07 mars 2009

A quoi servent les hommes (Caro Carito)

Thème: à quoi servent les hommes

Genre: alexandrins

 

A quoi servent les hommes, pensa le tigre.

Ils sont laids, fades, se dit-il en mastiquant.

Posté par valecrit à 21:36 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


Jet set dorée (Caro-carito)

Thème : Arrêter la pilule
Genre : Nouvelle en 5 lignes

 

 

 

 

- Elle ne passe pas, la pilule.

- Parce que c’est pas une plaquée or. Ni ecta, ni LSD. Du toc.

- Il avait dit…

- Laisse béton. Ce mec, il cachetonnait, un bellâtre qui dorait son blason et ses cachets. Et tu sais...

- Je sais, ma puce. Pour le bronzage, un seul credo : string, soleil et sable blanc…

Posté par Old_Papistache à 20:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

Un Gato, uno! (Caro Carito)

 

genre: haïku

Thème: Gâteau vite fait et bon

 

 A Sarragosse

Cour ombrée,  jatte de lait

Chat à pas velours

 

Posté par valecrit à 20:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

Chirurgie chimique - Caro_carito

Thème: La peinture n’avait qu’un défaut

Genre: quatrain


Linda attrapa la bouteille de White Spirit entamé

Et frotta du bout du chiffon une tache orange

Sur le bout du nez d’une femme aux traits d’ange

« Mon Botticelli ! » et le vicomte s’écroula, foudroyé.

Posté par Janeczka à 19:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

Tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de chanter (Caro)

Thème : bœuf virelangue
Genre : sonnet

Un saxophone et un xylophone aphone….

La zingara zézayante hésitait

La fausse fosse du public se défaussait

Si ça continuait, bientôt personne.

 

« Pas d’omelette sans casser d’œuf »

Aux musicos lance l’imprésario,

« oublie ton soliloque et ton solo

Ce qu’il nous faut ,c’est un bon bœuf !»

 

L’orchestre s’emballe

Et  l’auditoire partout s'étale

Zézette Virelangue tremble et puis ondule

 

Et c’est sans un couac et un cahot

Que la vedette mugit et stridule

Jusqu’au final en do

Posté par Walrus à 19:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


Au bonheur des dames - Caro_carito

Thème: rideaux pour fenêtres arrondies
Genre: abécédaire

- Ajourées ? Batistes ? Cotonnettes ? Drapées ? Empesées ? Festonnées ? Gaufrées ? Harmonisées ? Indiennes ? Jersey ? Kaki? Linon ? Moirées ? Nylon ? Organza ? Plumetis ? Quilté ? Rayonne ? Satinées ?Taffetas ? Uni ? Velours ? Washables ? XXL ?

- Yes.

- Zéphyrine ?

Posté par Janeczka à 19:28 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

Matines (Caro)

Thème : Elle écrit tôt
Genre : Quatrain

Eos, dès l’aube, déploie dentelles

Organza de brume, ors sur des terres gelées.

D’un battement de cil, pointe la rosée.

D’un trait de ciel,  s’écrit une journée nouvelle


Posté par Walrus à 18:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

La Ballade de nos mers intérieures (Caro)

Thème : blog-en-bois
Genre : poème en forme libre

Nos blog-en –bois voguent

Sur les ondes cristallines de nos solitudes.

De la chaleur cloisonnée

De coffrets aux reflets d’ambre,

Des mots voyageurs s’échappent.

 

Une bouteille à la mer

Qui recèle des ombres délavés,

Fugaces réincarnation de nos souvenirs.

Le vent salé porte les frêles esquifs

Vers une grève lointaine.

 

Le soir venu, ils restent le regard perdu,

Les fragiles, les poètes,

Face à l’étendue lisse

Sous l’horizon démesuré.

 

D’une rive à l’autre,

Fassent les muses ! Daigne le ciel !

Porter à leurs rêves de papier

L’écho de leurs frères.

Posté par Walrus à 18:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

Faute de goût (Caro carito)

Thème : Wagner ou fromage

Genre : Nouvelle en cinq lignes


 

 

C’est l’heure, dit-il en lui tendant un carton au bord doré.

Elle admire son frac, étouffe un bâillement de sa main baguée et repose le bristol.

Elle entend la porte d’entrée claquer.

Dédaigner les Strauss et le Limburger. Bayreuth toujours…

Cela vaut bien un fromage… Et un divorce sans doute.

Posté par valecrit à 17:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Maman t’avait pourtant dit de ne pas laisser traîner tes mains partout…. (caro_carito)

Thème : les tripotages dans la politique
Genre : tautogramme

Démasqué, Dominique, dit doigts de Déluré, décoche des diatribes désespérées dans des diètes décimées de députés. « Désolée, -  décrète Danièle désenchantée – Des délégués  dénaturés, dévergondés, débraillés, dehors ! Découchez des domaines des débatteurs. Décampez ! »

Déblayé, débarqué, déboulonné, Dominique, dépité, déboussolé, déambule. Domi, dernier dauphin des douteuses dynasties dorées,  devra débattre des dangers des demoiselles dactylos. Du désordre des débauches débridées.  Déclin dantesque. Dégringolade démesurée.

Des détracteurs dénoncent des desiderata déplaisants, dégoutants, des demandes de dépravé. Des dogmatiques décochent des déferlantes de dards déloyaux. Décomposé, Dominique déballe des défaites doublées de défections

Dédaigné, délaissé, Domi découvre du déshonneur des dirigeants désacralisés, des défaveurs durables. Dépossédé des démocrates, Dominique disserte des dommages désastreux des dégringolades. Déraillement donjuanesque déplacé, dès demain demi-mort. Dans deux décennies, Dominique désirera, des désordres, délivrance.

Déconvenue des démiurges désinvoltes. Déliquescence des demi-dieux. Délinquant démystifié devra déchoir de dégainer dare-dare. Dorénavant, devant, devenir du damné dantesque. Désormais, disparaître des déjeuners des démagogues.

Diantre, destinée devenue drame. Dissipation devenue désastre. Dominique devra distancer  des douleurs doublées de désenchantements. Définitivement,  drapé des discours dominicains, distinguer dépravation des devoirs démocrates des députations.  Discipline du désert? Disparition du diplomate ? Duo de décisions. Dilemme du diptyque des destinées.



Posté par Walrus à 16:50 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :