de ses doigts ankylosés d'arthrose (merci les claviers !), s'est souvenu de la chose fort à propos pour vous la mettre sous le nez.

Bien sûr, il n'en est rien : quatre malheureuses occurrences parmi les 2400 pages que comporte l'opuscule, autant dire un cattleya dans une meule de foin !

Quoi ? Ce serait étrange de trouver une orchidée dans une meule de foin ? Pas plus qu'une aiguille !

... Et allez savoir où ce petit sacripant de Marcel pouvait aller se vautrer, fleur à la boutonnière...

w762

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,

01 avril 2023

Polysémie (Walrus)

 
Ah, si l'Adrienne voulait participer! Elle le ferait les doigts dans le nez ! Façon de parler bien sûr, Madame sait se tenir et puis, c'est pas pratique côté clavier...
Elle n'aurait qu'à puiser discrètement dans son blog l'une ou l'autre de ses aventures avec ses derniers voisins en date, vite fait, bien fait !

C'est très bien tout ça me direz-vous, mais n'essaie pas de noyer le poisson en faisant appel à de la main d'œuvre étrangère, raconte-nous plutôt ta propre histoire, resquilleur !

À quoi je répondrais que je n'ai pas besoin de voisins pour me fournir en raffut, le chien (qui est toujours une chienne) y pourvoit amplement qui aboie comme un forcené au moindre prétexte : coup de sonnette, de téléphone, geste brusque, oiseau sur le balcon, coup de vent ou de pluie, j'en passe et de meilleurs.

Mais je ne cèderai pas à la facilité !

Mes bien connues facultés de botteur en touche vont tout naturellement  me permettre de me diriger vers le... rugby!

Rugby où un raffut est, je cite le règlement, "une action effectuée par le porteur du ballon pour repousser un adversaire en se servant de la paume de la main".

Vous ne voyez pas ? Qu'importe, je vous montre :

Vous avez compris ?
Comme quoi, comme disait l'autre, (pour ne pas avoir à chercher le vrai propriétaire d'une citation, je fais appel à "l'autre", flattant ainsi un brin mon lecteur en augurant que lui connaît la réponse) : "Un petit dessin etc..."

Bien sûr, vous vous étonnerez maintenant qu'un Belge entrave quelque-chose au rugby, c'est de bonne guerre! Et oui, je sais, c'est pas demain que le tournoi des six nations s'élargira à sept pour les Belges (à quoi je susurrerai que c'est pas hier que les Français l'ont gagné non plus).

Mais bon, c'est pas parce qu'on ne joue pas de clavecin qu'on ne peut pas aimer Bach, hein !

Et moi, j'adore le rugby, un jeu bien plus passionnant que le foot (et le foot je connais : j'y ai joué !).

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mars 2023

Sonnez le boute-selle ! (Walrus)

w760

Initialement, j'avais choisi "Quadrige". Vous connaissez : cet attelage de char à quatre chevaux (non pas Renault !) de front.

Mais je vous ai vus venir : immanquablement vous alliez me ramener Ben Hur et sa course de chars et je déteste Charlton Heston.

Donc, j'ai opté pour une sonorité voisine : "Quadrille" !

De toute manière, le "Quadrille des Lanciers" étant le seul qui me soit connu, on reste dans la cavalerie, d'où le boute-selle.

Pourquoi je connais le quadrille des Lanciers ? Parce que dans mon patelin (Charleroi) de l'immédiat après-(dernière)guerre, on le dansait encore régulièrement. Aujourd'hui, je crains qu'en dehors du gala annuel de l'école polytechnique de Paris (l'X pour les connaisseurs), on ne le danse plus guère avec ses cinq figures : 1. les tiroirs, 2. les lignes, 3. les saluts, 4. les visites, 5. les lanciers.

Si vous creusez un peu, vous apprendrez qu'il a été imaginé à Dublin au début du 19ème siècle et qu'importé en France, il faisait fureur (mais non pas Führer) à la cour impériale de Napoléon III (le Petit, si j'en crois Hugo).

Quoi ? À quoi ressemblait un lancier de l'époque ? Facile, y a qu'à demander :

w7602

Comment ? Il n'a pas de lance ? Et alors, est-ce que les pompiers portent une pompe ? Non, sérieusement : normal, lui, c'est le chef, il porte un sabre, les lances, c'est pour le petit personnel tout flou au fond de l'image.

Ce qui est étrange, c'est qu'à l'époque de cette enfance que j'évoquais plus haut, deux autres danses, bien moins compassées que le quadrille, faisaient elles aussi un malheur : la danse atomique , sans doute en souvenir d'Hiroshima et la danse du Spirou. Deux trucs assez remuants. Remuants au point que dans certaines communes on avait fini par les interdire (c'étaient toujours les danseuses qu'on projetait vigoureusement qui se ramassaient sur le "dancing floor" comme on dit aujourd'hui).

Bon, c'est pas tout ça, faut que je vous laisse, j'ai un tiroir à ranger !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,