30 mai 2020

Défi #614


Cette semaine, j'avais prévu de vous proposer
Abstème

Mais l'Adrienne me l'a chouravé !

Alors, j'ai pensé à Abscons,
mais ça fait un peu con...

Alors ce sera

Absolu

Non, non, ne me remerciez pas !

6141

 

Posté par Walrus à 00:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


Ont eu du chien

pas cons

Une petite video ?

 

Lecrilibriste ; Laura ; Vegas sur sarthe ; Kate ;

Walrus ; TOKYO ; joye ; Nana fafo ; bongopinot ;

 

Posté par Walrus à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Zinneke par bongopinot

 

b

 

C’était l’année des Z pour les chiens

Depuis l’enfance elle rêvait d’avoir un animal

Il fallait qu’elle arrive à en avoir un

Pour lui remonter enfin le moral

 

Elle s’est donc décidée d’aller le chercher

Là où certain abandonne les animaux

Et quand elle l’a vu elle l’a de suite adopté

Ensemble ils allaient former un joli duo

 

Elle décida de le surnommer Zinneke

C’était un superbe petit corniaud

Avec une robe sable magnifique

Pour commencer sa nouvelle vie avec brio

 

Et cela fait maintenant dix ans

Qu’ils sont devenus inséparables

Et au soleil ou dans le vent

Elle n’a plus le moral bancal

 

Son ami le chien lui a permis de remonter la pente

De reprendre gout et sens à la vie

Et d’avoir enfin des jours qui chantent

Avec ces doux yeux qui sourient

 

Cette boule de poil et de tendresse

Lui offre un lien si fort et charmant

Qui met son cœur en liesse

  Et qui ravit les petits et les grands

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

Zinneke quoi ??? (Nana Fafo)

DSC07421 (2)

"Zinneke peace & pisse"

sera le thème de cette semaine pour le défi du samedi n° 613

Nom d'un chien Diabolo !

T'as encore pas respecté la consigne...

 

Arrête de te pavaner à la "cabot-pride"

de pisser sur toutes le B.... en forme de jeu de quille

la bien nommée "potelet", une circonlocution convenue,

sortie du langage châtié de nos élites contenues.

 

Tu crois qu'avec tes manières de vulgaire petit cabot,

tu pourras attraper "La Rousse" ?

Que nenni ! Elle te toisera,

tu n'obtiendras jamais ses faveurs, avec son coeur de Pierre,

Elle préfère les Québécois et leur accent tordu.

 

Mais chez le Pti Robert du coin,

tu pourras retrouver une jolie bruxelloise aux formes généreuses

qui espère un corniaud dans ton genre, gentil, léger, rigolo

au rire étouffé et saugrenu.

Vous vous retrouverez sur la Senne pour arroser votre flamme,

errant jusqu'à pas d'heure.

Vous vous enverrez en l'air pour mélanger vos airs dans cette ville de Brusseleirs

et pondrez des petits kiekefretters en toute zinnekitude, selon Michel de Muelenaere.

Et là, vous deviendrez des Zinnekequois


Zinneké quoi ? dirait Labajon !

inspiré de l'article d'un soir begle:
https://plus.lesoir.be/115574/article/2017-09-22/zinneke-nom-dun-chien


Encore une petite vidéo...

Belle lecture et vidéo créatives à toutes et à tous.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

Le z-word (joye)

ew

 

Monsieur le président de la République samedienne,

Eh ho, Ewaré, oui, j’arrive comme un chien dans un jeu de quilles, mais je viens de savoir que le mot que vous proposez cette semaine aura ses origines dans le canicide, et cela me rend malade comme moi-même de tomber sur un tel os.

Mais qui sont-ils, ces Ouah-lons qui trouvent bon d’utiliser un mot si haineux, si anti, sinon autri chien ?  Savoir que ces pauvres clebs étaient noyés, ça me fout la rage ! Jamais vu ça à loup-tre-mer, je vous le jure ! Chasser les rats est un métier de chien. Vous avez tchiyî dins mes botes et cela ne mes pattes pas, monsieur. J’ai un mal de chien à le comprendre.

Pire, je n’arrive même pas à utiliser cette abomination, c’est toutou. Comme quoi, j’ai mis « Le z-word » pour le titre, parce que l’autre mot est trop horrifiant.

Heureusement pour vous que le véto m’a châtré, sinon, je vous garderais bien un chiot de ma chienne ! Comme ça, je vous dirai « Non ! Mauvais ! Coucouche panier, vous ! »

 

Je, soussigné,

a signature

 

Shockalee Lawson

Chien bâtard de maman border collie et de papa berger australien de la montagne, autant que je puisse savoir

 

P.-S. : joye n'a pas pu participer cette semaine,  le stupide chat noir qui vivait dans la maison est mort, et cela l'a fait pleurer, voilà pourquoi je dis « stupide ». Normalement, j'ai des idées larges en ce qui concerne les félins...surtout parce qu'eux, ils ne noient pas mes com-pup-triotes dans les fleuves

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,


ZINNEKE (TOKYO)

 

Je me suis donné un mal de chien

C’est le pire jour de ma vie. Je suis rentrée et ma mère venait de mettre sa tête dans le four à gaz  à cause de son ami ,ce singe dégénéré ,ce ZINNEKE.

Je suis là à la sortir du four , je hurle j’agite mes bras  , je vois ces yeux rougis comme des escarres qui me scrutent comme des baguettes de sourcier .

C’est comme quand une guerre éclate , toutes les règles de conduites sociales éclatent et semblent  temporairement suspendues.

Le bon temps ne fait que commencer pour toi ma fille me dit elle prend garde à tous ces ZINNEKE.

Puis elle s’endort un sourire aux lèvres qui ressemble à une déchirure de combinaison de plongée.

Je me laisse glissée sur le fauteuil et affalée je pense à l’amour et à sa puissance destructrice .

Seigneur Dieu qui est ce sale type ?

Ce soir mon ventre réclame des protéines animales , cette histoire  m’a paradoxalement ouvert l’appétit A quoi pensait elle quand elle m’a dit que le bon temps ne faisait que commencer pour moi ?.

Au moins il fait beau dehors . c’est déjà ça me dis je en mangeant mes asperges .on est pas en 1929 des milliardaires ne se jettent pas par les fenêtres.

Les jambes encore flageolantes je suis allée marcher dans la rue en ayant pris soin de bloquer le four à gaz au cas où.

Je pense que je ne ferai pas de bébé dans ce monde je vais plutôt faire du fric beaucoup de fric.je cherche ce primate récidiviste pour lui faire la peau .

Si je passe des vacances pourries à cause de ce zinneke il a intérêt à bien me vendre sa religion car je ne veux que le buter .

Une tapette à lunette s’approche de moi , cent pour cent dans le coup sous son béret pourpre .C’est lui me dis je je le reconnais .Son taux de cholestérol doit

avoir atteint un niveau préoccupant .Avec les facultés precognitives qui sont les miennes je cherche à me contrôler , moi l’éponge émotionnelle je le regarde il se croit déjà mon ami ce toquet pachydermique .Je ronge mon frein quel toupet il a de me draguer .La brigade des mœurs pourrait me recruter je flaire un zinneké à une distance incroyable .

A tout instant cet homme  pouvait me coller  sa bouche sur la mienne . Son cerveau doit ruminer comme une vache .Puis je lui  dis/ c’est ma mère qui m’envoie celle qui avait la tête dans le four à gaz il y a de cela une heure .

Vous devriez avoir droit à la guillotine Je l’écoute à se confondre en excuses. Dans le décor d’inquiétude qui domine le théâtre de ma pensée j’imagine que bouleversé il va lui déclarer son amour .j’attends/ c’est une réalité de la vie ma petite toutes les histoires d’amour finissent mal .Vous laissez derrière vous un champ de bataille couvert de cadavres .

Puis soudain je crie je veux que tu te mettes à genoux devant elle et que tu lui demandes pardon espèce de zinneke.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

Brusseleir (Walrus)


Comme vous l'aurez compris si vous avez eu la curiosité de suivre le lien introduisant le mot du jour, ce mot qui désignait à l'origine de pauvres clébards bâtards destinés à être noyés dans la Senne, a fini, cette triste destination ayant été abandonnée, par ne plus désigner que ces sympathiques animaux sans race précise.

On organise d'ailleurs chaque année un concours du plus beau zinneke de la capitale.

Les Bruxellois, ont même fini par l'adopter pour se désigner eux-mêmes. Normal : dans un patelin où plus de 180 nationalités sont représentées, un léger brassage génétique doit bien être attendu.

Si bien qu'aujourd'hui, en plus du concours cité plus haut à destination des toutous, il s'organise aussi un grand défilé biennal intitulé la "Zinneke Parade" une étonnante manifestation artistico-politico-meltingpoto-culturelle.

Ça nous change un peu d'une autre de nos appellations "Kiekefretters" (mangeurs de poulet), résultant d'une étonnante tradition guerrière !

Ça nous change surtout de cette réputation de mangeurs de frites qui nous colle aux basques particulièrement chez nos amis français qui en mangent autant que nous si pas plus...

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

Mot compte triple (Kate)

 

À Sir Walrus l'honneur, à tout seigneur tout honneur, de démarrer la partie de Scrabble l'opposant à Lady Madonna.

0 2

Le premier mot est ZINNEKE, et oui, vous l'aviez deviné, la scène se passe en Belgique et ici le jeu de Scrabble est canadien, francophonie oblige !

Donc ZINNEKE, magnifiquement posé au centre du plateau de jeu, Sir W. s'écrie "Scrabble !", comme il se doit et marque 102 points pour ce beau début.

zwan

Lady Madonna utilise habilement la belle lettre Z (oui, c'est la vedette !) pour placer ZWANZERA (mot compte triple), du verbe ZWANZER qu'elle connaît depuis ses nombreux séjours en Belgique. Elle s'écrie "Scrabble !" (avec un fort bel accent) et marque 125 points.

Sir W. place évidemment MANNEKE et marque 38 points.

manne;e

Lady M. continue avec SPITANT et recrie "Scrabble !", (tout à sa joie !) et marque 158 points.

N4a

Ainsi permet-elle fort aimablement à Sir W. de placer ATHENEES, de hurler "Scrabble !" et de marquer 110 points.

N5

Pour la troisième fois, Lady M. s'exclame "Scrabble !" en plaçant le délicieux (paraît-il) COUGNOUS et de marquer 72 points.

N6

Tranquillement, Sir W. place le mot BAXTER et se voit gratifié de 19 points.

0-1 2

Fine stratège, Lady M. place TOQUERAS (du verbe TOQUER), chante "Scrabble !" sur un air de sa composition et marque 82 points, ce qui n'est pas rien !N8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout simplement mais joliment, Sir W. place CROLE (qui peut n'avoir qu'un L) et récolte 7 petits points.

0-10

Lady Madonna ne lambine pas pour placer le mot LAMBIC et gagner 30 points.

N12

Sir W., en bon organisateur, capitalise avec le mot FARDE 14 points.

N13

Lady M., "she's like a rainbow", fait tomber la DRACHE, ce qui lui rapporte 16 points.

0-15

Sir W., prenant un raccourci, n'hésite pas à nous instruire avec DIAS, (pluriel de DIA),ce qui lui vaut 10 points.

file avd

Lady M., puisque c'est à son tour, dépose FILE et se contente de 14 points.

fin

Sir W., impayablement y va du mot PEYE qui ne paye que 9 points, mais quel mot fréquent !

Arrive bientôt la fin de partie qui se terminera sur des mots plus ordinaires : JOVIAL, etc. et l'heure des comptes sonnera pour une victoire de Lady M. mais avec un score formidable pour chaque joueur de blues Scrabble !

Ah, j'en ai vu des parties de Scrabble endiablées (ici, , ou bien ) mais d'un tel niveau, jamais !

Merci ZINNEKE ! Et merci aux bons joueurs !

photos de l'auteur, mai 2020

 

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

« et je me retiens » (Vegas sur sarthe)


C'est connu comme le houblon :  l'effet de la bière – qu'elle soit belge ou autre – sur la vessie a des conséquences désastreuses.
Jean-Philippe Smet l'a si justement chanté à travers son tube « je vais et je viens entre tes reins … et je me retiens, etc»
C'est pourquoi on ne s'étonnera pas de rencontrer à Bruxelles au coin des rues de l'Etuve et du Chêne un Manneken Pis intarissable, une sorte de fontaine de Trévise mais en plus membrée, une sorte de Bareuzai bourguignon qui pissait autrefois du vin rouge lors des fêtes de la vigne Place François Rude à Dijon.

Le droit fondamental d'égalité des genres a fait que la femme n'est pas en reste côté bibine aussi trouve t-on une Jeanneke Pis dans l'impasse de la Fidélité de la même Bruxelles, une sorte de fontaine de Trévise mais en moins membrée que le Manneken Pis.

Ce qui est plus étonnant – peut-être au nom de l'égalité des bâtards – c'est de découvrir qu'à Bruxelles les chiens aussi boivent de la bière !
Aussi trouve t-on un Zinneke Pis à l'angle de la rue des Chartreux et de la rue du Vieux-Marché-Aux-Grains, un corniaud qui lève la patte sur une borne quand d'autres coulent un bronze dans le caniveau … c'est ce que j'appelle dépasser les bornes !

Ainsi donc les trois genres se trouvent réunis, unis dans le même besoin, la même envie pressante de se soulager sous le regard complaisant des bruxellois.
Ainsi sur cette dernière lettre de l'alphabet, Walrus auras su nous entraîner sur ses terres … c'est très malin.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

O combien (Laura)

 

O combien de sculptures devant les mairies, les églises et les écoles

Mériteraient qu'on s'attarde pour les admirer alors qu'on passe

Dans la rue, le boulevard, devant le collège , le lycée ou le cimetière

Sans qu'on leur jette un regard: ces œuvres se regardent

Et ceux qui ont crée cette personne ou cette scène en trois dimensions méritent

Qu'on se souvienne d'eux: je m'arrête souvent ainsi en pleine ville

Et l'on me dévisage comme si j'étais une illuminée; j'en suis une, avide

De rencontres avec l'art, quel qu'il soit et où qu'il se trouve.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,