13 juin 2009

ATTRITION (Joye)


 

Au moment où le réveil a sonné, j'ai regretté d'avoir accepté ce voyage.

Au moment où le réveil a sonné, j'ai regretté d'avoir accepté.

Au moment où le réveil a sonné, j'ai regretté.

Au moment où le réveil a sonné.

Au moment.

 

Comme ça, je m’en allais vers un autre pays, où je ne connaissais personne, loin de tout.

Comme ça. je m’en allais vers un autre pays, où je ne connaissais personne.

Comme ça, je m’en allais vers un autre pays.

Comme ça, je m’en allais.

Comme ça.

 

Éperdument, je t’avais demandé de m’accompagner, mais sans une larme, tu m’as refusé.

Éperdument, je t’avais demandé de m’accompagner, mais sans une larme.

Éperdument, je t’avais demandé de m’accompagner.

Éperdument, je t’avais demandé.

Éperdument.

 

Et voilà que nous avons enterré tout notre amour, notre vie à deux, notre passion.

Et voilà que nous avons enterré tout notre amour, notre vie à deux.

Et voilà que nous avons enterré tout notre amour.

Et voilà que nous avons enterré tout.

Et voilà.

 

C’est ainsi que j’ai appris à vivre ma vie jour par jour, moment par moment.

C’est ainsi que j’ai appris à vivre ma vie.

C’est ainsi que j’ai appris à vivre.

C’est ainsi que j’ai appris.

C’est ainsi.

 

Posté par Walrus à 17:01 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :


Au revoir

Comme certains d'entre vous le savent, j'ai des projets personnels qui me prennent de plus en plus de temps.
Tellement de temps, hélas, que je ne peux plus assurer mon rôle ici.
Je 'prends ma retraite' des défis...
Bien sûr, je repasserai, commenter et participer. Mais beaucoup moins qu'avant, j'en ai peur.

Je suis néanmoins très heureuse d'avoir pu faire ce bout de chemin avec vous. Vous m'avez tous et toutes épatée avec vos textes et vos créations, et grâce à vous, je peux assurément dire que les défis ont encore une longue vie devant eux.

Merci, et grosses bises à tous.

Posté par Janeczka à 09:01 - - Commentaires [46] - Permalien [#]

Consigne #65

Cette semaine, une consigne 'convenue' mais dont vous saurez sans aucun doute tirer le meilleur parti: utiliser un incipit (où vous voulez dans votre texte).

Je vous propose l'incipit suivant:

"Au moment où le réveil a sonné, j'ai regretté d'avoir accepté ce voyage."  (La fascination du pire, de Florian Zeller).

J'espère que ça vous inspire! Envoyez vos petits bijoux à l'adresse habituelle:
samedidefi@hotmail.fr

Posté par Janeczka à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

12 juin 2009

Chez Virgibri : Dernier jour avant fermeture !

CHEZVIRIGBRIVENDREDI

Où en sommes-nous ?

Walrus, Zigmund, MAP, Tiphaine, Alice, Moon, Joye, Val, Plume Dame, rsylvie, Vegas sur sarthe, PHIL, Poupoune, Virgibri, Tiniak, Joe Krapov, Caro_Carito, Tilleul, Stipe, Tiphaine (bonus), MAP (jeu)

et arrivé tard dans la nuit Shivaya-warduspor

Posté par Old_Papistache à 17:02 - Commentaires [15] - Permalien [#]

toqué ! (shivaya-warduspor)

Il avait sûrement commencé à perdre la boule depuis un moment, mais il était sûr d'avoir entendu un coup à la porte.

 

"ça se fait pas des trucs pareils, pas à moi, a-t-il aussitôt pensé. D'accord je suis encore tout chamboulé, mais non, je suis pas fou à ce point !"

 

Il aurait pas dit qu'il avait la trouille, mais il aurait pas dit non plus qu'il l'avait pas... pour tout dire il savait pas quoi penser de ce boum.
Rien ne filtrait plus dehors ni dedans, tous les sons se résumaient en ce seul : boum !

 

"C'est comme cette machine dans ma tête ! Machines sourdes et tempête... si ça se trouve, j'en ai pris un coup dans le cigare, moi. Déjà, je suis toujours en vie, mmm... boum... c'est déjà ça."

 

Il marchait seul... boum, dans cette pièce. Et son coeur battait fort dans sa tête, boum.

 

"Pour sûr, je me l'étais répété et répété... Je te survivrai, je te survivrai, je te survivrai... et ça avait marché. Mais ce nouveau boum me fait l'effet d'un nouveau coup de folie, c'est pas fini, folie, fini, ooooOOOooooh"

 

Il se mettait à entendre des boums partout... il était fou, enfin, pour de bon cette fois. Il allait pouvoir supporter cette existence de solitude et d'angoisse. Il savait qu'enfin il ne défendrait plus son bien, le cul sur la commode. Il en descendit même, d'un bond. Mais au lieu de tomber, il s'éleva dans la pièce. Pas de beaucoup, mais il avançait dans les airs, à deux doigts du plafond. Un genre de cosmonaute d'intérieur. Il lui semblait que jamais rien ne l'empêcherait plus d'aller plus haut.

 

"Je suis comme l'oiseau... murmura-t-il dans un souffle extatique en lévitant vers la porte."

 

Et là, boum !

 

"Ni une ni deux, rien compris, me suis retrouvé le cul par terre. Boum. J'avais l'air d'un con, mais je m'en foutais pas mal vu qu'y avait pu un rat pour me voir dans c'foutu bled."

 

Boum !

 

"A moins que... ?"

Posté par Old_Papistache à 17:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


Souvenir d’un grand film. Lequel ? (MAP)

Dans le silence qui suivit
la grande désintégration
les cœurs des amants pétrifiés
battaient, battaient à l’unisson !


Amants


MAP

Posté par Walrus à 17:01 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :

11 juin 2009

Chez Virgibri : On essaie le jeudi ? Bingo, c'est ouvert !

CHEZVIRIGBRIJEUDI

CHEZVIRIGBRIJEUDI

CHEZVIRIGBRIJEUDI

CHEZVIRIGBRIJEUDI

CHEZVIRIGBRIJEUDI

CHEZVIRIGBRIJEUDI

CHEZVIRIGBRIJEUDI

CHEZVIRIGBRIJEUDI

Où en sommes-nous ?

Statu quo :

Walrus, Zigmund, MAP, Tiphaine, Alice, Moon, Joye, Val, Plume Dame, rsylvie, Vegas sur sarthe, PHIL, Poupoune, Virgibri, Tiniak, Joe Krapov, Caro_Carito, Tilleul, Stipe, Tiphaine (bonus)

Posté par Old_Papistache à 17:02 - Commentaires [63] - Permalien [#]

Deus ex machina (Bonus de Tiphaine)

Le dernier homme sur la Terre était assis tout seul dans une pièce.
Il y eut un coup à la porte...
L’homme dressa l’oreille et se mit à renifler, renouant ainsi
avec une sorte d’instinct primitif.
Il y eut un second coup à la porte…
L’homme se leva et accrocha fébrilement sa main à la rampe.
Il allait ouvrir.
Il y eut un troisième coup à la porte…
La main sur la poignée, automate, fit le geste attendu.
L’homme regarda :
Juste sur le seuil, un brigadier se tenait.
Le rideau des nuages se leva.

Et le soleil, enfin, vint faire sa loge dans le cœur du dernier homme.
Pour toujours.

Posté par Old_Papistache à 17:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

10 juin 2009

Chez Virgibri : Le mercredi ? Ouvert !

chezvirgibrimercredi

Où en sommes-nous ?

Walrus, Zigmund, MAP, Tiphaine, Alice, Moon, Joye, Val, Plume Dame, rsylvie, Vegas sur sarthe, PHIL, Poupoune, Virgibri, Tiniak, Joe Krapov, Caro_Carito, Tilleul, Stipe

Posté par Old_Papistache à 17:02 - Commentaires [16] - Permalien [#]

Le dernier homme sur la Terre (Stipe)

Le dernier homme sur la Terre était assis tout seul dans une pièce. Il y eut un coup à la porte...

"Occupéééé !!!", hurla-t-il.

"C'est toujours quand on est aux ouaters qu'on vient vous emmerder", philosopha-t-il de par devers lui. Il est vrai qu'il avait besoin de concentration tant la position assise lui était pénible, les échardes qui lui dardaient le fessier se faisant un vicieux plaisir de lui rappeler comme il avait fini.

Les coups redoublèrent d'intensité.

"Voilà voilà, ça vient …"

Il posa son mots fléchés, se releva péniblement et enfin, prit intérieurement conscience que…

" Ben ! Je suis pas tout seul, au fait ?"

Il se renfroqua rapidement et ne prit même pas le temps de se laver les mains. Il se renifla les doigts… mouais, ça allait.

Il bobilletta la chevinette et fit connaissance avec le visage des deux toqueurs.

" Qu’est-ce que vous foutez chez moi, les frères Ducond et Ducont ? "

Celui qui portait le plus une cravate des deux entreprit la parole :

" Nous avons dongué à la porte et comme ça ne répondait pas, on a deviné que vous vous cachiez alors nous sommes entrés. Et nous vous avons trouvé derrière cette porte.

- Ah ouais, carrément… Et qu’est-ce qui vaut que vous veniez me troubler les urines ?

- Monsieur, vous avez entendu parler de Jésus-Christ ? ", demanda celui des deux qui portait un nœud papillon par rapport à l’autre.

Merde, les Jehovah !

" Ben oui et non. Ca dépend, c’est pour quoi ?

- Monsieur, nous sommes venus vous annoncer que le Seigneur est redescendu sur Terre afin d ’instaurer le Paradis Eternel … "

Gnagnagna, et mon cul sur la commode du salon…

"… et qu’il a puni tous les mécréants, les hérétiques, les blasphémateurs, tous ceux qui n’ont pas cru en sa parole et qui…

- Dites, les deux oisillons tombés du nid, dommage que vous ne brilliez pas autant que les enluminures de votre annuaire des apôtres selon Saint Oui-Oui. Réfléchissez un peu, les frères Lumière éteinte... A votre avis, pourquoi je suis encore ici alors qu’il n’a gardé que les gens vermoulés dans le même bois que vous ? "

Ulu et Berlu se dévisagèrent de haut en travers. Puis une ampoule cligna au dessus de leur tête. Ils émirent un "Aaaahhhhh !!!" complice, de la satisfaction de celui qui a résolu la quadrature du carré. Et ils repartirent, jubilant bras dessus bras dessous, au son de "Il est des nô-ô-tres, il a bu sévère comme les apô-ô-tres".

 

Le dernier homme sur la Terre referma la porte derrière leur départ.

Il était résigné. Ainsi donc il ne restait plus que ça ? Alors oui, en effet, d'une certaine manière il était bel et bien le dernier homme sur la Terre.

S’il connaissait Jésus-Christ ? Tu parles, un peu ! C’était même écrit ce nom là sur son passeport.

Il se dirigea vers l’armoire à pharmacie. Il en sortit un chapelet d’ail et un brumisateur d’eau bénite. Tout en se brandissant les gousses sous la vue, il s’aspergea d’eau bénite. Ses mains, ses pieds, son front se remirent à seigner. Son cœur, aussi, lorsqu’il y planta un crucifix.

Il avait pris la décision de ne pas exister, jamais.

Alors que la vie lui quittait les veines, au dehors il entendit le bruit de la déflagration.

Cette fois ci il crèverait pour de bon. Et cette fois-ci, il ne laisserait pas de témoins derrière lui.

 

 

Posté par Walrus à 17:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :