Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le défi du samedi
Visiteurs
Depuis la création 1 044 258
Derniers commentaires
Archives
26 février 2022

Uchronie (petitmoulin)

 

Lâché par son précieux soutien, lui même en proie à la colère d'un peuple
qui pleure ses enfants, là-bas morts à la guerre,
lâché, le Général Pi s'exila, abandonnant son armée en déroute.

 

Vous étiez des milliers
Promis à la torture
Promis à la mort
Dans cette prison
À ciel ouvert

 

Les militaires déposèrent les armes, fuyant vers leurs tanières de ronces.

 

Ton chant se lève
Comme une étoile
Dans votre nuit noire
La voix déverrouillée
De tes compagnons
Jaillit
Triomphale

 

Tant d’années que ton chant
Nous caresse
Nous griffe
Nous prend par la main

 

Ta voix est plus fragile
Tes doigts moins habiles
À pincer la guitare

 

Ce matin tu pleures
Sur le monde
Ton chant voudrait poser
Une étoile
Dans la nuit noire

 

Demain, quelle uchronie s'écrira sur le bruit des armes d'aujourd'hui ?

 

p

Victor Jara

Commentaires
P
Merci à toutes et tous de vos commentaires. Mon idée de départ était "d'uchroniser" Victor Jara puis l'actualité est venue s'en mêler ! :-)
Répondre
T
merci pour ses larmes qui montent jusqu'à nos cieux ternis pas les obus
Répondre
K
La question reste ouverte mais les plaies sont là et brûlantes... Merci pour l'évocation de Victor Jara que je n'oublie pas.
Répondre
L
oh oui, poser une étoile dans la nuit noire !
Répondre
M
Que d'émotions si bien partagées !
Répondre
Newsletter
Le défi du samedi