04 février 2023

Dérive (Walrus)

 
Dans mon enfance je n'ai connu qu'une seule friandise portant le nom de jujube.

Il s'agissait d'une sorte de pâte gélatineuse brunâtre translucide débitée en petits cubes d'environ un centimètre et demi d'arrête. Sans doute le mélange était-il coulé à chaud sur une plaque, refroidi puis découpé.

N'allez surtout pas le confondre avec le carabouilla !

Quoi ? Vous ne connaissez pas le carabouilla non plus !

Mais faut suivre les gar·ce·s ! (m'demande quand même si c'est tellement élégant l'écriture inclusive...)

C'était ici...

J'aimais bien les jujubes et si je croyais à l'époque qu'ils étaient fabriqués à partir des fruits du même nom, je me demande aujourd'hui si c'était vraiment le cas. J'ai pas trouvé d'indications sur la composition, seulement qu'aujourd'hui le vocable englobe presque tous ces petits bonbons à base de sucre et de gélatine. Mais je ne suis pas inquiet : Kate a promis de creuser, alors...

Quand je suis entré dans l'enseignement secondaire, j'ai découvert un autre amateur de la chose : mon premier prof d'anglais ! Il en bouffait à longueur de cours. Peut-être pensait-il que ça améliorait sa prononciation ce rouquin fondu de jujubes et... d'écriture phonétique !

Tout au long du premier trimestre on ne voyait quasiment que ça, même les dictées se faisaient en "phonetics !". Faut dire qu'à l'époque, il n'y avait pas encore de laboratoire de langues avec micros, écouteurs et enregistreurs, quelle étonnante époque !

En attendant, ça fait longtemps que je n'ai plus retrouvé les vrais jujubes de mon enfance et, ça m'énerve !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,


28 janvier 2023

Mémoire, suite (et fin?) (Walrus)

 
Hier, en entrant dans ma chambre pour me glisser sous la couette, j'ai eu une idée que , sur le moment, j'ai trouvée chouette et même, pour tout vous dire, en toute modestie, absolument géniale pour évoquer le mot de la semaine.

Je me suis aussi demandé si je ne devrais pas la noter quelque part au cas où...

Je ne l'ai pas fait et ce matin...

C'est bien moi ça ! Mais ça m'avait paru tellement évident que je me suis dit que je ne voyais pas comment je pourrais l'oublier.

Bon, ben, aujourd'hui, je ne vois toujours pas comment j'ai pu l'oublier...

Mais je l'ai fait !!!

J'ai une fois de plus réalisé l'impossible !

En un sens, c'est réconfortant...

Irrationnel, certes, mais réconfortant.
 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

21 janvier 2023

Mais j'ai la berlue ! (Walrus)

 
Hurluberlu !

Faut en être un pour proposer des thèmes pareils !

Non, je ne me pencherai pas sur l'étymologie, j'ai déjà donné !

Y a un souvenir un peu flou qui traîne dans ma tête (d'ailleurs tout est toujours un peu flou dans ma tête...) : j'ai vu ou lu, ou entendu quelque part un personnage qui demandait "Qui c'est cet Hubert le Huhu ?", dans une BD peut-être, à moins que ce ne soit chez Vegas ou Joe...

Dire qu'il fut un temps où j'avais une mémoire d'éléphant ! Quand j'étais en deuxième secondaire, je racontais chaque lundi à mon ami Rosier (Quoi? C'est un nom propre très commun, même ma proprio s'appelle comme ça !) le film que j'avais vu la veille dans ses moindres détails !

Ben oui, il fut un temps où j'allais régulièrement au cinoche, même si le dernier film que j'ai vu c'est "A Fish called Wanda": je supporte pas les bruits de popcorn !

Pour revenir à Hubert, j'en ai trouvé un  sur Fesse de Bouc de Hubert Huhu , mais il n'est pas très disert...

Je crois que c'est un petit plaisantin, comme moi !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2023

Roulez jeunesse ! (Walrus)

 
Ici, on ne dit pas "galipette", on emploie, cela va de soi, un belgicisme : "cumulet"!

Et quand les Belges font des cumulets, ils font bêtement (ben oui, ils sont belges) exclusivement des cumulets.

Tandis que les Français quand ils font des galipettes font la plupart du temps autre chose que ce que l'expression laisse entendre au sens strict. Le français de France est compliqué, surtout pour les Belges... et le Français de France encore plus, c'est son côté gaulois. Car comme disait leur empereur (le bandit corse) "Un bon sous-entendu vaut mieux qu'un long discours !"

Tout ça pour dire que dans mon enfance je me suis longtemps demandé où Lina Margy voulait en venir avec le fils du forgeron...

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2023

Danses et contredanses (Walrus)

 
Comment ?

Vous auriez préféré "Sarabande" ?

Je le pressentais, je le devinais, je le savais !

Mais ne vous êtes-vous pas laissé abuser par la consonance ? N'êtes-vous pas allé imaginer que parce qu'elle se termine en "bande", la sarabande se danse en bande, comme la farandole ?

Ce serait une grave erreur, parce que si la farandole c'est ça :

La sarabande ce serait plutôt du genre pincé que voici :

Alors, de quel côté donnerez-vous du mollet ?

 

Ah oui... j'oubliais !

Il existe une sarabande que tout le monde (ou presque) connait, tout particulièrement les amateurs de funérarium :

Endiablé, non ? Émoticône

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,


31 décembre 2022

Pénurie (Walrus)

 
Quand l'étymologie fait remonter la source du mot à l'arabe الإكسير  (al-'iksīr), la pierre philosophale, on comprend aisément qu'on voie la chose comme miraculeuse et pourquoi elle  est parfois associée à des mots comme jouvence, amour, etc...

On comprend aussi pourquoi l'élixir a été mis à toutes les sauces par nombre de guérisseurs et aussi de charlatans.

Chacun en trouve un à son goût et en vante partout les mérites.

Devant cette pléthore (faudra que je le replace, celui-là) de propositions, mon épouse et moi-même avons décidé de nous pencher sur les effets bénéfiques de leurs divers composants (en général des plantes, médicinales ou pas) pour sélectionner celui dont notre santé devrait retirer les meilleurs bénéfices.

Nous avons opté pour une "eau" riche en mélisse, voyez ici les effets bénéfiques attribués à cette plante (même sous forme de tisane) !

Comme tous les élixirs sont à base d'alcool, nous avons mis le paquet et avons sélectionné une eau de mélisse titrant 80° :

w748

Boyer, ce n'est pas une race de Carmes, c'est un mec qui a racheté la recette de l'eau de mélisse des Carmes déchaussés du couvent de la rue de Vaugirard à Paris et s'est lancé dans une production industrielle de la chose.

Nous coulions donc des jours heureux, nuits reposantes et digestion facile grâce à notre élixir jusqu'au jour où, il y a quelques années, notre pousse-café favori est tombé régulièrement en rupture de stock dans notre pays (faites confiance aux Français !) au grand dam de notre pharmacienne (certainement une des plus mignonnes de la région bruxelloise) qui tirait de sa vente de plantureuses rentrées.

Nous avons donc dû mettre à contribution toutes nos connaissances se rendant en France pour nous fournir un peu de cet élixir de rêve.

Au mois de mai, nous en avons nous-mêmes effectué une razzia dans les pharmacies de Colmar. Si bien qu'à notre retour, comme notre apothicaire en était toujours démunie, j'ai pu lui déclarer alors qu'elle s'informait  du déroulement de notre séjour :

"Les pharmaciennes alsaciennes avaient de l'Eau des Carmes !
mais rassurez-vous : elles n'avaient pas votre charme !"

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

24 décembre 2022

Et toc ! (Walrus)

 
Il ne faudrait pas confondre dodécasyllabe et alexandrin.

Car si tout alexandrin est forcément un dodécasyllabe, tout dodécasyllabe n'est pas nécessairement un alexandrin.

Ce qui distingue l'un de l'autre, et vice-versa, c'est la césure ! (Mais non, pas la censure enfin !)

La distinction peut échapper aux meilleurs (non, je ne parle pas de Marcel, Dieu merci il n'a pas écrit de vers (du moins à ma connaissance (très limitée))).

En classe de poésie lors de nos études secondaires, notre prof de français, celui-là même à un des nombreux enfants duquel nous avions acheté les questions de l'examen en refusant finalement de le payer pour lui apprendre à être honnête, entame une leçon sur l'alexandrin.

Pour ce faire, il inscrit au tableau un vers extrait au hasard de L'Expiation de Victor Hugo.

Waterloo! Waterloo! morne plaine!

Confiant dans sa prodigieuse mémoire, quand le décompte des pieds s'avère boiteux, il s'échine à avoir le bon compte en faisant prononcer séparément les deux o de chacun des Waterloo et le e final du vers aussi muet que chacun des élèves subjugués par le tour de passe-passe.

Maintenant que le compte y est, le petit comique attitré de la classe (devinez qui c'était...) demande d'une voix suave "Et quand on ajoutera le Waterloo que vous avez oublié, on aura un mille-pattes ?".

Je venais de gagner avec brio mes quatre heures de retenue...

Manque de bol supplémentaire pour l'enseignant (mon ennemi intime déclaré), il avait été pêcher dans l'œuvre monumentale du grand auteur français un des rares dodécasyllabes qui n'est pas un alexandrin avec sa césure au neuvième pied (ou une tous les trois pieds avec les points d'exclamation, c'est comme il vous plaira).

Y a des mecs qui n'ont pas de chance !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

17 décembre 2022

Colloque... à terre ? (Walrus)

 
Excusez le titre idiot, je peux pas m'en empêcher !

En réponse à un de mes commentaires sur son blog, l'Adrienne me conseille d'utiliser le lien qu'il contenait pour participer à la consigne de la semaine sans devoir me creuser la cervelle.

Je m'exécute donc : les désirs de l'Adrienne sont des ordres pour moi !

http://presquentrenous.canalblog.com/archives/2012/12/25/25993865.html

Voilà, voilà, un colloque singulier, vous en conviendrez !

Ce qui me permet en prime de m'interroger sur l'association bizarre de ces deux mots : colloque et singulier. Mais bon, je ne suis pas médecin, hein !
... ni monarque ni confesseur comme Edouard.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

10 décembre 2022

Bête sujet ! (Walrus)

 
Comme le français de Belgique est ma langue maternelle je suis bien en peine de décider ce qui dans mon verbiage relève du belgicisme, vous pouvez comprendre ça, non ?

Mais ce qu'il y a de bien avec le net, c'est le nombre étonnant de dictionnaires, de références relatives à la langue française qu'on peut y découvrir.
Inconvénient de la chose : choisir la bonne source !

En ce qui concerne le belgicisme, j'en ai trouvé une qui en donne une très intéressante définition. Je vous la "copicolle" :

Belgicisme (n, m) : Mot ou expression qui donne un peu de peps à la langue française qui en a bien besoin!

Quoi ? Où j'ai trouvé ça ?

Je suis comme les journalistes : je ne dévoile pas mes sources.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

03 décembre 2022

Dyslexique ? (Walrus)

 
C'est quand j'en ai eu terminé avec l'atropine, sa structure, ses propriétés physiques chimiques et médicales, sa production et tutti chianti comme dit mon caviste préféré, que je me suis aperçu que j'avais mal mémorisé le mot de la semaine en en inversant la deuxième et la troisième syllabes ! Atropopaïque, j'avais cru lire, b....l !

Faut jamais faire confiance à sa mémoire et avant de se lancer dans des navigations hasardeuses autant qu'au long cours sur les vagues du web, vaudrait mieux utiliser un bête copier/coller pour voir de quoi il retourne vraiment avec ces mots à la mords-moi le nœud  que l'énergumène qui sévit sur ce blog a l'audace de nous proposer.

Pourvu qu'il n'ait pas lu par-dessus mon épaule et dégoté dans la foulée "racémique" par exemple. Mais si, vous savez : le mélange part pour part des deux isomères optiques d'un composé ! Comment ? Ah, à vous aussi le cours de chimie pompait l'air ? Rassurez-vous, c'est fréquent : vous venez là pour tout savoir sur les explosifs et on en profite pour vous filer du lévogyre (quand c'est pas du dextro)!

Bien, revenons donc au terme abracadabrantesque du jour !

Vous y croyez, vous, à la panoplie des grigris, amulettes, statues, gravures, (j'omets les pattes de lapin par pure correction politique) censées vous mettre à l'abri des coups du sort?

Quoi ? Ben oui, bien sûr chacun est libre de croire à ce qu'il veut n'est-ce pas...

Donnez-nous quand même votre opinion sur la question, argumentée, comme il se doit.

Allez, au boulot !

Moi j'ai assez donné avec la datura et autres solanacées, je vais pas tout reprendre à zéro !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,