09 novembre 2019

La wassingue et mon picard décédé (Laura)

 

Désolée si je parle encore de mon mari et si je me sers des thèmes pour l'évoquer. Ça me fait mal et et ça me fait du bien. Il est mort le 2 novembre 2019 et "wassingue" m'évoque les débuts de notre histoire quand j'ai connu ses parents qui employaient des mots comme celui-là que je ne comprenais pas.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


02 novembre 2019

Vade -mecum du vingt-et-unième e siècle (Laura)

 

Internet est devenu le vade -mecum du vingt-et-unième e siècle
Où nous trouvons(ou croyons trouver) tous les vade-mecum nécessaires
A notre quotidien et même à l'extraordinaire: certains en jettent tous leurs livres
Croyant trouver une encyclopédie qui prend moins de place, un portable.

Comme tout le monde, je cherche sur internet comment cuire
Mes filets de morue, mes haricots verts, mon rôti, quelles palmes
Produiraient l'effet que je souhaite mais je ne souhaiterais pas vivre
Dans un mode à la Fahrenheit[1], un monde sans livres.

 


[1] http://www.lauravanel-coytte.com/archive/2006/09/15/fahrenheit-451-1966-le-film-de-francois-truffaut.html

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

26 octobre 2019

L'utopie de la nouvelle année (Laura)

 

A chaque premier janvier, naissent les bilans de l'année qui se termine
A chaque nouvelle année de sa vie ou calendaire, on prend des résolutions

A chaque premier janvier, tout change: les prix, les lois, les agendas, les calendriers.
A chaque nouvelle année de notre vie, on se bonifie comme les meilleurs crus classés

Mais à chaque premier janvier, on continue son livre de chevet: essai ou polar
A chaque nouvelle année, on a toujours un chapitre ou plusieurs tomes de retard

A chaque premier janvier, j'allume une nouvelle bougie pour mes chers disparus
La chambre verte[1] accueille morts illustres et illustres inconnus de nos paysages

A chaque nouvelle année de notre vie, il faut prolonger se connecter à nos bibliothèques
Pour prolonger si on peut, les livres qu'on n'a pas finis car on a imaginé le temps plus long

 

 


[1] Film de François TRUFFAUT

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2019

Je ne suis pas Baudelaire (Laura)


Même si j'ai cultivé parfois "Les fleurs du mal", que j'écris des "Petits poèmes en prose"
Et que j'ai éprouvé le "Spleen de Paris", je ne suis malheureusement pas Baudelaire
Notamment en ce qui concerne son éminence en qualité de critique d'art; je suis juste
Folle d'art, m'extasiant devant des artistes qu'il jugeait sévèrement comme Ingres
Auquel il reconnaît des qualités de portraitiste; il admire aussi son "charme bizarre."
Je ne suis pas Baudelaire et je ne sais que regarder et m'extasier devant le peinture
Troubadour d'Ingres lorsqu'il peint Raphael, son peintre favori, avec sa maitresse, La Fornarina [1].

l

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[1] https://www.louvre.fr/genese-d-une-histoire-d-amour%C2%A0-raphael-et-la-fornarina-d-ingres

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

12 octobre 2019

Ma(es) soupape(s) (Laura)

 

Danser comme une folle en guise de soupape de sécurité

C'est ma soupape d'avoir une tripotée de livres lus ou à lire

Lire des polars effroyables où  flotte le soupçon sans cesse

Manger des moules, de la viande crue, une pomme par jour

C'est ma soupape de t'aimer jour après jour, heure après heure

Faire l'amour avec toi, à la vie et niquer la mort, c'est ma soupape

Chanter, pleurer pour éviter de crier, écrire le plaisir, la peur

Ce sont mes soupapes

 

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


05 octobre 2019

RUPIN (Laura)

 

Riche à millions de lupins
Ultime luxe : avoir du temps enfin
Pour découvrir tous les chemins
Il faut rêver à d’autres matins
Ne pas nier non plus le présent des petits riens

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

28 septembre 2019

Mémoires d'un quidam (Laura)

 

Je pourrais vous  parler du quidam[1]
Qui s'appelle peut-être Abraham
Et habite à Amsterdam ou Birmingham

Mais je ne rien trouvé sur ces "Mémoires"
Si ce n'est qu'elle furent écrites
Par Guy de Tassigny, auteur des "Merdophages[2]."

Je pourrais vous parler d'un quidam
Qui habite le joli coin de Ham[3]
Et boit avec moi un jéroboam

Mais comme je suis indécrottable
Je vais vous parler d'un artiste
Agostino Tassi[4], né en 1566 à Pérouse

Ce n'est pas un quidam
Qui se balade à Bergame
Mais est au centre d'un drame

Il a violé Artemisia Gentileschi et d'autres
Artemisia dont j'admire l'oeuvre
Et qui représenta Tassi en Holopherne[5].

Excusez-moi si "Mémoires d'un quidam"
S'est transformé en hommage à une grande dame
Qui transcenda ses souffrances en artiste.

 

gentileschi-judith-decapitant-holopherne-1620 (1)

 


Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2019

La partie de pétanque de mon grand-père (Laura)

 

« Bon, alors! Tu vises? Ou tu pointes? »

Cette apostrophe dans son rêve venait de réveiller Cannelle en sursaut et pour une fois elle se souvenait très bien du lieu, des personnages et de ce qui se passait dans son rêve. C’était sur la place d’un petit village du Vaucluse dont son grand-père était originaire. Et c ‘était lui qui jouait une partie de pétanque imaginaire avec des membres de sa famille que Cannelle ne connaissait pas. Elle pouvait imaginer le paysage car elle était allée dans le Vaucluse sur les traces de son grand-père. Quant à la partie de pétanque, elle n’en avait qu’une petite expérience et c’est surtout par la littérature ou le cinéma qu’elle avait rêvé cette scène.

Son grand-père lui était très net dans son souvenir car elle avait déjà 11 ans à sa mort.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

14 septembre 2019

Obsédée, affirmatif [1] ! (Laura)

 

Si j'ai quoi affirmatif et quoi d'autre no comment
Si j'écris affirmatif quoi no comment

Des poèmes affirmatif des essais no comment
De l'érotique affirmatif pour quel âge ooh ooh ooh

 

Si j'ai quoi affirmatif et quoi d'autre no comment
Si j'aime affirmatif et qui no comment
Mon mari affirmatif et Nerval no comment
Baudelaire Truffaut affirmatif et Daho ooh ooh ooh

 

Si j'ai quoi affirmatif et quoi d'autre no comment
Si j'admire affirmatif  et quoi no comment
Des paysages affirmatif des villes no comment
Sans limites affirmatif excessive ooh ooh ooh

 

Si j'ai quoi affirmatif et quoi d'autre no comment
Si je lis affirmatif et quoi no comment
Des polars affirmatif des catalogues no comment
Obsédé affirmatif textuel ooh ooh ooh

 

Si j'ai quoi affirmatif et quoi d'autre no comment
Si je bouge affirmatif de la marche no comment
De la nage affirmatif de la danse no comment
De la gymnastique affirmatif en musique ooh ooh ooh

 

"Si j'ai quoi affirmatif et quoi d'autre no comment
Si j'aime ça affirmatif quel côté no comment
Peut importe affirmatif ce que je préfère no comment
Obsédé affirmatif sexuel ooh ooh ooh"

 

 

7 septembre 2019



Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

07 septembre 2019

Nimby (Laura)

 

Ainsi, c'est le nom qui regroupe ce qui m'énerve dans les journaux: les gens qui s'opposent qui s'opposent à tout ce qui se fait ici alors même qu'ils reprochent que ça ne se fasse pas ailleurs.

Je connaissais "Nimby" sous le nom de "Larzac", Plateau des mille Vaches", Notre Dame des Landes", Bure", "ZAD" etc.

J'aime bien aussi le référendum sur la privatisation des Aéroports de Paris : certains  s'opposent à la privatisation alors même qu'ils l'avaient prônée et s'allient même dans cette opération avec des gens qui leur sont complètement opposées le reste du temps et l'inverse est vrai aussi.

A l'heure, où on nous nous gave de réchauffement climatique, de développement durable, de la culpabilité des humains là-dedans, je vois de plus en plus de gens conduire comme des fous, se garer comme des pourciaux[1] loin de prendre les transport en commun  pour baisser notre empreinte carbone.

J'arrête là parce que j'ai un bain à prendre pour me détendre car ce sujet m'énerve; je sais, ce n'est pas bon pour la planète mais je trie, j'achète local, je vis en appartement, on a une voiture pour deux, je marche et prends les transports en commun et je ne suis pas NIMBY!

 

31 AOUT 2019

 


[1] https://www.wiki-anjou.fr/index.php/Pourciau

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,