Il y a bien longtemps, vivait tout là haut, la famille Houille.

Il y avait papa Houille, houilleur la nuit et boxeur à ses heures perdues et puis maman Houille, championne de la soupe à l'ail et leurs cinq enfants. Atrabilaire, seules les notes d'accordéon parvenaient à adoucir le mauvais caractère du chef de guerre famille. Avant ou après minuit, ils étaient donc six à avoir la trouille au ventre... Cendre-Haillons, adorait l'école et sa maîtresse qui sentait toujours bon. Celle-ci venait d'inscrire au tableau le titre de la leçon du jour :

La généalogie

Bien qu'elle ouvrait grandes ses oreilles, la petite fille avait beaucoup de mal, enfermée dans un huis-clos infernal familial permanent, à saisir la signification de ce mot. Plus l'institutrice tentait d'expliquer, plus son attention se diluait dans les fissures mal enduites du plafond...Poursuivant le cours, elle nota, en espérant raccrocher le wagon des rêveurs et réveuses :

Le géniteur

la fillette n'avait entrevu qu'un seul "génie" pour l'heure ( ne ressemblant en rien a son enfoiré de père ), et sortant de la lampe d'un certain... Aladdin. C'était vraiment ce que l'on appelle une sale journée ! Par ennuie, elle se remémora son dernier rêve :

Elle avait bu une potion magique qui décuplait ses forces. Dans une nuit aussi noire que du charbon, elle entendit retentir les cris insupportables d'une sioux malmenée. N'écoutant alors que son courage, elle posa sur son visage le masque de chef indien aux longues nattes, accroché au mur près de son lit et fila sans bruit dans la cuisine. Elle se saisit de la poèle à frire la plus lourde et remonta quatre-à-quatre l'escalier. Elle ouvrit violemment "la chambre des supplices" d'un coup de pied, en poussant un cri effroyable et saccadé ( par l'action de sa main frappant sa bouche, comme elle l'avait vu dans les westerns) . Le monstre lui fit face et c'est alors qu'elle lui écrabouilla sa grande gueule de géniteur de m...

Derrière les cils papillonnants des petites filles sages, se cachent parfois de drôles de desseins...