21 avril 2018

haïkuzzi (joye)

homarde alors

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


14 avril 2018

Encore du (sur)vécu (joye)

On a souvent des habitudes et des gestes automatiques dont on ignore totalement l’existence.

J’avais appris cela la première fois où je suis allée au Mexique, où l’on ne pouvait pas boire l’eau du robinet.

Enfin, on peut la boire, mais on la regrette beaucoup après. C’est ainsi que j’ai pu maigrir de huit kilos en quatre semaines – sans y penser, j’avais mis ma brosse à dents sous le robinet et paf !  ¡Turista ! et ça pour le reste de mon séjour estudiantin.

no toothbrush

Bon, cette fois-ci, j’étais prête. Je savais qu’il fallait combattre les habitudes et, en arrivant à l’hôtel à Punta Cana, j’ai mis un petit message sur chaque robinet avec l'avis suivant :

NO TOOTHBRUSH

C’était surtout pour protéger mon mari chéri qui n’avait pas encore visité un pays d’eau non potable.

Malheureusement, et, en dépit de tout, des gros mots hurlés en provenance de la salle de bains le deuxième jour m’ont bien avertie du fait que lorsqu’on veut chasser le naturel, il revient au galop – eh oui, mon pauvre Iowaboy s’était rincé la bouche avec de l’eau redoutée.

alcoholHeureusement, nous étions descendus dans un hôtel avec de l’alcool à volonté. Sans blague – c’est comme Disneyland pour les dipsomanes - il y avait des bouteilles même dans la chambre, où l’on pouvait se servir de vodka, de rhum, de whiskey, et de quoi encore j’oublie.

Voyez-vous, nous, on ne boit pas très souvent de l’alcool, mais nous profitions bien des cannettes de la bière nationale – Presidente – dans le minibar gratuit. Oui, non, sans blague !

Alors, et tout comme nous avons tous deux bien écouté lors de nos cours de science, mon mari a tout de suite pris une grande bouchée de rhum pour se rincer la bouche et puis, il a avalé deux bons coups d’alcool, pendant que moi, j’ai versé un  grand verre de vodka pour laisser tremper sa brosse à dents afin de la stériliser en noyant tous les parasites éventuels. 

Eh oh, ne les pleurons pas, ils sont morts heureux. La preuve : Ni lui ni moi ne sommes allés à l’hôpital.

Ouf !

Il y avait de quoi s'inquiéter, surtout parce que chaque Dominicain nous avait prévenu dès notre arrivée :

« If you drink the water, you will die ! »

Toutefois, et grâce à notre don commun pour l’improvisation, ce ne sera pas pour demain.

sauve qui peut bis

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

07 avril 2018

for mrs. hat, with love, from iowa (joye)

L'autre jour, Mrs. Hat m'a demandé si j'avais déjà vu le premier aiglon de Decorah (dans l'Iowa, oeuf corse) .

C'est donc à elle (et à Fiston, oeuf corse)  que je dois ma participation cette semaine.

THANKS, MRS. HAT.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mars 2018

Une petite douzaine (joye)

On méprise toujours ce qu’on ne connaît pas.

C’est pour cela que Victor l’innocent jouait de la guimbarde de son grand-père.

Son vrombissement lui apportait un réconfort.

Les filles du village se moquaient ouvertement de Victor.

Elles voulaient des hommes, des vrais.

Toutes sauf la Petite Alice, la sourde-muette, celle qui sentait les vrombissements.

Elle aimait traîner auprès de Victor et le suivait lorsqu’ils rentraient tous deux des champs où ils glanaient jusqu’au crépuscule.

Jusqu’au soir où la Petite Alice disparut.

Vers minuit, on retrouva son petit corps mutilé, souillé, violé au bord du chemin.

La guimbarde du grand-père de Victor fut retrouvée à côté du cadavre.

Des hommes du village, des vrais, se décidèrent sans hésiter et Victor l’innocent fut pendu le lendemain devant l’église.

Car on méprise toujours ceux qu’on ne connaît pas.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2018

for bongo, with love (joye)

bongo

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,


for bongo, with love (joye)

bongo

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

17 mars 2018

C'est du propre ! Une ballade d'après François Écou-Villon (joye)

Outils à manche, qui après nous cirez,
N'ayez les touffes contre nous endurcies,
Car, si pitié de goupillons avez,
On peut enlever tous les beaux gâchis.
Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :
Tant de brosses à mains, qui trop avons poli,
Serons bientôt encore et beaucoup salies,
Oui, nous, outils, balayons cendre et poudre.
De notre tâche personne ne s'en rie ;
Mais priez Dieu que tout va se dissoudre !

Si l’hygiène vous échappe, pas n'en devez
Avoir dédain, quoique fûmes occis
Par la tâche. Toutefois, vous savez
Que chaque demeure n'a pas d’outils rassis.
Excusez-nous, puisque sommes transis,
Anticipant l’arrivée des invités mal choisis,
Que les godasses ne soient pour nous salies,
Nous poussant toujours vers l’infernale poudre.
Nous sommes là pour, personne ne nous harie,
Mais priez Dieu que tout va se dissoudre !

Les bonnes nous ont déboués et lavés,
Leur huile de coude a toujours bien servi.
L’écouvillon a la cuvette raclé,
Et enlevé la honte et les soucis.
Jamais nul temps nous ne sommes assis
Puis çà, puis là, comme le boulot varie
Au bon ménage, sans cesser nous manie,
Et tout fulgure comme un coup de foudre.
Ne restez donc dans ce qu’on a sali ;
Mais priez Dieu que tout va se dissoudre !

Bon ménager, qui sur tous a maistrie,
Garde que la crasse n'ait de nous seigneurie :
A lui n'ayons que frotter ce que soudre.
Défi, ici n'a point de moquerie ;
Mais priez Dieu que tout va se dissoudre !

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mars 2018

Toto à la colle (joye)

Voici la copie que j'ai dû rendre comme punition  devoir après l'école. L'est pas mal, hein ? - Tot's

Qu’est-ce une dynastie ? En français, c’est le mot qu’on utilise pour famille nombreuse si la famille est riche. Sinon, on dit les immigrés.  En Italie, on dit des mafias. Je ne sais pas ce qu’on dit aux États-Unis. Peut-être des Mormons ou des Amish.

La première dynastie en Chine était la dynastie Qin. Mon oncle Jacques qui aime picoler dit que c’est cette famille qui a inventé les toasts. Perso, je ne vois pas comment on peut inventer des toasts dans une culture qui ne mange jamais de pain. Je ne fais pas trop confiance à mon Tonton, il oublie souvent. Mais il a dit que la preuve c’est que nous disons toujours leur nom en portant un toast. Alors, il a peut-être raison, car lui est toujours en train d’arroser quelque chose.

Mon cousin Hector dit qu’une autre dynastie chinoise était la dynastie Ping, celle qui a été attaquée par la dynastie Pong lors d’un tournoi – un peu comme les Stark et les Lannister, mais je ne sais pas parce que Maman ne me permet de regarder « cette pornographie d’adolescents » comme elle dit. Donc, je dois compter sur mes potes Rachid et Franc pour tout me raconter. Ça a l’air sympa.

Phiphine ma voisine dit que la Dynastie est une marque de voiture. Je parie que c’est faux. D’abord parce que je n’en ai jamais vu au parking et deuzio parce que Phiphine est une pouffe qui a toujours sans-faute sur les dictées et aussi parce qu’elle est la chouchoute de la maîtresse et qu’elle n’est jamais obligée de rester après les cours et d’écrire des trucs de trois cent mots sur les dynasties comme punition. Encore vingt-trois mots et j’aurai terminé. Et maintenant dix-sept.

En conclusion, les dynasties c’est vraiment des familles qui ont eu un coup de bol. Et des dragons.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2018

s'il pleige, on ira au cinoche ce ouiquènde (joye)

☆ 3 Carrousels, Les Manèges de la vengeance ☆
Après des mois sans que l'enquête sur l’emploi d’un forain ait avancé, Mildred Hayes prend les rênes en main, affichant un message controversé visant le très respecté Club Carrousel sur trois grands panneaux à l'entrée de leur ville.

☆ Pentagon Carrousels ☆
Première femme directrice d’un cirque, Katharine Graham s'associe à son Monsieur Loyal en chef Ben Bradlee pour dévoiler un scandale de manège à trois monumental et combler son retard par rapport au Circus Times qui mène son propre cirque à trois pistes.
☆ Les Carrousels de Spascal et Fantasio ☆
Spascal, un jeune homme déguisé en groom, rencontre Fantasio, un journaliste frustré. Cela se fait avec éclats sur un grand carrousel et c’est peu dire qu’ils ne s’apprécient pas. Mais lorsque Walrusac, un chercheur fou de défis, est kidnappé par un petit chien et sa maîtresse, Spascal et Fantasio vont devoir faire équipe pour le retrouver, aidés par Mapotine, une jeune femme reporter rivale de Fantasio, et de Skrapov, un écureuil espiègle.

 

☆ Cinquante carrousels plus ronds ☆
Pensant avoir laissé derrière eux les carnavals du passé, les jeunes mariés Christian et Ana profitent pleinement d’une fête foraine foireuse et partagent un laisser-passer. Mais alors qu’Anastasia commence tout juste à s’adapter à son nouveau rôle de Madame Grey et que Christian ouvre finalement les montagnes russes, de nouvelles menaces viennent mettre en péril leur vie dans le parc d’attractions XXX avant même qu’elle n’ait débuté.
 
 
☆ Black Carrousel ☆
T’Challa revient chez lui prendre sa place sur la Foire du Trône au Wakanda, un parc d’attractions africain technologiquement très avancé. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther, afin d’obtenir l’anneau de laiton.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2018

bistrot (joye)

je fouette ma plume

elle a rencart dans un bistro

faudra qu’elle se lève

qu’elle se fasse une beauté

elle ira à la rencontre

d’un ancien amoureux

ou des amies avec lesquelles

elle a perdu contact

on boira, on jasera,

on trinquera au passé glorieux

quand le monde était jeune

et insouciant

quand personne ne craignait

laisser du sang sur la table

de la terrace

avec son pourboire

bistro

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,