21 mars 2020

Défi #604


Un peu de sport ?
(on peut rêver...)

Quidditch

6041

 

 

Posté par Walrus à 00:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


Mes petits par bongopinot


Ce mot parturiente me fait penser

A la naissance de mes enfants

Une chose que je ne peux oublier

C’était il y a plus de trente ans

 

Un ventre qui s’arrondit

Neuf mois pour se préparer

Des contractions un jour en di

Et deux heures pour accoucher

 

Cinq ans d’écart entre chacun

Des marmots bien potelés

Très toniques grâce aux embruns

Et une vie bien chamboulée

 

Ils sont donc entrés dans ma vie

Et dans mon cœur il faisait soleil

Et c’est parti pour un amour infini

Aux couleurs de l’arc en ciel

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

Cynique mais pas cinoque ! (Joe Krapov)

Moi je ne suis pas fou ! Même si je suis bien calfeutré chez moi, je ne tiens pas à me faire lyncher par les dames qui fréquentent ces lieux-ci ! C’est pourquoi je m’abstiendrai de répéter ce qu’on m’a dit un jour, à savoir que les douleurs frénétiques liées à une crise de coliques néphrétiques sont plus douloureuses que celles d’un accouchement. 

Je dirai donc juste qu’une parturiente morfle, douille, endure, péridure, péricolose et je crains fort qu’un de ces jours notre oncle un poil sadique nous sorte de son dico des jolies choses très inspirantes pour l’écriture confinée comme placenta, ombilic, forceps, épisiotomie et j’oublie le pire car je déteste qu’on cause de médecine quand on va passer à table ou quand on est à table.

Puisque nous ne sommes pas faits sur le modèle d’une lettre à la poste il faut donc en passer par là , dame parturiente, et l’oublier un tant soit peu au fil du temps, la douleur. (Si Dieu avait voulu que vous ne souffrissiez point il vous eut faite en forme de fax et c’eût été moins amusant pour nous de jouer à la bataille navale avec vous).

Mais quelle joie, après la délivrance, de pouvoir claironner à la famille, à la tante Urbi et à l’oncle Orbi, que la descendance est assurée, que la famille s’agrandit et comprend un nouveau membre fort sympathique.

C’est à cet effet qu’on a jugé bon d’inventer le faire-part de naissance.

DDS 603 faire part polanski

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

Questions existentielles (Adrienne)

 
Les mystères de la vie turlupinent mini-Adrienne depuis un bon moment - au moins huit jours entiers! - et à qui d'autre s'adresser sinon à sa grand-mère?

- Tu crois, toi, que les bébés ils viennent du ventre de la maman?
Ah la voilà bien embêtée, la grand-mère!
Elle qui était jeune à une époque où même avoir ses règles était entouré de tabous et d'interdits!
Elle n'a absolument pas envie de faire l'éducation sexuelle d'une gamine qui n'a pas tout à fait cinq ans.
- Et toi, dit-elle, qu'est-ce que tu en penses?
- Moi je pense que c'est vrai, dit la petite.
On passait fort à propos le long d'un pré où une vache brune et blanche paissait paisiblement.
- Tu vois, continue-t-elle, comme cette vache a un gros ventre? Il y a sûrement un petit veau dedans...
- Tu crois? dit la grand-mère, de plus en plus mal à l'aise.
- J'en suis sûre, dit la petite, mais ce que je ne sais pas, c'est comment ils en sortent.
- Il faudra le demander à ta maman, suggère la grand-mère.
- Et toi, tu ne le sais pas? tu es une maman aussi!
- Oh! fait la grand-mère d'un geste théâtral, moi! il y a si longtemps que j'ai oublié!


Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,


tartine puritaine (joye)

 à part

une prière riante

 au pitre pétri,

peu ne peut en tirer parti :

une paternité

épurante

épatera

la taupinée

patiente 

Word Art

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

Exclusivement féminin (Kate)

 

 

Exclusivement féminin, sera donc ce mini abécédaire fort sélectif des "adjectifs en français n'ayant qu'un genre" (ici le genre "féminin") comme parturiente, ce défi !

Amouillante

Bréhaigne

Catherinaire

Damante

Enceinte

Océane

couvpatronnesse

Patronnesse

Portante

Poulinière

Quartaine

Quarte

Septane

Trémière

Non, Danyèl Waro (qui chante avec Emily Loizeau) n'est pas cajun (adjectif en français n'ayant qu'un genre, ici masculin), il est de La Réunion.

Véro, quelle énergie tu nous donnes !

(photos de l'auteur, mars 2020)

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

Parturiente (TOKYO)

 

Qu’a fait Ève après cette première nuit ?

Et Adam allait - il comme chaque soir au bar des oliviers.

Est-ce donc bien notre affaire ?

Quand ADAM a chevauché ÈVE et qu’il  a oublié ses préservatifs il lui a dit / « ne t’’inquiètes pas , ce n’est pas grave  , rien ne va nous arriver .

Ève pensait qu’il était un loser, mais un loser a le droit de raconter des histoires.

 Ève riait de tout presque bêtement.

v

 Au paradis c’est comme ça l’insouciance est de mise toutes les heures.

Merde alors cria ADAM   si on ne peut plus s’envoyer en l’air tranquillement à qui ça sert qu’on appelle ce jardin l’Eden.

Adam voulait continuer à s’allonger sur le sable, il voulait passer l’éternité sur la plage près de l’océan.

Il se disait chacun à sa façon de vivre de survivre de mourir, ça s’était impossible il était immortel.

Jusqu’au jour ou Ève est arrivée avec un ventre proéminant gonflé comme un ballon d’hélium.

ADAM et ÈVE manquaient de recul pour comprendre que le statut d‘ÈVE venait de changer c’était une parturiente.

Après une demi-douzaine d’amphétamines, Ève était restée éveillée à chercher à comprendre ce qui se passait dans son ventre.

Le paradis était réglé comme un métronome, alors cette grossesse qui s’annonçait rendait ADAM morose.

Ève ressemblait à une nageuse des pays de l’Est avec ces amphétamines.

La première parturiente de l’humanité, sans talon aiguille, sans bas résille, sans perruque sur qui repose toute l’humanité a accouché là au bord de la plage.

Un jour de frimas en janvier.

 

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

Stop ou encore... (Walrus)


Mon pays a beau avoir été à l'origine de deux grandes écoles de BD (Hergé et sa ligne claire, Franquin et ses idées noires), lors de la parution des premiers hebdomadaires, il a fallu étoffer un peu au moyen de séries de comics américains : Red Ryder, Tarzan, Blondie, Hilaire fils et Cie, etc...

Le comble, c'est qu'aujourd'hui sur le net, je ne parviens pas à mettre le pointeur de ma souris sur le moindre extrait de Hilaire fils et Cie, un truc que Dupuis faisait paraître dans Moustique. Dommage, j'aimais bien cette série où régulièrement le père de famille allait chasser sa déconvenue assis sur le tas de charbon de sa cave et où, tout aussi régulièrement, sa gamine, satisfaite de la tournure des choses, déclarait "Je suis contente que nous l'ayons épousé !".

Je vous parle de ce temps (que les moins de vingt ans etc...) parce que dans ces séries, miroirs de l'american way of life, on rencontrait régulièrement des scènes où un futur papa tournait en rond dans la salle d'attente d'une maternité, fumant cigarette sur cigarette. Ce genre d'image non plus je n'ai pas réussi à en retrouver.

Donc avant de devenir père, j'étais très inquiet, car malgré quelques essais malheureux je n'avais jamais réussi à fumer une cigarette entière, qu'elle soit forte ou légère, avec ou sans filtre, parfumée à l'eucalyptus ou enrobée de maïs. Comment allais-je faire le moment venu pour satisfaire à la norme en vigueur ?

Le problème s'est résolu tout seul : quand mon tour est venu, ô joie, on a inventé l'accouchement participatif ! Il était devenu impensable que l'enfant de salaud qui avait (putativement) mis la parturiente dans cette pénible situation n'assiste pas aux souffrances de sa victime. J'ai connu quelques individus qui ont tourné de l'œil en la circonstance, ce qui n'était pas d'une grande aide dans l'affaire en cours, mais la loi, c'est la loi.

Dans ces années soixante, l'obstétricien de service était un médecin à l'ancienne : il était aussi notre généraliste, était spécialisé dans les maladies tropicales et, si j'en jugeais par le matériel exposé dans une colonne vitrée de son cabinet, vaguement dentiste.

Il était de surcroît d'une éducation raffinée et assortissait ses ordres "Poussez !" d'un "Chère Madame".

J'avais cependant une vue légèrement meilleure que la sienne, car apercevant le cordon ombilical enroulé autour du cou de notre fille, je l'ai battu au sprint pour crier "Stop !".

Pour sa défense, j'avoue que je n'avais pas pris la peine d'ajouter "Madame". Mais bon, nous n'étions pas de la même génération.

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

Clap de fin ! (Lecrilibriste)

 
"Ouf ! Enfin ! Une bonne chose de faite !"

 

l1l2

Posté par Walrus à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,