01 octobre 2022

Les rouflaquettes (maryline18)

m18

Alors que je cherchais l'inspiration, je suis tombée sur les très belles rouflaquettes du Roi d'Espagne, Alphonse XII ( 1874-1885 ) .

Poursuivant mes recherches, me voilà "soulevée" par le Requiem de Verdi créé en 1874, puis entrain de visiter la Sagra Familia.

Ne quittons pas l'Espagne...Je vous prépare une paella ?

Nous la mangerons ensemble en écoutant ...Mariano ?

Je file enfiler ma robe à volants !

Et bien, croyez-moi, une histoire de rouflaquettes peut vous emmener très loin...

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


17 septembre 2022

La caténaire, (maryline18)

 

Les phrases musicales s'élancent et retombent.

Imparfaites, toujours imparfaites...

Trouveront-elles l'étincelle indispensable au départ ?

Créer c'est partir. Partir c'est espérer.

Elles tendent leurs bras au courant.

Inspiration, aspiration, détermination.

Elles n'iront nulle part sans lui.

Sur la locomotive, la pluie ruisselle, les cables glissent.

Pantographe en pleurs, inlassablement, elles redessinent le même dessein. 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

13 août 2022

Les bigorneaux (maryline18)

 

J'ai tout mangé les fraises des bois

Et saccagé tes petits pois,

Nourri les poules de tes laitues,

Cassé les oeufs dessous leurs culs !

 

Fallait pas m'leurrer, tu vois,

Tu as fait le mauvais choix !

Je fais rien que des sottises quand c'est la crise...

 

J'ai fait rissoler tes poissons

Pour ton dîner, à ma façon ;

Tu seras juste un peu malade

Sans avoir trop mangé d'salades !

 

J'devrais plus pleurer, je crois,

J'me sens beaucoup mieux déjà,

Garde pour toi tes analyses,

Je garderai, hé ! ma franchise !

 

J'ai pas nettoyé la maison,

Pas secoué le paillasson,

Bien renversé les cornichons,

Les bigorneaux et les oignons !

 

(J'l'ai quand même casé çui-là)

Dis, si tu n' me retrouves pas

Ce n'est pas si grave en soi,

Je pars... Relever un défi...(Un chouette défi tous les samedi).

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

06 août 2022

La mille et unième nuit . (maryline18)

 

Une fois encore, dans l'obscurité

Elle endort la mort pour ressusciter

À son triste sort de fin de journée .

 

Une fois la sorgue, au palais tombée,

La miséricorde ayant déserté,

S'ajustent ses cordes à son arc bandé .

 

Susciter l'envie pour garder la vie,

"La Belle de nuit", elle, a bien compris

Que les mots choisis ravissent l'ouïe .

 

Le Sultan s'endort, intrigué, curieux,

Si bien qu'il ignore entrer dans le jeu

D'un esprit retors et tombe amoureux ...

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juillet 2022

Le carré (maryline18)

 

- < Entre dans le carré ! >

- < Pourquoi donc ?>

- < Entre te dis-je, ta vie est à l'intérieur ! >

Je traîne les pieds...

Un carré a quatre côtés composés d'un début et d'une fin. Si je relie chaque naissance à sa mort, je crée le point "zéro". Le zéro annule la distance avec le néant.

(Si je ne peux sortir de cette prison je sortirai la carte de l'ange).

- < Les lignes sont toutes tracées, tu ne peux que descendre ! >

Je glisse...

Comment faire pour éviter le centre ? Plus je m'en approche, plus il semble s'agrandir. Il se trouve à mi-chemin entre le rêve et la résignation, l'insouscience et la désillusion.

Une sorte d'effervéscence s'est crée pendant que je vous parlais. Certains, plus malins ou plus malignes, ont décroché des segments pour les plonger dans la marmite, là, sous les flammes. Ils s'amollissent comme des spaghetti. Maintenant ils les tordent pour créer des nœuds. Ne reste plus qu'à les raccrocher aux points de départs et à s'en servir comme d'une corde pour remonter jusqu'à l'enfance, ne reste plus qu'à se souvenir des bons moments...

Qu'ils aillent au Diable ! Je préfère encore mourir la tête vide .  

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


16 juillet 2022

Le lac Loktak. (maryline18)

 

Si, au dessus du lac Loktak, vous appercevez un soir le vol d'un faon, dites-vous que vous ne rêvez pas et ouvrez grands les yeux.

Très peu connu, ce lac est pourtant féérique...

Sa végétation, entretenue par des pêcheurs astucieux y forment des cercles tout-à-fait magiques où s'y développe une faune, unique au monde !

Je devais avoir cinq ou six ans quand mon père, chercheur, préparant un colloque sur la protection de l'environnement, m'y  emmena . Fatiguée par un trop long voyage pour la petite fille que j'étais alors, je somnolais dans la barque, bercée par les mouvements de l'eau.

_< Regarde ! Regarde ! Vite regarde ma chérie ! C'est incroyable ! >

J'ouvrai les yeux et les frottai pour être sûre de ne plus dormir. Un magnifique faon survolait le lac. Des pêcheurs, éberlués, récitèrent des prières, d'autres restèrent la bouche grande ouverte, muets d'étonnement .

Comment ce cervidé avait pu s'adapter aussi bien à son environnement ! Après des nuits et des jours d'observation, mon papa me raconta les aventures de Bambis, le plus zélé des ailés faons !

Cinquante ans plus tard, c'est à mon tour de raconter ses histoires à mes petits enfants . Etait-ce la gourmandise qui lui fit pousser des ailes ou cherchait-il désespérément ses parents ou, au contraire, avait-il décidé de les fuir ? Je vous fais cadeau du début de l'histoire et vous laisse lui donner une suite !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juillet 2022

Cent grillons (maryline18)

 

Cent grillons grillonnaient

Dans un très vieux grenier.

Grenade et pigeons niais

Gisaient dégoupillés.

 

Sandria, grill au nez

La fête battait seau plein,

Si trop niais, tu l'as bu

Ta tête battait son teint.

 

Je t'ai vu dans la rue

Mat et haut, Matéo,

Scander sur l'avenue

Des grands maux, des gras mots...

 

Je t'ai vu, tu m'as plu

Tu m'as eu, je n't'ai plus

Mat, hé ! oh !... N'en parlons plus.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

11 juin 2022

La terre en jachère (maryline18)

 

La terre se repose,

Hôtel aux portes closes,

Pour qu'un tubercule ose

Le saut d'un virtuose .

Aucun ne s'y oppose,

Pas même, les diseurs de proses .

Elle risque la sténose,

S'assèche et s'ankylose,

Sans qu'il ose... La myose

Et puis la toxicose

Ferment son iris rose.

La terre fait une pause.

Quand elle se surexpose

Espérant la symbiose

Elle récolte l'écchymose .

Quelle âme trop myélose !

Quand elle se sous-expose

Alors sa tête explose,

Craquelle, vient la névrose

Et la voilà morose.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juin 2022

Welcome to Zion (maryline18)

 

Quand "IL" lut : Zion, des images d'horreur prirent d'assaut son cerveau meurtri. Assis dans la navette allant vers le maudit parc, il se laissait envelopper par ce nuage de pensées bicolores, lourdes de nostalgie. La pluie ne tarderait pas...

Il se repassait quand mème le film de leurs plus beaux jours. Il y avait déjà vingt ans, et pourtant... Il lui semblait encore sentir la chaleur de ses baisers. Pourquoi lui avoir offert ce stupide voyage pour leurs noces ? Jamais il ne guérirait de cette culpabilité destructrice.

Il haÏssait ces rôches rouges, bien que magnifiques, ainsi que ce cours d'eau qui, charriant à tout jamais les quelques effets emportés par "ELLE", le jour du drame, le narguaient.

Elle était jeune et brillante, il était devenu prématurément vieux et idiot. Que lui importait donc à présent ce panorama ? Il n'y aurait plus d'autre excursion, non, plus aucune autre, voilà ce qu'il ruminait. Il aurait le courage cette fois d'aller la rejoindre, le courage de sauter dans ce gouffre qui lui aura décidément tout pris. Il écraserait, insignifiante, dans sa chute, jusqu'à cette frêle illusion d'une vie possible sans (son) amour.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

26 février 2022

Une belle histoire (maryline18)

 

Charles Le Bon, aurait eu des excès de folie meurtrière. L'Histoire nous apprend qu'il aurait délégué ses responsabilités à son frère, et que malheureusement, de nombreux soldats perdirent ainsi la vie, lors de la bataille d'Azincourt. Et bien non, rien ne s'est passé comme nous le racontent les livres. Laissez-moi vous conter cette "bataille" .

Il avait bien des moments de folie mais celle-ci était inoffensive. Il voulait bien jouer à faire la guerre mais sans qu'il y ait de morts .

Henri V dut néammoins, à la suite de cet épisode de l'Histoire ( qui laissa tous ses soldats englués des jours entiers dans la fameuse clairière d'Azincourt), lui céder son Royaume. Après avoir déployé ses troupes (trop peu nombreuses) en Normandie, il faisait route vers Calais sans se douter que Charles VI, plus "fou" que jamais, lui avait préparé une surprise. Lui et ses hommes étaient perchés dans les arbres. Jouaient-ils aux indiens ?

 Toujours est-il que  le 25 octobre 1415, quand les Anglais arrivèrent, ils s'enfonçèrent jusqu'à la taille dans un sol préalablement préparé à leur intention. Installés au faîte des hêtres, les farceurs savouraient leur plaisanterie et riaient à gorge déployée. Nul ne fut scalpé mais aucun n'atteint la plage, d'où ils comptaient regagner le Royaume d'Angleterre.

Le roi, Henri V perdit ainsi son trône et Charles Le Bon agrandit son Royaume. Après avoir assez ri, les gagnants consolèrent les perdants et cassèrent la croûte . Le droit de pêche qui lui revint de fait lui permit de nourrir son peuple et tous les affammés de passage. Ses "prisonniers" furent libérés et rejoignirent leur famille respective. Sa bonté étonna et d'autres rois prirent exemple sur son grand cœur. C'est grace à lui que les richesses de la planète se partagent aujourd'hui en toute amitié et en bonne intelligence ; c'est pourquoi il fait si bon vivre dans un monde où tout va pour le mieux.

 

( Là c'est sûr, avec une telle conclusion, cette histoire ne peut-être qu'une uchronie).

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d%27Azincourt  

https://www.herodote.net/Artisan_involontaire_des_malheurs_de_la_France-synthese-2323.php

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,