Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le défi du samedi
Visiteurs
Depuis la création 1 044 258
Derniers commentaires
Archives
19 février 2022

Les faiseurs de miracles (Yvanne)


Le plus grand thaumaturge de tous les temps est celui qui a créé le monde. Dieu pour les croyants.  Les autres expliquent l'Origine par la science. La science n'est elle pas elle aussi un thaumaturge ? Quoi qu'il en soit l'une ou l'autre version nous reste encore un mystère hors de portée. Il est plus simple  et peut être rassurant de s'en référer à un Dieu créateur.
Dieu a fait l'Homme et ce n'est pas ce qu'il a fabriqué de mieux. Mais il fallait bien peupler son univers. Et Il a dit « croissez et multipliez et assujettissez la terre. » Pour ce qui est de la dernière injonction, l'obéissance est totale. L'homme, dans sa folie destructrice s'acharne à dominer la nature en un combat qu'il sait inégal. Je crois que Dieu n'a pas été très clairvoyant. Il a déjà envoyé son fils comme messager quand il a vu que ça commençait à dérailler. Ferait bien de l'envoyer à nouveau. Un fils, thaumaturge lui aussi. Et qui a accompli beaucoup de miracles dont celui de ressusciter.

Tout ceci relève du surnaturel, du divin et surtout de la foi. Voyons des choses plus concrètes. Les mages, guérisseurs  et ceux que l'on désigne parfois comme sorciers se réfèrent aussi à la religion cependant.  J'en veux pour preuve l'énigmatique Raspoutine. Ce personnage, issu du peuple, a contribué par ses pouvoirs à accéder à une haute fonction – celle de conseiller particulier - près de la famille impériale de Russie au début du 20ème siècle. Ce paysan sibérien, un mystique errant de monastère en monastère se présente comme un religieux, un prophète. Son prédécesseur  à la cour fut un Français Maître Philippe, un lyonnais, intime des Romanov, qui leur prédit la naissance d'un fils pour hériter de la couronne, alors qu'ils avaient uniquement des filles.

Alexis voit le jour effectivement mais il est hémophile et manque de périr à diverses reprises. C'est là qu'intervient Raspoutine à qui Alexandra a fait appel. Il subjugue l'impératrice, l'ensorcelle par son regard magnétique et elle ne jure que par lui. Il devient son staretz (« celui qui s'empare de l'âme et de la volonté d'une personne pour les faire siennes. ») Raspoutine guérit le tsarévitch à distance alors que l'enfant se blesse lors d'un séjour en Pologne. Pour cela l'homme entre en extase devant l'icône de la Vierge Marie. D'où la corrélation entre le don, le pouvoir et le religieux. Pour la famille impériale cette guérison est un miracle alors que la médecine s'avoue impuissante. On connaît la suite.

De nos jours, il existe encore beaucoup de guérisseurs , curothérapeutes, magnétiseurs, médiums. Même s'il y a des charlatans parmi eux, tous ne le sont pas et certains accomplissent à leur niveau des petits miracles. Je connais une personne qui « enlève le feu » provoqué par des brûlures accidentelles mais aussi celui déclenché par l'eczéma ou la radiothérapie. Il soulage, guérit et ces séances lui occasionnent une grande fatigue.

Mon grand-père maternel avait aussi un don, celui de délivrer les enfants des oxyures. Je ne sais pas si cela se pratique toujours mais dans mon enfance il était courant de faire appel à lui. On lui demandait « un billet pour les vers ». Il s'isolait. Toujours dans la même pièce et devant une fenêtre. Vous pensez bien que ma curiosité étant la plus forte – alors que j'avais ordre de ne pas m'approcher – je le pistais et me cachais pour l'épier. Il prenait dans une armoire, dissimulé sous une pile de draps un tout petit calepin auquel était accroché un crayon à papier. Il traçait des croix d'une certaine façon sur la feuille arrachée au carnet tout en psalmodiant. Je suppose qu'il s'agissait de prières. Il nommait aussi à plusieurs reprises le prénom de l'enfant qu'il avait pris soin de demander. Ensuite il pliait le billet jusqu'à en faire un tout petit carré et de telle façon qu'il ne puisse se défaire. On épinglait « la chose » sur le 1er vêtement de l'enfant, celui directement sur sa peau. Il était précisé aux parents de faire brûler le talisman quand il n'était plus utile.

Vrais ou faux miracles, que croire.  Pour un clin d'œil à Walrus je ne pense pas que  le prochain (ou le même) » roi de France » puisse nous guérir des  écrouelles qui ne cessent de  nous empoisonner la vie.

 

Commentaires
P
Les faiseurs de miracles me sont plutôt étrangers mais j'ai réellement pris plaisir à lire comment tu les évoques.
Répondre
T
Amen...
Répondre
M
Réussir à croire aux miracles, c'est un état d'esprit que j'envie.
Répondre
L
merci pour cette Histoire<br /> <br /> pour le président, il faut aussi que chacun y mette du sien
Répondre
K
Même longueur d'onde pour nous, Yvanne, bien sûr !:))) J'ai lu aussi que le trait de génie de Raspoutine avait été de faire table rase des médicaments prescrits au jeune Alexis par les medecins, parmi lesquels l'aspirine (qui ne lui convenait pas du tout, bien sûr !)... pour les remplacer par des herbes de Sibérie entre autres....;)
Répondre
Newsletter
Le défi du samedi