29 novembre 2014

Au décrochez-moi ça, articles de voyages (Joe Krapov)

Que ne ferais-tu pas pour séduire Artémise,
Homme, présomptueux ver de terre, qui boîtes ?
Depuis la nuit des temps tu m’admires et convoites,
Tu voudrais m’accrocher aux pans de ta chemise

Mais c’est plaisanterie, ce sont carabistouilles,
Ballets de mots passants, contes de la bécasse,
Forfanteries de Cyrano ou de Fracasse,
Orgueil de fanfaron enivré de chatouilles !

Si tu veux me toucher, entre dans la cabine,
Espèce d’animal ! Fais vrombir le delco,
Promets-moi de l’amour, du miel, Acapulco !
Approche-toi de moi, montre-moi ta bobine !

Parcours cette distance en petite foulée !
N’oublie pas de m’offrir, en guise de pastis
Un bouquet de poèmes ou de myosotis
Mais surtout pas de valse, encor’ moins d’azalée. *

Ah, te voilà enfin, sortant de ta nacelle,
De ton petit module enfin posé chez Diane.
Emu par ma tranquillité si océane
Tu as fait un grand pas… Patatras ! Tu chancelles !

Un petit Papou l’homme,
Un grand Papou Lune habitée !

DDS 326 Vocaline

 

* Parce que "l'azalée c'est une valse" ne rajeunit personne
et surtout pas les vieilles lunes !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


J'ai horreur du samedi (Vegas sur sarthe)

Samedi
10H15:
J'ai horreur du samedi!
Deux heures que j'poirotte dans la boîte à lettres et j'ai même pas droit à un vrai regard.
Si encore j'avais la tronche d'un avis d'impôts fonciers, je comprendrais qu'on m'fasse la gueule... mais là! Quand j'pense qu'on a mis l'paquet cette semaine sur l'habillage et les gros titres!
Si c'est pas malheureux.
Y a que moi pour tomber sur la lectrice de base: Robe de chambre en pilou, bigoudis et toutou à sa mémère.
On est 355 830 à inonder nos fans chaque semaine et il faut qu'je tombe sur ELLE!
Ferme la porte Bon Dieu! Ca caille!!”
Lui, c'est son Jules. Pas de danger qu'il s'intéresse à moi, même si on n'est pas obligé d'être cultivé pour regarder les images.
Page 63 on a fait exprès d'coller un Sudoku force Zéro pour les mecs, mais c'est encore trop.
10H20: Le toutou à sa mémère me renifle comme si j'annonçais la fin du monde.
Rien de tout ça, saucisse à pattes! Chez moi y a que du charme, de l'intime, du glamour, de la French touch, des confessions, de la sueur des podiums, de la beauté en tube-en pâte-en spray-en veux-tu-en-voilà, Pffuuiii... j'en reviens pas moi-même.
11H00: Pardon! ELLE est connaisseuse, cette lectrice assidue qui se délecte de mon avant-dernière page, celle de l'horoscope.
ELLE est quoi la mémère? Balance? “Sensualité et mots d'amour. Vous sortez de votre léthargie”... je crains le pire!
Sûr qu'ELLE va s'prendre pour Marilyn, accélérer l'mouvement et me prendre à rebrousse-poil jusqu'à la page de garde à grands coups d'ongles acérés. Si jamais ELLE s'arrête sur Brad Pitt, on va finir écartelés sur le lit son Jules et moi!!
 
11H15: Bien griffé mais toujours vivant. Le Jules a rien d'un Brad Pitt et me sauve la mise avec une grosse gueulante :”Quand c'est qu'tu vas aller t'préparer? J'te rappelle qu'on bouffe à midi chez ta frangine!!”
11H16: On va s'préparer, on investit la salle de bains. L'humidité c'est pas mon truc.
Le pilou est tombé et j'ai pas envie d'finir avec l'eau du bain.
11H25: De la mousse jusqu'aux bigoudis, ELLE déguste la recette du moelleux façon “Carrot Cake”.
Pourquoi y mettent 50g d'orange confite? Est-ce que j'sais, moi? J'ai juste envie d'sortir du bain.
11H35: Comment ça? “Ils sont les premiers à quitter le navire” en quatre lettres! ELLE va quand même pas faire les mots croisés en barbotant!
11H40: Un puissant “Qu'est-ce que tu fous là-dedans, bordel?” provoque un tsunami dans la baignoire et je finis sur la carpette côté Charlène et ses futurs jumeaux... j'aurais pu tomber plus mal, en compagnie de Sabatier par exemple.
11H45: Le moteur de la Twingo rugit devant la porte, le toutou aussi.
ELLE n'en revient pas! Le prince Harry voudrait des implants capillaires! Qu'est ce que ça peut bien nous foutre? Si j'tenais celui qu' a écrit l'article... Euh, c'est un pote? Alors je prends sur moi.
11H48: Une chance sur deux qu'ELLE m'emmène déjeuner chez sa frangine. C'est un coup à changer d'crèmerie parce qu'un hebdo gaulé comme moi... ça se refile aussi vite que d'la daube à Saint Ouen.
11H50: Le Jules est sorti furax de sa Twingo et m'arrache des mains de ma lectrice de base.
Je vais finir écartel...
MON CLOSER!!!!!”

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

de l’évolution de mon espèce (courte allocution de Sir Pillow) (Fairywen)

 

De l’évolution de mon espèce

(courte allocution de Sir Pillow[1])

 

J’existe depuis longtemps. Très longtemps, même. J’ai d’abord été fait de feuilles, de mousse, de fougères, de fourrure ou de tout autre matériau naturel. Puis, comme tout un chacun, j’ai évolué. En Egypte Antique, par exemple, j’étais fait d’un morceau de bois qui maintenait la nuque. J’ai été sac rempli de paille. Mais je suis aussi devenu coussin moelleux, fait de douces plumes.

On me trempe de larmes, on me fait des confidences qui font trembler des empires et précipitent leur chute –enfin, pas à moi exactement, mais c’est tout comme…-, on me serre contre soi quand on est triste. Je sers aussi à de joyeuses batailles qui s’achèvent parfois dans de grandes envolées de plumes et sont toujours le prétexte de fous rires mémorables.

Mais surtout, je suis le complice de vos nuits, celui sur lequel le soir vous posez vos têtes fatiguées avant de fermer les yeux et de partir au pays des rêves…



[1] Pillow = oreiller en anglais

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

Venise vous offre la Cinq-mille-Cinq-cent-Cinquante-Cinquième participation aux défis

Je suis une chaise électrique, une véritable invention barbare.

J’en ai tellement vu se consumer sur mon siège que je voudrai prendre ma retraite ;

Je ne vous parlerai pas de mon piedve

cassé, et de l’odeur prégnante de l’osier 

Un vrai cauchemar ce job !!

Toute une vie de dépenaillé à  vous rendre neurasthénique jusqu’à la tombe .J’ai essayé de convaincre le président des Etats-Unis lui-même que je n’étais en rien responsable  de ce carnage.

Je sais , je suis un peu caractérielle ,mais je peux me montrer tendre  comme un fauteuil

Mais avoir le premier rôle dans un tel spectacle, reconnaissez que c’est traumatisant.

Vous me direz on ne condamne pas quelqu’un sur un simple pressentiment mais moi

Je ne crois pas  avoir été faite pour une telle cruauté .car au fond je suis un boute en train et j’aurais dû être une chaise musicale.ve

J’ai  accepté  d’endosser les crimes à votre place mais maintenant basta !

Demain je tente la grande évasion j’ai mon plan  je me barre, je me tire de cet enfer

Je me déguiserai en tabouret  et à la première occase je me ferai la belle.

J’étais prédestinée à vivre une autre vie  et je compte ben  prendre ma revanche sur les hommes !!

Je rêve d’être une chauffeuse. !!

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2014

Défi #326

Un OBJET

(à votre choix)

raconte sa vie à la première personne !

 

Objets

(Votre choix vous appartient bien sûr !

Ne pas se "bloquer" sur une de ces illustrations !)

Bon recherche à vous !

A tout bientôt à :

samedidefi@gmail.com

Posté par MAPNANCY à 00:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Dictée (par joye)

joye

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :

Cahier d'écolier par bongopinot

bo01

 

Dans une malle, dans un grenier

Un vieux cahier d’écolier

Marque du temps passé

Sur mes souvenirs délavés

 

Sur la couverture rosée

Mon nom et prénom y sont posés

Comme des vagues d’hier

Sous un soleil bien amer

 

Je redécouvre mon écriture scolaire

Écrite d’une main de gauchère

Mes souvenirs d’école me reviennent

Et les odeurs de craies me parviennent

 

Et je tourne les pages

Tache d'encre, coloriage

Mélange de joie et de larmes

Rien ne s'oublie ni se gomme

 

Très vite je referme ce cahier

D'un passé de blessures bien cachées

Adieux cahier et école de Saint-Exupéry

Mes souvenirs s’envolent dans la nuit

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

Images anciennes (MAP)

Lors d'un séjour cet été dans la maison de mes grands-parents paternels

j'ai retrouvé un vieux cahier très spécial.

Il s'agissait d'un collecteur d'images de publicité !

Je vous en livre quelques-unes pour le plaisir de partager

avec vous toutes et tous !

*

Voici d'abord la belle couverture :

 

Vieux cahier

et le verso de ce cahier :

Vieux cahier 2

ainsi que quelques unes des images qui y ont été collées :

 

Vieille images 1

 

Vieilles images 2

 

Vieilles images 3

 

Vieilles images 4

J'ai été ravie de faire cette découverte !

J'espère qu'il en sera de même pour vous !

 

 

 

 

 

Posté par MAPNANCY à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

Cahier (JAK)

Cahier 

 

C e matin dans le grenier un drôle de cahier

A ncien j’ai découvert. D’émail il était bordoyé

H ier, encore il gisait  inconscient avec ses signes

I llisibles, pattes de mouches à chaque ligne

E légant cependant il restait comme jadis.

R utilant, il tenta mon  anticonformisme

 

Osant un sacrilège mes yeux l’ont  parcouru

Et ce cahier si doux  venait de ma grand-mère

Elle lui avait confié ses pensées et ses peines.

C’est ainsi que j’appris que  mon père  ce vaurien,

-  nom ironiquement  alloué  sur ce calepin-

Avait un jour de mai séduit  leur fille unique

De cet amour, je fus le fruit édénique.

 

Aujourd’hui c’est courant, on ne se cache plus,

Et j’ai imaginé à l époque,  ma mère, mal vue

Entendre des reproches  et autres arguties.

 

Mais l’amour triomphant à quand même réussi,

 La gente damoiselle  que vous lisez ici

 Tantôt octogénaire, bon pieds, bon œil, merci

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :