09 février 2013

Histoire disparue‏ (Cavalier)

histoire à chercher

Je suis

La vie tissée au cordeau
Au travers des pays sages
En rage
Au couteau gainé et pris dans les rochers
À la brise qu’emportent  les cigognes
Borgnes

Voilà, je suis

Au miroir sans tain
À la traversée sans bris de glace

Comme un lac empli de foules étranges
Comme une terre tassée de mille nuées ardentes

Je suis le chemin

Du soir au matin, je crie à la nuit
Et je patauge dans les rêves circulaires des mortels
Des monstres du mensonge
Aux images muettes qui hurlent à mes oreilles

Qui me font perdre le souffle de mes jours
 Et m'étouffent chaque nuit…


Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :