22 septembre 2018

Défi #526

 

Yoga


5262

Initialement, j'avais pensé à Yogi,
question d'offrir une porte de sortie
à ceux qui ne sont pas portés sur les asanas.

Mais Nana Fafo a déjà Ronchonchon et Pingouinnot,
pas la peine de lui filer Yogi et Boubou !

Posté par Walrus à 00:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Un Xoanon par bongopinot

b

 

Pour moi un nouveau mot

Ce nom c’est Xoanon

Et comme une leçon

Je prends mon dico

 

C’est donc une statue primitive

Les bras collés au corps

Constituant un trésor

De la Grèce antique

 

Dédiées au culte

Vénérable et artistique

D’une époque archaïque

Pièce de bois qui se sculpte

 

Le bois est noble

Pour un Xoanon

Qui porte ce nom

C’est une idole

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

Juliette Gréco-Latine (Joe Krapov)

Evidemment, cette phrase-là ne parle qu'aux Breton.ne.s et aux Normand.e.s :
"Le xoanon en sa folie a mis le mont en Normandie".

C'est une référence vaseuse - c'est le cas de le dire - au Couesnon, le fleuve qui marque la séparation entre les deux régions. Donc je bois Vichy Saint-Yorre - ca change du whisky - et j'élimine.

Xoanon, xoanon, xoanon... En même temps, pourquoi devrais-je entendre quelque chose au grec ? Je ne suis qu'un pauvre latiniste, moi !

J'apprends donc ce jour qu'on dit un xoanon et des xoana. C'est un peu comme en français «Un fût du canon, des noces de Cana», «Un ana pour Ninon, des Annapurna», «Un petit cabanon, des François Cavanna». Ca ne nous mène pas bien loin non plus.

Si ça se trouve d'ailleurs on prononce peut-être "xoanonne" et je me retrouverais à pédaler dans le yaourt avec les fous de la tribu de Dana !

Ca devient vraiment très compliqué d'écrire pour le Défi du samedi. Franchement, est-ce qu'on ne ferait pas mieux d'oublier ces religions que plus personne ne pratique, leurs statuettes divinatoires, le fait qu'elles soient aniconiques...

N'y a-t-il pas derrière le choix de ce mot-là le désir, inconscient ou pas du Jupiter ou Zeus local, de nous envoyer nous faire voir chez les Grecs ?

Nana Mouskouri, au secours ! Dalida, reviens !

Si c'est ça, je crois que le Pirée t’avenir !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

Cinquante nuances de Grec (joye)

 

Xoanon

(non)

Effigie de bois ou de pierre

(ou peut-être Jean-Paul,

ne fût-ce Ludo)

représentée les bras collés

(c’est peu commode, avoir les bras

collés ou, encore, scotchés,

les miens m’en tombent)

le long du corps

(de l’écorce

Plutôt)

pris dans une gaine

(aheum, ces jours-ci, on dit

Spanx)

à l'imitation des plus anciennes statues

(Geneviève de Fontenay, par exemple ?)

simplement taillées dans un tronc d'arbre

(aha ! un totem ! par Toutatis !)

(allez, va, les Barbie

de l’Antiquité

voici

mon

texte

et

mes

femmages)

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


Totem XOXO (Nana Fafo)

 

ronchonchon et son totem

 

Le mystère du XOXO

 

Lorsqu’on lui a parlé du XOXO, Ronchonchon n’y a pas cru.

Encore un nouveau truc qui te fait miroiter des supers résultats qui n’arriveront jamais.

Pourtant, ce sera peut-être le XOXO qui délivrera Ronchonchon de sa Ronchonite (raleries intempestives contre tout, il ne lâche rien le bougre !)

En parlant de lâcher, c’est exactement le but du XOXO, même si, pour cela, il faut prendre, histoire d’apprendre, à se pendre, au cou, par petit coup.

 

Il est 14h14, Ronchonchon a rendez-vous à 14h30 pour une séance de Body Sculpt, une version revisitée du Body Scalp, base pour bien pratiquer le XOXO.

Il veut se faire reproduire par la Madone de la taille, Xoana de Sainte-Phallus.

Xoana, elle te totémise pour que tu deviennes une légende, la meilleure version de toi-même, ce que personne ne peut voir, c’est tout un agalma, euh amalgame de choses invisibles.

 

Ronchonchon est arrivé en avance, pour humer l’ambiance, fantasmer sur ces fameux résultats. Il se cause à lui même, à l’intérieur, typique que sa Ronchonite a bien pris le dessus.

… Pourquoi tu essaies, si tu n’y crois pas …

… On ne sait jamais …

… T’es vraiment un couillon de première …

… Mais… et si cette fois, c’était la bonne …

 

Xong, il est 14h30 et zéro s’conde.

Xoana l’interpelle.

“ Ronchonchon ? c’est à vous

Mettez-vous là, oui ici.

Restez debout, bien droit, faites le “i”

Non, pas l’idiot, remettez vos bras le long du corps

Non, taisez-vous.

Attention ça va serrer”

Quand une dame nommée Sainte Phallus dit cela, on espère un dénouement heureux.

Les battants de la filmeuse le saucissonne et le voilà enfermé dans une gaine.

“Ne bougez pas, ah ben non ça vous ne pouvez pas !”

Qu’elle est drôle, cette Miss Phal, Ronchonchon a failli tomber à la renverse.

 

Le chantier commence.

Miss Phal commente tel un chirurgien les étapes de son oeuvre.

“Je gratte la surface pour éliminer la dorure de ce vieu masque dont vous voulez vous séparer

Je racle aussi toute l’écorce et la carapace que vous vous êtes construite pour ne plus souffrir

Je vous mets un bon coup de pinceau là-dessus

Et vous voilà vierge, il ne reste plus que votre substantifique moelle, la quintessence de votre être.”

 

Xoana déroule Ronchonchon comme un rouleur de PQ et lui tend sa figurine.

 

“Vous étiez au bout du rouleau ! il ne vous reste plus qu’à faire XOXO et tout ira bien.”

Ronchonchon repart avec une image de lui-même haute en couleur.

Plein d’espoir, il sait que le XOXO lui fera voir les choses autrement.

 

 

Belle lecture créative à toutes et à tous.

 

 

 

 

 

 

Défi 525 : Xoanon

 

Pour : http://samedidefi.canalblog.com/

 

 

Hommage à Nicky de Saint Phalle,

vous trouvez pas que cette statue ressemble à une sorte de xoanon version moderne ?

 

nana-power-girl et ronchonchon

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

Cognac XO ? Ah non ! (Walrus)

 

J'admets qu'elle était facile mais j'ai pas pu m'en empêcher, sans doute un effet secondaire du whisky de la semaine dernière, ça me prend la tête ces sujets à la noix de Pécan...

En plus, je suis contrarié, j'avais échafaudé un truc à propos d'un peintre de chez nous (Jan Verdoodt) dont j'avais vu sur un blog qui lui était dédié un tableau représentant une femme se dégageant d'un tronc avec encore de-ci de-là des résidus d'écorce sur sa peau.

Mais le blog a disparu ! Même le web m'en veut.

J'ai bien trouvé ceci :

w5251w5252

Mais ce n'est pas très convaincant comme image de la déesse s'extrayant du bloc de bois comme le Baron de Münchhausen de la boue en tirant sur ses bottes.

Comment ?

Athéna n'avait pas de bottes ?

Vous me portez le coup de Jarnac, là !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

Xoanon de non ! (Kate)

À ce nom

Xoanon

J'ai dit non

 

Puis ce son

A eu raison

De mon non

 

Des âges du fond

Des troncs

Des statues font

 

Des bâtons

Des ponts 

Et des lettres seront

IMG_20180919_151041

Kokeshi du Japon

Modernes ou non

Du Nord elles sont

IMG_20180920_100913

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin scrabblons

Du bois tenons

Des mots jouons

IMG_20180918_171352

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

Athéna et Grosminet (Vegas sur sarthe)


Pour la deuxième fois j'ai eu un mal de chien à l'emballer, la première fois c'était au café des Sports auprès d'un jukebox qui braillait du Mike Brant « Laisse moi t'aimer, gna gna gna»... et maintenant dans la cuisine:
Faut dire qu'il m'a fallu huit rouleaux de film alimentaire pour en faire le tour mais c'est surtout quand je lui ai fermé la bouche que j'ai pu conclure dans le calme.
Je n'ai pas l'habitude de faire ça et si je n'avais pas vu faire ce saucissonnage au cinéma je crois que j'aurais laissé tomber l'affaire.
Elle avait tellement insisté que je ne pouvais lui refuser ce qui semblait être un plaisir pour elle ou alors je n'avais rien compris à son désir.
Pour ma part – camouflage peluche noire et blanche avec masque de Grosminet – c'était un supplice que de dérouler 150 mètres de film étirable sur ma callipyge compagne d'un soir.
J'avais fini par la caler entre le frigo et la cuisinière afin qu'elle reste bien debout le temps que j'aille démarrer la deux chevaux... manquait plus qu'elle se pète le nez !
J'étais à la bourre – enfin, ça n'est pas ce que vous croyez – disons que je n'étais pas en avance.
Ils avaient dit que la soirée costumée commencerait à 21 heures précises et qu'il y aurait un gage pour les couples retardataires.
J'imaginais déjà un ou deux gages qui auraient ruiné mes espoirs de conquête, vu qu'on ne se connaissait que de la veille avec Germaine.

Quelle drôle d'idée que cette Athéna Debout ! J'avais bien entendu parler des Debout à l'époque de Bécassine et de Pandi Panda mais pas de cette Athena archaïque aux bras collés le long du corps comme une statue de bois... bref, j'avais accédé à sa requête et dévalisé la droguerie du coin.
Il me restait à caser mon xoanon à l'arrière de la deudeuche et filer à la salle des fêtes de Chaloux-Moulineux où se tenait le Concours de déguisements.
J'ai cru déceler un clin d'oeil chez Germaine quand je l'ai gerbée sur la banquette arrière... il faut dire que seuls ses yeux pouvaient bouger ; j'avais fait du bon boulot.
La deudeuche râlait et Germaine ronronnait, ou le contraire, pas facile de distinguer les deux grognements. Ma vieille bécane couinait souvent dans les virages aussi ne m'inquiétai-je qu'en arrivant au moment du déballage.
Germaine avait pris ce teint cireux qu'ont les pharaonnes dans leur sarcophage après quelques siècles d'enfermement...


Les gars du samu n'avaient jamais vu ça et on a commencé par les ranimer ! Finalement on a fait appel aux gars du département des Antiquités grecques du Louvre pour récupérer Germaine et la ramener à la vie, sinon c'était le camion de désincarcération des pompiers mais en beaucoup plus cher !
Deux cent couples subjugués et mal assortis – des Elvis, des Marylin, des Captain America et des Winnie l'Ourson – suivaient cet étrange strip-tease pendant que l'orchestre jouait , je vous le donne en mille du Mike Brant «Tout donné, tout repris»... c'était surréaliste, avec ce xoanon d'un quintal gesticulant et m'insultant sur des paroles affligeantes « Et me voilà comme en prison, je vais, je viens, je tourne en rond ».
Qui a écrit ce truc ? Monsieur Brant ?
L'aurait mieux fait de se lancer dans le parachutisme ou l'électroménager.

On a eu le premier prix, l'oeuvre intégrale des 47 titres officiels de Monsieur Brant et les félicitations du jury.
Germaine s'était calmée mais je mettrais ma main à couper que vingt ans plus tard, elle m'en veut encore.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

XAONON (Venise)


Afin d’échapper aux caméras vidéo je m’étais cachée derrière la porte qui donnait sur l’arriéré cours.
Le musée allait bientôt fermer. Tout en écoutant le son triste d’une cithare, tel un XONON collé à la paroi je me faisais la plus discrète.
A cause de la chaleur estivale, un volumineux climatiseur vrombissait au-dessus de ma tête d’où s’échappait une eau fétide.
Il avait dû être fabriqué dans un atelier clandestin comme tout ce qui se trouvait dans ce musée.
Quand je serai partie avec l’œuvre sous le bras, ils utiliseront des hélicoptères pour me retrouver pensais je.
Mais c’était sans compter sur mon esprit ingénieux et perspicace quand il s’agit d’inventer des combines illégales.
Quand la sécurité se rendra compte que j’ai brouillé les caméras avec une boite de haricot vert, ils regarderont leur technologie extrêmement pointue autrement.
La caméra ne descendait jamais au-dessous de mes épaules je renonçais à ma posture de XONON pour avançait accroupi au rythme du son de la cithare.

En tant que romancière j’a ici le pouvoir d’arracher la statuette de son piédestal et de dévaler en courant les escaliers et de sauter par la fenêtre laissée entr’ouverte
Mais je n’ai pas besoin de faire usage de tels subterfuges, car durant ce dernier quart de siècle soit dit en passant il y a eu tant de catastrophes divines ou non ; tremblements de terre, pluies torrentielles, invasions de grenouilles, attentats terroristes, missiles que je n’ai que l’embarras du choix pour m’enfuir de ce musée .
Je dis ça par ce que je n’ai pas la moindre idée de la manière dont la voleuse va s’y prendre pour voler le XAONON
Apercevant le gardien de nuit nain et bossu de surcroit je proférais  quelques grossièretés …….
Remplacez les trois points de suspension vous-même je n’aime pas écrire des jurons, car en un sens ça m’implique trop.

Le xaonon est maintenant dans mes mains à la barbe du nain. Elle possède un caractère triste et réservé. J’avais l’impression de faire la queue pour acheter du riz subventionné.
Comment se fait-il que durant les dernières décennies personne n’ait pensé à voler le xaonon
  Serait-il possible que le monde actuel ait renoncé à la valeur de ces statuettes.
Après avoir écrit cette phrase d’un geste rageur, je l’ai effacée.
A vingt-trois heures le xaonon à la main je suis enfin devant le musée la statuette cachée dans mon veston

Dans l’encadrement du porche, deux policiers me font un signe de la main.
Je leur rends leur salut.
Ils me crient soyez prudent ne conduisez pas trop vite.
Selon certains préceptes religieux j’aurai du fondre sous la culpabilité mais stoïque j’avançais sans trembler
AU césar 2019 je compte bien abhorrer mon xaonon pour rivaliser avec ce tas de ferraille. N’est pas Deneuve qui veut !!

 

v

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,