Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le défi du samedi
Visiteurs
Depuis la création 1 044 214
Derniers commentaires
Archives
19 février 2022

À la Kazoum, à la Bribus (joye)

pouffe

- Pardon, mademoiselle, vous attendez le bus ?

- Oui. Pourquoi ?

- C’est que les bussistes sont en grève.

- Les bussistes ?

- Oui, les gens qui conduisent les bus.

- Ah. C'est quoi votre nom ?

- Permettez-moi de me présenter. Je m'appelle Sim Salabim.

- Hein ?

- Voulez-vous que je vous emmène ? Je suis voituré.

- Watturé ?

- J’ai ma voiture.

- Ah.

- Oui, carrément, eh eh eh.

- Z'avez un boulot ?

- Mais oui, charmante demoiselle.

- Quoi t'est-ce ?

- Je suis lexicographe.

- Cool ! Je voudrais rouler en Lexus. Z'avez un autre taf ?

- Oui, je suis aussi thaumaturge.

- Euh ?

- Je vous montrerai, ma chère interlocutrice monosyllabe...je rendrai votre sac si pondéreux que vous ne pourrez plus le transbahuter ! Et POUF !!!

La jeune femme se retourna sans hésiter, l’assomma avec son sac rempli de briques et repartit, tout en criant d'une voix percutante :

- POUFFE VOUS-MEME, ESPÈCE DE SALOPARD !!

Commentaires
P
À la fois très drôle et "percutant". Tu sais évoquer du lourd sous des apparences de légèreté. J'aime "carrément" ce jeu de situations. Merci
Répondre
M
Plus le sac est grand, plus il risque d'être lourd :) , tant que j'y vois une logique, ça me va !
Répondre
K
Pouf ! Et voilà, c'est aussi simple que ça ! Et si bien dit et si drôle ! Bravo Joye !:)
Répondre
T
Trop belle, la gaffe ! Bien joué, Iowa Gal !! J'ai bien ri 🤣, merci [mercy!!!]
Répondre
J
Il est parfois prudent de laisser le dico à la maison et parler comme qui dirait que c'est du lourd : un espèce de franglish en charge du live ! <br /> <br /> C'est moins classe, mais tellement moins risqué.
Répondre
Newsletter
Le défi du samedi