15 avril 2017

Dépose ton masque (petitmoulin)


Dépose ton masque
Quitte l'artifice
Qui pèse lourd
Sur tes épaules
Décramponne tes pas
De la terre
Jusqu'à leur libre chemin
Lance ton fardeau
Au-delà de l'illusion
Libère-toi de ton carcan

Entre menace et désir
Avance
Si tu le peux
Sans craindre la nudité
De ta faiblesse

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


Un cadeau inattendu (Joe Krapov)

DDS 450 momo le morbaque

On avait déjà Momo le morbaque. Il nous chantait « Get back » des Beatles en playback quand il ne nous massacrait pas « Paperback writer », des mêmes, de vive voix.

On avait déjà François Reichenbach qui, dans ses films documentaires, usait plus ou moins du flashback.

On avait aussi toute la famille Bach : Johann Sebastian, au clavecin bien tempéré mais au tempérament bien clivé, qui n’arrêtait pas de faire des enfants à son Anna Magdalena, une nana bien toccata elle aussi, Wilhelm Friedemann, Carl Philipp Emanuel, Johann Christoph Friedrich et Johann Christian. Ils ont tous fait des tas de fugues, certains même jusqu’à Forbach (Moselle). Aucun d’eux n’eut jamais son bac.

On connaissait déjà le renard et le corbac.

DDS 450 495183264

Mais franchement, dites-moi… Que va-t-on faire d’un quarterback ?

Où va-t-on le loger ?

Que va-t-on lui donner à manger ?


Vu comme il est bâti, ça va coûter bonbon en Bourbon et barbaque !


A quoi va-t-il servir ?


Est-ce qu’on pourra ranger dans cette armoire à glace le linge de Mémé ?

Est-ce qu’on ne ferait pas mieux de l’prendre par le colback, d’lui faire tourner casaque et de l’envoyer rentrer chez lui ?

Qui se dévoue pour le remettre dans le paquet et renvoyer à l’oncle belge son cadeau à côté de la plaque ?

Sûr, il n’aimera pas trop, le gars, qu’on le cornaque. On risque de passer un sale quarter… un sale quart d’heure. Mais si on s’y met à tous, on numérote ses abatis avec l’abaque, on l’assomme avec une matraque ou bien on le passe à toubac

On descend quand même bien des Cosaques, non ?

Après tout, on n’a rien de moins que les Américains !
On aurait plutôt plus en comptant qu’on est moins ! 


P.S.
On n’a rien de moins que les Américains ?
Ben si : nous, on n’a pas Joye !

Et devant ce fait indéniable
Et notre Iowaqueen,
C’est vrai, il faut que l’on s’incline !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Moi et ma grande gueule... (Walrus)

 

Excusez-moi les copains, je ne sais pas ce qui m'a pris, ça m'est venu bêtement à la lettre Q, je devais être en train de rêver à une beauté blonde iowaienne !

Et rassurez-vous : je suis le premier emmerdé !

Dans ma candeur naîve, je pensais que personne n'était assez fou dans mon pays pour pratiquer ce sport auquel je n'entrave évidemment que dalle...

Eh bien, j'étais dans l'erreur la plus profonde : il y a deux ligues de foot américain en Belgique, séparation linguistique oblige. Mais elles organisent un tournoi national et l'an dernier, ce sont les Oostend Pirates (l'équipe favorite de l'Adrienne)

op

qui ont remporté le Belgian Bowl XXIX en battant les Brussels Black Angels par 16 à 15.

bba

Je vous fais grâce de la composition des équipes.

Et ton quarterback, me direz-vous ?

Bon, ben, eh, oh, on va pas en faire un roman non plus...

 

roman

 

Et qui qu'a dit que les Quarterbacks ne sont pas des anges, hein ?

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Pas de quarterback entre nous (Laura)

 

Pas de quarterback entre nous mais des matchs de tas de sports que nous regardions ensemble

N'est-ce pas plutôt  moi qui regardait avec toi, croyant construire avec toi, une relation

De nos liens de sang? Te souviens-tu de ces victoires que nous avons acclamées ensemble,

De ces défaites que nous avons déplorées, de ces remontées magiques au Tour de France.

 

 

Pas de quarterback entre nous mais des paroles et des silences aussi musclés que cet athlète

Des mensonges et des  secrets qui bloquent toute tentative de percée sportive, pas de point

Marqué, score nul, j'ai couru, crié mais le public ne m'a pas soutenu et j'ai perdu

L'envie d'essayer de gagner ton coeur car y a t-il  eu un jour autre chose que nos liens de sang?

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

08 avril 2017

Défi #450

 

Quarterback

 

 

4501

 

Quoi ???

Vous avez quand même bien
un(e) aAméricain(e)
parmi vos connaissances, non ?

 

 

Posté par Walrus à 00:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


Pourtant... (Walrus)

 

... j'étais bien décidé à m'y mettre dès samedi matin !

Mais d'empêchement en empêchement...

Et j'ai failli ne pas y arriver : depuis cet après-midi, je suis malade comme un chien.

Il y a en tout cas une chose que je ne risque pas de reporter, c'est l'heure de mon coucher d'aujourd'hui (enfin, de demain...)

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

Demain (Jaqlin)

 

Nous voilà arrivés à samedi

Depuis dimanche dernier, chaque jour j’ai pensé : « Tiens, je m’y mets, sans atermoyer. »

Puis la journée est passée et pas le moindre mot n’avait noirci le papier.

Lundi, j’ai ouvert mon PC, mais bizarrement, ma souris m’a résisté, mon clavier est resté muet.

Mardi, j’ai tapé « procrastination », je l’ai regardé ce « gros »  mot, puis je l’ai effacé.

Mercredi, je me suis dit que j’avais encore bien le temps de m’y atteler.

Jeudi, j’étais fatiguée de réfléchir, j’ai résolu de ne pas me créer d’inutiles difficultés.

Vendredi, je me suis sermonnée, puis renfrognée et je n’ai rien dégotté.

Et puis nous y voilà, samedi est arrivé, ai-je bien procrastiné ??

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Ça vous dit ? par bongopinot


Pourquoi ne pas procrastiner aujourd’hui
Remettons donc nos travaux à demain
Offrons nous la liberté jusqu’à midi
Car la vie est trop courte les copains
Rien qu’une heure une heure durant
Allons flâner, rêver, se reposer
Si ça vous dit amis défiants
Toute une journée si vous préférez
Installons-nous confortablement
Ne pensons qu’à notre bien être
A ciel ouvert tout doucement
Tranquillement et sans montre
Evadons nous loin du tumulte
Utilisons nos forces pour ne rien faire
Retrouvons la joie qui virevolte
Sans s’en vouloir car ces moments sont salutaires

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

Chanson des amours de Platon (Joe Krapov)

1

DDS 449 Gaston aux tortues

Quoi ? On voudrait que je convole
Avec une plus ou moins frivole ?

Que je sois fidèle
A Adèle ?

Que j’aille à la mairie
Pour épouser Marie ?

Que derrière Michelle
Je tire un peu l’échelle ?

Que je trace une bissectrice
Sur ce qui n’est pas Béatrice ?

Que je jure fidélité
A la belle Félicité ?


Refrain

DDS 449 gailuron11_01042002

Mais moi mes bons amis
Je ne fais rien à demi !

Je procrastine
Avec Christine.

Dans l’escalier, au fond d’la cour,
C’est le meilleur moment d’l’amour.

On en est aux préliminaires
Au moins depuis l’année dernière !

On a toute la vie pour conclure :
Plus on attend et plus c’est dur !

Je procrastine
Avec Christine

Et d’temps en temps,
Pour le changement,

Je joue à la bataille navale
Avec Chantal !

2

Pourquoi ferait-on aujourd’hui
Ce qu’on appelait le déduit ?

DDS 449 Aragon-Louis-Le-Con-D-irene

On voudrait que je m’extasie
Des orgasmes d’Anastasie ?

Que je m’étonne
Du con d’Yvonne

Ou de la queue de sirène
D’Irène ?

Qu’a d’exceptionnel
Pimprenelle ?

Pourquoi fonder famille
Avec la belle Camille ?

(au refrain)

[Parlé :]
Est-il bien raisonnable de remettre à deux mains, fussent-elles innocentes, le soin de tirer au sort des plans sur la comète quant à notre avenir ? A quoi bon décider du futur ? « Demain » sera, demain, devenu « aujourd’hui » et « hier » après-demain. Qu’est-ce que cela changera au fait que rien ne change, qu’on ne peut rien changer sans prendre le pouvoir et qu’il faut pour cela être un peu dérangé ou accepter de l’être ?

Voilà pourquoi avec Christine on procrastine. Voilà pourquoi avec Yvonne on s’abandonne. Les bras en croix sur le gazon on se fiche de l’horizon. On regarde le bleu du ciel, on se récite notre missel sous le hamac de Moustaki : " Carpe diem et lapin noctem !", « Vive le droit à la paresse ! »

3

Ainsi est dite notre messe !
On peut discuter de tout cela
Mais croyez-moi :
Y’a rien qui presse !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,