Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le défi du samedi
Visiteurs
Depuis la création 1 044 258
Derniers commentaires
Archives
12 février 2022

Schibboleth (petitmoulin)

 

Toi qui pleures sur ton ombre
Et accroches un souvenir
Au tremblement de tes mains
Pour quand il n'en restera plus
Connais-tu KakKaRente
Toi qui regardes tes enfants
En baissant les yeux
Parce que ta chemise
Sent la sueur ancienne
Et l'impayé
Et qui cent fois
Traversas la rue
N'y trouvant que le poids
Lourd
De l'amertume
Dans le cloaque de la spéculation
Connais-tu KakKaRente

KakKaRente
C'est le Schibboleth
Qui ouvre les portes
D'un monde
Qui vous est inconnu
Un empire où résonnent
Les trompettes du profit
Le grand orchestre des finances
Un monde qui vous est inconnu
Et se nourrit
De votre assiette
Vide

 

 

Commentaires
P
Ce n'est pas faux !... :-) :-)<br /> <br /> Merci Laura
Répondre
L
un peu manichéen aussi
Répondre
T
Jouissivement iconoclaste, je goûte à fond !<br /> <br /> Etant particulièrement friand de cet oxymore, titre d'un petit livre que je te recommande "Le banquier anarchiste" de Fernando Pessoa :)<br /> <br /> !!!FIGHT THE POWER!!!
Répondre
J
C'est terriblement beau et triste, petitmoulin.
Répondre
L
Et les trompettes de la renommée ! <br /> <br /> Joli !
Répondre
Newsletter
Le défi du samedi