Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le défi du samedi
Visiteurs
Depuis la création 1 044 214
Derniers commentaires
Archives
3 juillet 2021

Participation de TOKYO


 Mes économies étaient en rade. Un rapide coup d’œil sur mon appartement m’informait de la vétusté du lieu. La porte du congélateur était ouverte et des bâtons de glaces gisaient sur la vitrine.

Il me fallait me rendre à l’évidence j’avais besoin de vacances.

 Il y avait gros à parier que ma destination ferait l’impasse sur la côte  californienne .

 D’un air faussement nonchalant je me suis rendue dans une agence de voyage.

 Je me suis surprise à raconter des bobards au mec de l’agence /

 Je suis missionnaire et je m’en vais répandre la parole de l’Evangile au milieu de païens dans un pays lointain. Avez-vous une destination à portée de ma modeste bourse ?

v1

 LUCERNE me dit-il tout de Go . La congrégation des évangélistes tous les 100 ans se réunit dans 10 jours. Vous aurez un prix préférentiel sur votre billet d’avion.

 J’hésitais, c’était la pire bourde que j’avais fait dans ma vie. Soudain j’eu une idée / les cartes de crédit américaines ne sont pas acceptées en Europe je crois ?

Il faut bien l’avouer que je n’avais aucune intention de partir dans un trou. Le dernier évangéliste que j’avais croisé dans l’immeuble, j’avais failli le démembrer. Si ce crestin continuait à me prendre au sérieux et à sauver ma mission peut être que j’apprécierai mon appart miteux tout l’été sur la cinquième avenue.

Bon sang me dis – je en lui souriant. Il y a une infinie variété de destinations sur la cote de Floride et il me propose un billet d’avion moitié prix pour LUCERNE.

 Je sais j’ai gâché toutes mes chances de répandre la bonne parole. Soudain, Je prie pour que ce mec ne me suive pas, je me rue sur la porte de sortie. Je suis prise de honte et de remord.

Arrêtez, arrêtez crie-t-il pour me faire une offre.

 Je n’ai pas attendu la suite je me suis barrée.

Je suis restée à New York. J’y ai croisé des chrétiens hystériques à moitié nus qui se flagellaient avec des morceaux de pneus, un noyau de néomarxistes prônant les joies d’une révolution sanglante, des vendeurs de cracks dansant le hip hop. Le théâtre de la vie était là sous mes yeux. Depuis le mot vacances est sorti définitivement de mon vocabulaire.

 Les quelques cerveaux qui se sont intéressés à la question du concept de vacances sont arrivés à la même conclusion que moi.

Nous sommes disposés à attendre un contact avec les extraterrestres. Ce sont les seuls touristes que nous pouvons tolérer.

v2

Commentaires
B
Que d'aventure j'attends les autres aventures avec impatience Merci et Bravo Tokyo
Répondre
J
Ils sont fous ces Américains ! ;-)
Répondre
V
Incroyable ce que cette carte de Lucerne fait intervenir comme ET!<br /> <br /> J'aime beaucoup ton personnage et ses réflexions. Sourire
Répondre
L
Ta soucoupe, n'est-elle pas la flacon "d'ultraviolet "
Répondre
M
Je préfèrerais rencontrer des terrestres extras :) !
Répondre
Newsletter
Le défi du samedi