05 octobre 2019

RUPIN (Laura)

 

Riche à millions de lupins
Ultime luxe : avoir du temps enfin
Pour découvrir tous les chemins
Il faut rêver à d’autres matins
Ne pas nier non plus le présent des petits riens

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


CHANSON POUR UN RUPIN (TOKYO)

 

Le jour où je rencontrerai un RUPIN

Je déguiserai ma voix.

Et sans charivari, sans couiner je lui dirai.

 

REFRAIN

v

Pourquoi n’es tu pas dans mon lit                            

Sous ma douche

Chez mon médecin

Alors que je retiens mon souffle

J’entends le RUPIN me dire

 

REFRAIN

 

Pourquoi n’es-tu pas dans ma douche

Pourquoi n’es-tu pas dans mon lit

Pourquoi n’es-tu pas chez mon médecin

Et toutes les nuits

  1.  
  2.  
  3. Sans dormir sans rêver
  4. Je n’ai qu’une obsession/
  5. Son chéquier
  6. So compte en banque
  7. Son livret A
  8. Donnez-moi un élastique géant
  9. Donnez moi deux billets pour Tombouctou

REFRAIN

Pourquoi n’es-tu pas dans ma douche

Pourquoi n’es-tu pas dans mon lit

Pourquoi n’es-tu pas chez mon médecin

Mon portefeuille est à sec

Les pièces ne tombent plus du ciel

Les rues sont pleines d’hommes d’affaires ruinés

Mes objectifs financiers prennent l’eau.

Comment réveiller le dieu de l’argent sinon en reprenant mon chant sacré.

Tous ensemble les défiants.

Reprenons le refrain !!

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

28 septembre 2019

Défi #579

Vous trouverez bien des rimes riches ?

RUPIN

 

Posté par Walrus à 00:05 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

Péplum néerlandais (Joe Krapov)

Un quidam en tandem qui fredonnait «Padam Padam», une chanson de la môme Edith, a roulé sur un vieux condom et fait «boum» sur le madadam.

Comme on s’abîme sur le bitume, il s’est déchiré le sternum, le duodenum et le rectum ! On l’a requinqué d’un coup de rhum, il a regagné son harem – il était adepte de l’islam et plutôt du genre polygame – et s’il se dope au magnésium il pourra disputer bientôt le grand criterium d’Amsterdam. On lui souhaite de battre Tom et de vivre vieux comme Mathusalem !

Mais si des suites de sa chute il s’en venait à décéder, nous on n’est pas chiens, à Haarlem : on lui chantera ad libitum un requiem !
 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


Toi, l'invisible. (maryline18)

m18

 

Dans les rues de Pékin, amoureuse, je t'ai cherché...

Le saxo de Louis Sclavis doucement m'emportait.

Comme le vent d'automne soulève les feuilles,

Mon amour soufflait ses promesses de baisers.

Quand au détour des ruelles je t'apercevais,

Le rythme de mon coeur subitement s'accélérait,

Battait la mesure, en une course imposée.

Tu parles d'une aventure...! Tu me laisses épuisée.

Dans la chambre d'hôtel, ton absence m'envahie,

Je ferme les yeux et tu t'étends près de moi.

Sur le couvre lit, lascive, je respire ton odeur

Et je te pardonne tout, l'espace d'un instant...

Ta main sur la mienne, adroite, caresse

La dentelle inutile, enfilée le matin.

Encore un effort, un soupir de désir,

Avant que s'évanouïsse le rêve... le plaisir.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

La foule des quidams par bongopinot

b

 

Des centaines de quidams

Déambulent dans les rues

Seuls ou avec leur dame

A la recherche de l’imprévu

 

Avançant comme des automates

On dirait qu’ils sont anesthésiés

Certains sont en costard cravate

D’autre en jogging bariolé

 

Tous ces gens se bousculent

Dans le flot incessant des voitures

Je prends ta main pour faire une farandole

Dans ce chahut qui bat la mesure

 

Vraiment la belle ville de Paname

N’est pas du tout faite pour moi

Mais je ne veux pas que l’on me blâme

Moi j’aime les champs la forêt et les bois

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

Quidam (petitmoulin)

 

Quelqu'un passait devant l'horloge
Une main sur son ombre l'autre sur son silence
Il fouillait dans les plis des rideaux
D'où tombaient les regards
Au cœur d'un fouillis de paroles
Marchait un homme sans nom

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

La famille Quidam (Vegas sur sarthe)


On a oublié qui l'avait baptisé ainsi au village mais On avait pris l'habitude de l'appeler le quidam car on ne savait rien de lui et que personne n'avait jamais cherché à savoir.
En tous cas il n'était pas de chez nous puisqu'On ignorait son nom et ça nous semblait normal de l'appeler ainsi comme nous l'avait précisé l'institutrice qui possédait deux gros Robert dans sa bibliothèque et deux autres aussi.
Quand le lait des vaches du père Moinard eut tourné, On désigna naturellement le quidam tout comme quand la grange des Hauts Bois eut brûlé …
Ca fit de la fumée à des kilomètres et quand elle fut enfin dissipée, les gendarmes avaient déjà bouclé l'enquête puisqu'On était tacitement tous d'accord sur le nom du coupable.
Quand On n'est pas de chez nous, On a forcément des choses à se reprocher, alors pourquoi se casser la tête à chercher un coupable quand On en a un qui s'empiffre ouvertement de notre patrimoine.
La seule personne qui s'intéressa à lui au point de lui porter des oranges à la prison centrale fut la Germaine, une traînée qui avait filé la chaude pisse à tout le canton alors tout le monde trouva ça logique qu'il y passe comme les autres.
Quand il eut purgé sa peine et sa bléno, il mit la Germaine dans son lit et l'installa chez lui ; ainsi, de traînée elle devint la quidam tout comme la boulangère était la femme du boulanger et la garde-barrière la femme du garde-barrière …

Chaque année il lui faisait un petit Quidam qu'elle pondait ponctuellement pour le ban des vendanges, ce qui fait qu'au jour où j'en parle le village compte plus de Quidams que de bonnes gens d'ici.
Si On avait su qu'On pouvait mettre un 's' à Quidam On l'aurait viré hélico presto!
Les petits Quidam auront bientôt du poil aux pattes et des envies dans la culotte aussi les mères chaperonnent-elles leurs filles au point de s'être regroupées en association ; la loi 1901 ça date pas d'hier mais c'est pas fait pour les chiens, nom de Diou !
Le maire qui n'en perd pas une n'a t-il pas songé à rebaptiser notre village en Quidam-le-Haut mais – ayant été menacé de sanglantes représailles – il s'est contenté de nous jumeler à un certain Quidam, un trou perdu de Hollande où le fromage est rouge et où les marins d'Amsterdam bouffent des haubans !
Bref, il est grand temps que nos vieux s'exilent à la maison de retraite du canton d'autant plus qu'On nous annonce un arrivage de migrants érythréens … On ne sait pas trop ce qu'est l'Erythrée.
Parait que chez eux c'est pas le fromage qui est rouge mais la mer !
Alors il est grand temps d'aller compulser une seconde fois les Roberts de l'institutrice.

Tiens, voilà le Quidam qui passe dans une Audi … même pas foutu d'acheter Renault.


Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

Quid de ce quidam ? (Kate)

 

Vit-il à Amsterdam

Où il y a dieu il y a les dames

Sait-il réciter à toute blinde

Les cinq comptoirs de l'Inde

 

A-t-il passé la nuit chez Maud

Près de la place de Jaude

thumb_55843_film_poster_big 2

A-t-il tué sept morts sur ordonnance

Pris dans une spirale de violence

lxc04064391-tournage-a-clermont-ferrand-du-film-chers-vieux

Arpente-t-il le macadam

Pour emballer les dames

Macadam_Cowboy

Tente-t-il de mesurer la Terre

À l'aune de la longueur des jambes de ces dernières

images-1

Guette-t-il le rayon vert

Tel un atypique diamantaire

Le_Rayon_vert

Reviendra-t-il danser au bal chez Temporel

Où le passé rôde intemporel

S'il n'y a plus d'après

À Saint-Germain-des-Prés

 

Acceptera-t-il de danser

Encore une danse

Ce cher Frantz

Et rejoindra-t-elle

À temps son vieux mari à elle

Sera-t-il le premier

À dire la vérité

Et donc à être éxécuté

Pour avoir dénoncé

Amèrement

Le grand le grand chambardement !

Quid de ce quidam ?

Patrick ?

À Panam

"Tous les garçons s'appellent Patrick" !

Veronique_et_Charlotte_ou_Tous_les_garcons_s_appellent_Patri

à mon père, ex fan des 60's/70's, qui accolait systématiquement l'adjectif "quelconque" au nom "quidam", et qui, aussi aimait la vie et la ville, Paris, les US, la musique, la chanson, la littérature, la BD, le ciné, la photo, le jeu, l'humour, Boris Vian,

 Bach et les Beatles

 et moi !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,