12 janvier 2019

A fond les gamelles ! (Nana Fafo)

 

Ronchonchon en van volkswagen

 

Ronchonchon calenchait à toute berzingue

dans son VV flambant neuf

Une suite de chiffres apparut sur le GPS “ 4-20-10 “

Comme si un appareil surnommé “Grand Père Sénile” était capable

de délivrer des messages utiles et subtiles.

 

 

Il semblerait que la mise à jour n’ait pas pris en compte “feu 90”

 

Ronchonchon devait se rendre de Belfort à Nonant le Pin,

ça faisait une trotte, surtout dans ce sens,

les routes de France ne sont pas conçues pour un découpage horizontal.

La verticalité et la pyramide (de Ponzi ?) sont plus courantes.

Evidemment, ça dépend comment tu regardes la carte.

Ce n’était tout de même pas aussi long que l’interstate qui relie Boston à Seattle,

mais dans l’idée ça y ressemblait.

 

Ronchonchon qu’est-ce que tu fous à Belfort, t’es fou ou quoi ?

Et surtout … Pourquoi tu vas à Nonant ?

Un bled paumé au milieu de Saint Germain de Clairefeuille, Marmouillé et Godisson …

avec des noms pareils, ça ne sonne pas très vacances, soleil et bikini.

On se croirait plutôt dans un sketche de Chevalier et Laspales…

 

Ces 3 chiffres intrigaient vraiment Ronchonchon, une suite logique, peut-être, mais pour qui ?

Fibro-nacci avait-il quelque chose à voir là dedans ?

Georges Lucas alors ?

Il devait bien exister une “relation de récurrence linéaire” (entre guillemet car vous vous doutez bien que ce n’est pas tous les jours que j’emploie des expressions savantes… merci wiki !)

 

 

 

Ronchonchon en connaissait une, de suite logique : la CPOM

(No, Nan, T’as pas bien lu, j’ai pas écrit CPAM)

 

 

 

La suite de CPOM c’est une relation entre :

mon Corps, mon Pyjama, mon Oreiller et mon Matelas.

Rien à voir avec le Oblong, hétéro où se “re”produisent 2 entiers naturels consécutifs.

Je m’abstiendrai de tout commentaire sur ce dernier mot duquel on pourrait tirer quelques images en lien avec la thématique “lit-térale”.

 

En parlant de C'POM, là où il allait, il y en avait des Pommes,

mais ce n’était pas pour cela qu’il se rendait à Nonant.

 

Non(ant)stant,

il continuait sa route et ses calculs, délaissant le nombre harshad,

trop hasardeux au profit d’un concept qu’il adore “anti” tout …

Même si ses théories ne sont pas “anti-âne”, elles s’approchent tout de même du thorium et pètent le feu, avec un gros potentiel !

 

 

 

Laissant vagabonder son esprit sur la théorie des nombres,

il se remémorait quelques cours ...

lorsque tu es entier, strictement positif, tu es un anti-indicateur, car “x” est inconnu…

hum… tout ceci semblait tellement logique à présent : l’infini équilibre en toute chose, tout et son contraire doivent être connus pour exister, sinon tu nais sous x (rayon ou film).

 

 

Traversant la Gaule au rythme d’un système vicésimal (20/20) le voici arrivé à Nonante…

hum... comment est-ce possible qu’en additionnant des 20 on tombe sur 90 ???  

 

 

 

Il faut croire qu’en géographie c’est possible, en additionnant des vins on tombe à Nonant …

Ce système de vices était très subtil !

Comme quoi, il faut toujours boire les paroles d’un Grand Père Sénile…

elles mènent à bon port, mon cochon.

 

 

 

 

Et pourquoi Ronchonchon allait à Nonant ?

J’sais pu, une certaine Alphonsine, je crois...

 

Ronchonchon roule a 90

 

Belle lecture créative à toutes et à tous.

Pour le defi 541 - Nonante

http://samedidefi.canalblog.com/

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


05 janvier 2019

Les jours en "di" c'est ravioli (Nana Fafo)

Faire ses comptes - Le décompte est lancé...   "Raconte !"

 

Ronchonchon-en-2019-Psy

“ La Macaroni de Pan “ : une histoire de choix pour 2019.

 

A sa manière, Ronchonchon s’est mouvementé…

D’ordinaire, il est contre, mais là, il est plutôt pour.

 

Topo sur Ses bonnes résolutions 2019 ? Absolutely Not !

Pourquoi bonnes d’abord ? Peut-il en être autrement ?

Qui se lève le matin, en se disant : “tiens et si je prenais une mauvaise résolution !”

 

Pourtant, ça arrive...

 

Au café des Poulpiquets, n’en déplaise à Walrus, aucune Madeleine n’étant accessible,

Ronchonchon s’est vu attribué une mission…

devenir un imposteur, un posteur de “post” heurts, relayant des vents qui courent

(il faut croire que le pets de loup a marqué un tournant).

 

Ronchonchon va vous raconter l’histoire de Roni et Gégé.

 

Comme toute Mac’ ironie qui se doit,

ce western macaroni  commençait avec des scènes d’actions d’une violence non-rare et surtout gratuite.  

Le méchant de l’histoire qui semait la terreur était Mac’ Ron-Ron dit Roni, une petite frappe de Cartier.

 

Roni ne voulait pas lâcher un seul brouzouf à Gégé, le héros des causes dé-culottées.

 

Notre Gégé, un tantinet dandy, avec sa mode du gilet flashy, essayait,

à l’instar de ses prédécesseurs, une incroyable et merveilleuse extravagance,

contrastant avec la tristesse de la Terreur d’une époque “Idiocratienne” ** toujours d’actualité.

 

** contraction d’idiot - crâne - sienne ou traduction “ses idiotes pensées” ;

Ce film, avec le temps est devenu un documentaire disait l’gars qui se reconnaîtra.

 

Pour rester dans le thon, Gégé s’est rendu chez “Owly” dit “Holy Macaroni”,

le fast-nouille italo-tazunien où le jaune est de rigueur

et où ton flouz est bien gardé, à la plus grande joie de notre jaunesse.

Chez tonton c’est Chouettos ! Ringard et discret à souhait.

Gégé espérait tellement que cet épi"phanie"-phénomène se structure en ce début d’année,

il fallait bien trouver un endroit sûr où se réunir.

Tonton n’arrêtait pas de répéter : “ma qué Roni, il a perdu la tête !”

 

Perplexe in the City, dédaignant le look bergère de Gégé,

Mac R’ (et ron petite patate au thon), se perdait dans un  labyrinthe de Pan,

tel le Capitaine vide, aliéné et avide de vider ce monde de tout ce qu’il a de beau.

Les discours des flûtes s’enchaînaient, pour se raccrocher aux branches, leur crédo :

Con-vaincre et vaincre les cons.

Tels des mauvais joueurs de pipo, leur musique sonnait faux et pourtant,

c’était une réalité qui semblait tellement irréaliste.

Un monde futuriste inconcevable au pays des droits de l’homme.

 

Le scénario tournait en rond, comme si le chef d’orchestre ne savait plus quoi faire de sa baguette

(ni de sa braguette avec son petit macaroni, je l’ai pas dit fort et en italique)

Il aurait peut-être besoin d’un bon tuyau pour arrêter de jouer de la flûte.

 

Les hostilités unilatérales se succédaient,

débouchant sur des fustigations vieilles et révolues depuis la révolution !

 

La fin de l’histoire est “malheureusement” ou “heureusement” à écrire…

Il va falloir régler nos comptes !

 

Gégé, sans culotte …

à chaque époque son look macaroni.

(on sent un point commun avec Pingouinnot qui lui aussi a perdu son slip !)



Belle lecture créative à toutes et à tous.

Pour le Défi du samedi n°540 Macaroni

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

29 décembre 2018

Conte de nöel : une histoire de pets et de loups (Nana Fafo)

Ronchonchon-hallucinations

En ce 25 décembre, à pas de loup, Ronchonchon se baladait tranquillement

dans la célèbre forêt Bretonne de Brocéliande,

en quête du graal, de Merlin et de toutes ces créatures fabuleuses et magiques.

 

Le vieux loup de mer qu’il était, savait exactement quels chemins sombres et tortueux emprunter

pour ne croiser personne; il savait sortir des sentiers battus et se laisser surprendre par la nature.

 

Au détour d’une clairière, il croisa toutes sortes de pattes de loup.

Allait-il en cueillir ? Pour un programme compote et tisane euphorisante ?

Une faim de loup commençait à le tirailler.

Et quand on parle du loup ...

 

Il stoppa net, quand il se trouva truffe à truffe avec une champi-gnome gigantesque.

 

Intrigué, il alla regarder sous sa jupe,

pour voir si il avait des Lamelles (avec un M, ça marche aussi).

 

Il faut bien inspecter l’engin avant de décider si il est comestible et de s’en payer une tranche,

même au risque de voir le loup…

et comme tout le monde le sait, dans la forêt il y a des loups,

Ronchonchon ne voudrait pas se faire brebis, même si il a pour habitude d’être un mouton noir (euh... rose en fait !).

 

Une sorte poule, nommée “piquette”, était pendue par les pattes, sous le chapeau du champi.

Elle se prenait pour une chauve-souris ou quoi ?

Va savoir si ce n’est pas la même sale bestiole que Vegas a croisé dans son bar !

Ronchonchon lui lança :

“Fais Gaffe poulpée, la calvatia te guette, tu vas perdre tes cheveux à rester la tête en bas”.

 

(note à tous ceux qui ont de la calvitie…

vous êtes peut-être atteint de somnambulisme chauve- souriesque .

Consultez de toute urgence le laboratoire du sommeil le plus proche,

ils ne pourront rien pour vos cheveux,

mais au moins vous saurez si vous avez des activités nocturnes à votre insu!)

 

 

Les yeux rougis de colère, d’avoir été dérangée, la “nainaine petite petite” sortit de sa tanière.

C’est quand même, il faut le savoir, la traduction littérale de “Korrigan” en breton.

Non mais ça... fallait pas le dire... ils passent pour quoi, maintenant les bretons !

 

C’est comme le chienchien à sa mémère, le mot Korrigan utilise un suffixe "hypocoristique" (alors moi non plus, je ne connaissais pas ce mot) mais on peut dire pour résumer, tout simplement "hypocrite" afin de caresser tout ce petit monde dans le sens du poil. Il aurait été tellement plus simple de parler de contraction entre coriandre et origan, c’est sûr que ça n’a rien à voir, mais au moins ça peut passer pour mystérieux.

 

Ronchonchon venait de se jeter dans la gueule du loup.

Le mufle, en lui, n’avait qu’une seule envie, continuer son chemin.

Mais, il se heurta à un mur… un mur invisible que ce cercle de pierres semblait délimiter.

Impossible de poursuivre.

Etait-il tombé dans un piège ?

Cette espèce de korrigane, ne semblait pas décider à déroger à la tradition du défi.

Ronchonchon tenta une esquive en hurlant avec les loups.

 

"Quelle est donc cette variété de champi ? "demanda-t-il.

"De la fesse de loup !" lui répondit la farfadette, avec un rire de folle dinguette !

 

Quand on sait l’affection nécessaire pour les matières fécales fraîches

que demande ce gros “hagard” moisi, très peu avare,

on fait vite le lien avec la nain de Walrus qui semble ne pas laisser s’échapper que des vents

pour promouvoir de tels bovistes géants.

 

Fesse de loup ! Ah ces grecs, ils ont quand même réussi à imaginer un loup qui pète

pour définir une variété de champignon !

On est loin de ce qu’on se représente quand on pense aux philosophes grecs et à Socrate…

Sa phrase “ Le bonheur, c'est le plaisir sans remords. “ prend tout son sens, dans ce contexte.

 

La poule Piquette proposa donc un défi à Ronchonchon pour sortir du Cercle (vertueux ?)

.

Ronchonchon avait une dragonnite aiguë qui commençait à lui parasiter les naseaux :

quand ça chauffe pour ses fesses, il crache du feu

(oui, non, mais là, c’est juste pour rester sur le thème des animaux merveilleux

et vous montrer, plus bas, mon dernier gros tout vert)

.

Malheureusement pour vous, chers lecteurs,

Ronchonchon est tenu au secret sur la résolution de cette énigme.

.

Certes, la faim fait sortir le loup du bois, mais vu qu'il ne veut pas être connu comme le loup blanc, il va devoir être un loup pour les cochons. Il ne fallait pas faire entrer le “lou-tin” dans la bergerie.

 

 

Après ce défi réussi, Ronchonchon réalisa avec stupeur qu’il faisait parti des gentils !!!

Il est clair qu’il va prendre un bon antifongique et devenir sur le champ “sporo-phobe”.

Lui, gentil ! n’importe quoi.

.

.

Vous ne trouvez pas que dans toute cette histoire, il y a un loup et un pet foireux ?

.

.

 

Belle lecture créative à toutes et à tous.

.

.

Pour les 538 : Korrigan et 539 Lycoperdon (of course !)

http://samedidefi.canalblog.com

.

 

Ronchonchon-dragonnite

 

ronchonchon-dragon au crochet

 

Ronchonchon- et dragon

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

15 décembre 2018

Bar à Gouines ? (Nana Fafo)

Ronchonchon lion et la licorne

Ronchonchon est un TROLL et il adore ça !

A ses heures, c'est aussi un NOOB,

souvent,

pour tous ces trucs tactiles !

LOL - MRD, lui au moins, il sait pourquoi il suit son doigt du regard.

Et pour couronner le tout, c'est en plus, un HACKER, l'explorateur des mondes infinis,

lui qui croyait surtout être un GEEK, "toujours trop". (ou de trop !)

Ne vous laissez pas distraire par la fumée, en fait tout ceci est un faux-FAKE.

Ronchonchon évitera de BUMPER ce post, sinon il va se faire KICKER sa face.

 

Qu'est-ce que tu baragouines Ronchonchon ? Bar à gouines ???

Arrête de noyer le poisson dans le potage avec ton charabia et viens-en aux faits. (aux fêtes ???)

 

Qui parle ainsi de nos jours ?

Les Québécois... ils ont même leur propre "clavardage"

Mais... il y a aussi les LQRiens qui emploient eux aussi un jargon bien à eux.

 

Après le SMQ, Système Merdique de Questionnement

Ronchonchon s'est penché sur le LQR "Livret des queRelles râtées" (ça marche aussi avec un N)

Petit extrait de ces propres propos :

"Ensemble, exclus, les bio solides de nos couches sont plus classes.

Ne résistons plus, l'émeute n'est pas la solution.

Soyons flexibles, de là nous apprendrons à nous divertir.

L'équité sera notre partenaire, aucun dommage collatéral ne surviendra dans ce beau pays émergeant.

Cessez de poser des questions, elles sont un problème.

Quand on pratique la langue de bois, la pute n'est jamais bien loin, pour que les rémunérations des actionnaires coulent à flot..."

 

 

Ceci est le langage médiatique officiel qui enfume le pays.

 

Ronchonchon entre Lion et Licorne, te voilà atteind de Jargonophasie...

 

Belle lecture créative à toutes et à tous.

 

Défi 537 : Jargon

 

Pour : http://samedidefi.canalblog.com/

 

inspiration wiki ki ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_termes_d%27argot_Internet

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jargon

https://fr.wikipedia.org/wiki/LQR

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2018

Cette semaine ça fourre pas ! ça défouraille ... (Nana fafo)

Ronchonchon-Yoda

Ronchonchon il aime pas la bible en latin, c’est insipide !

 

L’Incipit Prologus proposé par Walrus est vraiment très obscur.

Ronchonchon pense tout haut : "C'est sur-moi j'vou'l dit ça va être la Guerre"

Immédiatement La Guerre des Etoiles, lui revient en mémoire...

N'irait-il pas interviewer son vieux pote Yoda, pour savoir ce qu'il en pense du côté obscur de ce texte ?

 

Maître Yoda, par le biais de l'image

tente d'expliquer à Ronchonchon pourquoi ça frite dans la famille Vadehors :

 

(bon là il faut imaginer le générique du film qui défile... car je n'ai pas le talent de Joye)

 

... Il y a très longtemps, dans une "Proximité" lointaine

Un verset de la Bible les oppose...

 

FAMILY WARS

 

EPISODE 1 : THE Obscure filiation

 

« Je suis ton père... » Ici commence le livre I du mystère de l'obéissance filiale selon Luc, façon dark side.

« T'as plutôt intérêt à me croire, je suis ton père ! De ce seul acte de foi forcée dépendra ton salut ! »

« Ouhais c'est ça, salut, j'me casse ! » Renoncer à mes volontés, mais il rêve le vieux ! La force est avec moi...

Ainsi débute la quête de Luc : « Je suis moi et toi tais-toi ! C’est encore sur-moi que ça tombe ! »

 (fin du générique)

 

A l'écoute de ces éclaircissements,

Ronchonchon est bien content de ne pas avoir eu des petits gorets à qui réciter la bible en latin !

Tu m'étonnes que les gamins se rebellent ! On comprend rien quand y causent les vieux...

avec leur phrases insipides !

 

Belle lecture créative à toutes et à tous.

 

Défi 536: Incipid Prologus

 

Pour : http://samedidefi.canalblog.com/

 

 

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


01 décembre 2018

Ne te fourre pas le doigt dans l'oeil (ou dans le nez !) (Nana Fafo)

Ronchonchon-et-EMDR

Ronchonchon a décidé de tester l'EMDR.

 

A la lecture du thème 535, HOULA ! (EUHLA dans sa version normande)

Ce fût le drame.

Ronchonchon était choqué.

Comment Walrus avait pu lui faire ça, à lui : aller sonder les affres de sa mémoire

pour y dénicher le souvenir de la mort qui tue.

 

HOP, le voilà replongé à l'âge de 9 ans, où il découvre que ses parents ont oublié

dans le déménagement, l'objet de sa vie : son HULA HOOP !

Quelle affreuse trahison, quand il apprend que c'est volontairement

qu'ils l'ont jeté à la poubelle.

C'en était fini pour lui, de la danse et de la confiance en l'adulte.

HOOP, son cerveau était en deuil, il devait renoncer à cette chose à laquelle il tenait tant.

 

Depuis ce GRAND SAUT dans le passé, Ronchonchon est perturbé,

il comprend que ce souvenir a changé le cours de sa vie.

Il décide alors de tester l'EMDR pour digérer et donner du sens à tout cela.

L'EMDR est une Expérience Miraculeuse de la relation Doigt/Regard.

C'est une Méthode Efficace pour suivre du Regard ton Doigt.

MERD, on dirait que ça fonctionne leur truc.

Ne vous fourrez pas le doigt dans l'oeil, tout ceci est très sérieux !

 

Belle lecture créative à toutes et à tous.

 

Défi 535: Houla Hoop

 

Pour : http://samedidefi.canalblog.com/

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

24 novembre 2018

Gastropodus D'anusus (Nana fafo)

Gastropodus D'anusus

gastronomique

 

Ronchonchon, il aime pas l'hiver.

ça caille et les petits morveux propagent avec générosité leurs muqueuses virales.

Après les retombées nasales ectoplasmiques de la petite fille de Walrus,

une autre maladie hivernale fait son apparition :

La GASTRO-PODUS D'ANUSUS

 

Lorsque Ronchonchon s'est retrouvé ventre à terre,

c'était pour tenir ses bonnes résolutions sportives et alimentaires.

Il avait décidé de remplacer ses crises de boulimie tronquée, par l'ingestion abusive d'herbes

engendrant ainsi, une torsion de sa masse viscérale, visant la réduction de sa faim.

Tous les magasines en parlent de se mettre au vert, alors pourquoi pas essayer ?

Si ils le disent, c'est que ça doit être vrai !

Mais, ce qu'il n'avait pas prévu, c'était l'apparition d'une flexion endogastrique

qui a inversé le sens de l'éminitation des déchets,

en rapprochant sa bouche de son anus, ou l'inverse, ou les deux.

 

Ronchonchon a troqué un estomac dans les talons par un moral dans les chaussettes.

Le voilà en mode "gastropoda", un vrai mollusque.

Vous comprendrez qu'il ne souhaite pas, cette semaine, se préter à une séance photo.

 

Qui aurait pu croire que brouter de la verdure était pathogène (ça marche aussi avec le gazon)

Ronchonchon venait de découvrir une nouvelle Diète Détox  : La GastroPodus d'Anusus

"Mange de la gastro et tu perdras tes kilos".

Le hic, avec cette diète, c'est qu'il faut avoir l'eau courante,

elle n'est pas adaptée à ceux qui ont leur maison sur le dos, ou des escaliers en colimaçon.

 

Cette étude "philo"génétique montre bien la convergence évolutive de ce cochon,

mi-quenelle, mi-femelle (et re, mi-quenelle derrière !),

qui saisit la plus petite opportunité pour s'adapter au monde,

et créer ainsi des nouveaux procédés révolutionnaires.

 

La prochaine fois qu'on vous parle de régime, pensez à celui-ci ! Effet garanti.

 

Belle lecture créative à toutes et à tous.

 

Défi 534: Gastropode

 

Pour : http://samedidefi.canalblog.com/

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

17 novembre 2018

La Princesse moderne (Nana Fafo)

Ronchonchon il aime pas les Princesses à la rose, ça donne des histoires à la noix !

N’est-ce pas Walrus ?

 ronchonchon-et-princesse souris

Ronchonchon a voulu expérimenter la méthode de la poupée Franfreluche

qui revisite les contes à sa sauce, façon Nana Fafo-uine pour notre histoire !

 

Et comme Ronchonchon et Nana ne sont pas adeptes des froufrous, ils se sont demandés :

Comment reconnait-on une vraie princesse ?

 

Selon un certain conte danois…

C’est celle qui est si délicate, que le simple fait de se coucher avec un vert petit pois, la couvre de bleus !

Hans ne semblait pas connaître l’art reproduction ou alors « Faut qu’il arrête la fumette ! ».

 

Selon un autre conte avec une citrouille d’Halloween...

C’est celle qui, le jour, porte des frusques et la nuit, des pantoufles haut de gamme du tonnerre

pour mettre le feu sur la piste du dance-floor en espérant se faire repérer par un riche dodu

qui lui permettra de remplir son dressing à ras bord.

 

Selon sept nains...

C’est celle qui croque la pomme et qui s’en sort.

 

Selon un Prince connu...

C’est celle qui fait la grasse mat’ pendant 100 ans.

 

On a donc, une belle donzelle qui adore roupiller, manger des pommes, se déguiser en pin’up bling-bling,

mais qui au contact d’un petit pois, perd  tous ses  moyens… Mouhais, ça ne semble pas très réaliste tout ça !

 

Selon l’expérience de Ronchonchon...

C’est plutôt celle qui aime le rose et qui en met partout…

C’est aussi, celle qui est chiante, qui exige, qui n’est jamais contente et se plaint de tout.

Une princesse moderne autoproclamée !

 

Lorsque Ronchonchon a rencontré Kim, c’était une jolie pépé, une souris à la pointe de la mode,

qui avait sans cesse, besoin de souliers neufs. Son armoire était remplie de fanfreluches.

 

Ronchonchon lui a tapé dans l’œil, évidemment avec son look de chamalow rose et dodu.

 

Mais, elle voulait à tout prix le moderniser et lui donner un air de barbe bleue.

Vous imaginez, Ronchonchon avec une barbe toute bleue ?  N’importe quoi !

 

Ronchonchon espérait une histoire de conte de fées. Elle était si belle…

Ce qu’il ne savait pas c’est que les Princesses modernes sont très loin d’être comme Cendrillon dévouée

ou comme la Belle au Bois Dormant amoureuse et docile

et encore moins comme Blanche Neige jolie et joviale…

Point du tout.

ronchonchon-souris crochet

 

Sa souris à lui, était une vraie sorcière ric rac et pas question de faire crac crac avant le mariage,

la garce, un vrai dragon.

Elle savait s'y prendre, dans le magasin de chaussures, il n’a rien compris,

le vendeur lui a pris sa carte bleue et il s’est retrouvé dans le rouge.

 

Si il pouvait revenir en arrière, il irait plutôt dans un magasin de capelines,

il lui en trouverait une bien rouge (il parait que bleu ou jaune ça marche aussi) pour l’emmener à la neige…

et la perdre dans les bois, sans lui laisser un quignon de pain !

Et c’est peut-être ce qu’il va faire, d’ailleurs…

Non, mais ! un Ronchonchon ne se laisse pas mener par le bout du groin,

et surtout pas, par une princesse à la noix !

 

ronchonchon-et-princesse souris en fumee

 

Belle lecture créative à toutes et à tous.

 

Défi 533: Fanfreluche

 

Pour : http://samedidefi.canalblog.com/

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

03 novembre 2018

Participation de Nana Fafo

portrait de ronchonchon

Lorsque Ronchonchon a reçu ce message enigmatique

il a pensé :

rebus

 

" Prends un couteau pour ramasser des baies dans le bosquet.

Va à la mer pécher du poisson et rince-le sous le robinet.

Après ce repas, tu pourras retourner dans ta tente où rappelle-toi, il est interdit de rester debout. "

 

Et vous ? ça vous a fait penser à quoi ?

Bon remue "méninges" !

 

La réalité n'est qu'une version de l'histoire !

 

pf_1541065219  pf_1541065498

Défi 531 : (c'est la réponse du rébus !)

 

Pour : http://samedidefi.canalblog.com/

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2018

ch'timi bilic ! ou ch'timi biloute (Nana Fafo)

Ronchonchon-bob razowski

 

Ou l’art des représentations.

 

Lorsque Ronchonchon s’est retrouvé à Denain, il pensait que c’était une petite ville,

avec des petites gens bien gentils. “Bob Zakowski” lui avait dit qu’il y trouverait

une attraction locale hors norme.

Automatiquement il a pensé à des nains, avec un nom pareil, ça semblait évident !

 

Quenelle ni !

 

Le héros local, s’appelait “Zeph”, un personnage haut en couleur, moustachu,

pour qui les gens semblaient avoir beaucoup d’affection,

il avait quand même une énorme statue dressée à son image !

Les locaux l’appelait le bachi-bouzouk du pour chaud.

 

Un mercenaire qui voulait conquérir le Sud… Intéressant...

 

Ronchonchon ne comprenait pas tout ce qu’il racontait, mais ça le faisait sourire,

car il avait l’impression d’être dans le remake d’un film booniesque, où il ne parlait pas langue.

Zeph Cafougnette lui a demandé, de devenir l’élément central

de sa nouvelle trouvaille : le Jacuzzi de Pourcieux.

Ronchonchon était flatté que si loin de chez lui, on connaisse ses talents de vendeur hors pair.

Enfin, c’est ce qu’il a cru comprendre lorsque Zeph lui a dit :

“rien n’est bradé de ch’l’ancien comorate” je vais faire avec ti du “zakouski de pourcheau” *.

 

Ça aurait dû lui mettre la puce à l’oreille, qu’un gars du Nord parle du petit village provençal de Pourcieux !

 

Ronchonchon a été obligé d’écourter sa visite à Denain,

en se carapatant dare dare pour éviter de devenir le dindon de la farce.

 

Il était à 1000 lieux d’imaginer que de nos jours, le racisme existait encore, il ne voyait pas d’autres explications à cette histoire qui a failli finir en eau de boudin.

 

Quel escroc ce Bob ! Il faut toujours se méfier d’un gars qui n’a qu’un oeil ! c’est louche.

 

* Zakouski en belgique : petite saucisse entourée de pâte feuilletée

Pourcheau en chti : cochon

Rien n’est bradé de ch’l’ancien comorate,  expression chti pour dire : tout est bon dans le cochon

 

 

 

8204946  cafougnette

 

Belle lecture créative à toutes et à tous.

 

Défi 530 : Ch'timi

 

Pour : http://samedidefi.canalblog.com/

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,