Libérez les électrons !…Libérez nous !

C’est vrai, quoi !

Nous sommes enfermés dans des fils métalliques jour et nuit, obligés de sauter d’atomes en atomes, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an !

Nous en avons marre !

Moi aussi !

Je suis un simple électron électricien de base, mais j’ai tout de même mon mot à dire, non ?

Nous voulons l’égalité avec nos cousins les photons !

Les photons, eux, ils sont libres, ils se promènent dans la nature, se posent ça et la sur une feuille, une fleur, ils font naître à leur gré des couleurs qui sans eux n’existeraient pas, ils caressent délicatement la peau diaphane d’une naïade sortant de la mer, sur la plage, effleurent la main de l’amant sur son sein bronzé, courent d’un site à l’autre en dansant joyeusement dans l’air pur ( enfin pas si pur parfois, mais, bon ! ) .

Et puis ils travaillent le jour et se reposent la nuit ( sauf dérogations, bien sûr : ceux qui éclairent les magasins, dans les zones touristiques par exemple ) ! 

Oui, nous sommes jaloux des photons !

Nous réclamons l’égalité !

Regardez mes collègues, les électrons électroniciens : Comme me dit mon pote, ( lui, il a passé le concours de semi-conducteur, il travaille dans les transistors )

Nous sommes compressés dans des fils toujours plus petits, dans des puces minuscules, on  nous découpe en unités d’information binaires, réunis en brigades par 8, ( des octets )  et on nous fait transporter , des images, des messages internet !

Il me dit : Ils nous demandent d’agiter des bits ! On en a marre ! Ils ont cas se les agiter eux même, leurs bits «  quand c’est des messages d’amour, ça va, encore, mais on transporte de plus en plus de messages haineux, des engueulades et des menaces : on en a marre !

 

FAITES L’AMOUR, PAS LA HAINE ! 

 

Nous sommes des prostitués : Vous êtes nos proxénètes et nos clients. Nous voulons une loi pour punir les usagers !  Nous voulons la semaine de 135 heures : Vous pourriez, par exemple éteindre les éclairages des vitrines la nuit, éteindre les lampes quand vous faites l’amour, vous chauffer au bois (ça fait du CO2 ? nous, on s’en fout !

 

LIBEREZ LES ELECTRONS !