26 mai 2012

la légende de la mer (Mamido)

MER

Ecoutez l’histoire de Jéjé, ce tout petit enfant

Qui, un jour, grimpa sur la digue et défia l’océan.

 

Jéjé avait cinq ans et n’était pas plus grand qu’un petit bout de zan…

Ce jour-là, la mer, en colère, tenait en respect tous ceux qui l’approchaient.

Elle se ruait sur les rochers, se fracassant contre eux comme pour les briser.

Ça faisait un moment que plus personne n’osait même la regarder…

Comme ça la rendait fière ! Toute en gerbes d’écumes, elle se faisait mousser.

 

Et voilà que Jéjé, sans peur, s’est avancé.

Ce tout petit bout d’homme, sur la digue, s’est campé.

En attendant ses cris ravis, la mer s’est fâchée,

De ses plus hautes vagues, elle l’a submergé,

Puis elle l’a secoué comme un jeune prunier.

Pensant l’avoir vaincu, elle s’est retirée

Pour découvrir l’enfant trempé, tenant encore debout

Les bras levés au ciel et riant comme un fou.

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


Galets-jade (Joe Krapov)

A chaque marée montante, la mer arrivait avec une nouvelle vague de plaisanteries stupides, de devinettes et d’attrape-couillons dont elle faisait cadeau aux galets :

- Pincemi et Pincenous sont dans un bateau. Pincemi tombe à l’eau. Qui est-ce qui reste ?
- Pincenous ?

Et la mer pinçait les galets et rigolait bien.
 

DDS 195 100803E 054La fois suivante, elle leur demandait :

- Est-ce que vous avez déjà glissé dans la piscine ?
- Non, répondaient les galets.
- Et manié le béton à la tonne ?
- Non plus.

Et la mer s’écroulait de rire.

- Pourquoi tu ris ?
- Ce sont des contrepets. Si vous changez deux lettres de place ça prend un tout autre sens.
- Manier le tét… Ah oui, tu nous as bien eus, disaient les galets !


Douze heures après elle disait :


- Il fait beau et chaud aujourd’hui
- Oui ?
- Allez je vous aide, c’est aussi un contrepet !
- Il fait chaud et beau ? Mais ce n’est pas drôle ?
- C’est parce que c’est un contrepet belge !
- Ah ?

Et la mer se pliait de rire de plus belle.


La fois suivante :


- Savez-vous pourquoi les paquebots belges ont trois cheminées ?
- Non . C'est un contrepet ?
- C'est parce que les transatlantiques !
- ???
- C'est une devinette absurde que j'ai piquée à Gotlib !

Et la mer se couvrait de rides sur toute sa surface à force de rire.


Et toutes les douze heures, la même situation se répétait sur la plage de Saint-Jean-Cap-Ferrat.
La mer sans arrêt roulait ses galets.

 

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

Les algues (chanson de la littorine) (Sebarjo)


Les algues

(chanson de la littorine)


Ce jour-là, les galets qui se couchent généralement sur le sable du littoral breton s'étaient tous tus. Ils avaient comme disparu. Je les imaginais alors envahissant toutes les crêperies qui poussent comme des champignons sur nos côtes, pour rejoindre leurs bonnes amies. Galets et galettes bretonnes enfin réunis.

Ce jour-là, alors que je me promenais sur une plage au bord de la Rance, je m'amusai à ramasser des coquillages avec mes enfants.

Et, en la glissant délicatement dans ma main gauche, voici ce que me chanta, verte de rage, une jolie littorine, née jaune citron :



Regarde la mer qui ramène les algues
Sur la plage
Tu as vu comme elles ont l'air vague
On les dirait sans âge
Les goémons nous narguent    
Sur le sable ils nagent


Mais regarde les algues s'échouer sur la plage
Ca te changera un peu de paysage
Regarde mes yeux
Comme ils sont deux
Le ciel nuageux
Comme il n'est pas bleu.


Regarde les beaux châteaux de sable
Que font ces enfants,    
Et ce voilier au large
Qui avance dans le vent,
Comme les flancs de ces barges
Filent droit devant.


Mais regarde les algues s'échouer sur la plage
Ca te changera un peu de paysage
Regarde mes lèvres
Comme elles sont gercées
Au loin le Cap de la Chèvre
Et non, ce n'est pas Jersey.


Hey ! T'as vu ce mec tout nu
Qui mange sa banane
Il se l'enfile ni vu ni connu
Comme un jet de sarbacane
Les algues sont comme de la glu
Sur son corps mé-lagon-man !


Mais regarde les algues s'échouer sur la plage
Ca te changera un peu de paysage
Regarde le sel    
Qui fait péter le feu
Au loin le Cap Fréhel
Et non, ce n'est pas l'île d'yeu


Mais regarde les algues s'échouer sur la plage
Ca te changera un peu de paysage
Regarde mes yeux
Comme ils sont deux    
Le ciel nuageux
Comme il n'est pas bleu.


et pour écouter la chanson de la littorine :

 

alt : Noomiz

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Participation de KatyL

Katy

Je n’ai pas beaucoup de temps aussi je vous envoie, un tableau de ce vieil arbre au soleil couchant.

Il vous dit combien ici en Lorraine la mer nous manque.

La couleur orange va allumer je l’espère en vos coeurs la chaleur de cette fin d’été, que reflète cette image.

Le ciel tourmenté vous montre le vent du soir, gage d’une bonne nuit ou l’air n’est pas étouffant.

Le sol, l’arbre, comme les pierres revêtent la lumière, celle que je vous adresse.

Ecoutez la mer, les vagues une à une vous apportent la joie et la paix.

Asseyez-vous sur une pierre vous entendrez ma voix qui dit :

« Bonjour les amis ( amies) regardez comme nous sommes bien, heureux, partageons ce moment de calme et d’amitié, venez contre moi, nos joues orangées par le soleil face à la mer, nos mains jointes les unes aux autres, pour former une chaîne d’hommes et de femmes de bonne volonté qui ont envie de se faire plaisir , d’être en osmose avec les autres ne serait-ce qu’un instant, c’est cela le message de ce tableau qui vous parle »

Bonnes bises comme dirait une amie qui est une étoile de mer, et dont le coeur est de la nacre. KatyL

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

Participation d'EVP

 

 

Vague, vague, vaguelette

Raconte-moi le monde si grand,

Bateaux pirates ou goélettes

Et ces marins qui virent au vent.

 

Petit galet, galet si blanc

Oui, certes le monde est grand,

Petit galet si rond, si doux,

Ecoute aussi comme il est fou.

 

Vague, vague, vaguelette

Conte-moi les légendes inouïes

Celle d’Ulysse, celle des squelettes,

Du bateau fantôme englouti.

 

Petit galet, galet si blanc

Il y en eut beaucoup de vaillant

Pour défier ma puissance monstrueuse,

Quand Poséidon me fait si coléreuse.

 

Vague, vague, vaguelette

J’aime de Jason la folle aventure,

Et cette toison aux mille facettes,

Et puis Surcouf riant dans sa mâture.

 

Petit galet, galet si blanc,

Suis triste d’en avoir pris tant et tant,

Colas ou Tabarly qui m’ont tellement aimé

Dans les abysses, je les ai couchés.

 

Vague, vague, vaguelette

Tu as la vie aussi et les poissons d’argents,

Tu vois tant de ports et de trinquettes,

De misaines, de drisses et de haubans.

 

Petits galet, galet si blanc

Ecoute aussi mon murmure apaisant,

Quand mon clapot caresse ta douceur,

La lune m’appelle, zut, c’est déjà l’heure…

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :


Galet Bleu (Lorraine)

 

Galet bleu sous le pas de la dame alanguie

Tu connais le secret de l’océan brumeux

Son appel de dément, sa fureur, sa folie,

Et ses hérissements de dragon caillouteux

 

Galet bleu endormi sur la grève où somnole

Le soleil du matin que l’été a surpris

Ta rondeur adoucie ressemble à une étole

Eclaboussée d’argent par-dessus le surplis

 

Galet bleu échoué sur le sable de l’aube

Tout bruissant du parfum échappé des lichens

Galet bleu que le flux et le reflux érodent

Ton mystère se tait à l’appel des sirènes

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

RENCONTRE LÉGENDAIRE (Joye)

J’avais toujours voulu la rencontrer, et puis un jour, elle accepta de venir à ma rencontre.

C’était à Ostende, une ville que je ne connaissais pas encore. Quand je descendis du train, mes oreilles sifflaient encore des grincements des roues rebondissant dans  le quai souterrain à Bruxelles, mais le jour était ensoleillé et venteux et j’ai vite oublié les désagréments en me précipitant vers notre lieu de rendez-vous.

J’étais en avance, comme d’habitude, mais en retard aussi. Le long du parcours, je me demandais pourquoi j’avais attendu si longtemps pour rencontrer cette âme sœur – pleine de vie, houleuse, changeable, souvent froide, jamais calme, sauvage et libre, mais riche et vitale, quelqu’un qui savait bien garder des secrets.

On s’était donné rendez-vous à la plage. Le sable était beige et épais sous mes pieds et bien que cela fût le mois d’avril, je ressentais sa chaleur estivale et j’avais envie de m’y asseoir. Toutefois, je savais que si je faisais cela, je ne bougerais jamais plus et  je ne retournerais jamais chez moi.

Alors, je continuai tout droit, jusqu’au bout de la jetée, admirant le bleu du ciel éclatant à l’horizon avant de fermer les yeux. Une larme de bonheur absurde tomba sur ma joue droite.

D’un coup,  je humai son parfum, j’entendis sa voix et je sentis sa fraîcheur sur mon visage.

J’ouvris les yeux pour encore la regarder, celle qui venait à ma rencontre, celle dont j’admirais l’énergie, la soeur que j’avais connue toute ma vie sans jamais l’avoir vue – cette magnifique mer du Nord.



Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

Le chant de l'autre rive (Lise)

  
Il n’y a pas deux galets qui se ressemblent
Et pourtant tous par l’eau lissés
Ont acquis la même forme, usés.
 
Inlassablement je les contemple
Dans cette incroyable diversité
Qui fait leur uniformité.
 
Si semblables aux hommes
Qui dans la vie, jetés,
Roulent et se transforment à volonté.
 
Ils me content l'histoire
Qui ne finit jamais
De ces lointains rivages
Où la Vie s'est posée.
 
Comme le voile pourpre
Du soleil au coucher
Quand la brise murmure
Quelque chose en secret.
 
Il est un temps qui dure
Nous le voyons passer
Mais le simple galet
Nous dit de l'écouter.

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

Enfants, sortez vos râteaux (MAP)

 Copie de DSCF7220

Les galets -comme dragées-

se répandent sur la plage

Enfants sortez vos râteaux

vos pelles, vos petits seaux !

Faites-en de hauts remparts

ornez-en tous les créneaux

de vos sablonneux châteaux !

Et puis écoutez la mer,

-le chuchotement des vagues-

au creux d’un beau coquillage !

C’est une jolie berceuse

qu’elle vous chantonnera

ou alors quelque légende

qu’elle vous racontera !

………………….

« Il était une sirène

qui attirait les gars laids

par son charme et sa beauté

son corps souple comme une algue !

Dans son filet les piégeait

et chacun elle embrassait

pour ensuite les rejeter

sur le sable de la plage

mais transformés en galets."

……………………….

Enfants, sortez vos râteaux

vos pelles, vos petits seaux

Les galets -comme dragées-

se répandent sur la plage  …

 DSCF7113

* * *

Et voici la version mise en musique et chantée par Joe Krapov :

Grand merci à lui !

http://www.onmvoice.com/play.php?a=93372

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

Conversation de plage (Walrus)

W - T'as vu des galets, Roger ?

R - Des galets, où ça ?

W - Ben sur la photo de MAP...

R - Ah ouais, MAP, la mer...

W - Elle est amère, MAP ?!

R - Non, elle n'est pas ma mère, elle est plus jeune que moi !

W - Plus jeune que toi ? Tu galèges, Roger ?

R - Mais non, regarde ses yeux rieurs, sa peau lisse...

W - Elle a une police, MAP ? Privée alors, pour surveiller sa plage ?

R - Ouais, tout juste, sa plage à Gérardmer... T'es con parfois, Walrus !

W - Parfois, Roger ?

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :