25 juillet 2020

Défi #622

 

Allez, je vous fais une fleur !

6221

 

Posté par Walrus à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


La petite rainette par bongopinot

b


Une petite grenouille verte
 S’est échappée
Elle s’est cachée
Dans les herbes hautes

Elle ne veut pas être mangée
Et se retrouver dans une assiette
Ses petites cuisses toutes en miettes
Alors elle fuit loin du marais

Elle part chercher un coin tranquille
Elle, l’amoureuse des champs
De la rosée et du vent
Elle s’en va droit vers la ville

Là-bas aussi il y a de l’eau
Elle n’a pas peur c’est une rainette
Qui ne veut pas finir en miette
Elle saute, saute avec son sac à dos

Elle a revêtu sa robe grise
Pour se fondre dans le paysage
Elle aime l’aventure et a du courage
Les pots d’échappement lui font la bise

Elle a enfin trouvé refuge
Dans un jardin près d’un étang
Elle est amie avec des poissons marrants
Et sur les nénuphars elle fait de la luge

La petite grenouille verte
Et devenue une belle rainette
Avec ses amis elle fait la fête
Et apprécie toujours les herbes hautes

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

Encore une belle Crapaud-verie ! (Joe Krapov)

DDS 621 127251074

- Si seulement la grenouille chantait des airs du Prince Igor, « Si tu vas à Rio », « Roule s’enroule ma vie à la tienne », « Le Roi Lion » ou « Girl » des Beatles, « Noir c’est noir » de Johnny ou « Banana Split » de Lio… Si la grenouille jouait des reels du pays d’Eire, du Lionel Hampton sur un piano bastringue, « Mon vieux Léon » de Brassens à la guitare ou « La Ligne Holworth » de Graeme Allwright à l’autoharpe… Si elle dansait à la Revue nègre en compagnie de Joséphine Baker, si elle connaissait Léni Escudéro, Lorie, les Rolling Stones… Même « Au clair de la lune », « Petit papa Noël » ou « Tiens voilà du boudin », l’hymne de la légion… On l’écouterait avec plaisir. Au lieu de cela elle coasse toute la nuit dans l’étang derrière la longère et nous empêche de nous endormir tous les soirs ! Tu parles de vacances ! Tu ne veux pas aller l’embrasser, chéri ?

- Embrasser une grenouille ? T’es folle ou quoi ?

- Qui sait, c’est peut-être ce qu’elle réclame, comme dans les contes de fées ? C’est peut-être une princesse qui a été ensorcelée et changée en batracien. Un baiser lui rendrait sa forme primitive… et surtout la ferait taire !

Vegas-sur-Loing enfila son pyjama et sauta dans ses pantoufles.

- Qu’est-ce que tu fais ? demanda Gertrude étonnée.

- J’y vais, ça vaut le coup d’essayer !

***

Gertrude n’a plus jamais revu Vegas-sur-Loing. Il était tombé, cette nuit-là, sur la mine d’or du Ring : la grenouille embrassée s’est bel et bien métamorphosée : c’était la Lorelei !

Depuis la cantatrice à la voix d’or donne des récitals dans les plus prestigieux opéras du monde entier, Végas encaisse les bénéfices et Gertrude noie son chagrin dans le gin.

DDS 621 lorelei

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Don Walrusleone et les Taties flingueuses IV (joye)

La saga jusqu’ici ici et maintenant...

Épisode 4 :  On ne devrait jamais quitter Montauban

Bon, que faire ?

L’Adrienne se leva et se mit à marcher. [parce que c’est quoi une saga d’été sans un peu d’action ?]

Elle passait devant le petit étang près de la sortie lorsqu’une voix rauque l’aborda.

-          Kwa !

L’Adrienne se mit à marcher plus vite. Elle n’avait pas le temps de s’occuper d’un clodo.

-          KWAAAA !  la voix devint plus fort.

Notre Tatie marcha un peu plus vite. Non, vraiment pas le temps de s’en occuper, il fallait qu’elle retrouve…

-          KWAAAAAAAAAAAAAAAA !

L'Adrienne s’irrita. [Rappel: ce n’est jamais une bonne idée d’irriter une Tatie flingueuse.]  Elle se retourna.

Mais il n’y avait personne derrière elle sur le chemin.

Et puis, elle le vit.  Une grenouille énorme qui la regardait mystérieusement du bord de l’étang. [Vous vous attendiez à Don Walrusleone ? Mais je vous l’avais bien dit, il est rentré manger il y a deux épisodes et peut-être qu’il faisait des courses ou la sieste ensuite, c’est un homme de plusieurs talents et occupations. Faut suivre.] [Et puis d'ailleurs, Walrusleone n'est pas une grenouille. C'est un Belge.]

 

Lino Ventura

 

Pendant deux secondes, L’Adrienne pensait à flingueur la grenouille. [parce que c’est quoi une saga de Flingueuses sans qu’on se fasse flinguer au mi-temps, je vous le demande]

Mais, écologiste fidèle, elle décida de l’épargner et de se satisfaire d’un commentaire légèrement dérogatoire.

-          Hein ta gueule, grosse grenouille ! cria-t-elle.

-          T’a fallu un moment, répondit la grenouille. T’es fatiguée. T'as besoin des vacances.

-          À qui le dis-tu ? murmura L’Adrienne, j’ai failli te flinguer !

-          Je me le disais bien. Alors, bon, il est temps de mettre une autre Flingueuse en jeu.

-          En jeu ?

-          Oui, en jeu. T’es sourde, ou kwaaaaaaaaaa ?   Et sur cela, la grenouille disparut dans l’eau.

Une autre flingueuse. En jeu.

-          Mais QUI ?  dit-elle à haute voix.  

La grenouille réapparut [hein, je viens de vérifier le passé simple des verbes en -aître, vous pensiez bien que je le laisserais tomber tout de suite ?]

-          En jeu, du Shakespeare, elle qui connaît la musique…

-          Ah !  sourit L’Adrienne.  Tu veux dire… ?

-          Bah oui !  L’incroyable Tatie Flingueuse…KAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATE !

Soulagée de savoir enfin qui elle devait contacter, L’Adrienne embrassa la grosse grenouille de reconnaissance.

À suivre…

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,


Participation de JAK

Défi #621

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

On patauge (Walrus)


Des grenouilles à c't'heure !

Encore heureux qu'il n'a pas ajouté "Et que ça saute !"

Parce que les grenouilles,
ça vous saute jusqu'aux... genoux !

Faut pas surestimer leurs capacités non plus... (Je parviens pas à retrouver la chanson à l'origine de cette plaisanterie douteuse, mais je cherche, rassurez-vous...)

Je pourrais vous faire celle de la différence entre coasser et croasser, mais Vegas s'y est attelé avant moi !

Alors, chatouiller et gratouiller ? Aucun rapport avec les grenouilles, la chatouille et la gratouille, ça ne rime à rien !

Bon, on va dire grenouillère et barboteuse alors.

Là, vous devez bien admettre que grenouillère et grenouille sont intimement liées et si vous ignoriez que les grenouilles barbotent , vous avez jamais vu de grenouille !

Je continue ou vous en avez mare ?

La barboteuse est un vêtement qui laisse les membres découverts (je parle des bras et des jambes, je vous vois venir !) ce qui permet effectivement de barboter sans (trop) mouiller ses vêtements.

barboteuse2

La grenouillère (désolé j'ai pas de photo de moi dans cette tenue) englobe tout, ce qui n'est pas pratique pour barboter et comme vous n'avez jamais vu de grenouille qui ne barbote pas (sauf dans la collection de ces batraciens en porcelaine que possède une amie de mon épouse), vous conviendrez que ce vocable est bien mal choisi. Parce que si vous enfilez ça pour barboter, c'est plus une grenouillère, c'est une combinaison de plongée ou un burkini.

Alors, pour la différence entre la combinaison de plongée et le burkini...

Comment ?

Là, vous en avez vraiment marre ?

Bon, je me plonge dans autre chose !

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

L'été est un conte (Kate)

 

"L'amour a le pouvoir  de conférer noblesse et beauté aux choses viles et ordinaires qui n'ont aucune valeur."

Shakespeare, Le songe d'une nuit d'été

0-3 2

As-tu vu ces yeux

Amoureux

T'en es-tu éprise

Jusqu'à ôter ta chemise ?

(ATU-440, Le roi-grenouille, Grimm)

0 2

As-tu vu ces yeux

Langoureux

T'en es-tu réjoui

Ou t'es-tu enfui ?

(ATU- 402, La princesse-grenouille, Afanassiev)

0 2

0-1 2

Prince charmant

Princesse tentante

Grenouille touchante

Au bois dormant...

 

"Le prince des ténèbres est un gentilhomme."

Shakespeare, Le roi Lear

 

(photos de l'auteur, juillet 2020)

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

Les grenouilles. ( maryline18 )

 

_"Quand je serai vieille, je mangerai des grenouilles !

J'attends d'être vieille, il faut avoir des projets...

J'irai en Afrique, elles sont grosses comme des citrouilles !"

_"Qu'est-ce que tu trafiques Mémé ! Allez viens manger !"

 

_"J'écris à mon chéri ! Je n'veux pas que tu fouilles !

Il est tellement gentil... Il lit toutes mes lettres !

_"Il lit tes lettres... ! En v'là bien des carabistouilles !?"

_"Il me l'a dit tu sais, on ira voir le prêtre !

 

 

_"On va se marier et je lui f'rai la tambouille !"

_"Oh ! Si tu continues, on ira plus au parc !"

_"Je ne sais plus quoi mettre dans la ratatouille...

Dimanche, il m'emmènera faire un tour en barque !"

 

_"Allez, viens manger, arrête de faire l'andouille !"

_"T'es jalouse, c'est ça, il te plait hein, mon Eugène !"

_"Arrête de dire n'importe quoi, tu m'fous les ch'touilles !"

_"Pourquoi tu m'crois jamais ? Tu m'fais d'la peine..."

 

_"Dit, si tu vas aux courses, ramène moi du rhum !"

_"Du rhum, pourquoi ? Tu veux nous faire des crêpes Mémé ?"

_"Tiens, regarde comme j'étais belle dans mon album !

Et ta maman, là, comme elle était bien coiffée !

 

Le rhum c'est pour lui, c'est pour lui faire une bistouille.

_"Oui Mémé, c'est promis, je t'en achèterai."

Ah, t'es gentille toi ! Et en en plus t'as une bonne bouille !

Viens me faire un baiser et on ira manger...!

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

Coâ ? (Vegas sur sarthe)


« Coâ »
« Quoi Coâ ? »
« Ben, Coâ quoi ! »
« Oui mais pourquoi on fait tous Coâ ? »
« J'en sais rien, on a toujours fait Coâ dans la famille »
« Tu crois pas que trop de Coâ tuent le Coâ ? T'as jamais essayé de faire Meuh ? »
« Pour Coâ faire ? »
« Ben ça nous changerait un peu »
« T'as de drôles d'idées toi … où t'a pêché ça ? »
« J'ai lu ça dans Batraciens Magazine, c'est un certain La Fontaine qui propose le Meuh … parait que ça fait un effet boeuf »
« Tu nous vois faire Meuh toute la nuit dans l'étang ? »
« Ben pour Coâ pas ? Essaie un peu pour voir»
« Meuhoâ … Meuhoâ »
« C'est pas vraiment ça. Tu devrais te gonfler un peu plus »
« J'voudrais t'y voir. Essaie un peu toi aussi »
« Hum … Hum »
« Ouais, ben c'est pas mieux »
« Je crois qu'on devrait enlever nos masques »
« Certainement pas, pour qu'on nous traite de pangolins et qu'on nous accuse de tous les maux de la terre »
« Je suis sûr que sans nos masques on y arriverait mieux »
« Enlève le si tu veux, moi je le garde, et puis j'en ai rien à foutre de tes Meuh »
« Ah tu vois ! T'a réussi à dire Meuh »
« Toi aussi»
« Tu Croâ ? »
« Non, là tu exagères »
« Pour Croâ ? »
« Ben là, t'es plus corbac que grenouille »
« Et ton La Fontaine, il en dit quoi des corbacs ? »
« Il en fait tout un fromage pour pas grand chose ... »
« Finalement je vais garder mon Coâ, c'est plus simple »
« T'as raison … quand j'pense que le paon fait Léon Léon alors que Léon le chasseur fait Pan Pan ! »
« Coâ ? »
« Oublie. Laisse tomber ... »

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,